Suntory Sungoliath conserve son titre!
Auteur: 
Hinato
Publié le: 13/01/2018


1518474984-1515855060-200.jpg
Bien servi par un coup de pied millimétré de Matt Giteau, le centre Ryoto Nakamura inscrit le premier essai de la partie!

Aujourd'hui se déroulait dans le mythique Chichibunomiya Stadium de Tokyo la finale de la Top League japonaise, qui faisait office aussi cette année de finale de l'All Japan Championship (55ème édition), le mythique tournoi ayant fusionné avec les phases finales du championnat depuis cette saison en raison de la préparation des Sunwolves pour le Super Rugby.

La rencontre oppose le champion en titre Suntory Sungoliath à l'armada de Panasonic Wild Knights, qui fait figure d'ogre cette année. D'autant que ces derniers avaient battu les jaunes et noirs en phase régulière (21 à 10) en octobre dernier. Les hommes de Keisuke Sawaki domine le début du match et suite à un coup de pied millimétré de Matt Giteau, le centre Ryoto Nakamura inscrit le premier essai de la rencontre! Titulaire depuis quelques semaines à l'ouverture en raison des absences de Kosei Ono (blessé) et Hikaru Tamura (non qualifié), l'australien est l'homme de cette fin de saison chez les club de Fuchu.

 
1518474989-1515855467-201.jpg
Dans cette finale très rude, l'ouvreur Berrick Barnes aura du abandonné les siens sur blessure dès la 10ème minute

La partie est très physique à l'image de l'ouvreur Berrick Barnes qui doit sortir sur blessure dès la 10ème minute. Juste avant cela, suite à une grosse séquence Panasonic Wild Knights répond par un essai de son deuxième ligne Daniel Heenan! La bataille des rucks est titanesque, la troisième ligne bleu et noir (Shunsuke Nunomaki, David Pocock, Ben Gunter) réalisant une performance monstrueuse! Takuya Yamasawa, rentré en jeu, manque une pénalité avant de montrer son talent et de percer plusieurs fois la défense adverse. Mais ses coéquipiers peinent à suivre derrière...

Le match est extrêment rude et David Pocock sort suite à une commotion cérébrale. Suntory Sungoliath en profite et quelques temps après une pénalité de Matt Giteau qui heurte le poteau, on retrouve l'ouvreur australien qui adresse une superbe passe sautée à l'ailier Shota Emi qui fait parler sa classe en allant inscrire l'essai en se débarrassant au passage de Yasutaka Sasakura et Takuya Yamasawa. A la pause, les jaunes et noirs mènent logiquement 12 à 05.

 
1518474986-1515855461-203.jpg
Les duels auront été titanesques à l'image du plaquage dévastateur de Ryoto Nakamura sur David Pocock

Malgré les absences de Berrick Barnes et David Pocock qui regardent la suite de la rencontre depuis le banc des remplaçants, Panasonic Wild Knights appuie sur l'accélérateur en seconde période. Les hommes de Robbie Deans ne sont pas loin d'inscrire un essai mais Akihito Yamada gâche l'occasion en faisant une passe à la Yoann Huget... Les coéquipiers de Shota Horie campent dans les 22 mètres de Suntory Sungoliath mais n'arrivent pas à marquer la faute à une défense monstrueuse adverse!

Ils finissent toutefois par obtenir une pénalité, convertie par Takuya Yamasawa. L'ouvreur nippon orchestre l'animation bleu et noir. Le centre Rikiya Matsuda perce la défense jaune et noir et n'est pas loin de marquer mais l'arrière Kotaro Matsushima sauve son équipe. La tension est de plus en plus visible dans cette fin de rencontre. Suntory Sungoliath garde alors le ballon à son tour et campe dans le camp adverse. Mais les hommes de Robbie Deans parviennent à obtenir une pénalité après une séquence monstrueuse jaune et noir (38 phases de jeu consécutives). Touche aux 5 mètres des jaunes et noirs, mais malheureusement sur le maul qui suit, les coéquipiers de Takuya Yamasawa perdent le ballon...

Au bout du suspens, d'un match rythmé et très physique, Suntory Sungoliath crée l'exploit face à l'armada de Panasonic Wild Knights (pourtant grand favori) en s'imposant sur le score de 12 à 08 devant les 23 416 spectateurs du mythique Chichibunomiya Stadium de Tokyo! Le club de Fuchu remporte ainsi son 8ème titre de champion du Japon et son 8ème titre du All Japan Championship également! Suntory Sungoliath reste toutefois encore loin au palmarès au niveau national de Nippon Steel Sumitomo Metals Yawata (12 titres de champion, record toujours en cours).

 
1518474991-1515857619-233.jpg
Suntory Sungoliath remporte le huitième titre de champion du Japon de son histoire!
 
Suntory Sungoliath   12 - 08   Panasonic Wild Knights


Chichuibunomiya Stadium | 23 416 spectateurs |

Arbitre: Akihisa Aso. Arbitres assistants: Taku Otsuki, Yuki Tonai et Sei Otsuka
 

Pour Suntory Sungoliath:

2 essais de: Ryoto Nakamura (04') et Shota Emi (33')
Une transformations de: Matt Giteau (05')

Pour Panasonic Wild Knights:

Un essai de: Daniel Heenan (08')
Une pénalité de:
Takuya Yamasawa (56')

Laisser un commentaire sur cette page

  • gifufighter dit :
    17/1/2018

    Tout à fait d'accord avec Kenzaki. Daniel Heenan un sacré guerrier et soldat, lui aurait mérité la sélection nippone, dommage.

  • Redspako dit :
    13/1/2018

    Il fallait sortir le grand match pour vaincre les Wild Knights et Suntory Sungoliath l'a fait. Bravo à eux!

  • Skyrim75 dit :
    13/1/2018

    Les gorilles ont encore gagné, l'année démarre de la pire des manières...

  • Kenzaki dit :
    13/1/2018

    La densité de cette rencontre était de très haut niveau. Les joueurs ont cogné très fort et il y a eu pas mal de casses (Pocock, Barnes). Une grande finale et un grand champion même si je pense que sur l'ensemble de la saison Panasonic Wild Knights aurait mérité le titre. Une raison de plus selon moi de passer à une poule unique (10/12 clubs) et le 1er champion.

  • Watanabe dit :
    13/1/2018

    Dans cette finale les défenses (impressionnantes) ont pris le pas sur les attaques. Suntory Sungoliath a du réalisé le meilleur match de sa saison pour battre Panasonic Wild Knights. Une grande charnière Nagare-Giteau, un paire de centres Nakamura-Murata qui a fait un incroyable match et un Shota Emi qui n'a rien à envier à plusieurs joueurs de l'effectif des Sunwolves (Lemeki en particulier).


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.