Toyota Industries Shuttles: l'autre club de Toyota
Auteur: 
Hinato
Publié le: 12/07/2015


1520112808-612565jerseyshokki1st.gif


Nom: Toyota Industries Shuttles

Couleur: bleu ciel et blanc

Année de fondation: 1984

Affiliation ligue: Top League

Palmarès:

Top Ligue Ouest A:

4 titres: 2004, 2009, 2011 et 2012

Promu en ligue Kansaï A (1997)
 
1520112812-248140sakichitoyodas.jpg
Sakichi Toyoda
Place aujourd'hui à l'autre club de ToyotaToyota Industries Shuttles. Bien que plus récent et ayant un palmarès bien plus maigre que Toyota Verblitz, le club de Kariya a une belle histoire. Il faut remonter en 1926. Cette année-là, un certain Sakichi Toyoda fonde Toyoda Automatic Look Words, première entreprise de textiles spécialisée dans la soie dans la région. 

En 1927, la première usine sera fondée et basée à Kariya. Six ans plus tard, en 1933, son fils 
Kiichiro Toyoda fondera la section automobile de l'entreprise, Toyota Motor Corporation. Autrement dit, Toyota Industries Corporation est aujourd'hui l'une des 13 entreprises de base du groupe Toyota et la maison-mère de Toyota Motor Corpotation.
Si cette dernière sera vite dotée d'un club de rugby dès 1941, il faudra attendre 1984 pour voir l'entreprise basée à Kariya avoir enfin son équipe. Pendant très longtemps, Toyota Industries Corporation sera loin de l'élite du rugby nippon.

Il faudra attendre 1997 pour voir le club enfin accéder à la
 ligue Kansaï A. Le britannique Chris Milsted devient cette année-là le nouvel entraîneur-chef du club. Cette montée permettra à l'équipe de Kariya de participer pour la première fois de son histoire au tournoi national des sociétés en 1998. Mais les ciels et blancs ne réaliseront jamais de grandes saisons, terminant en général à la 6ème place...

 
1520112817-33693808skurisup.jpg
Chris Milsted, entraîneur-chef
de Toyota Industries Corporation
de 1997 à 2005
1520112815-817471osaka2.jpg
Le 12 décembre 2004, Toyota Industries Corporation remporte son 1er titre de champion de la Top Ligue Ouest A après son match nul (17-17) contre Osaka Police
De fait, le club nippon ne participe pas à la toute nouvelle Top League japonaise en 2003 et démarre en Top Ligue Ouest A(2ème division japonaise). Lors de la saison 2003/2004, Toyota Industries Corporation termine 2ème du championnat derrière le rival Toyota Motor Corpotation, ce dernier accédant à la montée.

La saison suivante, l'équipe peut compter sur ses joueurs étrangers (
Dion WallerAntoni MonahanMark Marie) et de son 1/2 de mêlée Kazuhiko Goto pour remporter le premier titre de champion de la Top Ligue Ouest A de son histoire. Qualifié pour le Top Challenge, le club de Kariya s'incline successivement contre Fukuoka Sanix Bomuzu (41 à 36) et Secom Rugguts (24 à 17).

Les ciels et blancs passent par les barrages et sont écrasés par 
Ricoh Black Rams (42 à 07), le 13 février 2005. Chris Milsted démissionne après huit ans au club. Durant les deux saisons suivantes, Toyota Motor Corporation ne fait guère mieux qu'une 3ème place dans son championnat.
Lors de la saison 2007/2008, l'équipe termine même 4ème... Trois saison marquées par une domination sans partage notamment de Kintetsu Liners, qui retrouve la Top League japonaise en 2008. En 2008, Makoto Tamura débarque et devient le manager du club. Son fils, un certain Yu Tamura, joue alors à cette époque avec l'équipe universitaire de Meiji.

Fort d'une belle qualité de joueurs (
Yuya SaitoMurray WilliamsNick CollinsSam Anania), le club de Kariya termine cette année-là 2ème du championnat derrière Honda Heat et participe au Top Challenge. Large vainqueur de MHI Nagasaki (120 à 24) et de NTT Shining Arcs (41 à 33), Toyota Industries Corporation manque sa montée lors de sa défaite en barrage contre Fukuoka Sanix Blues (38 à 22), le 14 février 2009.
1520112834-54652520153618168rm9xl.jpg
Makoto Tamura,
manager du club
de Kariya de 2008 à 2015
1520112806-285909logoshuttles.gif
Le logo de Toyota Industries Shuttles en 2010
Mais la saison 2009/2010 est la bonne. Les renforts du 2ème ligne international fidjien Ifereimi Rawaqa et du centre international tongien Joseph Vaka apportent un plus non négligeable. Les ciels et blancs remportent le 2ème titre de champion de la Top Ligue Ouest A de leur histoire.

L'équipe de 
Kariya écrase Mazda Blue Zoomers (55 à zéro) mais s'incline ensuite contre NTT Shining Arcs (38 à 35). Malgré cela, Toyota Industries Corporation accède enfin à la Top League japonaise! Le club est alors rebaptisé Toyota Shokki Shuttles ou plus simplement Toyota Industries Shuttles.

Pour espérer se maintenir, un recrutement intensif est réalisé: le 2ème ligne international fidjien 
Nemani Soqeta, le 2ème ligne écossais Dan Turner, l'ancien international japonais Luatangi Vatuvei (Kintetsu Liners) ainsi que trois internationaux hongkongais, Kenzo Pannell (1/2 de mêlée), Mark Wright (centre) et Rowan Varty (ailier) intègrent l'effectif des ciels et blancs. 
Toyota Shokki Shuttles remportera son premier match historique en Top League japonaise contre NTT Shining Arcs (17 à 16) le 4 septembre 2010. Ce sera le seul cette saison-là. Le club de Kariya termine dernier du championnat et est relégué en Top Ligue Ouest A.

Plusieurs joueurs importants quittent le club comme le 2ème ligne écossais Dan Turner et l'international hongkongais Rowan Varty, excellent joker durant son unique saison.

Champion 2011 (pour la 3ème fois) de la 
Top Ligue Ouest AToyota Industries Shuttles accède au Top Challenge 1mais est battu successivement par Canon Eagles (46 à 24), Kyuden Voltex (22 à 13) et Kubota Spears (58 à 24).
1520112821-517958101023vsricoh04.jpg
L'international hongkongais Rowan Varty
lors de la défaite face à Ricoh Black Rams (46 à 13),
le 23 octobre 2010.
1520112831-42787820120303vssanix02.jpg
Le 3 mars 2012, Joseph Vaka et ses coéquipiers
échouent à la montée après leur défaite en barrage
contre Fukuoka Sanix Blues (39 à 17).
Ironie du sort, les ciels et blancs tombent une fois de plus en match de barrage contre Fukuoka Sanix Blues et s'incline lourdement (38 à 17), le 3 mars 2012. L'été 2012 est le temps de la fameuse purge avec pas moins de 19 départs! Yuya Saito,Kazuhiko Goto, Ifereimi RawaqaNemia Soqeta, Murray Williams ainsi que Will Bowley et Michael Letts (arrivés en 2011) quittent le club nippon notamment.

Le recrutement cette année-là sera plus malin: le pilier 
Eiji Okuda (Kintetsu Liners), les ailiers Taufa Tafiaibahayu (Kintetsu Liners) et Sione Faamao Teaupa (Tosen Clean Fighters) notamment. Plusieurs stars étrangères débarqueront aussi: le pilier international sud-coréen Kim Young Geun, le 2ème ligne néo-zélandaisChris Lowrey (Blues), le 3ème ligne international springbok Ryan Kankowski (Sharks), l'ouvreur australien James Stannard (Force) et l'arrière australien Mark Gerrard (Rebels). 

Toyota Industries Shuttles écrase la Top Ligue Ouest A et remporte un 4ème titre dans ce championnat. Qualifiée pour le Top Challenge 1, l'équipe bat Mitsubishi Sagamihara Dynaboars (26 à 16) avant de s'incliner contre Kubota Spears (32 à 30) et Coca-Cola West Red Sparks (73 à 49). Affrontant une fois de plus Fukuoka Sanix Blues en barrage, le club de Kariya, pas donné favori, crée la surprise et gagne la rencontre 34 à 28!
 
1520112628-2013251228475yl0y.jpg
Le 3 février 2013, l'énorme match du sud-africain Ryan Kankowski permet à Toyota Industries Shuttles de vaincre en barrage
Fukuoka Sanix Blues (34 à 28) et de retrouver pour la 2ème fois de son histoire la Top League japonaise!

Les ciels et blancs retouvent ainsi la Top League japonaise, trois ans après! A l'été 2013, l'ancien international japonais Shotaro Onishi (Kintetsu Liners) débarque. Il se révélera un joueur très important, à l'image de Ryan Kankowski et de la révélation Rikiya Asami, lors de la saison 2013/2014 qui verra Toyota Industries Shuttles terminer 12ème du championnat. La meilleure performance à ce jour du club de Kariya dans l'élite du rugby nippon!

La saison suivante malgré les arrivées des internationaux japonais Yusuke Nagae (Ricoh Black Rams) et Sione Vatuvei (Panasonic Wild Knights), les ciels et blancs évitent d'un cheveux la relégation directe en 2ème division japonaise. Le manager Makoto Tamura aura d'ailleurs payé cette saison désastreuse, en démissionnant. La saison à venir s'annoncera capitale pour le maintien de Toyota Industries Shuttles en Top League japonaise...
 
Liste des internationaux japonais passés par Toyota Industries Shuttles:
 

Yuya Saito (1977- , 14 caps): ancien 3ème ligne de Toyota Shokki Shuttles. Passé par l'équipe universitaire de Meiji, il remporte avec le mythique club nippon le championnat national universitaire en 1997 après la victoire en finale contre le rival de toujours Waseda (32 à 22). Il part ensuite finir ses études à l'étranger avant de s'engager avec Suntory. Il sera ainsi du succès historique du club de Fuchu contre le Pays de Galles en 2001.

En 2002, il débarque en France et signe avec Colomiers où il évoluera une saison dans le Top 16. Il devient ainsi le premier joueur japonais pro de rugby de l'histoire. En 2003, il rejoint Kobe Steel où il signe également un contrat pro. Il remporte avec le club de Kobe le titre de champion de la toute première saison de la nouvelle Top League japonaise en 2004. Il prend une première fois sa retraite à l'issue de la saison 2005/2006. Mais en 2007, il rechausse ses crampons et s'engage avec Toyota Industries Corporation. Champion de la Top Ligue Ouest A en 2009, il est ainsi de la montée historique du club en Top League japonaise. Il prendra sa retraite définitive en 2012.

International nippon entre 2001 et 2004, il aura participé à la coupe du monde de rugby de 2003 en Australie. Son jeune frère, Kenya Saito, évolue actuellement chez Mazda Blue Zoomers en Top Ligue Kyushu A (2ème division japonaise). A noter que sur le plan privé, Yuya Saito est marié depuis 2009 à Kyoko Iwasaki, ancienne nageuse et plus jeune vainqueuse de l'histoire de la natation du 200 mètres brasse lors des Jeux Olympiques de Barcelone en 1992.


Luatangi Vatuvei (1977- , 23 caps): ancien 2ème/3ème ligne de Toshiba Brave Lupus. Il est le grand frère d'un autre ancien international japonais, Sione Vatuvei. Tongien d'origine passé par l'équipe universitaire de Daito Bunka, il rejoint Toshiba Fuchu en 2002. Puissant 2ème/3ème ligne (190 cm, 120 kg), il fait des dégâts gigantesques en championnat. Il détient ainsi lors de la saison 2004/2005 le record d'essais inscrits par un joueur sur une saison (18).

Sa taille et sa puissance deviennent indispensables et permettent au club de Fuchu de rafler trois titres de champion du Japon(2005, 2006, 2007), trois All Japan Championship (2004, 2006, 2007) et trois Microsoft Cup (2005, 2006, 2007). Il rejoint ensuite Kintetsu Liners (2007-2010) avant de jouer une dernière saison avec Toyota Shokki Shuttles (2010-2011) avant de prendre sa retraite. International nippon entre 2001 et 2007, il participera à la coupe du monde de rugby de 2007 et remportera avec le Japon le championnat d'Asie des nations de 2006.


 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.