Waseda: le légendaire club japonais
Auteur:
Hinato
Publié le: 15/10/2013


1518201938-164487sanstitrehfhf.jpg
Nom: Waseda University Rugby Football

Couleur: rouge et noir

Année de fondation: 1918

Affiliation ligue: Kanto Taikosen

Palmarès:

Ligue Kanto:

12 titres: 1932, 1933, 1936, 1937, 1941, 1942, 1948, 1950, 1952, 1953, 1958, 1965

Ligue Kanto Taikosen:

22 titres: 1967, 1968, 1970, 1971, 1972, 1973, 1974, 1975, 1976, 1981, 1982, 1987, 1990, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2009, 2010

Championnat national universitaire:


15 titres: 1966, 1967, 1969, 1971, 1972, 1974, 1975, 1977, 1988, 1990, 2003, 2005, 2006, 2008, 2009

Finaliste (15 fois): 1965, 1968, 1970, 1973, 1976, 1982, 1987, 1991, 1993, 1996, 1997, 2002, 2004, 2007, 2011

All Japan Championship:

4 titres: 1966, 1971, 1972, 1988

Finaliste (5 fois): 1967, 1974, 1975, 1977, 1990

Intéressons-nous aujourd'hui au plus emblématique club universitaire de l'histoire du rugby japonais: Waseda. Aux origines, l'université de Waseda, est à l'origine une école spécialisée qui voit le jour en 1882, en pleine ère Meiji, dans la nouvelle capitale du pays: Tokyo. L'établissement est fondé par l'homme politique japonais Okuma Shigenobu, futur premier ministre du pays (1914-1916). A cette époque, le Japon met fin à sa période d'isolation volontaire et débute sa modernisation.
 
1518201967-59815441.jpg
L'équipe de Waseda  Univ. qui affronta Keio Univ., lors du célèbre premier match inter-scolaire de 1922

Pour former la nouvelle élite du pays sur le modèle occidental, de très nombreux établissements sont crées ou modernisés, à l'image de Waseda. Au niveau du rugby, si le premier club universitaire de l'archipel est crée en 1899 avec Keio (Tokyo), il faudra attendre 19 ans pour voir naître l'équipe de rugby de Waseda (1918). Le club de Tokyo n'est alors que le 4ème club nippon crée après Keio (1899), Kyoto (1910, non officiellement) et Doshisha (1911). Masai Inoue est connu pour être le tout premier capitaine historique des rouges et noirs. En 1920, l'établissement de Tokyo passe au statut d'université. Les rouges et noirs rentreront vite dans l'histoire puisque le premier match historique inter-scolaire de l'archipel oppose Waseda à l'équipe de Keio, le 23 novembre 1922. Pour l'anecdote, Keio remportera le match, 14 à zéro. 
 
1518202002-11710238.jpg
En 1927, les joueurs de Waseda embarquentpour la tournée
en Australie, qui durera 73 jours.
Le 24 décembre 1923 a lieu pour la première fois le Someisen. L'équipe de Waseda affronte alors la toute récente équipe universitaire de Meiji (crée en 1922), située également à Tokyo. Cette rencontre est connue pour être la première opposition historique entre Waseda et son club rival de la capitale. Les partenaires du capitaine Joichi Asakiri écraseront leur adversaire du jour, 42 à 03! 

En 1927, les rouges et noirs effectuent une tournée historique de 73 jours en Australie! But de la tournée: en profiter pour affronter des fortes équipes sudistes et apprendre ainsi à améliorer le rugby japonais en étudiant le jeu adverse. Pour effectuer cette tournée, un manager sera désigné: Bunichi Kimura. C'est le tout premier entraîneur historique de l'équipe universitaire de Waseda. Toutefois, il occupera ce poste uniquement pour la tournée. Une tournée au bilan désastreux (cinq défaites en cinqs matchs).

Mais l'essentiel n'était pas là. Le 23 novembre de cette même année, Waseda remporte sa première victoire historique face à Keio (08-06). En 1928, le club de Tokyo, entraîné par Shinjiro Honryo, participe à la toute nouvelle ligue Kanto, où s'oppose les clubs universitaires de la région. Waseda terminera 3ème, sur les 5 équipes engagées. Il faudra attendre 1932 pour voir les rouges et noirs, menés par l'entraîneur Shigeki Nishio, remporter leur tout premier titre de la ligue Kanto.
Waseda remportera cinq nouveaux titres de la ligue Kanto dans les années qui suivront (1933, 1936, 1937, 1941 et 1942). Le Someisen, match opposant les deux rivaux Waseda et Meiji en championnat, a quant à lui désormais lieu le premier dimanche du mois de décembre chaque année. Tradition qui existe encore aujourd'hui. Ainsi, le 7 décembre 1941, les deux équipes universitaires de Tokyo s'affrontent tandis que l'aviation japonaise vient de bombarder le port militaire américain de Pearl Harbor, déclanchant les hostilités entre le Japon et les Etats-Unis.

Waseda, comme toutes les équipes nippones, devra stopper le championnat après 1942. De nombreux joueurs sont morts sur le front et l'équipe n'a plus assez de réservoir pour pouvoir jouer. Ainsi se terminait le premier âge d'or de l'équipe universitaire nippone. Il faudra attendre novembre 1945, seulement deux mois après fin de la seconde guerre mondiale, pour voir l'équipe universitaire de Waseda se reconstituer. En 1946, le championnat de la ligue Kanto reprend ses droits. Les rouges et noirs remporteront leur 7ème titre l'année suivante sous les ordres d'un certain entraîneur, Kozo Nishino (futur sélectionneur des Cherry Blossoms dans les années 50).

 
Ce dernier sera remplacé en 1950 par Tetsunosuke Onishi. Ce n'était alors pas le premier Onishi à devenir entraîneur de Waseda. Son frère aîné, Eizo Onishi, dernier entraîneur des rouges et noirs de la période d'avant-guerre (1934 à 1935 et 1939 à 1942), avait remporté deux titres de champion de la ligue Kanto (1941 et 1942). Avec Tetsunosuke Onishi, Waseda allait gagner trois titres de champion de la ligue Kanto dans les cinq années qui suivirent (1950, 1952, 1953). 

Par la suite débuta avec le départ du club en 1954 de Tetsunosuke Onishi une période de troubles dans le club, surnommé ère Sengoku. Pourtant grâce au manager revenant Kozo Nishino, Waseda remportait un nouveau titre (1956). Mais ce dernier quitta l'équipe pour prendre les commandes de la sélection des Cherry Blossoms. En 1958, les rouges et noirs gagnaient leur 11ème titre de la ligue Kanto


 
1518202007-23693115.jpg
Tetsunosuke Onishi,
entraîneur légendaire de Waseda
Mais très vite la situation s'empira. En 1961, Waseda terminait 7ème du championnat et était relégué en 2ème division suite à sa défaite en barrage contre Keio. L'entraîneur Jiro Inoue était viré après son unique saison chez les rouges et noirs. Les dirigeants du club faisaient aussitôt rappel à Tetsunosuke Onishi, qui faisait ainsi son retour en tant qu'entraîneur chez l'équipe universitaire de Tokyo. Avec lui, les rouges et noirs allaient remonter la pente très rapidement. En 1962, Waseda terminait leader de sa poule et remontait en première division après sa victoire face à Meiji (17-08) en barrage. Waseda est de nouveau au premier plan et joue ainsi la première finale du championnat national universitaire de 1965, perdue 06/14 face à Hosei. Le manager Onishi quitte à nouveau le club en ayant réussi sa mission: remettre le club à flot.

La saison 1965/1966, qui entame le troisième âge d'or du club, va rester dans toutes les mémoires. Entraîné désormais par Hisashi Yokoi, Waseda va réaliser le triplé ligue Kanto/championnat national universitaire/All Japan Championship. Un triomphe obtenu notamment avec une victoire face à Hosei (16-00) en finale universitaire et en finale du All Japan Championship face à la grosse équipe nippone de l'époque, Yawata Steel (12-09). L'équipe a alors dans ses rangs deux noms très connus aujourd'hui du rugby japonais: le 2ème ligne et capitaine Tatsuzo Yabe (actuel directeur exécutif de la JRFU) et l'arrière Iwao Yamamoto (sélectionneur des Cherry Blossoms dans les années 80 et 90). 

Hisashi Yokoi partira du club sur ce triomphe absolu et sera récompensé quelques années plus tard en devenant sélectionneur des Cherry Blossoms, à l'image de Tetsunosuke Onishi, qui en cette année 1966, est devenu le nouveau sélectionneur du Japon. En 1967, la ligue Kanto est divisée en deux ligues. Waseda se retrouve incorporé dans la ligue Kanto Taikosen avec les grosses équipes universitaires de Tokyo: Meiji, Keio, Nippon Sport Science University... 

Durant ce troisième âge d'or, qui durera jusqu'en 1975, Waseda remportera au total huit titres de la ligue Kanto Taikosen, sept titres nationaux universitaires et trois All japan Championship. Avec à signaler deux nouveaux triplés lors des saisons 1970/1971 et 1971/1972. Waseda est alors à son apogée. Les grandes victoires de cette époque seront notamment les deux finales du All Japan Championship remportées consécutivement en 1971 et 1972 face à Nippon Steel Kamaishi (30-16) et Mitsubishi Kyoto (14-11). Lors de la finale de 1971 évoluait notamment, pour les connaisseurs du football nippon, le talonneur Kazumi Ohigashi, actuel président de la Japan Football League. Sans oublier le célèbre 1/2 de mêlée Hiroaki Shukuzawa, qui fût par la suite sélectionneur des Cherry Blossoms et créateur de la Top League japonaise.       

Par la suite, Waseda va réaliser des saisons plus que moyennes. Ainsi, sur les dix saisons qui suivent, Waseda ne remporte que quatres ligue Kanto Taikosen et un championnat national universitaire. Un bilan plus que moyen pour les ambitions d'un tel club. Le retour du sorcier Tetsunosuke Onishi lors de la saison 1981-1982 permet aux rouges et noirs de gagner un nouveau titre de la ligue Kanto Taikosen mais Waseda échoue en finale du championnat national universitaire face à son éternel rival, Meiji (12-21). Auparavant, lors du Someisen du 6 décembre 1981, le record de spectateurs pour un match de rugby japonais était explosé (66 999 personnes). Un record qui tient toujours actuellement dans le rugby japonais.                                                                                                     
1518202086-84596435.jpg
Kenji Kimoto, l'entraîneur
qui réalisa le triplé historique
de 1988 avec Waseda
En 1984, l'ex-sélectionneur du Japon, Hiroshi Hibino, connu pour avoir réussi le 2ème triplé historique de Waseda, en 1971, ne réussira pas cette-fois ci à remporter un titre avec le club universitaire de Tokyo. Les rouges et noirs termineront à chaque fois second de leur ligue Kanto Taikosen et échoueront en 1/2 finale du championnat universitaire.

Suite à cet échec, Hiroshi Hibino quitte Waseda après deux saisons. Mais Waseda reste un très grand club et va revenir au tout premier plan. Suite au départ d'Hibino, Kenji Kimoto est désigné nouveau manager du club. A 46 ans, le nippon va monter une superbe matchine de guerre. Dès la première saison, on constate la progression de Waseda qui termine en finale du championnat universitaire et s'incline de peu face à Daito Bunka (12-10), en 1987. 

L'année suivante est celle de la confirmation. Waseda écrase tout sur son passage et réalise le dernier triplé connu du club. En finale nationale universitaire, les rouges et noirs battent Doshisha (19-10). Mais la plus grande victoire en cette année 1988 sera en finale du All Japan Championship, face à Toshiba Fuchu. Un exploit retentissant tel qu'à l'heure actuelle, c'est toujours le dernier titre remporté par une équipe universitaire en All Japan Championship.
 

Le Someisen du 6 décembre 1987 entre Waseda et Meiji s'était joué dans des conditions dantesques, sur la neige
 
1518202150-8.jpg
La victoire de Waseda en finale du championnat universitaire
(19-10), face à Doshisha, en janvier 1988!
La victoire du 6 décembre 1987 dans le célèbre Someisen, face à Meiji, joué cette année-là dans la neige, est également gravée dans les mémoires et reconnue comme l'un des plus grands matchs de l'histoire entre ces deux équipes. 

Dans cette équipe triomphante de 
Waseda, on retrouve alors de nombreux noms connus aujourd'hui: le pilier et capitaine Takanori Nagata(international nippon en 1988), le 3ème ligne Katsuyuki Kiyomiya (actuel entraîneur de Yamaha Jubilo), le 1/2 de mêléeMasami Horikoshi (international nippon des années 90) ou encore l'ailier Kiyoshi Imaizumi (international nippon des années 90). Kenji Kimoto quittera le club sur cette excellente note. 
 
Par la suite, Waseda allait gagner un 10ème titre national universitaire en 1990, face à Nippon Sport Science University (45-14), ainsi qu'un titre de la ligue Kanto Taikosen, en 1991, puis allait rentrer dans la période la plus sombre de son histoire.
Les rouges et noirs allaient jouer les seconds rôles pendant une longue période, malgré notamment un énième retour d'Hiroshi Hibino en tant qu'entraîneur, entre 1998 et 2000. Au plus mal, les dirigeants du club nommaient en 2001 Katsuyuki Kiyomiya nouveau manager de l'équipe. Cet ancien 3ème ligne des rouges et noirs, présent dans la fameuse équipe du triplé en 1988, venait tout juste de terminer sa longue carrière de joueur à Suntory. C'était alors un très gros pari tenté par le club rouge et noir. Mais un pari qui allait se révéler gagnant! 

Le nouvel entraîneur a
pporte avec lui ses nouvelles méthodes de travail, plus modernes. Et sous ses ordres, Waseda va revenir au tout premier plan et régner sur le rugby universitaire japonais. Entre 2001 et 2006, l'équipe rouge et noir va ainsi remporter cinq titres de la ligue Kanto Taikosen ainsi que pas moins de trois championnats nationaux universitaires (2003, 2005 et 2006) gagnés face à l'autre grande équipe universitaire de l'époque, Kanto Gakuin.
 
1518202188-81130531.jpg
Katsuyuki Kiyomiya, l'entraîneur
qui releva Waseda de ses cendres
au début des années 2000
L'entraîneur nippon dispose alors dans ses rangs de très bons joueurs dont plusieurs évoluent aujourd'hui avec la sélection des Brave Blossoms: le talonneur Yusuke Aoki (Suntory Sungoliath), le pilier Kensuke Hatakeyama (Suntory Sungoliath), le 3ème ligne Takamichi Sasaki (Suntory Sungoliath), le centre Yuta Imamura (Kobelco Steelers) sans oublier l'inévitable arrière Ayumu Goromaru (Yamaha Jubilo) et bien d'autres encores...
 

L'exploit retentissant de Waseda face à Toyota Verblitz, le 12 février 2006 en All Japan Championship!
 
C'est avec ces joueurs notamment que Waseda réussira un exploit retentissant le 12 février 2006 en éliminant lors du 2ème tour de la 43ème édition du All Japan Championship, la grosse équipe de Toyota Verblitz. Un exploit qui fit parler sur l'archipel car pour la première fois dans l'histoire, depuis la création de la Top League japonaise, un club universitaire japonais éliminait un club professionnel nippon lors d'un match éliminatoire du All Japan Championship. Grâce à ses exploits, Katsuyuki Kiyomiya est recruté comme nouveau manager de Suntory Sungoliath, son ancien club. 
 
Son successeur, Ryuji Nakatake (sélectionneur plus tard des U20 japonais en 2012), poursuivit sur sa lancée avec trois titres supplémentaires de la ligue Kanto Taikosen et deux nouveaux championnats nationaux universitaires (2008 et 2009), les derniers obtenus par le club rouge et noir. Car par la suite, Ryuji Nakatake démissionnait et poursuivait sa carrière ailleurs. Son successeur Takashi Tsuji (ancien 1/2 de mêlée de NEC Green Rockets), remportait la ligue Kanto Taikosen mais échouait en janvier 2011 en finale universitaire face à Teikyo (14-17), nouvel ogre du rugby universitaire nippon, malgré la présence de la star japonaise, le 1/2 d'ouverture Ryohei Yamanaka.

Le nouvel entraîneur de Waseda depuis est Sadakazu Goto (ancien joueur de Yamaha dans les années 90). 1/2 finaliste du championnat national universitaire la saison dernière face à Teikyo (défaite 10-38), Waseda espère renouer avec ses grandes heures de gloires en comptant notamment sur ses stars actuelles, le 1/2 d'ouverture Junpei Ogura et surtout l'ailier et grand international japonais, Yoshikazu Fujita.
 
1518202267-3750721830.jpg
Yoshikazu Fujita,
star actuelle de Waseda

Principaux personnages importants passés par l'équipe de rugby de Waseda:

Kozo Nishino (1901-1984): ancien ailier et manager de Waseda Univ., ex-sélectionneur du Japon (1958)

Shinjiro Honryo (1903-1971): ancien 1/2 de mêlée de Waseda Univ., capitaine lors de la tournée de 1927 en Australie et ex-manager de Waseda. Egalement ancien directeur de la JRFU et ancien politique japonais.


Ke Zhi Zhang (1910-2002): japonais d'origine chinoise, né à Taiwan. Ancien centre de Waseda Univ. et ex-international nippon,  a fait parti de la toute première équipe nationale du Japon en 1930. Capitaine des Cherry Blossoms lors de la tournée en 1934 en Australie. Après la fin de la seconde guerre mondiale, il est retourné sur son île et a commencé à y diffuser le rugby. Il est considéré comme le fondateur du rugby taïwanais. 

Toichiro Kawagoe (1914-2002): ancien centre et capitaine de Waseda 
Univ.. Il a aussi connu la sélection nippone lors de la défaite contre l'équipe universitaire de Nouvelle-Zélande, en 1936. Il a également été par la suite président de la Kansaï Rugby Football Union (1987-1992) et 9ème président de la Japan Rugby Football Union (1992-1994).

Tetsunosuke Onishi (1916-1995): légendaire entraîneur de Waseda 
Univ. (à plusieurs reprises) et frère cadet d'Eizo Onishi (ex-entraîneur de Waseda dans les années 30 et 40). Il échouera en finale universitaire à plusieurs reprises avec les rouges et noirs. Il a notamment aussi été sélectionneur du Japon (1966-1971) et est célèbre pour avoir résister héroÏquement avec son équipe à l'Angleterre lors du second test, en 1971 (défaite 03-06).

Hisashi Yokoi (1932- ): ancien joueur de Waseda 
Univ. et frère aîné de l'ex-international nippon Akira Yokoi. Entraîneur de Waseda une seule saison, il est connu pour avoir réussi avec les rouges et noirs le premier triplé du club (Kanto Taikosen, championnat national universitaire et All Japan Championship). Suite à ce succès, il deviendra quelques années plus tard le sélectionneur des Cherry Blossoms (1972, 1976 et 1978-1979).

Zenzaburo Shirai (1932- ): ancien 3ème ligne de Waseda
Univ.. Par la suite entraîneur du club en 1968, il démissionnera et fondera en 1970 l'équipe universitaire de Teikyo. Il reviendra de nouveau  à Waseda et réalisera en 1972 le troisième triplé du club.  

Hiroshi Hibino (1934- ): ex-ailier de Waseda 
Univ., il prend plus tard la tête de manager de l'équipe et remporte en 1971 le second triplé historique du club. Il entraînera à plusieurs occasions les rouges et noirs. Il a également été sélectionneur du Japon à trois reprises durant sa carrière (1976, 1982-184 et 1987-1988).  

Syozaburo Yamamoto ( - , un cap): ancien 1/2 de mêlée de Waseda Univ.. Il rejoint ensuite Hino Motors. Convoqué par le sélectionneur Chuji Kitajima, il connaîtra une première et unique cape avec le Japon, le 25 mars 1956, lors de la défaite contre la sélection universitaire australienne (19 à 06). 

Yoshiro Mori (1937- ): ancien joueur de Waseda Univ.. Homme politique japonais, il fût notamment premier ministre du Japon (2000-2001). Retiré de la vie politique, il devient en 2005 le 12ème président de la Japan Rugby Football Union, poste qu'il occupe toujours à l'heure actuelle.

Kenji Kimoto (1940-1996): ancien 1/2 d'ouverture de Waseda 
Univ.. Il participe en 1962 à la victoire en barrage du club face à Meiji (17-08), qui permet à Waseda de retrouver la première division de la ligue Kanto Taikosen. Nouvel entraîneur de Waseda en 1986, il réussit lors de sa seconde saison le quatrième et dernier triplé historique du club. A nouveau manager des rouges et noirs en 1995, il décèdera un an plus tard.  

Akira Yokoi (1941- ): ancien centre de Waseda
Univ. et frère cadet d'Hisashi Yokoi. Joueur de Mitsubishi Kyoto, il remportera deux titres de champion du Japon (1972 et 1976) mais s'inclinera lors de ses deux finales d'AJC. International nippon, il participera à la victoire historique des japonais en 1968 en Nouvelle-Zélande contre les juniors All Blacks (23-19). Capitaine des Cherry Blossoms, il participera à la tournée de 1973 en France avec son frère comme sélectionneur.

Tatsuzo Yabe (1943- ): ancien 2ème ligne et capitaine de Waseda 
Univ., il fait parti de l'équipe qui réalise en 1966 le premier triplé historique du club. En 2011, il est désigné directeur général de la Japan Rugby Football Union.

Katsuji Maniya (1945-2011): ancien 3/4 de Waseda 
Univ.. Intégrant l'équipe de Toyota Auto Works en 1968, il remporte le championnat du Japon en 1969 face à Yawata Steel (19-13). Il fût plus tard manager de Toyota Auto Works.

Iwao Yamamoto (1947- ): ancien 1/2 d'ouverture de Waseda 
Univ.. Il fait parti de l'équipe qui réalise en 1966 le premier triplé historique du club. Intégrant l'équipe de Ricoh, il remporte trois titres de champion du Japon avec l'équipe de Setagaya (1971, 1973 et 1974) ainsi que deux All Japan Championship (1973 et 1974).Il a également obtenu une sélection avec les Cherry Blossoms, lors de la défaite au Pays de Galles (14-62) en 1973. Après sa retraite de joueur, il devient sélectionneur du Japon à trois reprises (1980, 1982 et 1996) et deviendra le tout premier manager de l'histoire de Suntory (futur Suntory Sungoliath) lors de la création du club en 1980.

Yoshiaki Izawa (1947- ): ancien 3ème ligne de Waseda 
Univ. et international nippon, il participe à la victoire historique en 1968 en Nouvelle-Zélande contre les juniors All Blacks (23-19). Il intègrera plus tard l'équipe de Ricoh avec qui il remportera trois titres de champion du Japon (1971, 1973 et 1974) et deux All Japan Championship.

Kazumi Ohigashi (1948- ): ancien talonneur et capitaine de Waseda 
Univ., il participe au second triplé du club, en 1971,  en battant notamment en finale du All Japan Championship, l'équipe de Nippon Steel Kamaishi (30-16). Cette même année, il rejoint le club de Nippon Steel Yawata. International japonais (6 caps), il se dirigera vers le football après sa retraite de joueur. Président de Kashima Antlers en 2006, il est depuis 2010 le nouveau président de la Japan Football League.

Hiroaki Shukuzawa (1950-2006): ancien 1/2 de mêlée de Waseda 
Univ., il participe au second et troisième triplés du club, en 1971 et 1972. International nippon, il sera du match en Angleterre (défaite 10-19) en 1973. Sélectionneur du Japon (1989-1991), il réussira un exploit dès son premier match avec la victoire historique des japonais face à l'Ecosse XV (28-24). Lors de la coupe du monde, son équipe battra le Zimbabwe (52-08), seule victoire nippone en coupe du monde à ce jours.

Entraîneur de Waseda en 1994, il ne parviendra pas à remporter de titre avec son ancien club universitaire. Par la suite, il lui sera confié le projet d'un championnat de rugby professionnel au Japon à la fin des années 90. C'est lui qui créera et lancera officiellement en 2003, la Top League japonaise. Il décèdera trois ans plus tard, en 2006, d'une crise cardiaque.

Kenji Nakamura (1951- ): ancien 2ème ligne de Waseda 
Univ., il participe aux second et troisième triplés du club, en 1971 et 1972. Devenu entraîneur de Toshiba Fuchu, il devient champion du Japon en 1987 mais échoue au doublé face à son ancien club Waseda (16-22).

Ikuo Kamiyama (1952- ): ancien 3ème ligne de Waseda 
Univ., il participe au troisième triplé du club, en 1972. Il fût notamment capitaine des rouges et noirs en 1973.

Noboyuki Ueyama (1952- ): ancien arrière de Waseda 
Univ., il participe au second et troisième triplés du club, en 1971 et 1972. International japonais, il est de la tournée en France en 1973. Il rejoint par la suite le club de Yokogawa. A sa retraite, il devint  en 1982 à tout juste 30 ans le nouvel entraîneur de Waseda, avec qui il remporta la ligue Kanto Taikosen mais échoua en 1/2 finale du championnat national universitaire.

Takeo Ishizuka (1952-2009): ancien 3ème ligne et capitaine de Waseda 
Univ., il réalise le doublé (Kanto Taikosen/championnat universitaire) en 1975. Joueur de Ricoh plus tard, il fût également international chez les Cherry Blossoms avec qui il compta pas moins de 28 sélections.  

Masaru Fujiwara (1953- ): ancien 3/4 de Waseda 
Univ. et international japonais (22 caps)

Katsuhiko Oku (1958-2003): ancien joueur de Waseda
Univ. et d'Oxford Univ.. Homme politique japonais, il est assassiné de plusieurs balles, le 29 novembre 2003, à Tikrit, alors qu'il est ambassadeur du Japon en Irak.

Kazuhiko Honjo (1960- ): ancien 1/2 d'ouverture de Waseda 
Univ., il rejoint plus tard le club de Suntory. International nippon (10 caps), il eu le malheur d'évoluer en sélection à la même époque qu'un certain Yuji Matsuo.

Toshiro Yoshino (1960- ): ancien 3/4 de Waseda 
Univ., il rejoint avec son coéquipier Kazuhiko Honjo l'équipe de Suntory. Il deviendra en 1996 champion du Japon après le match nul (27-27) en finale entre Suntory et Sanyo. Il réalisera le doublé cette année-là avec le titre en All Japan Championship, face à Meiji (49-24). Il fût aussi international nippon (7 caps).

Manabu Matsuse (1960- ): ancien pilier de Waseda 
Univ.. Il est aujourd'hui journaliste au Kyodo News.

Kenji Imakoma (1965- ): ancien centre de Waseda 
Univ.. Il fait parti de l'équipe qui réalise en 1988 le dernier triplé historique du club. Cette même année, il rejoint Suntory. Vainqueur du All Japan Championship en 1996 avec le club de Fuchu. Il a également été en sélection avec les Brave blossoms (2 caps).

Takanori Nagata (1966- ): ancien pilier de Waseda 
Univ.. Nommé capitaine de l'équipe en 1987, il réussit avec les rouges et noirs le fameux dernier triplé du club, avec notamment cette victoire de prestige en finale du All japan Championship face à Toshiba Fuchu (22-16). Il rejoint suite à cela le club de Kyushu Electric Power (Kyuden Voltex aujourd'hui) en 1988. C'est aussi durant cette année-là qu'il obtint son unique sélection chez les Cherry Blossoms, face à l'équipe universitaire d'Oxford. Après sa retraite de joueur, il deviendra entraîneur des avants chez Kyushu Electric Power.

Katsuyuki Kiyomiya (1967- ): ancien 3ème ligne de Waseda 
Univ.. Il fait parti de l'équipe qui réalise en 1988 le dernier triplé historique du club. Capitaine lors de sa dernière saison, il remporte de nouveau avec les rouges et noirs le championnat national universitaire, face à Nippon Sport Science University (45-14). Il s'engage cette même année 1990 avec Suntory. Il remportera avec le club de Fuchu un titre de champion du Japon (1996) et deux All Japan Championship (1996 et 2001), sans compter les deux finales du championnat du Japon perdues (1998 et 1999). Au niveau international, il aura participé avec les U23 nippons à la victoire historique face aux Etats-Unis en 1990. Après sa retraite de joueur, il devient entraîneur de Waseda et va remettre le club au premier plan après près de dix ans de disettes.

Il remportera notamment trois titres du championnat national universitaire (2003, 2005 et 2006). Avec Waseda, il créera également la sensation en éliminant en 2006 Toyota Verblitz au second tour du All Japan Championship (28-24). Ces succès lui permettent d'être repéré et engagé par Suntory Sungoliath. Avec son ancien club, malgré une armada impressionnante, il devra se contenter d'un seul titre de champion du Japon (2008), face à Sanyo Wild Knights (14-10). En 2010, après quatre saisons chez les jaunes et noirs, il démissionne. Il reprendra du service un an plus tard comme entraîneur chez Yamaha Jubilo, où il est toujours en poste actuellement.

Sadakazu Goto (1967- ): ancien 2ème ligne de Waseda 
Univ.. Il remporte avec les rouges et noirs le championnat national universitaire en 1990. Il intègre en 1990 Yamaha Motor. Il sera capitaine de l'équipe lors de la montée en ligue Kansaï A. Après sa carrière de joueur, il retournera vers Waseda où il occupera différentes fonctions. En 2012, il est nommé nouvel entraîneur du club rouge et noir.

Yasutoshi Kasuga (1967- ): ancien 2ème ligne de Waseda 
Univ.. Il fera parti de l'équipe qui remporta le dernier triplé du club en 1988. Il gagnera également à nouveau le championnat national universitaire en 1990.

Jiro Uchiya (1967- ): ancien 3ème ligne de Waseda 
Univ.. Il remporte le championnat national universitaire en 1990, face à Nippon Sport Science University (45-14). Il rejoindra ensuite Tokyo Gas où il deviendra le capitaine de l'équipe.

Kiyoshi Imaizumi (1967- ): ancien ailier de Waseda 
Univ.. Il fait parti de l'équipe qui réalise en 1988 le dernier triplé historique du club. Il remporte aussi avec les rouges et noirs le championnat national universitaire en 1990. Il rejoindra plus tard Suntory avec qui il remportera un titre de champion du Japon (1996) et deux All Japan Championship (1996 et 2001). International japonais (8 caps), il ne participera pas à la coupe du monde de rugby de 1995. Après sa retraite de joueur, il devient entraîneur de Suntory Foods (2001-2005). Il est depuis commentateur pour la chaîne privée nippone J-Sport. Il est également connu pour avoir été marié un moment à l'actrice japonaise Mayo Suzukaze (2004-2010).

Masami Horikoshi (1968- ): ancien 1/2 de mêlée de Waseda 
Univ.. Il remporte avec les rouges et noirs le championnat national universitaire en 1990. Après son diplôme, il intègre la grande équipe de Kobe Steel avec qui il gagnera quatre titres de champion du Japon et quatre All Japan Championship consécutifs (1992, 1993, 1994 et 1995). International japonais (27 caps), il participe aux coupes du monde de rugby de 1991 et 1995. Après sa retraite de joueur en 1998, il devient le nouveau manager de l'équipe universitaire de Rissho où il est toujours en poste actuellement.

Terunori Masuho (1972- ): ancien ailier de Waseda 
Univ.. Le 4 mai 1991, il devient à l'époque le plus jeune joueur de l'histoire du Japon à jouer en sélection avec les Cherry Blossoms, lors de la défaite face aux Etats-Unis (15-27). En 1994, il rejoint Kobe Steel avec qui il fera dès sa première saison le doublé champion du Japon/All Japan Championship. Il gagnera deux autres All Japan Championship (2000 et 2001) ainsi que le tout premier titre de champion de Top League, en 2004 avec le même club. International japonais (47 caps), il aura inscrit pas moins de 28 essais et participé à trois coups du monde de rugby (1991, 1995 et 1999). Il remportera avec le Japon deux titres de champion d'Asie des nations (1998 et 2000). Après sa retraite de joueur en 2004, il devient un temps manager de l'équipe. Par la suite conseiller de Waseda, il sera désigné en 2013 ambassadeur pour la coupe du monde de rugby de 2019 au Japon.

Ryuji Nakatake (1973- ): ancien 3ème ligne de Waseda 
Univ.. Il part ensuite faire ses études au Royaume-Uni. En 2006, il devient le nouvel entraîneur de Waseda en succédant au célèbre Katsuyuki Kiyomiya. Il remportera notamment avec les rouges et noirs deux championnats nationaux universitaires (2007 et 2008). Il quitte l'équipe en 2010. En 2012, il devient le nouveau sélectionneur des U20 japonais. Il subira une défaite humiliante en test match face au Pays de Galles (07-119) avant d'échouer à la remontée du Japon en première division, en perdant en finale du Junior World Rugby Trophy face aux Etats-Unis (33-37). Il sera alors remercié par la fédération japonaise de rugby.

Yasuhiko Ishikawa (1976- ): ancien ailier de Waseda 
Univ.. Il intègre ensuite Toshiba Fuchu avant de partir jouer en 2ème division anglaise pour le club de Rosslyn Park FC. Il retourne au Japon et joue alors jusqu'à la saison 2006/2007 pour les Sanyo Wild Knights. Il intègre ensuite l'effectif de Kamaishi Sea Waves en Top Ligue Est A (2ème division japonaise) avant de terminer en 2009 chez le club de Tosen Clean Fighters, alors en première division de la ligue Kanto (4ème division japonaise).

Takashi Tsuji (1977- ): ancien 1/2 de mêlée de Waseda 
Univ.. Il rejoint l'équipe de NEC en 2000. Avec les NEC Green Rockets (nouveau nom), il remportera trois titres du All Japan Championship: en 2003 face à Suntory Sungoliath (36-26), en 2005 face à Toyota Verblitz (17-13) et en 2006 face à Toshiba Brave Lupus (06-06). Il prendra sa retraite de joueur en 2009. International japonais (7 caps), il participera à la coupe du monde de rugby de 2003. En 2010, il devient le nouvel entraîneur de Waseda et succède à Ryuji Nakatake. Mais face à la domination sans partage de Teikyo, il ne parviendra pas à remporter le championnat national universitaire, sinclinant en finale contre Teikyo (14-17). Il démissionnera en 2012.

Shota Goto (1983- ): ancien 1/2 de mêlée de Waseda 
Univ.. Recruté par Kobelco Steelers en 2005, il impressionne lors de sa première saison. Pas épargné par les blessures, il a disparu de la circulation. International nippon (8 caps), il avait fêté sa première sélection, le 16 avril 2005, lors de la défaite en Uruguay (18-24).

Eiji Ando (1982- ): ancien 1/2 d'ouverture de Waseda 
Univ.. Il remporte le championnat national universitaire en 2003 et en 2005 face à Kanto Gakuin. En 2005, il rejoint les NEC Green Rockets. Après sept saisons, il intègre l'équipe de Mitsubishi Sagamihara Dynaboars (2ème division japonaise) en 2012. International japonais (13 caps), il avait été choisi par le sélectionneur John Kirwan pour participer à la coupe du monde de rugby de 2007 mais avait dû déclaré forfait à cause d'une blessure.

Takamichi Sasaki (1983- ): ancien 3ème ligne et capitaine de Waseda 
Univ.. Il remporte trois All Japan Championship face à Kanto Gakuin (2003, 2005 et 2006). Il participe à la victoire historique de Waseda face à Toyota Verblitz lors du 2ème tour d'AJC (28-24). Il rejoint en 2006 Suntory Sungoliath où il retrouve son ancien coéquipier Yusuke Aoki et son ancien entraîneur Katsuyuki Kiyomiya. Il a remporté jusqu'ici trois titres de champion du Japon (2008, 2012 et 2013) et trois All Japan Championship (2011, 2012 et 2013) avec les jaunes et noirs. International nippon (13 caps), il a participé à la coupe du monde de rugby de 2007 et a gagné deux tournois des 5 nations asiatique (2007 et 2012).

Yusuke Aoki (1983- ): ancien talonneur de Waseda 
Univ.. Il remporte trois All Japan Championship face à Kanto Gakuin (2003, 2005 et 2006). Il participe à la victoire historique de Waseda face à Toyota Verblitz lors du 2ème tour d'AJC (28-24). Il rejoint en 2006 Suntory Sungoliath où il retrouve son ancien coéquipier Takamichi Sasaki et son ancien entraîneur Katsuyuki Kiyomiya. Il a remporté jusqu'ici trois titres de champion du Japon (2008, 2012 et 2013) et trois All Japan Championship (2011, 2012 et 2013) avec les jaunes et noirs. Ancien U19 japonais et aujourd'hui international nippon (28 caps), il a participé à la coupe du monde de rugby de 2011 et a gagné quatre tournois des 5 nations asiatique (2007, 2008, 2009 et 2013) ainsi que la Pacific Nations Cup en 2011.

Yuta Imamura (1984- ): ancien centre de Waseda
Univ.. Il remporte deux championnats nationaux universitaires, face à Kanto Gakuin, en 2005 et 2006. En 2007, il rejoint l'équipe de Kobelco Steelers, en Top League. Avec le club de Kobe, il atteindra en 2013 la finale du All Japan Championship mais s'inclinera face à Suntory Sungoliath (20-36). International japonais (38 caps), il a participé à deux coupes du monde de rugby (2007 et 2011) et a remporté le championnat d'Asie des nations en 2006 et son successeur, le tournoi des 5 nations asiatique, à quatre reprises (2008, 2009, 2011, 2013). Il a également gagné la Pacific Nations Cup en 2011. De par son gabarit , il fût décrit comme un cheval par son ancien entraîneur Katsuyuki Kiyomiya.

Yuki Yatomi (1985- ): ancien 1/2 de mêlée de Waseda 
Univ.. Il remporte deux championnats nationaux universitaires, face à Kanto Gakuin, en 2005 et 2006. En 2007, il rejoint l'équipe de Yamaha Jubilo. Il y retrouvera en 2011 son ancien entraîneur de WasedaKatsuyuki Kiyomiya, tout juste nommé nouveau manager de l'équipe d'Iwata. International japonais (13 caps), il participera à la coupe du monde de rugby de 2007 en France.

Yoshinori Sogabe (1984- ): ancien 1/2 d'ouverture de Waseda 
Univ.. Il remporte deux championnats nationaux universitaires, face à Kanto Gakuin, en 2005 et 2006. Il s'illustre lors de la victoire historique de Waseda face à Toyota Verblitz en 2006, en inscrivant un essai sur un exploit personnel. Cela lui permet de rejoindre l'équipe de Suntory Sungoliath, en Top League et d'y retrouver son ancien entraîneur de Waseda, Katsuyuki Kiyomiya. Mais le jeune japonais, malgré deux titres de champion du Japon (200 et 2012) et deux AJC (2011 et 2012), n'arrive pas à s'imposer. Il rejoint alors Yamaha Jubilo en 2012 et y retrouve une fois de plus son ancien entraîneur de Waseda. Il évolue toujours chez le club d'Iwata.

Koshiro Shuto (1984- ): ancien ailier de Waseda 
Univ.. Il remporte deux championnats nationaux universitaires, face à Kanto Gakuin, en 2005 et 2006. En 2007, il rejoint l'équipe de NEC Green Rockets, en Top League, où il évolue toujours.

Taro Kenjo (1986- ): ancien 2ème ligne de Waseda 
Univ.. Vainqueur du championnat national universitaire à trois reprises (2005, 2006 et 2008). Il participa à la victoire historique de Waseda face à Toyota Verblitz en 2006, lors du 2ème tour du All Japan Championship. En 2008, il rejoigna l'équipe de NEC Green Rockets, en Top League. Il fût également par le passé international japonais chez les U19 et les U23.

Ayumu Goromaru (1986- ): ancien arrière de Waseda
Univ. et frère cadet du talonneur Ryo Goromaru (Coca-Cola West Red Sparks. Vainqueur du championnat national universitaire à trois reprises (2005, 2006 et 2008). Il participa à la victoire historique de Waseda face à Toyota Verblitz en 2006, lors du 2ème tour du All Japan Championship. En 2008, il signe chez l'équipe de Yamaha Jubilo, en Top League. Excellent buteur, il a été nommé deux fois de suite meilleur buteur du championnat japonais (2012 et 2013). International japonais (29 caps), il connaît ses premières sélections en 2005 à seulement 19 ans mais sera écarté par le français Jean-PIerre Elissalde.

Il revient en 2009 avec le néo-zélandais John Kirwan mais ne sera pas convoqué pour la coupe du monde de rugby de 2011. Il reviendra sur le devant de la scène en 2012 grâce au nouveau sélectionneur australien, Eddie Jones. En 2013, il passe un échelon et devient l'un des hommes forts des Brave Blossoms, en étant par exemple l'homme du match lors de la victoire historique face au Pays de Galles. Eddie Jones en fait ainsi un de ses piliers de l'équipe en le nommant vice-capitaine. Avec le Japon, Ayumu Goromaru a remporté trois tournois des 5 nations asiatique (2009, 2012 et 2013), ainsi que le Raeburn Shield lors de la victoire historique contre les gallois le 15 juin dernier à Tokyo. Avec 295 pts, il est le 4ème meilleur marqueur de points de toute l'histoire de la sélection nippone et est très bien parti pour battre le record de Keiji Hirose (422)!

Kensuke Hatakeyama (1985- ): ancien pilier de Waseda 
Univ.. Il remporte deux championnats nationaux universitaires, face à Kanto Gakuin, en 2005 et 2006. En 2007, il rejoint l'équipe de Suntory Sungoliath, en Top League, où il retrouve son ancien entraîneur, Katsuyuki KiyomiyaIl a remporté jusqu'ici trois titres de champion du Japon (2008, 2012 et 2013) et trois All Japan Championship (2011, 2012 et 2013) avec les jaunes et noirs. Ancien international U19 et U23 japonais, il fait parti actuellement de la sélection des Brave Blossoms (45 caps). Il a participé à la coupe du monde de rugby de 2011. Il a pour le reste remporter le tournoi des 5 nations asiatiques à cinq reprises (2009, 2010, 2011, 2012 et 2013à ainsi que la Pacific Nations Cup (première historique du Japon) en 2011.

Masakazu Toyota (1986- ): ancien 3ème ligne de Waseda 
Univ.. Camarade de classe au lycée de Yuto Nagatomo (international japonais de Football de l'Inter de Milan), il remporte les deux derniers championnats nationaux universitaires de Waseda en 2008 et 2009, le dernier notamment face à Teikyo (20-10). En 2009, il signe chez Coca-Cola West Red Sparks. Avec le club de Fukuoka, il sera relégué en 2ème division japonaise en 2012 mais remontera aussitôt. International japonais chez les U19 mais aussi à 7, il a également porté le maillot des Brave Blossoms (9 caps) et remportera le tournoi des 5 natiosn asiatique à deux reprises, en 2009 et en 2010.

Ryohei Yamanaka (1988- ): ancien 1/2 d'ouverture de Waseda 
Univ.. Excellent ouvreur, il perd en 2011 la finale du championnat universitaire face à l'armada de Teikyo (14-17). Il signe dans les jours qui suivent chez les Kobelco Steelers. International japonais à une occasion, lors de la victoire contre le Golfe Persique (60-05), il était pressenti par John Kirwan pour être l'ouvreur titulaire lors de la coupe du monde de rugby 2011. Mais positif au contrôle anti-dopage, il allait être suspendu deux ans par la fédération japonaise de rugby. Il est revenu en grâce cette année après la fin de sa suspension et a débuté sa première saison en Top League avec le club de Kobe


 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2018 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.