Présentation des clubs de Top League saison 2017/2018
Auteur: 
Hinato
Publié le: 12/08/2017


La semaine prochaine, la Top League japonaise reprend ses droits. Plus relevée que jamais, la compétition voit arriver une nouvelle masse de joueurs étrangers (Matt Giteau, Adam Ashley-Cooper, Jason Jenkins, Juan Smith, Lionel Cronje, Gio Aplon, Ed Quirk, Philip van der Walt, Lazi Mvovo, Cadeyrn Neville, Andre Estherhuizen, Lourens Erasmus, etc...) et plusieurs très grands espoirs japonais (Chihito Matsui, Rikiya Matsuda, Issei Shige, Kazuki Himeno, etc...) et le retour au pays de la star nippone Ayumu Goromaru qui devrait remplir les stades lors de chaque journée.

En raison d'un calendrier très chargé comme chaque année, la saison de la Top League japonaise se déroulera de fin août 2017 à fin janvier 2018. Le championnat retourne à une formule à deux poules (rouge et bleu) de huit clubs. Chaque équipe affrontera les autres de sa poule + six (sur les huit) de l'autre, soit au total treize journées régulières. 
Les phases finales et les matchs de classements auront lieu début janvier. Les quatre premiers de chaque poule se qualifieront pour les 1/4 de finales et ainsi de suite tandis qu'à l'opposé les quatre derniers de chaque poule joueront les matchs de classement. 

Le 16ème et dernier du championnat sera relégué automatiquement en Top Challenge League (2ème division japonaise) tandis que les équipes qui seront classées de la 13ème à la 15ème place devront jouer un match de barrage face aux clubs qui auront terminés de la 2ème à la 4ème place en Top Challenge League. Le championnat connaîtra une pause en novembre bien évidemment avec la tournée en Europe des Brave Blossoms.

Pour rappel, chaque équipe peut aligner quatre joueurs étrangers titulaires sur la pelouse en même temps lors d'une rencontre:

- Deux joueurs étrangers non-asiatiques internationaux

- Un joueur étranger asiatique international

- Un joueur étranger (asiatique ou non-asiatique) sélectionnable avec le Japon

Présentation des clubs
 

Les favoris au titre

 

 

SUNTORY SUNGOLIATH

Manager: Keisuke Sawaki

Entraîneur FW: Takashi Yamaoka

Entraîneur BK: Peter Hewat (Australie)


Capitaine: Yutaka Nagare (24 ans)


Champion en titre de Top League, Suntory Sungoliath est grand favori à sa succession cette saison. Le cinq de devant devrait rester le même avec la première ligne Shintaro Ishihara/Yusuke Aoki/Kensuke Hatakeyama et la deuxième ligne Joe Wheeler/Shinya Makabe. Les jaunes et noirs se renforcent en troisième ligne avec le néo-zélandais Jordan Smiler (Brumbies) qui devrait tourner avec le trio titulaire Hendrik Tui/George Smith/Juntaro Takemoto.

L'ouvreur talentueux Hikaru Tamura (Toshiba Brave Lupus) signe chez le club rival de Fuchu et formera la charnière remplaçante avec le 1/2 de mêlée Atsushi Hiwasa derrière la titulaire Yutaka Nagare (capitaine/Kosei Ono). Le célèbre international australien Matt Giteau vient compenser le départ de son départ Nigel Ah Wong vers les Brumbies et devrait former la paire avec Ryoto Nakamura ou Daishi Murata. Le jeune australien Campbell Magnay (Reds), qui devrait arriver tard dans la saison, devrait très peu jouer cette année.

Sur les ailes, le club nippon a fait signer l'international japonais Chihito Matsui (, qui devra batailler pour avoir du temps de jeu, Shota Emi (révélation en Super Rugby avec les Sunwolves) et Takaaki Nakazuru (meilleur marqueur d'essais en Top League la saison dernière) étant des tauliers indiscutables. A l'arrière, la star nippone Kotaro Matsushima sera bien évidemment titulaire et un cadre indispensable. Le manager Keisuke Sawaki, au poste depuis l'an dernier, pourra compter sur un effectif riche sur le banc pour viser à nouveau le titre cette saison!

 

PANASONIC WILD KNIGHTS

Manager: Robbie Deans (Nouvelle-Zélande)


Entraîneur-chef: Tomokazu Soma

Entraîneur FW: Yoshitake Mizuma

Capitaine: Shunsuke Nunomaki (25 ans)


Troisième en Top League japonaise l'an passé, Panasonic Wild Knights par donc à la reconquête de son titre perdu. Le club d'Ota a recruté en première ligne le pilier gauche tongien Matt Mafi (Brisbane City) pour faire reposer Keita Inagaki tandis que son compatriote Asaeli Valu se voit enfin l'occasion de devenir titulaire au poste de pilier droit après le départ de Naoki Kawamata vers Toyota Industries Shuttles. Le jeune international japonais Atsushi Sakate devrait quant à lui gagner du temps de jeu au talonnage pour laisser au repos Shota Horie en vue des tests matchs de novembre.

La deuxième ligne est renforcée avec les signatures de l'australien Sam Wykes (Coca-Cola Red Sparks) et de l'international japonais Kazuhiko Usami (Canon Eagles) dont on espère enfin le voir passer un cap dans sa carrière. La troisième ligne sera plus solide que jamais avec le néo-capitaine Shunsuke Nunomaki, l'australien David Pocock et ses jeunes compatriotes Ben Gunter et Jack Cornelsen, sans oublier l'international nippon Ryu Koliniasi Holani et le tongien Tevita Tupou.

A la charnière, Robbie Deans aura plus que le choix pour bricoler avec Fumiaki Tanaka et Keisuke Uchida au poste de numéro 9 et l'australien Berrick Barnes et Takuya Yamasawa à l'ouverture. La jeune recrue et grand espoir japonais Rikiya Matsuda (Teikyo Univ.), très polyvalent, pourrait se voir évoluer au centre, pour compenser le départ de Yasuki Hayashi vers Hino Red Dolphins. Il devrait former la paire à priori avec le néo-zélandais Richard Burckman. Yasutaka Sasakura et Keisuke Moriya pourraient aussi y jouer. Sur les ailes, Kenki Fukuoka et Akihito Yamada partent titulaires indiscutables, l'australien Digby Ioane (ex-Honda Heat) et Kentaro Kodama faisant figure de jokers de luxe.

Enfin à l'arrière, qui sera le taulier cette saison: Yasutaka Sasakura, la belle révélation l'an dernier Keisuke Moriya ou Yoshikazu Fujita? Ce dernier revient d'une opération de l'épaule gauche et aura à coeur de revenir très fort, le célèbre plus jeune international japonais de rugby de l'histoire n'ayant plus joué avec les Brave Blossoms depuis la coupe du monde de rugby en Angleterre. Panasonic Wild Knights est armé et fait parti des grands favoris au titre cette saison!

 

YAMAHA JUBILO

Manager: Katsuyuki Kiyomiya

Entraîneur-chef: Takanobu Horikawa

Entraîneur FW: 
Shinichi Furukawa

Entraîneur mêlée: Yoshikazu Tamura

Capitaine: Kyosuke Horie (27 ans)


1/2 fnaliste de Top League la saison dernière, Yamaha Jubilo a connu un été assez mouvementé avec le départ de son entraîneur des avants, Shin Hasegawa, qui s'occupe désormais de la mêlée du Japon et des Sunwolves. Yoshikazu Tamura, désormais retraité, a pris sa place dans le staff toujours dirigé par l'emblématique manager Katsuyuki Kiyomiya.

Au niveau de l'équipe, le pack avant sera une fois de plus le gros point avec une première ligne Satoshi Nakani/Takeshi Hino/Heiichiro Ito. Yuya Odo et l'international malaisien Dineshvaran Krishnan devraient être les tauliers en deuxième ligne et devrait tourner avec l'international japonais Uwe Helu, belle révélation en Super Rugby cette année. Le jeune Eishin Kuwano (193 cm, 112 kg), qui arrive tout droit de Waseda Univ., sera à surveiller de près.

En troisième ligne, on devrait retrouver le néo-zélandais Mose Tuiali'i et Yuhimaru Mimura sur les ailes et le néo-capitaine Kyosuke Horie au poste de numéro 8. Reste à savoir si Hayato Nishiuchi arrivera à gagner du temps de jeu après une première saison timide. A la charnière, si l'international japonais Yuki Yatomi semble indétrônable, le jeune néo-zélandais Matt McGahan (North Harbour) devrait prendre la place du vétéran Tatsuhiko Otao (35 ans).

Un poste où Yamaha Jubilo avait clairement besoin de se renforcer pour enfin gagner le titre de champion en Top League. Au centre, l'international tongien Viliami Tahitu'a et Male Sau devraient reformer la paire. Le puissant tongien Rocky Havili et Chikara Ito sont (2ème meilleur marqueur d'essais en championnat la saison dernière) sont titulaires sur les ailes, mais cela pourrait changer pour l'un des deux avec le possible repositionnement de Gerhard van den Heever. Le sud-africain, excellent buteur et meilleur joueur du club d'Iwata voit en effet le retour d'Ayumu Goromaru cette saison dans l'équipe.

Après des prestations catastrophiques chez les Reds et à Toulon, il est certain que Katsuyuki Kiyomiya va vouloir relancer et redonner confiance à son protégé qu'il connait depuis Waseda Univ.. Si les performances de l'international nippon sur le terrain ne sont pour l'heure pas certaines de suivre, il est indéniable que son retour est une bonne nouvelle pour Yamaha Jubilo qui pourra compter cette année sur deux très bons buteurs avec 
Gerhard van den Heever. Une arme redoutable pour le meilleur pack de Top League, qui fait du club d'Iwata cette saison encore, l'un très grands favoris au titre!

Les outsiders au titre
 

 

TOYOTA VERBLITZ

Manager: Jake White (Afrique du sud)

Entraîneur FW et mêlée: Tai McIsaac
 (Australie)

Entraîneur attaque: Nick Scrivener (Australie)

Entraîneur défense: John Muggleton (Australie)


Entraîneur skill: Craig Stewart (Nouvelle-Zélande)

Capitaine: Kazuki Himeno (23 ans)

Seulement 8ème de Top League la saison dernière, Toyota Verblitz a réalisé une performance très moyenne. Indigne pour le club aux cinq titres de champion du Japon qui est à la recherche d'un titre national depuis 1999! Aussi l'effectif a été profondément chamboulé cet été. A commencer par le staff avec le départ notamment du manager Hiroshi Sugawara qui a été licencié après deux ans à la tête de l'équipe. Ses adjoints, le sud-africain Os du Randt (entraîneur des avants) et le japonais Tetsuro Okuno (entraîneur de la défense) ont également été remerciés.

Le club de Toyota a frappé fort en engageant le sud-africain Jake White (Montpellier) comme nouvel entraîneur-chef. L'australien Tai McIsaac est devenu entraîneur des avants, ses compatriotes Nick Scrivener, entraîneur de l'attaque et John Muggleton entraîneur de la défense tandis que le néo-zélandais Craig Stewart est devenu celui du skill. Un staff cinq étoiles pour un effectif de joueurs qui s'est lui-aussi grandement renforcé.

Si la belle première ligne Kohei Yoshida/Ryuta Ueno/Ruan Smith devrait être la même, cela bouge en deuxième avec l'arrivée du jeune et imposant sud africain Jason Jenkins (203 cm, 125 kg) qui vient épauler les vétérans Tomoaki Taniguchi et Toshizumi Kitagawa. En troisième ligne, un autre sud-africain, le très expérimenté Juan Smith (Toulon) vient renforcer l'effectif. Il devrait être l'un des cadres cette saison avec la jeune recrue Kazuki Himeno (Teikyo Univ.). Le grand espoir japonais au poste de numéro 8 (187 cm, 112 kg) portera qui plus est le brassard de capitaine! Un joueur à suivre de très près!

Toyota Verblitz a aussi recruté du lourd à la charnière, certainement l'un des gros points faibles de l'équipe ces dernières années. La superbe opération est bien évidemment la signature du 1/2 de mêlée international japonais Kaito Shigeno (NEC Green Rockets), qui apportera aussi son expérience du Super Rugby avec les Sunwolves. Ce dernier devrait former la charnière avec le sud-africain Lionel Cronje (Kings) ou l'australien Ben Lucas. Il y a longtemps qu'on attendait de voir un numéro 10 de niveau pour succéder à la légende nippone du club, Keiji Hirose.

Au centre, le tongien Silivenusi Taumoepeau et le néo-zélandais Steven Yates sont des cadres indispensables alors que le jeune fidjien Vatiliai Tuidraki pourrait faire ses premiers pas. Sur les ailes, l'ancien international U20 japonais Masakatsu Hikosaka devrait à nouveau faire parler ses cannes tandis que l'international à 7 nippon Jamie Henry pourraît être l'une des grosses révélations cette saison! Enfin à l'arrière, le départ du néo-zélandais Robbie Robinson vers Ricoh Black Rams a été remplacé par la signature du sud-africain Gio Aplon (Grenoble) et alors qu'on attendra de voir si Yoshizumi Takeda arrivera à rebondir après deux dernières saisons noires. Toyota Verblitz a fait le grand-ménage dans ses rangs ces derniers mois et sera clairement un outsider sérieux au titre en Top League cette année!

????????? 


CANON EAGLES

Entraîneur-chefYuki Imamura

Entraîneur FW: Albert Van Der Berg (Afrique du sud)

Entraîneur FW: Gideon Lensing (Afrique du sud)


Capitaine: Yusuke Niwai (25 ans)


Septième de Top League la saison dernière, Canon Eagles a réalisé un énorme recrutement pour enfin pouvoir prétendre au titre national. Avec le départ du mythique manager Yoji Nagatomo vers la fédération japonaise de rugby, le club de Machida avait fait signé le sud-africain Grant Bashford. Mais à deux semaines du début de la saison, ce dernier annonçait son départ pour des raisons personnelles. L'entraîneur des arrières Yuki Imamura est ainsi propulsé entraîneur-chef à la dernière minute.

Malgré ce contre-temps malheureux, les rouges et noirs se sont lourdement armés pour cette année. En première ligne, on devrait retrouver le solide trio Kanta Higashionna/Yusuke Niwai/Yasuo Yamaji, renforcé par la signature de deux joueurs de 
Panasonic Wild Knights qui viennent pour tenter de se relancer: le pilier tongien tongien Alaimoana Motuapuaka et le talonneur Tetsuya Shitara. En deuxième ligne, Samuela Anise devrait former la paire avec le jeune australien Corey Thomas, qui vient compenser le départ d'un autre international nippon, Kazuhiko Usami, vers Panasonic Wild Knights.

En troisième ligne, le départ d'Adam Thomson a été largement remplacé avec les arrivées du troisième ligne australien Ed Quirk (Sunwolves), du très bon numéro 8 tongien Finau Tupa (Honda Heat) et du sud-africain Philip van der Walt (Sharks). A la charnière, le 1/2 de mêlée Toshiki Amano aura l'embarras du choix. Le poste de numéro 10 aura une profondeur de banc monstrueuse avec le sud-africain Juan-Claude Roos (meilleur joueur la saison dernière), Yuya Noguchi et l'international japonais Yu Tamura, qui arrive tout droit en provenance de NEC Green Rockets!

Canon Eagles se renforce sur les ailes en signant le sud-africain Lwazi Mvovo (Sharks). Les rouges et noirs auront aussi de la profondeur de banc au centre avec le tongien Richard Havili Kaufusi et Michael Bond notamment tandis que
 l'international à 7 tongien Hosea Saumaki (Daito Bunka Univ.), qui vient rejoindre son jeune frère Amanaki Saumaki au club depuis l'an dernier, remplace le départ du sud-africain Willie le Roux à l'arrière. Le club de Machida se renforce bien à des postes clés et sera un joli outsider au titre de Top League japonaise cette saison à venir!

 

KOBELCO STEELERS

Entraîneur-chef: Jim McKay (Australie)

Entraîneur-adjoint: Nicholas Horten (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur-adjoint: Marco Caputo (Australie)


Entraîneur-adjoint: Scott Hansen (Nouvelle-Zélande)

Capitaine: Shohei Maekawa (28 ans)

4ème de la Top League japonaise la saison dernière, Kobelco Steelers n'arrive toujours pas à regagner le titre de champion. Il faut dire que le mythique club de Kobe, avec dix titres de champion du Japon notamment au palmarès, n'a plus rien remporter depuis son dernier titre national en 2004. C'était alors l'époque des Takeomi Ito et Daisuke Ohata. Treize ans ans après, les rouges et blancs, toujours dirigés par l'australien Jim McKay, sont orphelins de la disparition de la légende et manager du club, Seiji Hirao, disparu le 20 octobre 2016. Au niveau de l'effectif, l'équipe n'a pas perdu de grands joueurs si ce n'est le centre sud-africain Jaque Fourie (retraite). Un départ plus symbolique, ce dernier ne jouait plus en raison de blessures.

La première ligne se renforce avec l'arrivée du pilier droit international japonais Takayuki Watanabe (Tokai Univ.), qui vient pour prendre la succession du vétéran Hiroshi Yamashita. La deuxième ligne sera toujours aussi redoutable avec l'international sud-coréen Jang Seok Hwan et le sud-africain Andries Bekker alors que le jeune Yuho Ashiya (Canon Eagles) vient apporter de la profondeur de banc à ce poste. En troisième ligne, on espère voir le néo-capitaine Shohei Maekawa et le tongien Vakauta Isileli Nakajima revenir à leur meilleur niveau tandis qu'Itaru Taniguchi devrait rester une valeur sûre au poste de numéro 8.

A la charnière, les néo-zélandais Anwdrew Ellis (1/2 de mêlée) et Nicholas Ealey (1/2 d'ouverture) sont des tauliers. Au centre, les rouges et blancs se renforcent avec les signatures du mythique australien Adam Ashley-Cooper (UBB) et du grand espoir nippon Issei Shige (Teikyo Univ.), poste où l'international japonais Ryohei Yamanaka et le puissant Tonisio Vaihu étaient titulaires l'an passé. Le club de Kobe pourra compter cette année encore sur les ailes sur Rakuhei Yamashita et l'international tongien Fraser Anderson. Enfin à l'arrière, on devrait retrouver le néo-zélandais Codey Rei, une des grosses révélations la saison dernière et très bon buteur! Kobelco Steelers est armé et sera un outsider sérieux au titre en Top League!

 

Les équipes du milieu de tableau

 

 

NTT SHINING ARCS

Manager: Rob Penney (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur-adjoint: Kazuki Ohuchi

Entraîneur FW: Naoya Okubo

Entraîneur BK: Hugh Reece Edwards (Afrique du sud)


Entraîneur mêlée: Nobuji Saito

Capitaine: Shokei Kin (25 ans)

5ème de la Top League japonaise la saison dernière, le meilleur classement dans son histoire, NTT Shining Arcs poursuit l'aventure avec Robb Penney "le magicien". Le technicien néo-zélandais arrivé du Munster en 2014, a en effet prolongé jusqu'en 2019. De quoi permettre au club d'Ichikawa de continuer et de confirmer en visant le haut du tableau sereinement. En première ligne, le départ de Naoya Kai a été remplacé par la signature du pilier et ancien international nippon Murphy Leilua (Canon Eagles), venu se relancer après des dernières saisons très moyennes. Il a tout à prouver.

En deuxième ligne, le néo-zélandais Isaac Ross est un taulier indispensable alors que le jeune Kim Ryon Ji (Teikyo Univ.) sera à surveiller. La troisième ligne est toujours l'une des plus redoutables du championnat avec le capitaine Shokei Kin, le sud-africain Willie Britz (meilleur joueur des Sunwolves cette année) et le numéro 8 Amanaki Lelei Mafi, ce dernier auteur de grosses performances avec les Rebels et qui figure dans le XV type de la saison du Super Rugby. On espère voir en troisième ligne toujours plus de temps de jeu pour le jeune australien Rahboni Warren Vosayaco, qui a montrer de belles choses avec la franchise nippone en Super Rugby cette saison.

A la charnière, le jeune 1/2 de mêlée Atsushi Yumoto (Tokai Univ.) peut-il s'imposer pour former le duo avec l'ouvreur et international nippon Jumpei Ogura? L'international sud-africain Elton Jantjies peut aussi évoluer ouvreur mais on a plus de chances de le voir jouer au centre et tourner avec Takuya Ishibashi et l'australien Brackin Karauria-Henry. L'international hongkongais Max Woodward (Societe Generale Valley), venu remplacer le départ de l'international sud-coréen Jegal Bin, pourrait quant à lui être repositionné sur les ailes où il pourrait faire une belle saison.

Enfin libéré de la sélection à 7, Kazushi Hano a le champ libre pour s'exprimer et s'imposer au poste d'arrière! NTT Shining Arcs aura cette année encore une très belle équipe. Mais face au recrutement XXL de plusieurs clubs de Top League, les jaunes et bleus auront du mal à jouer le titre mais devraient bien figurer toutefois dans le haut du tableau.

 

 

TOSHIBA BRAVE LUPUS

Manager: Tomohiro Segawa

Entraîneur-adjoint: Jimmy Stonehouse (Afrique du sud)

Entraîneur FW: Taku Inokuchi

Entraîneur BK: Toshiaki Hirose


Capitaine: Richard Kahui (32 ans)


9ème de Top League la saison dernière (son plus mauvais classement en championnat de son histoire), Toshiba Brave Lupus a immédiatement licencié l'entraîneur-chef Teppei Tomioka et tout son staff. Tomohiro Segawa, sélectionneur à 7 du Japon et héros des Jeux Olympiques de Rio 2016, est ainsi revenu dans son club de coeur et est devenu le nouveau manager, six ans après sa première fois à la tête des rouges et noirs (de 2007 à 2011). Taku Inokuchi est devenu l'entraîneur des avants tandis que l'ancien international nippon et joueur du club de Fuchu, Toshiaki Hirose, à la retraite depuis 2016, intègre le staff en tant qu'entraîneur des arrières. Malheureusement la société Toshiba doit des milliards de dollars aux quatre coins du monde.

De fait, son équipe de rugby en paie les conséquences: le recrutement le plus faible des seize clubs de Top League et des difficultés à garder ses meilleurs joueurs. Le très bon ouvreur Hikaru Tamura a ainsi préféré quitter les rouges et noirs après une saison et signer chez le club rival de Suntory Sungoliath quand l'international japonais Malgene Ilaua est allé rejoindre Shimizu Blue Sharks en Top Ligue Est A (3ème division japonaise)!

Malgré cela, Toshiba Brave Lupus pourra compter sur un pack avant des plus solides avec une première ligne Masataka Mikami/Futoshi Mori/Takuma Asahara. En deuxième ligne, on note le seul renfort de poids avec la signature du jeune australien James Moore (East Tigers) qui devrait tourner avec Kyosuke Kajikawa et Naohiro Kotaki et alors que la légende Hitoshi Ono aura du mal à tenir sur la saison. La troisième ligne aura de l'allure avec le néo-zélandais Liam Messam et les internationaux japonais Michael Leitch et Yoshitaka Tokunaga.

A la charnière, Takahiro Ogawa est un taulier indiscutable et devrait être associé avec l'ouvreur Yoshikazu Morita, qui aura pour mission de faire oublier la perte d'Hikaru Tamura Une chose pas gagnée quand on sait que l'ancien espoir du rugby nippon est souvent abonné à l'infirmerie. Au centre, le néo-capitaine néo-zélandais Richard Kahui devrait former la paire avec soit Keisuke Masuda, soit le français d'origine thaïlandaise Nicolas Kraska qui on l'espère en a finir avec ses blessures.

Shuhei Oshima et le néo-zélandais Cory Jane partent comme des titulaires indiscutables sur les ailes même si le jeune Kai Ishii aura sa carte à jouer et tandis que le sud-africain Coenie van Wyk devrait démarrer à l'arrière encore cette année. Toshiba Brave Lupus a certe un effectif solide pour ne pas jouer le maintien, mais celui-ci s'est affaibli quand les autres grosses écuries se sont renforcées. Le club de Fuchu risque fort de jouer le milieu de tableau cette saison.

 

 

RICOH BLACK RAMS

Manager: Hiroyuki Kamitori

Entraîneur-chef: Matt Cockbain (Australie)

Entraîneur FW: Liam Barry (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur FW: Masahide Okazaki

Entraîneur Défense: Sam Harris (Nouvelle-Zélande)


Capitaine: Takeshi Mabuchi (30 ans)


6ème de Top League la saison passée, Ricoh Black Rams a réalisé sa meilleure performance de ces dernières années. Mais le club de Setagaya a vu le départ de son entraîneur-chef australien Damien Hill, remplacé par son compatriote et ex-adjoint Matt Cockbain (coach des avants) désormais promu. Au niveau de l'équipe, on attend de voir si le talonneur néo-zélandais Joshua Mau regagnera sa place en première ligne. Le capitaine Takeshi Mabuchi et l'international nippon Michael Broadhurst devraient former à nouveau le duo en deuxième ligne et tourner avec le sud-africain Franco Mostert

L'international japonais Shuhei Matsuhashi devra quant à lui confirmer au poste de numéro 8 son explosion au plus haut niveau, que cela soit en Top League, en Super Rugby et en sélection. Le 1/2 de mêlée Masatoshi Nakamura et l'ouvreur néo-zélandais Tamati Ellison partent pour former la charnière. Daisuke Hamano et Aki Makita sont titulaires indiscutables au centre alors qu'on espère voir enfin l'international nippon Amanaki Lotoahea exploser à l'aile. Enfin, le néo-zélandais Robbie Robinson remplacera poste pour poste le départ de Daniel Peters à l'arrière. Ricoh Black Rams aura encore un effectif qui tient la route, mais pas suffisant cette saison par contre pour espérer jouer le haut du tableau.
 

 

KUBOTA SPEARS

Entraîneur-chef: Frans Ludeke (Afrique du sud)


Entraîneur-adjoint: John McFarland (Afrique du sud)

Entraîneur FW: Alando Soakai (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur BK: Takashi Kurihara


Entraîneur mêlée: Satoru Sagawa

Capitaine: Harumichi Tatekawa (27 ans)

12ème la saison dernière encore une fois, Kubota Spears reste une équipe bas de tableau et ce malgré le travail de son entraîneur-chef sud-africain Frans Ludeke. Le club de Funabashi a malheureusement l'une des premières lignes les plus faibles du championnat avec les piliers avec Takayuki Kabuki/Hiroaki SugimotoTaiki Koga. Le talonneur Shohei Shikata, qui arrive tout droit de Mitsubishi Sagamihara Dynaboars, a ainsi une grosse carte à jouer.

En deuxième ligne, le néo-zélandais Nick Ross (NEC Green Rockets) vient en renfort tandis qu'on attend de voir l'international sud-coréen Kim Ho Bum (révélation l'an dernier) confirmer. La troisième ligne est solide avec les sud-africains Grant Hattingh et Lappies Labuschagné, avec Jaco Kriel sur le banc des remplaçants. La charnière est l'autre gros point faible de l'équipe avec le 1/2 de mêlée Daisuke Inoue et l'ouvreur Hideyuki Moriwaki

Le capitaine international nippon Harumichi Tatekawa est quant à lui l'un des meilleurs à son poste en championnat. Reste à savoir avec qui il formera la paire cette année? Katoni Otukolo (vieillissant), l'international philippin Matt Saunders, le jeune australien Liam Dunne (Queensland Univ.) ou plus probablement l'international à 7 japonais Sione Teaupa (Ryutsu Keizai Univ.)? Sur les ailes, on espère voir beaucoup plus l'international fidjien Patrick Osborne

Enfin le poste d'arrière devrait être occupé cette année encore par le talentueux et international à 7 nippon Kazuhiro GoyaKubota Spears a une belle équipe sur le papier avec des joueurs excellents, mais le manque de profondeur et de talents en première ligne et à la charnière l'empêche une fois de plus de viser au-dessus de la dixième place.

 

 

MUNAKATA SANIX BLUES

Manager: Yuichiro Fujii

Entraîneur FW: Hare Makiri

Entraîneur BK: Carlos Spencer (Nouvelle-Zélande)


Entraîneur-adjoint: Ryuta Onitsuka

Entraîneur Mêlée: Jason McDonald (Nouvelle-Zélande)


Capitaine: Nobuyoshi Arai (28 ans)

11ème de Top League la saison dernière pour son retour dans l'élite, Munakata Sanix Blues a été l'une des belles surprises du championnat. Le travail du manager Yuichiro Fuji et notamment de l'illustre néo-zélandais Carlos Spencer (entraîneur des arrières) auront beaucoup pesé. Mais le club de Munakata aura connu pas mal de départs importants cet été: l'arrière néo-zélandais Jamie-Jerry Taulagi (révélation l'an dernier), titulaire indiscutable mais aussi des joueurs capitaux sur la profondeur de banc tels que le deuxième ligne international samoan Faatiga Lemalu et le 3/4 néo-zélandais Dwayne Sweeney

En première ligne, l'un des gros points faibles de l'équipe, l'international sud-coréen Shin Dongwon et le sud-africain Hencus van Wyk reviendront-ils au premier plan après une saison 2016/2017 assez fantomatique? Shunya Goto (Honda Heat) et surtout l'international anglais Geoff Parling (Exeter Chiefs) viennent renforcer la deuxième ligne où Ryuichiro Fukutsubo et Jacques Potgieter étaient les tauliers l'an dernier. La troisième ligne parait toujours autant faible avec probablement Satoshi Tsuruoka et Eito Tamura, le capitaine Nobuyoshi Arai (numéro 8) étant le seul au niveau. 

On devrait retrouver la charnière Kohei Hamazato/Hiroshi Tashiro tandis que la paire de centres Bryce Robins/Siliva Ahio risque fort de tourner avec l'arrivée du sud-africain Andre Estherhuizen (Sharks). Sur les ailes, Benjamin Ray Yagi et l'excellent international à XIII philippin Andrew Everingham seront des tauliers indispensables. A l'arrière, la recrue néo-zélandaise Andre Taylor (Kintetsu Liners) aura la tâche de faire oublier le départ de son compatriote 
Jamie-Jerry TaulagiMunakata Sanix Blues a réussi à remplacer ses pertes mais jouera tout au mieux la dixième place.
 

 


NEC GREEN ROCKETS

Entraîneur-chef: Peter Russell (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur FW: Dave Dillon (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur-adjoint: Takanori Kumagae


Capitaine: Sunao Takizawa (30 ans)

10ème de Top League la saison dernière, NEC Green Rockets doit faire face comme Toshiba Brave Lupus aux grosses pertes financières que subit sa société mère. Ainsi plusieurs joueurs majeurs de l'effectif sont allés voir ailleurs tels que le troisième ligne Tsuyoshi Murata vers Hino Red Dolphins en Top Challenge League (deuxième division nippone) mais aussi et surtout sa charnière titulaire avec ses deux internationaux japonais: le 1/2 de mêlée Kaito Shigeno est ainsi allé rejoindre Toyota Verblitz, dirigé désormais par Jake White et l'ouvreur Yu Tamura a signé chez Canon Eagles.

Malgré tout, les verts ont réussi à faire quelques bons coups en signant tout d'abord le pilier Ryo Sioapelatu Holani (Panasonic Wild Knights) qui vient renforcer la première ligne où l'on retrouvera le célèbre capitaine Sunao Takizawa. La deuxième ligne est totalement renouvelée. Les pertes de Yuta Onodera et du néo-zélandais Nick Ross sont remplacées par les arrivées du jeune fidjien Sanaila Waqa (Hawkes Bay) et de l'international sud-coréen Lee Jin Seok (POSCO).

Lepuha Latuila (Kintetsu Liners) renforce quant à lui la troisième ligne où Yoshiya Hosoda et l'australien Scott Higginbotham sont des titulaires indispensables. A la charnière, l'international hongkongais Cado Lee Ka-to (Borrelli Walsh USRC Tigers) aura la lourd tâche de faire oublier le départ de Kaito Shigeno tandis que l'international sud-coréen Lee Myung Jun aura sans doute l'occasion de rentrer enfin en jeu avec la signature de Tomohiro Sakurai chez Shimizu Blue Sharks. Yosuke Morita, s'il règle ses problèmes réccurents de blessures, devrait occuper le poste d'ouvreur désormais.

Sur les ailes, le fidjien Maritino Nemani débarque et souhaitera faire comme l'un de ses illustres prédécesseurs dans le club, Nemani Nadolo, en marquant un paquet d'essais. 
 Le club d'Abiko pourra compter aussi sur l'ailier Teruya Goto et alors qu'on espère voir enfin Sho Takenaka régler ses soucis de blessures et briller sur le terrain. Au centre, on devrait retrouver le duo néo-zélandais Jordan Payne/Amanaki Savieti tandis qu'Hiromasa Yoshihiro démarrera sauf surprise à l'arrière. NEC Green Rockets a réussi à limiter la casse mais jouera le ventre mou du championnat cette saison, faute de mieux.

Ils vont jouer le maintien

 


KINTETSU LINERS

Manager: Akira Tsuboi

Entraîneur FW: Steve Cumberland (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur BK: Steeve Meehan (Australie)


Entraîneur-adjoint: Taishi Furukawa

Capitaine: Atsushi Kashimoto (29 ans)

13ème de Top League japonaise la saison dernière, le mythique club d'Higashi-Osaka a joué à nouveau le maintien après une saison 2015/2016 pleine de surprises. Et celle qui vient ne devrait pas changer la donne. L'équipe a perdu deux joueurs majeurs de son effectif avec son numéro 8 Lepuha Latuila vers NEC Green Rockets et son arrière néo-zélandais Andre Taylor vers Munakata Sanix Blues. Le néo-zélandais Iopu Iopu-Aso (Taranaki) et le fidjien Semisi Masirewa (Western Force) ont ainsi été recruté pour compenser ces départs. Pour le reste, c'est du classique à priori en première ligne avec les piliers Daisuke Toyoda et Ryosuke Maeda et le talonneur et néo-capitaine Atsushi Kashimoto.

Le jeune deuxième ligne australien Michael Stolberg et les troisièmes lignes internationaux japonais Luke Thompson et Toetuu Taufa devraient faire parti cette fois encore de l'ossature de l'équipe. A la charnière, le jeune Daisuke Noguchi (frère de l'international nippon Ryuji Noguchi) va-til enfin s'imposer à l'ouverture et prendre la place de Yasumasa Shigemitsu?

L'australien Anthony Fainga'a est un taulier indispensable au centre alors qu'on espère voir l'international philippin Daniel Kucia (West Harbour Pirates) réussir à avoir du temps de jeu sur les ailes. Enfin comme dit plutôt, le fidjien 
Semisi Masirewa (Western Force) devrait prendre la place d'Andre Taylor, parti cet été. Kintetsu Liners recrute quelques bons joueurs mais n'a pas un effectif pour tenir le rythme et jouera sans aucun doute encore le maintien cette saison.

 


COCA-COLA RED SPARKS

Manager: Akihiro Usui


Entraîneur-chef/BK: Earl Va'a (Samoa)

Entraîneur FW: Ross Philippo (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur-adjoint: Shigeki Uemoto


Entraîneur-adjoint: Genki Matsuoka

Capitaine: Kota Yamashita (27 ans)

13ème de Top League la saison dernière encore, Coca-Cola Red Sparks est abonné à jouer le maintien. Akihiro Usui toujours manager, le club de Fukuoka a nommé le samoan Earl Va'a entraîneur-chef de l'équipe, le néo-zélandais Ross Philippo entraîneur des avants et les jeunes retraités Shigeki Uemoto et Genki Matsuoka entraîneurs-adjoints. 

En plus d'une première ligne parmi les plus faibles du championnat, les rouges et blancs ont perdu toute leur deuxième ligne avec les départs du néo-zélandais James Maher et surtout de l'excellent Sam Wykes vers Panasonic Wild Knights. Le néo-zélandais Mark Abbott a été signé pour compenser ces pertes, mais serait-ce suffisant? La troisième ligne, déjà de meilleure qualité avec le capitaine Kota Yamashita et l'international à 7 japonais Yusaku Kuwazuru, est renforcée avec l'arrivée du samoan Joseph Tupe (Auckland). On espère aussi voir le néo-zélandais Solomon King plus souvent sur la pelouse. 

A la charnière, l'ouvreur néo-zélandais Dan Hollinshead (Agen) vient remplacer le départ à la retraite du célèbre Tetsuya Fukuda. De ce côté, le club de Fukuoka frappe un joli coup à un poste clé. Au centre, les internationaux japonais Timothy Lafaele et Will Tupou formeront une paire choc alors qu'on attendra la confirmation du puissant Kohei Ishigaki à l'aile. Enfin, le très bon joueur néo-zélandais Daniel Peters (Ricoh Black Rams) devrait s'imposer à l'arrière et offrir un choix au pied supplémentaire. Coca-Cola Red Sparks se renforce à l'ouverture et à l'arrière mais sa faible profondeur de banc et son cinq de devant pas au niveau le verront sans doute jouer encore le maintien cette saison.

??????????? 

TOYOTA INDUSTRIES SHUTTLES

Entraîneur-chef: 
Leon Holden (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur FW: Murray Driver (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur BK: Rhys Bayliss (Nouvelle-Zélande)


Capitaine: Manato Hasegawa (27 ans)


15ème de la Top League japonaise, le club de Kariya est vite revenu à la réalité après une belle saison 2015/2016. Cette mauvaise performance a coûté la place de l'entraîneur-chef Masaya Niu. Ce dernier a été remplacé par son adjoint le néo-zélandais Leon Holden tandis que son compatriote Murray Driver est devenu le nouvel entraîneur des avants. 

En première ligne, Toyota Industries Shuttles a perdu son ancien capitaine Shinsuke Yoshida (talonneur) parti vers NTT-Docomo Red Hurricanes mais s'est renforcé au poste de pilier avec Naoki Kawamata (Panasonic Wild Knights) et Hirotaka Hirabara (Coca-Cola Red Sparks). En deuxième ligne, la perte du sud-africain Ryan Kankowski a été parfaitement remplacé par la signature du géant australien des RedsCadeyrn Neville (202 cm, 123 kg)! 

Le sud-africain Peter Kimlin (Grenoble) vient quant à lui grossir la profondeur de banc de la troisième ligne de l'équipe où l'international japonais Sione Vatuvei et Chong Chi Hong sont des titulaires indiscutables à priori. A la charnère, le poste d'ouvreur est doublé avec la signature du sud-africain François Brummer (Bulls). Mais l'australien Sam Greene, meilleur joueur des ciels et blancs la saison dernière, parait devant, à moins qu'il ne soit repositionné au centre, l'ouvreur Manato Hasegawa se voyant confié le brassard de capitaine cette année.

Au centre, le tongien Joseph Vaka et l'international philippin Benjamin Saunders devraient reformer leur joli duo alors qu'on attend la confirmation du jeune Kento Matsui après sa grosse révélation l'an dernier. Toujours au poste, le vétéran australien Mark Gerrard devrait repartir pour une saison supplémentaire à l'arrière. Toyota Industries Shuttles grossit sa profondeur de banc mais devrait comme les dernières années jouer sauf surprise le maintien.

 


NTT DOCOMO RED HURRICANES

Manager: Dawie Theron (Afrique du sud)


Entraîneur FW: Isao Matsukawa

Entraîneur BK: Chris Latham (Australie)

Entraîneur BK: Kazuhiro Yamada


Capitaine: Hiro Izumi (26 ans)

Champion en titre de la Top Ligue Ouest A et promu en Top League japonaise, NTT-Docomo Red Hurricanes sait que la saison à venir sera des plus difficiles. Aussi le club d'Osaka, toujours dirigé par le manager sud-africain Dewie Theron (ex-sélectionneur des Baby Boks), a réalisé un recrutement très solide pour se maintenir dans l'élite du rugby nippon. 

En première ligne, le départ de l'ancien international japonais Yuichi Hisadomi vers Hino Red Dolphins est compensé par les signatures du pilier Atsushi Tanabe (Kintetsu Liners) et du talonneur Shinsuke Yoshida (Toyota Industries Shuttles) tandis que le jeune talonneur Yuki Nakamura (JR West Railers) viendra tenter de passer un cap dans sa carrière. Le jeune sud-africain Lourens Erasmus (Lions) vient quant à lui renforcer la deuxième ligne des rouges et noirs et pourrait être associé à l'international sud-coréen Park Soon Chai, le combattant toujours aussi indispensable à l'équipe. 

La troisième ligne aura fière allure avec sur les ailes les sud-africains 
Wimpie Van der Valt et Heinrich Brussow et sans doute le retour du puissant tongien Sioeli Iongi au poste de numéro 8. La charnière devrait être composée quant à elle du plus petit joueur du championnat, le 1/2 de mêlée Ippei Hata (153 cm, 53 kg) et de l'ouvreur sud-africain Jurgen Visser, qui pourait tourner avec son compatriote Riaan Viljoen

Le néo-zélandais Jeffrey Ierome et l'international nippon Mifiposeti Paea sont la paire de centre titulaire alors qu'on devrait retrouver Koki Shigeno (frère de l'international japonais Kaito Shigeno) continuer de réaliser de belles performances avec les rouges et noirs sur les ailes. Mais on attend aussi beaucoup de l'arrivée de Jang Sung Min (Korea Armed Force Athletic Corps). Le puissant international sud-coréen (186 cm, 105 kg) a tout pour briller à l'ailer avec le club d'OsakaShota Saiguchi et Josefa Lilidamu devrait quant à eux se partager le rôle à l'arrière. NTT-Docomo Red Hurricanes s'est armé pour la saison à venir, mais en tant que promu, il aura déjà une lourde mission, celui de se maintenir en Top League.



Laisser un commentaire sur cette page

12/8/2017
 
Commentaire de Seikyo

On a de plus en plus des clubs avec des effectifs monstrueux en Top League. La course à l'armement est totale pour se donner juste l'espoir de se maintenir. C'est là qu'on voit que le niveau du championnat est monté.

12/8/2017
 
Commentaire de Skyrim75

J'ai bien peur que la fin sonne pour Toshiba Brave Lupus. La société n'a plus d'argent et le club de rugby est bien leur dernier souci. Quand je pense que même des clubs de troisième division ont mieux recruté que nous...

12/8/2017
 
Commentaire de Kenzaki

Je rejoins ton constat sur NEC Green Rockets. On a des chances de vivre une saison très longue...

12/8/2017
 
Commentaire de Tokyro

Excellente présentation Hinato! Je vois toutefois NTT Shining Arcs capable d'atteindre les demi-finales du championnat cette saison. On a une équipe complète et capable de faire un exploit. En bas, NTT-Docomo Red Hurricanes va avoir une sacrée équipe sur le papier. Je les vois se maintenir sans souci.


 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon
5
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 
Top League japonaise, Top ligues régionales, ligues universitaires,
Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin,
tout y passe! Bienvenue sur notre site!

2012-2017 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.