TOP LEAGUE: résultats de la 11ème journée
Auteur: Hinato
Publié le: 22/01/2012

1519554602-005.jpg

La première rencontre de la 11ème journée de championnat avait lieu samedi et opposait les Yamaha Jubilo aux Toyota Verblitz. Sans réel enjeu pour les bleus, ce match avait quelque peu encore un but pour les verts et jaunes, qui étaient sous la menace des Sanix Blues pour la 10ème place. Les partenaires de Stephen Brett démarraient ainsi la rencontre tambour battant, inscrivant deux essais par l'intermédiaire du 3ème ligne néo-zélandais Hopgood (08') et du 1/2 de mêlée Asada (13').

Les Toyota menaient ainsi 12-00 après moins d'un 1/4 d'heure de jeu. Mais les Yamaha se reprenaient par la suite et revenaient au score grâce à deux essais de leur talonneur Kato (17') et de leur ailier Tanaka (23'). L'arrière des Yamaha, Goromaru, donnait l'avantage aux siens grâce à une pénalité réussie en fin de première mi-temps(40'). Tout restait à faire. En seconde mi-temps, les Toyota Verblitz passaient l'accélérateur. Le centre néo-zélandais Steven Yates inscrivait un essai et redonnait l'avantage aux siens(58'). Stephen Brett terminait le travail avec une pénalité réussie au milieu de la seconde mi-temps(65'). Au final, les Toyota Verblitz s'imposent 22 à 15 sur la pelouse adverse et conservent leur précieuse 10ème place au classement en vue du maintien.
 Les Yamaha Jubilo quant à eux, déçoivent en cette fin de saison mais réalisent toutefois une meilleure saison que la précédente.


Ce dimanche, les six autres rencontres de la 11ème journée se jouaient. Et la première ce matin offrait à première vue un match au combien déséquilibré, puisqu'il opposait les NEC Green Rockets, actuels 4ème du championnat et équipe en forme du moment, aux Coca-Cola West Red Sparks, derniers de la Top League. En 1ère mi-temps, l'ailier fidjien Nadolo inscrivait le premier essai du match, donnant l'avantage à son équipe(12'). Mais l'ouvreur des Red SparksShaun Webb, répondait par deux pénalités (23', 33'), permettant aux siens de coller au score à la mi-temps (07-06).

En début de seconde mi-temps, les coéquipiers de McIntyre faisaient parler la poudre, inscrivant très rapidement deux essais par leur 3ème ligne Nili Latu (42', 54') et un nouveal essai de Nadolo (48'). A la 54ème minute du match, la rencontre était pliée. Mais les rouges et blancs ne se décourageaient pas et repartaient à l'attaque. En fin de rencontre, l'ailier australien des Red SparksLelea Paea, inscrivait deux essais (63', 79') et permettait ainsi à ses partenaires de repartir avec un point de bonus défensif inespéré! 

La grosse rencontre de cette 11ème journée était le derby de 
Tokyo opposant les Suntory Sungoliath aux Toshiba Brave Lupus! Dans le Chichibunomiya Stadium, le temple du rugby japonais, sur un terrain dans un très sale état, les deux équipes allaient en découdre. Tout le monde voyait les jaunes et noirs, invaincus de la saison, favoris face aux rouges et noirs, en doute, après deux revers cette saison face aux NEC Green Rockets et aux Kobelco Steelers. Mais les partenaires de Michael Leitch allaient sortir le grand jeu. Ce dernier, héros du match, allait inscrire le premier essai de la rencontre(26').

Mais Ryan Nicholas permettait aux siens de rester devant au score à la mi-temps grâce à trois pénalités (09-07). Sur ce terrain de plus en plus en mauvais état, les hommes d'Eddie Jones s'en remettaient aux pieds de Nicholas (56', 60', 63'). Les Suntory menaient alors 18 à 07. Mais les avants de Toshiba sonnaient la charge et inscrivaient deux essais par l'intermédiaire du pilier Asahara (70') et du 2ème ligne Mochizuki à la toute fin du match(79'). David Hill était impeccable à la réalisation de la transformation et donnait la victoire aux siens! Le derby est pour Toshiba. C'est la première défaite de la saison pour les Suntory Sungoliath, qui perdent en plus leur place de leader du championnat au profit des Panasonic Wild Knights.
 
Il y avait aussi un autre gros choc en haut de tableau opposant les champions en titre (Panasonic Wild Knights) aux Kobelco Steelers. J'avais prédit que cette rencontre serait pun iège pour les bleus et noirs et elle l'a totalement été! Les partenaires de Peter Grant, en lutte avec les NEC Green Rockets pour la quatrième place du championnat, venaient avec la ferme intention de l'emporter sur la pelouse des coéquipiers de Jaque Fourie. Après un début de match stérile (03-03 au bout d'un 1/4 d'heure de jeu), le troisième ligne tongien inscrivait le premier essai du match pour les Kobelco Steelers (19').

Avec la pénalité de Peter Grant (28'), les rouges et blancs menaient 13 à 03 chez le champion en titre! Le néo-zélandais Mike Delany inscrivait toutefois un essai (34') et permettait aux siens de revenir au score (10-13). En seconde mi-temps, les bleus revenaient avec de meilleures intentions et inscrivaient deux essais par l'intermédiaire du 1/2 de mêlée néo-zélandais Nicholas Ealey (46') et de l'incontournable centre sud-africain Jaque Fourie (53'). Les Panasonic Wild Knights menaient alors 24-13.

Mais à la 58ème minute, le 2ème ligne japonais Yoichi Ijima écoppait d'un carton jaune.
 A 15 contre 14, les Kobelco Steelers en profitèrent alors pour recoller au score grâce à un essai de leur 3ème ligne Josh Blackie (67'). Les rouges et blancs n'étaient plus menés que de quatre points(24-20). De retour à 15 contre 15, les partenaires de Jaque Fourie subissaient la foudre adverse et encaissaient un essai de l'arrière des Kobelco, Kenji Shomen (72'). Les rouges et blancs repassaient devant au score (24-27). Les champions en titre ne devait leur salut qu'à un essai de leur 3ème ligne néo-zélandais Hendrik Tui (rentré en fin de match) à la toute dernière seconde de la rencontre (80'). Les Panasonic Wild Knights remportaient au final le match 29-27! Mais que cela fut difficile... Les partenaires de Peter Grant pouvaient être très déçus du résultat final...


Pour le reste, les Ricoh Black Rams se sont largement imposés sur la pelouse des Red Hurricanes 68 à 21. Les noirs ont inscrit dix essais à trois, dont notamment quatre de l'ailier Shinichi Yokoyama (06', 30', 46', 69') et un doublé de la grande star de l'équipe, le célèbre centre néo-zélandais Ma'a Nonu(20', 73').

Les partenaires de 
James Haskell se sont baladés durant cette rencontre (mi-temps 00-33). Cela ne suffira pas cependant pour terminer 4ème du championnat. Les partenaires de Muliaina sont quant à eux pour l'heure barragistes avec leur 12ème place, mais avec seulement un point d'avance sur les deux relégables. La fin de saison s'annonce terrible pour les Red Hurricanes.

Enfin, les 
Kintetsu Liners recevaient les Shining Arcs dans une rencontre sans aucun enjeu. Les deux équipes sont sûr de se maintenir et aucune ne peuvent prétendre aux play-offs. Les deux équipes ont donc offert du beau jeu et de nombreux essais aux spectateurs présent. Les Kintetsu Liners se sont imposés 38 à 33, cinq essais à quatre!

Les partenaires de 
Rico Gear empochent le point de bonus offensif. Les coéquipiers d'Isaac Ross repartent quant à eux avec les points de bonus offensif et défensif. Les Shining Arcs, pour leur deuxième saison consécutive en Top League, réalise un meilleur parcours que celui de l'an dernier et sont actuellement 9èmes du championnat.
 
  Yamaha Jubilo 15 - 22 Toyota Verblitz   4669 spectateurs
  NEC Green Rockets 24 - 18 Coca-Cola West Red Sparks   3912 spectateurs
  Suntory Sungoliath 18 - 21 Toshiba Brave Lupus   5921 spectateurs
  NTT Docomo Red Hurricanes 21 - 68 Ricoh Black Rams   4740 spectateurs
  Kintetsu Liners 38 - 33 NTT Shining Arcs   5411 spectateurs
  Panasonic Wild Knights 29 - 27 Kobelco Steelers   2010 spectateurs
  Honda Heat 14 - 27 Fukuoka Sanix Blues   3573 spectateurs
 

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.