Japon: Un groupe de 42 joueurs pour la coupe du monde de rugby de 2019
Auteur: 
Hinato
Publié le: 03/06/2019


1559543061-30.jpg
La star Kenki Fukuoka est bien évidemment du groupe japonais pour préparer la coupe du monde de rugby cette année
 

Le sélectionneur Jamie Joseph vient de donner sa liste des 42 joueurs japonais retenus pour préparer la coupe du monde de rugby au pays cette année. La liste passe ainsi de 60 joueurs à 42 avant de descendre plus tard aux 31 officiels. Un effectif qui compte pas moins de cinq joueurs sans sélection avec les Brave Blossoms.

En première ligne, c'est du très grand classique. On note toutefois la présence de 
Vakauta Isileli Nakajima (Kobelco Steelers), troisième ligne de formation et qui a satisfait le technicien néo-zélandais lors des tournées des Wolf Pack. Le talonneur Takuya Kitade (Suntory Sungoliath) et le pilier droit Yusuke Kizu (Suntory Sungoliath), très prometteurs, sont les petits nouveaux.

La deuxième ligne, très grand point faible du Japon, voit pour la première fois de l'histoire aucun joueur nippon! Le poste l'est tellement que le très expérimenté 
Luke Thompson (Sunwolves), qui pourrait participer à une quatrième coupe du monde  de rugby avec les Brave Blossoms, a été rappelé à l'âge de 38 ans. Le sud-africain Grant Hattingh (Sunwolves) et l'australien James Moore (Sunwolves) sont les deux petits nouveaux sans surprise.

En troisième ligne, le capitaine 
Michael Leitch (Sunwolves), le phénomène Kazuki Himeno (Sunwolves) et Amanaki Lelei Mafi (Sunwolves), dont le jugement pour agression sur un ex-coéquipier des Rebels a été reporté pour 2020 sous demande de la JRFU, devraient être les titulaires indiscutables. La troisième ligne aura du banc avec l'expérimenté Hendrik Tui (Sunwolves), le jeune australien Rahboni Warren-Vosayaco (Sunwolves), très bon en Super Rugby cette année et le sud-africain Lappies Labuschagné (Sunwolves), ces deux derniers n'ayant encore aucune cape internationale.

A la charnière, c'est du grand classique. On retrouve le 1/2 de mêlée 
Fumiaki Tanaka (Sunwolves, 69 caps), joueur le plus capé de la sélection convoquée, ainsi que Kaito Shigeno (Sunwolves), qui a marqué des points en Super Rugby cette saison alors qu'à l'ouverture l'expérience de Yu Tamura (Sunwolves) et la polyvalence de Rikiya Matsuda (Sunwolves) ont été préférées à la jeune pépite nippone Takuya Yamasawa (Sunwolves), qui ne verra donc pas la coupe du monde de rugby.

Aux ailes, outre Yoshikazu Fujita (Panasonic Wild Knights) qui n'était pas dans les plans de Jamie Joseph, le grand perdant est Akihito Yamada (Sunwolves). Pour le reste on retrouve la fusée et star de l'équipe 
Kenki Fukuoka (Sunwolves), Lomano Lemeki (Sunwolves) tandis que le jeune Ataata Moeakiola (Chiefs) est finalement convoqué après sa saison en Super Rugby. L'indispensable Kotaro Matsushima (Suntory Sungoliath) et Jamie Henry (Sunwolves) sont aussi présents, ces deux derniers étant polyvalents et pouvant jouer également à l'arrière.

Au centre, il y a un autre très grand perdant avec la non-présence de l'international japonais Harumichi Tatekawa (Sunwolves), taulier des Brave Blossoms depuis 2012... A sa place est préféré 
Ryoto Nakamura (Sunwolves), très bon ces derniers temps et Timothy Lafaele (Sunwolves), qui reste sur un match désastreux face à la Russie tout comme Will Tupou (Sunwolves). La présence de ces deux joueurs est un grand énigme... La bonne nouvelle est la convocation pour ce camp d'entraînement de la pépite Yusuke Kajimura (Suntory Sungoliath), auteur d'excellentes performances avec l'équipe Wolf Pack et qui a de grandes chances de postuler à une place de titulaire au poste de numéro 13!

Enfin à l'arrière, pas de surprise avec le jeune Ryuji Noguchi
 (Panasonic Wild Knights) et Ryohei Yamanaka (Sunwolves). Contrairement à Eddie Jones il y a quatre ans, ce groupe ne compte aucun joueur universitaire. Preuve une fois de plus encore de l'amateurisme de Jamie Joseph (qui n'a jamais regardé un match scolaire pour repérer très vite les jeunes pépites nippones) par rapport à son prédécesseur. Le cas de Yusuke Kajimura (Suntory Sungoliath) est le plus symbolique.

Lui qui avait été repéré dès 2013 par Eddie Jones (alors qu'il était encore lycéen) et dont il a fallu attendre sa première saison en Top League l'an dernier pour enfin être convoqué par le technicien néo-zélandais... Le groupe nippon participera au camp d'entraînement de Miyazaki (9 au 15 juin) avant d'attaquer la Pacific Nations Cup 2019.

Le groupe des 42 joueurs convoqués par Jamie Joseph:
 
Piliers gauches: Keita Inagaki (Sunwolves, 25 caps), Vakauta Isileli Nakajima (Kobelco Steelers, 2 caps), Masataka Mikami (Sunwolves, 35 caps), Koki Yamamoto (Yamaha Jubilo, 6 caps)

Talonneurs: Shota Horie (Sunwolves, 58 caps), Atsushi Sakate (Sunwolves, 13 caps), Kosuke Horikoshi (Suntory Sungoliath, 2 caps) Takuya Kitade (Suntory Sungoliath, 0 cap)

Piliers droits: Hiroshi Yamashita (Sunwolves, 51 caps), Koo Jiwon (Sunwolves, 7 caps),  Asaeli Valu (Sunwolves, 5 caps) Yusuke Kizu (Toyota Verblitz, 0 cap)

2èmes lignes: Samuela Anise (Sunwolves, 12 caps), Luke Thompson (Sunwolves, 64 caps), Wimpie van der Walt (Sunwolves, 9 caps), Grant Hattingh (Sunwolves, 0 cap)Uwe Helu (Yamaha Jubilo, 11 caps), James Moore (Sunwolves, 0 cap)

3èmes lignes: Hendrik Tui (Sunwolves, 43 caps), Yoshitaka Tokunaga (Sunwolves, 10 caps) Shunsuke Nunomaki (Panasonic Wild Knights, 7 caps), (c) Michael Leitch (Sunwolves, 59 caps), Lappies Labuschagné (Sunwolves, 0 cap)Kazuki Himeno (Sunwolves, 9 caps), Rahboni Warren-Vosayaco (Sunwolves, 0 cap)Amanaki Lelei Mafi (Sunwolves, 22 caps)

1/2 de mêlées: Fumiaki Tanaka (Sunwolves, 69 caps), Yutaka Nagare (Sunwolves, 15 caps), Kaito Shigeno (Sunwolves, 7 caps)

1/2 d'ouvertures: Yu Tamura (Sunwolves, 54 caps), Rikiya Matsuda (Sunwolves, 16 caps)

Ailiers: Kenki Fukuoka (Sunwolves, 30 caps), Ataata Moeakiola (Chiefs, 3 caps), Lomano Lemeki (Sunwolves, 8 caps), Kotaro Matsushima (Suntory Sungoliath, 30 caps), Jamie Henry (Sunwolves, un cap)

Centres: Yusuke Kajimura (Suntory Sungoliath, un cap), Will Tupou (Sunwolves, 6 caps), Ryoto Nakamura (Sunwolves, 16 caps), Timothy Lafaele (Sunwolves, 14 caps)

Arrières:  Ryuji Noguchi (Panasonic Wild Knights, 13 caps), Ryohei Yamanaka (Sunwolves, 12 caps)
 
PS: Les joueurs surlignés en rouge sont ceux n'ayant toujours pas de sélections chez les Brave Blossoms
Laisser un commentaire sur cette page

  • gifufighter dit :
    6/6/2019

    Il est logique dans sa sélection. Il rappelle quelques joueurs performants et leaders, garde son ossature qui lui a donné raison pour le moment. A l'instar d'Hitoshi Ono en 2015, je suis content de voir Thompson comme papa et leader lental du groupe.
    Tatekawa, Hiwasa, Fujita (qui n'a pas progressé comme Fukuoka), Yamada et d'autres n'ont pas été retenus à juste titre, trop justes, inconstants ou pas polyvalents.
    Jamie Joseph sait que l effet de surprise de 2015 est passé, ça va être dur donc il privilégiera ceux qui ont l'expérience du haut niveau (exit les universitaires, lycéens...).
    Je sais que c'est frustrant de voir aussi peu de japonais, mais bon faut pas se leurrer non plus. On en revient au manque de vivier.

  • JC dit :
    5/6/2019

    Est ce qu on a une idee du groupe des Sunwolves qui est parti jouer aux Stormers ?
    J imagine que tous ceux dans cette liste ne sont pas du voyage ?

  • Colonel K-K dit :
    4/6/2019

    Il veut des gros gabarits derrière en fait Jamie Joseph. On va droit à la catastrophe...

  • Kenzaki dit :
    3/6/2019

    Yamasawa ne sera pas à la coupe du monde...

  • Skyrim75 dit :
    3/6/2019

    S'il rappelle Luke Thompson autant qu'il fasse pareil avec Hitoshi Ono quand je vois ce qu'on a en deuxième ligne. Les absences de Tatekawa et Yamada, c'est une honte!

  • Tokyro dit :
    3/6/2019

    J'adore Mafi mais son cas fera polémique de toute manière. Il n'y a aucun joueur japonais en deuxième ligne et seulement 23 sur cette liste de 42. On est partis pour battre un record quand l'effectif sera réduit à 31: plus de joueurs étrangers que japonais dans la sélection pour une coupe du monde de rugby... Jamie Joseph prendra la porte direct si les résultats ne sont pas au rendez-vous. Mais j'ai aussi l'impression qu'il sait déjà qu'il va se barrer et (sans doute) retrouver Tony Brown chez les Highlanders.

  • Watanabe dit :
    3/6/2019

    C'est une blague à certains postes. Comment se passer de l'expérience de Tatekawa et Yamada? Et de Hiwasa?


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.