Yokogawa Musashino Atlastars: un club qui tente de retrouver l'élite
Auteur:
Hinato
Publié le: 27/12/2013

 
1518186188-486258opppppppp.jpg
Nom: Yokogawa Musashino Atlastars

Couleur: bleu

Année de fondation: 1946

Affiliation ligue: Top Ligue Est A

Palmarès:

Top Ligue Est A:

Un titre: 2007

Cap aujourd'hui sur un club de la région de Tokyo qui va jouer très bientôt le Top Challenge 1, en vue de retrouver la Top league japonaise, Yokogawa Musashino Atlastars. Le club, alors du nom de sa compagnie, Yokogawa Electric, voit le jour en 1946. Au lendemain de la seconde guerre mondiale et comme dans de très nombreux clubs corporatifs, celui-ci a pour but de distraire les salariés dans un pays en totale phase de reconstruction. En 1960, la ligue Kanto, composée de 34 clubs corporatifs et divisée en trois divisions, est crée. Yokogawa Electric est alors versé dans la division 3 à 16 clubs. 

Si le club de Musashino n'e joue pas les premiers rôles en championnat, il se fait toutefois remarquer par ses internationaux japonais. En 1963, le centre Tatsuya Aoi, capitaine des Cherry Blossoms, participe à la tournée au Canada. En 1976, deux autres joueurs participent à la tournée au Canada et en Angleterre. Il s'agit alors du talonneur Manabu Sasada et de l'arrière Noboyuki Ueyama. Ce dernier, avec 20 sélections, figurent toujours à ce jour comme le plus grand international nippon ayant porté à la même période les couleurs de Yokogawa.

En 1998, Yokogawa Electric atteint pour la première fois de son histoire la première division de la ligue Kanto. Mais l'équipe a du mal à se maintenir et est rétrogradé à l'issu de la saison 1990 après sept défaites en sept matchs. L'année suivante, le club de Musashino remporte le championnat de 2ème division de la ligue Kanto mais échoue à la montée après sa défaite en barrage contre Isetan (14 à 18). Les bleus finiront par retrouver la première division de la ligue Kanto la saison suivante.

En 2003, la Top League, regroupant les douzes meilleures équipes corporatives du championnat, voit le jour. Mais Yokogawa Electric, qui ne fait pas partie de ces douzes meilleures, est alors versé dans la toute nouvelle Top Ligue Est A (2ème division japonaise), qui remplace l'ancienne ligue Kanto. Mais désireux d'accéder a championnat d'élite du rugby japonais, les dirigeants du club vont alors recruter Yoshito Yoshida. L'ancien international nippon, qui vient alors tout juste de prendre sa retraite de joueur après son départ de Fukuoka Sanix Blues, est désigné nouvel entraîneur-chef de l'équipe.

Mais les premières saisons sont très compliquées. 8ème en 2004, 6ème en 2005, l'équipe de Musashino finit pourtant par monter en puissance et remporte en 2007 le championnat de la Top Ligue Est A, invaincue (11 victoires en 11 matchs). Qualifié pour le Top Challenge, Yokogawa Electric accède pour la première fois de son histoire en Top League japonaise grâce à sa victoire 50 à zéro contre Mazda Blue Zoomers, malgré sa défaite 12-23 contre Kintetsu Liners huit jours plus tard. Yoshihito Yoshida réalise son objectif et est récompensé par ses dirigeants en étant promu manager de son équipe.Présent désormais dans le plus illustre championnat nippon, le club change de nom et est rebaptisé Yokogawa Musashino Atlastars. Musashino, pour montrer que le club est en lien étroit avec la communauté de sa ville.

Quant à Atlastars, ce nom fait référence au titan de la mythologie grecque, stars, désignant quant à lui les étoiles. Dans cette équipe historique, on retrouve alors notamment l'international australien Radike Samo ou encore le 1/2 de mêlée Yoshiyuki Koike, qui évolue désormais chez le club de Yamaha Jubilo ou encore l'international sud-coréen Youn Kwon Woo.

 
1518186197-6525354360.jpg
Le 1/2 de mêlée Yoshiyuki Koike lors de la victoire historique de Yokogawa Musashino Atlastars en Top League,
contre IBM Big Blue (29-26), le 29 novembre 2008

Mais la saison 2008/2009 des Atlastars en Top League est catastrophique. L'équipe ne remporte qu'une seule victoire, contre IBM Big Blue (29-26). Le club de Musashino, 14ème et dernier du championnat, est relégué en Top Ligue Est A à l'issu de cette saison et le manager Yoshihito Yoshida, qui avait tant fait pour l'équipe, est remercié. La saison qui suit (2009-2010), le club de Musashino termine 2ème de la Top Ligue Est A (derrière le champion NTT Shining Arcs) et doit passer par le Top Challenge pour tenter de retrouver la Top League. Vainqueuse de Chugoku Electric Power (81-17) et de NTT-Docomo Red Hurricanes (29-23), l'équipe de Musashino doit alors passer par la dernière étape, le match de barrage.

Mais Yokogawa Musashino Atlastars s'incline en barrage contre Kintetsu Liners (08-28) et dit au revoir à toute possibilité de remontée cette année-là. Le club de Musashino va alors rentrer dans le rang, terminant 6ème de la Top Ligue Est A en 2010. La saison suivante tourne même carrément au cauchemar pour les Atlastars. Le 25 septembre 2011, lors de la 4ème journée de championnat entre Kamaishi Sea Waves et Yokogawa Musashino Atlastars (perdu 15 à 20), une bagarre éclata suite à une mêlée. Un joueur des Atlastars s'emporta alors et insulta les joueurs adverses en faisant référence au tsunami du 11 mars 2011. La petite ville portuaire de Kamaishi avait été l'une de celles qui avait subi le plus de dégâts suite au fameux tsunami. De nombreux joueurs de Kamaishi Sea Waves avaient ainsi à l'époque perdu plusieurs membres de leur famille.

Cela ne resta pas sans réponse. Le joueur en question (non désigné dans la presse) prit 30 jours de suspension avec obligation d'aider la population de Kamaishi. Honteux, les dirigeants de Yokogawa Musashino Atlastars punirent toute leur équipe et déclarèrent forfaits pour les quatre rencontres suivantes (Akita Northern Bullets, Canon Eagles, Kurita Water Gush et Mitsubishi Sagamihara Dynaboars). Le club de Musashino termina cette triste saison à la 9ème place et sauva sa tête en barrage contre Meiji Yasuda Life Insurance (56 à zéro). Les hommes de Yukihiro Sato réalisaient une saison 2012 bien meilleure, terminant à la 6ème place. Cette saison, Yokogawa Musashino Atlastars a crée la sensation en terminant 2ème de la Top Ligue Est A, en ayant battu notamment Kamaishi Sea Waves, 24 à 07.
 
1518186202-780925132018.jpg
Les Atlastars vont-ils enfin retrouver la Top League japonaise?

Qualifié pour le Top Challenge 2, le club de Musashino, battu à la surprise générale par Mazda Blue Zoomers (24-41), s'est repris en venant à bout facilement de Chubu Electric Power (33-10) et s'est ainsi qualifié pour le Top Challenge 1. Yokogawa Musashino Atlastars tentera de retrouver la Top League la saison prochaine. Mais il faudra d'abord pour cela venir à bout des mastodontes en Top Challenge 1 que sont Honda Heat, Mitsubishi Sagamihara Dynaboars et Fukuoka Sanix Blues.
 
Liste des internationaux japonais passés par Yokogawa Musashino Atlastars:

Tatsuya Aoi (1932-2009 , 6 caps): ancien centre de Yokogawa Electric. International japonais à six reprises entre 1958 et 1963, le capitaine du Japon remportera un succès avec les Cherry Blossoms, lors de la victoire contre la Colombie britannique (33-06). Après sa retraite sportive, il présidera le conseil d'administration du club universitaire de Keio, où il avait évolué en tant que joueur autrefois durant sa jeunesse. Il décèdera à 76 ans le 33 mars 2009 des suites d'un infractus cérébral.

Noboyuki Ueyama (1952- 20 caps): ancien arrière de Yokogawa Electric. Il évolue à l'université avec Waseda et participe au second et troisième triplés du club, en 1971 et 1972. International japonais, il est de la tournée en France en 1973 et remporte notamment avec les Cherry Blossoms trois championnats d'Asie des nations (1974, 1976 et 1980). Il rejoint par la suite le club de Yokogawa Electric. A sa retraite, il devint  en 1982 à tout juste 30 ans le nouvel entraîneur de Waseda, avec qui il remporta la ligue Kanto Taikosen mais échoua en 1/2 finale du championnat national universitaire.

Manabu Sasada (1953- , 8 caps): ancien talonneur de Yokogawa Electric. Capitaine de la prestigieuse équipe de Meiji, il remporte en 1976 le championnat national universitaire, en battant en finale Waseda (18 à 07). Il rejoint la même année Yokogawa Electric et fête sa première sélection avec le Japon contre la Colombie britannique. Il remporta avec les Cherry Blossoms le championnat d'Asie des nations en 1976 face à la Corée du sud (11 à 03). Après sa retraite sportive, il resta fidèle au club de Musashino et occupa au fur et à mesure des postes de plus en plus importants.

Masato Hirashima ( - ): ancien 1/2 de mêlée de Yokogawa Electric. Il connut une sélection avec les Cherry Blossoms le 27 septembre 1959 lors de la lourde défaite contre l'équipe universitaire britannique d'Oxford et Cambridge (06-54).

Toshihiro Matsunaga (1962- , 2 caps): ancien centre de Yokogawa Electric. Capitaine de l'équipe universitaire de Keio, il remporte en 1984 la ligue Kanto Taikosen avec les jaunes et noirs. Il rejoint par la suite en 1985 Yokogawa Electric. Avec le Japon, il participera à la tournée de 1985 en France. Il retournera plus tard aux sources et deviendra manager de l'équipe universitaire de Keio de 2005 à 2007.


Autre personnage important:

Hisashi Yokoi (1932- ): ancien centre de Yokogawa Electric. Egalement ancien joueur de Waseda et frère aîné de l'ex-international nippon Akira Yokoi. Après ses études universitaires, il rejoint alors la récente équipe de Yokogawa Electric. Après sa retraite sportive, il devient entraîneur de Waseda une seule saison. Il réalisera avec les rouges et noirs le premier triplé du club (Kanto Taikosen, championnat national universitaire et All Japan Championship). Suite à ce succès, il deviendra quelques années plus tard le sélectionneur des Cherry Blossoms (1972, 1976 et 1978-1979).

Yoshihito Yoshida (1969- , 31 caps): ancien manager de Yokogawa Musashino Atlastars. Célèbre ailier japonais, il remporta durant sa période universitaire deux championnats nationaux universitaires (1989 et 1991) et deux ligues Kanto (1988 et 1990) avec Meiji . Il évoluera par la suite avec le club corporatif d'Isetan. Ancien international nippon (31 caps), il participera avec le Japon à deux coups du monde (1991 et 1995) et remportea deux championnats d'Asie des nations (1992 et 1994).

Au niveau des clubs, il s'engagera en 2000 en France avec le club de Colomiers en Top 16 avant de rejoindre par la suite Sanyo en 2001 et Fukuoka Sanix Blues en 2003. Mais le club termine dernier de la récente Top League japonaise et est relégué en 2ème division nippone. Yoshihito Yoshida prend alors sa retraite de joueur. Il commence alors une nouvelle carrière et devient l'entraîneur-chef de Yokogawa Electric. L'équipe est alors en piteux état. Il réussira finalement à faire monter le club en Top League japonaise en 2008 pour la première fois de son histoire et se verra promu manager de l'équipe. Mais le club de Musashino terminera dernier et sera relégué la saison suivante et Yoshihito Yoshida relégué. Par la suite, l'ancien international japonais prendra alors les rênes de Meiji en tant que directeur dès l'année 2009.

 



Créer un site
Créer un site