Un Japon à deux visages face à la sélection World XV
Auteur: 
Hinato
Publié le: 26/10/2018


1540799228-29.jpg
L'ailier Kenki Fukuoka aura été de très loin le meilleur japonais face à la sélection World XV

Aujourd'hui le Japon affrontait la sélection World XV dans le mythique Hanazono Stadium d'Higashi-Osaka, tout juste rénové pour accueillir des matchs de la coupe du monde de rugby de 2019 au pays et cela en préparation des deux gros tests matchs de cet automne face à la Nouvelle-Zélande (3 novembre) à Tokyo et l'Angleterre (17 novembre) à Londres.

Très rapidement, les visiteurs ouvraient le compteur suite à un plaquage manqué du centre Tevita Tupou sur l'ailier
Tevita Li, qui ce dernier fixait l'arrière Jamie Henry et remettait intérieur pour envoyer un peu plus tard l'ouvreur Lionel Cronje à l'essai entre les poteaux. Un peu plus tard, un plaquage manqué du centre Timothy Lafaele sur Lionel Conje permettait à ce dernier à réaliser un superbe offload pour offrir l'essai en coin à l'ailier Toni Pulu.

Les locaux allaient enfin répondre. Suite à une diagonale ratée de Yu Tamura en arrière pour Kenki Fukuoka, celui-ci faisait parler sa vitesse pour fixer et laisser sur place l'arrière
Nehe Milner-Skudder et le centre Harold Vorster et passer la ligne d'essai! L'international japonais se montrait à nouveau quelques minutes plus tard en empêchant le talonneur Adriaan Strauss d'aplatir suite à une touche totalement manquée par Yusuke Niwai dans les 22 mètres locaux.

Mais la défense nippone était absente dans cette première mi-temps et allait encaisser deux nouveaux essais. Tout d'abord par l'ailier
Tevita Li suite à un coup de pied à suivre de Lionel Conje. Puis par un essai en force du deuxième ligne Jason Jenkins. A la pause, les Brave Blossoms étaient logiquement menés au score 24 à 07.

Dès le début de la seconde période, la défense nippone prenait l'eau. Des plaquages manqués successifs du troisième ligne rentrant
Masakatsu Nishikawa et de Yu Tamura permettaient à Jason Jenkins de passer à Tevita Li qui réalisait un humiliant cadrage débordement sur Lomano Lemeki avant de prendre de vitessse Hendrick Tui et Jamie Henry et de marquer son doublé en coin. Alors que la sélection World XV assiègeait les 22 mètres nippons et était à deux doigts d'inscrire un sixième essai grâce à un large surnombre à droite, Timothy Lafaele interceptait et marquait un essai de 90 mètres contre le cours du jeu.

Il fallait attendre la 53ème minute et la rentrée sur le terrain de l'expérimenté 1/2 de mêlée Fumiaki Tanaka pour vraiment voir les hommes de Jamie Joseph se réveiller. Le Japon, largement mené au score, prenait l'ascendant sur le terrain avec un Kenki Fukuoka qui mettait le feu dans le camp adverse. Et sur un gros temps de jeu, Yu Tamura faisait une longue passe sautée pour l'ailier Lomano Lemeki qui marquait en coin! Le technicien néo-zélandais faisait rentrer
Rikiya Matsuda à l'ouverture et Ryoto Nakamura au centre à l'heure de jeu pour amener de la vitesse dans le jeu des locaux.

A la 69ème minute, une superbe relance des nippons depuis leur 22 mètres voyait Kenki Fukuoka franchir la défense adverse et passer à
Ryoto Nakamura. Ce dernier avec Timothy Lafaele à sa gauche et Rikiya Matsuda à sa droite et personne devant, optait pour aller inscrire l'essai tout seul mais se faisait ratrapper par le troisième ligne Willie Britz...

Mais il allait se faire pardonner quelques minutes plus tard en marquant enfin suite à un magnifique coup de pied à suivre de
Rikiya Matsuda dans les 22 mètres adverses. Les Brave Blossoms revenaient à trois points et mettaient la pression dans le camp de la sélection World XV. Malheureusement un en avant de Hendrick Tui mettait fin à tout espoir de victoire. Au final le Japon s'incline face à la sélection World XV sur le score de 31 à 28.

Une défaite logique au final tant les nippons auront été désastreux en défense et pénalisés durant la première période plus le début de la seconde. Les rentrées notamment de Fumiaki Tanaka et Rikiya Matsuda à la charnière auront permis aux locaux de finir fort avec l'espoir de s'imposer. En dehors de Kenki Fukuoka, le meilleur joueur japonais du jour, la ligne de 3/4 nippone aura été un désastre complet. Au centre
Timothy Lafaele et Will Tupou sont trop lents, Lomano Lemeki ne sait toujours pas plaquer à l'aile tandis que Jamie Henry titularisé à l'arrière en raison des blessures, aura été à la rue.

Yu Tamura sera lui aussi passé à côté de son match malgré "deux passes décisives". La question des non-sélections de Takuya Yamasawa (Panasonic Wild Knights), Harumichi Tatekawa (Kubota Spears) et Yoshikazu Fujita (Panasonic Wild Knights) se pose plus que jamais. Le retour de blessure de Ryuji Noguchi (Panasonic Wild Knights) et les titularisations de Akihito Yamada (Panasonic Wild Knights) et du phénomène Yusuke Kajimura (Suntory Sungoliath) sont espérés pour les tests matchs à venir.

Devant,
Wimpie van der Walt, le capitaine Michael Leitch et Hendrick Tui auront fait leur travail. En l'absence de Koo Jiwon (blessé), l'expérimenté Hiroshi Yamashita aura permis à la mêlée de tenir avant que cette dernière explose en seconde mi-temps avec la rentrée du pilier droit japonais Asaeli Valu. Prochain rendez-vous pour les Brave Blossoms le 3 novembre prochain dans le Ajinomoto Stadium de Tokyo (50 000 places) face à l'équipe B de la Nouvelle-Zélande.
 
Japon   28 - 31   World XV

Hanazono Stadium | 16 846 spectateurs |

Arbitre: 
Brendon Pickerill (NZRU). Arbitres assistants: Mike Fraser (NZRU) et Damon Murphy (ARU)

Pour le Japon:
 
4 essais de: Kenki Fukuoka (21'), Timothy Lafaele (46'), Lomano Lemeki (60') et Ryoto Nakamura (74')
4 transformations de: Yu Tamura (22', 47', 62') et Rikiya Matsuda (74')

Pour World XV:

5 essais de: 
Lionel Cronje (10'), Toni Pulu (15'), Tevita Li (31', 41') et Jason Jenkins (39')
3 transformations de: Lionel Cronje (11', 40', 42')
Laisser un commentaire sur cette page

  • gifufighter dit :
    28/10/2018

    Oh là ! T'y vas pas de main morte avec les centres. Du coup j'ai chopé le match sur Youteub.
    Autant le premier essai c'est le premier placage (en poursuite) qui crée le déséquilibre mais derrière Nunomaki à chier, il a un placage facile et il relâche Cronje (puis ensuite le combo en avant pénalité).
    Pour le second, le 3 (Yamashita ?) fait une roulade, se fait prendre à l'intérieur et le mec à côté il est cuit. Tu peux pas reprocher cet essai aux centres quand même !
    Ils montent au centre du terrain souvent en inversé, je pense que c'est une consigne pour couper les extérieurs. Quelques fois ça marche (gros placages des centres 3-4 fois), quelques fois ils se font prendre. Mais ils font du bien sur tous les impacts (ils viennent à 2 déboulonner un gaillard avant l'essai du 24-7). Je les ai plutôt trouvé bon.
    Fukuoka très bon, Nagare et Lemaki (quand il vient au ras du 10 attaquer la ligne il fait mal, rapide et agile comme sur l'essai du 31-19) pas mauvais du tout au contraire de Tamura pas à l'aise. Wimpie courageux mais limité comme tu dis Hinato. Toutefois il peut faire le nouveau Thompson, c'est un sacré guerrier et il est de partout regarde bien. Première ligne moyenne, que cela soit en première ou seconde mtps (soit rien dans le jeu et erreurs en défense, soit en mêlée ils sont chahutés).

    Devant je les ai trouvé en 1ère mi temps un peu empruntés, placages loupés, en retard mais plutôt solides.

    Sur le coup d'envoi le 20 Nishikawa se troue, départ du 8 et déséquilibre difficile à gérer avec 2 défenseurs face à 7 noirs ! Pas de bol le 13 est obligé de contrôler et Tui dépasse son coéquipier ce qu'il ne faut jamais faire (cf. crochet intérieur).

    En face ils avaient une belle équipe, et je pense que par rapport à l'année dernière (27-47) les Japonais ont fait une bonne partie. Et encore mieux qu'en 2015 (20-45)... pour moi ça augure de bons matchs, je persiste mais les résultats parlent pour le coach Joseph !

  • Watanabe dit :
    26/10/2018

    Kajimura a cent fois sa place au centre quand je viens de voir la performance des deux clowns de Coca-Cola... ET Jamie Joseph qui n'a pas pris Tatekawa. Le Japon va prendre une branlée monumentale samedi prochain avec des trois-quarts pareils.

  • Skyrim75 dit :
    26/10/2018

    Lemeki titulaire avec le Japon c'est l'un des grands mystères de cette équipe quand on a des Yamada, Fujita et Ishii en particulier.

  • Colonel K-K dit :
    26/10/2018

    Il y a pas mal de ces joueurs qui n'ont rien à faire avec le Japon. Comment est-ce encore possible d'évoluer avec la paire de centres de Coca-Cola Red Sparks? Jamie Joseph a pété les plombs ou quoi? Comment il a pu laisser les Yamasawa, Tatekawa et d'autres chez eux?

  • Kenzaki dit :
    26/10/2018

    Tanaka et Matsuda ont beaucoup apporté en fin de match comme le dit Hinato. Fukuoka est le seul derrière à être au niveau international. Je n'ai jamais vu une défense aussi ridicule, en particulier les deux centres.

  • Tokyro dit :
    26/10/2018

    Les Lafaele Lemeki, Tupou, Henry c'est plus possible derrière.. Tamura à l'ouverture c'est pas normal non plus....


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.