Présentation des clubs de Top League saison 2015/2016
Auteur: 
Hinato
Publié le: 02/11/2015


La semaine prochaine, la Top League japonaise reprend ses droits. Plus relevée que jamais, la compétition voit arriver une masse de joueurs étrangers qui ont participé à la coupe du monde de rugby de 2015 en Angleterre, dont une belle colonie sud-africaine. En raison d'un calendrier très chargé cette saison (qualifications pour les Jeux Olympiques de Rio de 2016coupe du monde de rugby et début de la franchise des Sun Wolves en Super Rugby), la Top League japonaise 2015/2016 ne durera que trois mois, de novembre à janvier. 

Pour rappel, une première phase normale a lieu à l'issue de laquelle les quatre premiers des deux poules se qualifieront pour les 1/4 de finale (et ainsi de suite). Quant aux quatre derniers des deux poules, ils disputeront des matchs de classification à l'issue desquelles le dernier du championnat sera relégué automatiquement en 2ème division tandis que les équipes classées de la 13ème à la 15ème place joueront leur survie en match de barrage face aux équipes ayant terminé de la 2ème à la dernière place en Top Challenge 1Voici les  poules A et B pour la première phase du championnat:


Poule A: Panasonic  Wild KnightsToshiba Brave LupusSuntory SungoliathNTT Shining ArcsRicoh Black RamsKintetsu LinersKubota SpearsHonda Heat (promu)

Poule B: Yamaha Jubilo, Kobelco SteelersToyota Verblitz, Canon EaglesNEC Green Rockets, NTT-Docomo Red Hurricanes, Coca-Cola Red Sparks, Toyota Industries Shuttles

Présentation des clubs
 

Les favoris au titre

 1516378702-logo-panasonic.gif

PANASONIC WILD KNIGHTS

Manager: Robbie Deans (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur FW: Yoshitake Mizuma

Entraîneur BK: Atsushi Tanabe

Entraîneur mêlée: Tomokazu Soma

Capitaine: Shota Horie (29 ans)

Double champion en titre de la Top League japonaise, Panasonic Wild Knights est bien entendu cette saison encore le grand favori à sa succession. Un staff inchangé et un effectif renforcé pour cette saison à venir: pour compenser le départ en première ligne de Yuki Kawano, vers NTT-Docomo Red Hurricanes, le club d'Ota a recruté deux espoirs, le tongien Alaimoana Motuapuaka (Saitama IT Univ.) et le japonais Emerson Tamura-Paki (Kings College). La 3ème ligne est renforcée avec les arrivées de l'international australien Ben McCalman (Western Force) et du tongien Tevita Tupou (Daito Bunka Univ.). 

Robbie Deans pourra compter sur deux solides charnières: une titulaire de classe mondiale Fumiaki Tanaka/Berrick Barnes et une remplaçante Keisuke Uchida/Hayden Parker. L'ouvreur néo-zélandais est venu chez les bleus et noirs sur conseil de Tony Brown, assistant de Jamie Joseph dans le staff des Highlanders et qui garde de grands liens avec Panasonic Wild Knights. Inutile de dire que cette charnière remplaçante serait titulaire chez plusieurs clubs de Top League. La concurrence en 9 est quant à elle tellement relevée que Nicholas Ealey est parti se relancer chez Kobelco Steelers.

Au centre enfin, on note la signature de Kwon Yuin (Teikyo Univ.). Ce très bon joueur d'origine sud-coréenne, grand espoir du rugby nippon, a déjà annoncé sa volonté de porter le maillot des Brave Blossoms en vue de la coupe du monde de rugby de 2019 au Japon. Il sera le joueur à suivre cette saison à venir chez les bleus et noirs.

Meilleure attaque du championnat la saison dernière grâce à une ligne de 3/4 assassin en contre-attaque (Akihito Yamada etTomoki Kitagawa), Panasonic Wild nights s'appuiera une fois de plus sur sa charnière de feu, sa grosse première ligne en mêlée (Keita Inagaki et Shota Horie) et l'une des toutes meilleures défenses du championnat, représentée par l'international sud-coréen Yu Youngnam, le 2ème ligne Daniel Heenan et le 3ème ligne international japonais Ryu Koliniasi Holani. Trois plaqueurs infatigables qui seront indispensables cette saison encore pour emmener le club d'Ota à un 3ème titre de champion du Japon consécutif, le 5ème de son histoire.

 

1516378650-2008-logo-yamaha.gif 

YAMAHA JUBILO

Manager: Katsuyuki Kiyomiya

Entraîneur-chef: Takanobu Horikawa

Entraîneur FW: Shin Hasegawa

Entraîneur BK: Shinichi Furukawa

Capitaine: Yuhimaru Mimura (26 ans)

Finaliste de Top League et vainqueur pour la première fois de son histoire de l'All Japan Championship la saison dernière,Yamaha Jubilo a enfin confirmé les progrès vu dans l'équipe depuis 2011 et l'arrivée du manager Katsuyuki Kiyomiya à sa tête. Le technicien nippon s'inspire en effet des clubs français pour baser le jeu de son équipe sur une grosse conquête et une défense de fer. Les tournées depuis quelques années durant l'été en France en sont la preuve.

Dans son jeu, l'international malaisien et 2ème ligne Dineshwaran Krishnan (révélation la saison dernière), joue un rôle clé, que cela soit en touche, en mêlée ou en défense. Mais cela ne serait rien sans l'énorme saison aussi de la 3ème ligne: 
Mose Tuiali'i, le capitaine Yuhimaru Mimura et Kyosuke Horie. Le retour en très grande forme de l'international japonais et 1/2 de mêlée Yuki Yatomi à la charnière aura aussi été pour beaucoup dans la grosse saison du club. Derrière, les deux internationaux japonais Male Sau et Ayumu Goromaru sont des tauliers de l'effectif.

Ce dernier, joueur indispensable par son efficacité au pied devant les poteaux depuis des années, est devenu une star au Japon depuis la coupe du monde en rugby en Angleterre et a pris une dimension nouvelle dont le club d'Iwata compte profiter au maximum. En témoigne ainsi l'explosion d'abonnements de supporters chez Yamaha Jubilo pour la saison à venir. On suivra également cette saison les performances des deux tongiens 
Rocky Havili et Siale Piutau, énormes en première partie de saison l'an dernier mais qui avaient ensuite disparu après des blessures.

Le club d'Iwata a connu un été assez tranquille. Aucun départ important à signaler tandis qu'à l'opposé il vient de faire signer le 3ème ligne Hayato Nishiuchi (Hosei Univ.). Ce jeune joueur (22 ans, 182 cm, 100 kg), ancien capitaine des U20 japonais lors du 
Junior World Rugby Trophy 2013, sera le joueur à suivre cette saison chez Yamaha Jubilo! Les coéquipiers d'Ayumu Goromaru ont toutes les armes pour aller chercher le premier titre de champion de Top League de leur histoire!

1516378645-2005-logo-suntory.gif

SUNTORY SUNGOLIATH

Manager: Kiyonori Tanaka

Entraîneur-chef: Andy Friend (Australie)

Entraîneur FW: Mark Bakewell (NouvelleZélande)

Entraîneur BK: Peter Hewat (Australie)


Capitaine: Shinya Makabe (28 ans)

La saison 2014/2015 aura été clairement une saison de transition pour le club de Fuchu, entre départs de plusieurs cadres, arrivées de plusieurs espoirs et plusieurs blessures importantes qui auront handicapé l'équipe. Suntory Sungoliath aura ainsi manqué les phases finales de la Top League japonaise depuis plusieurs années. Mais le très beau parcours en All Japan Championship avec les retours de blessures (défaite en finale contre Yamaha Jubilo) est encourageant. Cette saison à venir doit être celle de la confirmation, notamment pour toutes les belles révélations de l'an dernier (Shinnosuke KakinagaRyoto Nakamura, Kotaro MatsushimaTakaaki Nakazuru).

Suntory Sungoliath pourra s'appuyer sur un effectif riche à la charnière, que cela soit en 1/2 de mêlée avec l'international Springbok Fourie du Preez, l'international japonais Atsushi Hiwasa et la recrue Yutaka Nagare (Teikyo Univ.) et en ouvreur avec l'international samoan Tusi Pisi et l'international nippon Kosei Ono. Le nouveau manager Kiyonara Tanaka, successeur du partant Naoya Okubo, pourra aussi s'appuyer sur un gros pack avant (Kensuke HatakeyamaYusuke AokiShinya Makabe,Schalk BurgerHendrik Tui...) et une ligne de 3/4 prometteuse (Daishi Murata
Ryoto Nakamura, Kotaro Matsushima et Takaaki Nakazuru).

Les jaunes et noirs n'ont qui plus est perdu aucun joueur important même si l'on note le départ de l'ancien international nippon Ryan Nicholas vers Mitsubishi Sagamihara Dynaboars, en Top Ligue Est A (2ème division japonaise). Mais le joueur n'était plus au niveau. Le jeune 1/2 de mêlée Yutaka Nagare, grand espoir du rugby nippon et le jeune pilier et international sud-coréen Park Jong Yeol (ex-Yonsei Univ.) seront à suivre. Ainsi que le 3ème ligne et international indien Hrishikesh Pendse dont on pourrait le voir enfin rentrer sur le terrain cette saison. Suntory Sungoliath sera bien plus fort que l'an passé et a les armes pour aller chercher un 7ème titre de champion du Japon cette saison!

 1516378638-2004-logo-bravelupus.gif

TOSHIBA BRAVE LUPUS

Manager général: Masahiro Kunda

Manager: Teppei Tomioka

Entraîneur-adjoint: Jimmy Stonehouse (Afrique du sud)

Entraîneur FW: Tomoaki Nakai

Entraîneur BK: Daisuke Mitsui


Capitaine: Yoshikazu Morita (26 ans)

Cinq ans sans titre, un véritable constat d'échec pour le staff du club de Fuchu qui aura montré ses limites. Succédant à Kenichi WadaTeppei Tomioka n'aura guère fait mieux que son prédécesseur, éliminés à chaque fois lors des 1/2 finales. Pour aider le technicien nippon, le club a recruté le sud-africain Jimy Stonehouse (entraîneur-adjoint) et a engagé le mythique ancien international nippon et ancien joueur des rouges et noirs, Masahiro Kunda, comme manager général.

Equipe vieillissante (Hitoshi OnoSteven BatesToshiaki Hirose), Toshiba Brave Lupus a effectué un bon recrutement devant: le pilier espoir Yu Chinen (Juntendo Univ.), le 2ème ligne Naohiro Kotaki (Teikyo Univ.) et le 3ème ligne néo-zélandais Liam Messam (Chiefs). Mais les rouges et noirs disposent déjà d'un gros pack avant avec une très belle première ligne
 (Masataka Mikami, Hiroki Yuhara et Takuma Asahara), ainsi que d'une 3ème ligne solide à l'image de l'international nippon Michael Leitch, qui sort d'une grande coupe du monde de rugby dernièrement.

Le souci de l'équipe est à l'arrière: près
 d'une dizaine de ligne de 3/4 différentes auront éte alignées la saison dernière en Top League japonaise. Comment réussir à avoir des automatismes ainsi? Si le 1/2 de mêlée Takahiro Ogawa sera l'un des tauliers cette saison à venir, plusieurs points d'interrogations subsistent derrière. En aura-t-on enfin fini dans le club de Fuchu avec ces blessures trop nombreuses chez les arrières? L'ouvreur et capitaine Yoshikazu Morita, éternel espoir nippon, en a-t-il enfin fini avec ses blessures à répétition pour pouvoir enfin s'imposer à la charnière?

Le centre sud-africain François Steyn se sera-t-il remis de la sa tragédie familiale de cet été? Un sujet sensible qui risque de peser cette saison. Enfin l'ailier franco-thaïlandais Nicolas Kraska (ex-Cognac), qui ambitionne de rejoindre la sélection thaïlandaise, va-t-il s'imposer à l'aile? Inutile de dire que le jeune Naohiro Kotaki (23 ans, 194 cm, 110 kg), annoncé comme le successeur d'Hitoshi Ono en sélection, sera le joueur à suivre chez les rouges et noirs. Cette saison 2015/2016 pourrait bien ressembler à une saison de transition avec plusieur cadres qui sont clairement sur leur fin et l'arrivée de plusieurs espoirs nippons. Il n'en reste pas moins que Toshiba Brave Lupus sera dans les favoris au titre encore une fois.

 

 1516378668-2009-logo-kobe.gif

KOBELCO STEELERS

Manager général: Seiji Hirao

Entraîneur-chef: Allister Coetzee (Afrique du sud)

Entraîneur-adjoint: Nicholas Horten (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur-adjoint: David Williams (Angleterre)


Capitaine: Daiki Hashimoto (28 ans)

Onze ans que le plus mythique des clubs japonais de rugby n'a pas remporté un titre. Et pourtant la saison dernière les rouges et blancs étaient grands favoris au titre après les deux premières phases de poules. Malheureusement, Kobelco Steelers avait craqué en 1/2 finale face à Yamaha Jubilo (41 à 12), payant l'absence de sa star sud-africaine Jaque Fourie (indispensable pour son rôle défensif) et une domination claire et nette du club d'Iwata en conquête.

Au niveau du staff, le sud-africain Allister Coetzee (Stormers) est venu remplacer son compatriote Gary Gold, parti rejoindre les Sharks, en tant que nouvel entraîneur-chef de l'équipe. Le technicien sud-africain n'est pas venu seul, emmenant dans ses bagages 
Matt Proudfoot, entraîneur des avants des Stormers. L'effectif n'a pas connu de départs importants et s'est renforcé avec les arrivées de l'ancien international U20 nippon le pilier Raiko Katsuki (Meiji Univ.), espoir japonais, et de deux joueurs ntamment qui ont besoin de se relancer: le 1/2 de mêlée Nicholas Ealey (Panasonic Wild Knights) et le 3ème ligne tongienVakauta Isileli (NEC Green Rockets).

Kobelco Steelers s'appuiera cette saison encore sur son paquet d'avants, l'un des tout meilleurs du championnat. Que cela soit sa première ligne  (Hisateru HirashimaTakeshi KizuHiroshi Yamashita), mais aussi sa 2ème ligne Shoji Ito/Andries Bekker, qui aura été dominatrice dans les airs en Top League japonaise. Pour le reste, on attendra les confirmations de l'international nippon Ryohei Yamanaka à l'ouverture et du jeune ailier Rakuhei Yamashita, énorme révélation cette année. Emmenée par sa star Jaque FourieKobelco Steelers sera l'un des gros favoris au titre cette saison à venir!

Les outsiders au titre

 1516378642-2004-logo-toyota.gif

TOYOTA VERBLITZ

Manager: Hiroshi Sugawara

Entraîneur FW et mêlée: Os du Randt
 (Afrique du sud)

Entraîneur BK: Nick Scrivener (Australie)

Entraîneur défense: Tetsuro Okuno


Capitaine: Kojiro Yoshida (27 ans)

6ème de Top League à nouveau la saison dernière, Toyota Verblitz a confirmé ses deux bonnes saisons précédentes. Mais pas suffisant pour le club aux cinq titres de champion du Japon et à la recherche d'un titre national depuis 1999! Le staff a ainsi payé: le manager et légendaire personnage du club, Keiji Hirose est parti ainsi que l'entraîneur-chef fidjien Filo Tiatia. L'ancien 3ème ligne du club, Hiroshi Sugawara, a été nommé nouveau manager.

Ce dernier est épaulé par le sud-africain Os Du Randt, entraîneur des avants et de la mêlée et l'australien Nick Scrivener, entraîneur des arrières tandis que Tetsuro Okuno devient l'entraîneur de la défense. Un départ important à noter avec celui du 3ème ligne sud-africain Jean Deysel vers les Sharks. Les 3ème lignes internationaux australien Wycliff Palu (Waratahs) et namibien Renaldo Bothma (Sharks) ont ainsi été recrutés pour le remplacer.

Pour combler enfin le problème persistant à l'ouverture, le néo-zélandais 
Robbie Robinson (North Harbour) a été pris. Mais l'effectif s'est aussi renforcé à d'autres postes avec les arrivées du pilier sud-africain Ruan Smith (Brumbies). Toyota Verblitz a tenté quelques jolis coups avec les signatures du 2ème ligne et International de rugby à XIII philippin Sam Bernstrom (Sydney Roosters) et du 3ème ligne tongien Olive Taufa (Saitama Institute of Technlogy). Pour la saison à venir, on attendra enfin de voir un ouvreur à la hauteur dans l'animation du jeu.

Un défaut majeur depuis le départ du 
néo-zélandais Stephen Brett, qui a vue ainsi cette équipe dernière attaque du championnat (en nombre d'essais inscrits) cette année... Pour le reste, les confirmations du 2ème ligne tongien Deryck Thomas et du centre néo-zélandais Steven Yates seront attendues. Autre joueur dont on va suivre la confirmation, c'est le jeune arrière Yoshizumi Takeda (24 ans) à qui l'on promet dans la presse une arrivée prochaine en sélection japonaise. Avec une meilleure attaque et les belles recrues de cet été, on peut espérer voir une équipe de Toyota Verblitz chuchoter le titre.

 1516378683-logo-canon.png

CANON EAGLES

Manager: Yoji Nagatomo

Entraîneur-chef: Albert Van Der Berg (Afrique du sud)

Entraîneur FW: Gideon Lensing (Afrique du sud)

Entraîneur BK: Yuki Imamura


Capitaine: Kosuke Hashino (27 ans)

Pour la deuxième saison consécutive, Canon Eagles a atteint à nouveau le Top 8 du championnat. Une performance réalisée grâce notamment à une saison et surtout un début de saison monstrueux de son 3ème ligne néo-zélandais Adam Thomson. Une dépendance à l'ancien All Black qui est devenu clairement un problème pour l'équipe qui ne peut se remettre sinon qu'au pied toujours aussi précis de son centre et buteur Ryohei Mitomo. Car les rouges et noirs sont fébriles défensivement et encore plus inexistants offensivement. Le club de Machida stagne et pour passer ce cap décisif pour ambitionner au titre, il a recruté.

Notamment une grosse colonie sud-africaine. Albert Van Der Berg, ancien joueur du club, est venu remplacer Christopher Hickey comme entraîneur-chef. Son compatriote Gideon Lensing est devenu l'entraîneur des avants. L'arrière et international springbok Willie Le Roux (Cheetahs) a rejoint l'effectif tandis le 1/2 de mêlée François Hougaard a fait marche arrière après avoir signer pour se concentrer au Super Rugby 2016 avec les Bulls. Les rouges et noirs ont aussi réalisé un bon coup avec la signature de l'ouvreur
 Richard Havili Kaufusi, venu se relancer.

Ce dernier aura une belle carte à jouer après le départ cet été de l'ouvreur Callum Bruce, véritable taulier de cette équipe ces dernières années. On attendra pour le reste la confirmation du 2ème ligne et international nippon Kazuhiko Usami, révélation la saison dernière. Ainsi que celle du très expérimenté et ancien international japonais Takashi Kikutani en 3ème ligne. On attendra aussi de voir si le mythique Hirotoki Onozawa arrivera à trouver du temps de jeu à l'aile, à 37 ans! Beaucoup  de points d'interrogations autour des Canon Eagles cette année, qui doivent passer un cap.

 

Les équipes du milieu de tableau

 1516378698-logo-nttcomm.gif

NTT SHINING ARCS

Manager: Rob Penney (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur-adjoint: Kazuki Ohuchi

Entraîneur FW: Naoya Okubo

Entraîneur BK: Hugh Reece Edwards (Afrique du sud)

Capitaine: Yuya Mizoguchi (25 ans)

NTT Shining Arcs, malgré une seconde partie de saison désastreuse, aura réalisé la meilleure saison de son histoire cette année en Top League japonaise avec cette 8ème place au classement général! Une performance dû notamment à son entraîneur-chef Rob Penney. Le technicien néo-zélandais, arrivé tout droit du Munster durant l'été dernier, avait trouvé un effectif affaibli par de nombreux départs de plusieurs cadres et avait décidé de faire confiance à la jeunesse pour cette saison. Il n'hésita pas ainsi à modifier le XV de départ de l'équipe en remplaçant 10 des 15 titulaires habituels de la saison dernière! Un pari très risqué mais dont avait besoin le club d'Ichikawa après plusieurs saisons stagnantes.

Une saison marquée par une performance stratosphérique du jeune Amanaki Lelei Mafi qui aura pu montrer tout son talent, devenant en très peu de temps un cadre indispensable de l'équipe. Sa bleure à la hanche gauche, face à Toyota Verblitz en décembre dernier, aura porté un grand coup d'arrêt à la belle saison du club d'Ichikawa. Une dépendance vis-à-vis du 3ème ligne international nippon (auteur d'une superbe coupe du monde de rugby), claire et évidente.

Possédant l'une des pires attaques et défenses du championnat, NTT Shining Arcs pourra s'appuyer cette saison à venir sur Junpei Ogura (ex-Waseda Univ.). Le jeune ouvreur japonais (23 ans), ancien capitaine des U20 japonais lors du Junior World Trophy 2012, les célèbres "enfantats cardiaques", est un excellent animateur dans le jeu et un très bon buteur, capable notamment de claquer des drops de 50 mètres. Certainement le meilleur buteur nippon actuel avec la star Ayumu Goromaru. Son associaton à la charnière avec le 1/2 de mêlée Hayato Nishibashi, belle révélation la saison passée, sera à suivre. Mais il devra déjà arriver à se faire une place de titulaire, étant en concurrence avec le sud-africain 
Elton Jantjies.

Le centre et international sud-coréen Jegal Bin devra quant à lui confirmer après avoir réalisé une grosse saison, qui aura obigé l'international phillipin Matt Saunders à rejoindre Kubota Spears pour se relancer. Le sud-africain 
Willie Britz (Cheetahs), arrivé cet été, aura quant à lui un coup à jouer dans une 3ème ligne assez pauvre mis à par l'extra-terrestre Amanaki Lelei Mafi. A ce propos, le staff se renforce avec l'arrivée de l'ancien manager de Suntory SungoliathNaoya Okubo, qui devient le nouvel entraîneur des avants de l'équipe. Bref, ce sera la saison de la confirmation pour Rob Penney et ses hommes.

 1516378665-2009-logo-blackrams.gif
RICOH BLACK RAMS

Manager: Hiroyuki Kamitori

Entraîneur-chef: Damien Hill (Australie)

Entraîneur FW: Liam Barry (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur FW: Masahide Okazaki

Entraîneur BK: Masatoshi Mukawa


Capitaine: Masahiro Noguchi (28 ans)

Le club de Setagaya (Tokyo) a terminé à une 9ème place la saison passée. Un véritable exploit quand Damien Hill, l'entraîneur-chef australien de l'équipe, a dû composé avec la blessure du sud-africain Louis Fouché (abonné à l'infirmerie) et tenté un pari impensable en titularisant le néo-zélandais Colin Bourke à l'ouverture! Le club de Setagaya ne veut pas revivre pareille saison et a recruté du lourd. A l'ouverture, l'international wallabies Bernard Foley a signé. Excellent animateur de jeu, très bon buteur, il est un plus énorme pour les "All Blacks japonais".

Une signature qui devrait faire des étincelles associée au 1/2 de mêlée Shota Yamamoto. Mais une place, qui composée avec les quotas imposés au Japon, pourrait coûter la place de l'arrière Daniel Peters, qui plus est avec l'arrivée de l'international samoanTim Nanai-Williams. On suivra sinon la saison du pilier Yuta Takahashi, arrivé de Yokogawa Musashino Atlastars cet été. Devant, le 2ème ligne 
 Lotoahea Pohiva et les 3èmes lignes Michael Broadhurst et Joshua Mau seront des tauliers indispensables tandis qu'on attendra la confirmation au centre du jeune Aki Makita, révélation la saison passée et qui ambitionne d'atteindre la sélection nationale nippone. Pas de départs importants, un effectif enrichi avec enfin un vrai ouvreur de classe internationale, Ricoh Black Rams a les atouts pour atteindre les 1/4 de finale cette saison à venir.

 1516378673-2290872004logospears.gif

KUBOTA SPEARS

Manager: Shunji Ishikura

Entraîneur-chef: Toutai Kefu (Australie)

Entraîneur FW: Ryoku Suzuki

Entraîneur mêlée: Satoshi Sagawa

Entraîneur BK: Andrew Scotney (Australie)

Entraîneur BK: Takashi Kurihara

Capitaine: Naomichi Tatekawa (27 ans)

9ème la saison auparavant, Kubota Spears aura déçu avec cette pauvre 13ème place cette année, ne sachant pas être présent lors des rendez-vous importants (défaite contre Toyota Industries Shuttles le 11 octobre dernier) et jouant de malchances avec une 3ème ligne titulaire à l'infirmerie en seconde partie de saison sans oublier le scandale de dopage de Kenta Tanaka. Une saison délicate qui aura vu le club de Funabashi se maintenir aprs son succès en barrage contre Kamaishi Seawaves (34 à 05).

Pour éviter de nouveau un tel cataclysme, l'effectif s'est renforcé, notamment en 2ème ligne (l'un des points faibles de l'équipe), avec les arrivées du sud-africain Grant Hattingh (Bulls) et de l'international sud-coréen Kim Ho Bum (Korea Armed Forces Athletic Corps). Kubota Spears se renforce aussi au centre avec les arrivées du sud-africain Lionel Mapoe (Lions) et de l'international philippin Matt Saunders (NTT Shining Arcs), venu se relancer. Une situation qui devrait permettre au managerShunji Ishikura de replacer Harumichi Tatekawa à l'ouverture, l'un des gros points faibles de l'équipe.

L'international nippon, taulier de l'effectif, formait un superbe duo au centre avec le néo-zélandais Isaia Toeava la saison dernière. Ce dernier, arrivé de Canon Eagles l'été dernier, aura explosé. Il sera un joueur indispensable cette saison encore à venir. Clairement renforcé à des postes clés, Kubota Spears ne peut que réaliser une saison meilleure que la dernière et devrait en toute logique éviter le match de barrage pour le maintien.
 

1516378640-2004-logo-nec.gif

NEC GREEN ROCKETS

Entraîneur-chef: Masao Amino

Entraîneur-adjoint: Takashi Tsuji

Entraîneur-adjoint: Masako Miyao


Entraîneur-adjoint: Craig Newby (Nouvelle-Zélande)

Capitaine: Sunao Takizawa (29 ans)

10ème du championnat la saison passée, NEC Green Rockets reste surtout sur une honte terrible après sa défaite au premier tour de l'All Japan Championship face à  l'équipe universitaire de Teikyo (31 à 25). En plus de cela, le club d'Abiko a connu un été difficile avec le départ de deux tauliers vitaux de l'équipe: le 3ème ligne international tongien Nili Latu et l'ailier international fidjien Nemani Nadolo, alias "Terminator". Une dépendance vis à vis du monstre fidjien qui risque de peser lourd cette saison à venir. Pour le remplacer, les verts et blancs ont recruté le grand espoir à l'ile, la fusée Sho Takenaka (Tsukuba Univ.). Du talent mais un gabarit totalement opposé qui ne pèsera pas.

NEC Green Rockets a également fait signer le 2ème ligne néo-zélandais 
Nick Ross (Waikato) et le 3ème ligne australien Scott Higginbotham (Melbourne Rebels), ce dernier devant faire oublier le départ de l'emblématique Nili Latu. Le club d'Abiko a aussi réalisé un joli coup en engageant l'ouvreur néo-zélandais Sam Norton-Knight (Kamaishi Seawaves). Les verts et blancs pourront s'appuyer sur leurs internationaux nippons, le 3ème ligne Tsuyoshi Murata et le centre Yu Tamura, qui a clairement montré qu'il était meilleur à ce poste qu'à l'ouverture. La charnière devrait être aussi à suivre avec le très expérimenté ouvreur et ancien international japonais Shaun Webb et surtout le 1/2 de mêlée Kaito Shigeno.

Auteur d'une grosse saison avec Auckland en ITM Cup (battu en finale), le jeune nippon revient avec un statut de titulaire désormais indiscutable et alors qu'il pourrait intégrer la franchise japonaise de Super Rugby, les Sun Wolves. Malgré tout, la saison à venir de NEC Green Rockets devrait ressembler à une saison de transition. Les pertes de Nili Latu et Nemani Nadolo cet été sont un gros coup porté aux verts et blancs. 
 

1516378687-logo-docomo.gif

NTT DOCOMO RED HURRICANES

Manager: Shitaoki Masahiro


Entraîneur FW: Takuro Miuchi

Capitaine: Taro Sato (25 ans)

Pour sa 4ème saison consécutive en Top League, le club d'Osaka a terminé à une historique 11ème place en Top Leaguejaponaise après une deuxième partie de saison canon et des changements effectués dans le XV de départ par le managerShitaoki Masahiro. Cette saison à venir, le club d'Osaka s'appuiera une fois encore sur sa redoutable 3ème ligne (Park Soon ChaiHeinrich Brussow et Sioeli Iongi). Les ambitions sont à la hausse cette année, en témoigne le recrutement titanesque des rouges et blancs: les internationaux springboks Eben Etzebeth (Stormers) et Handré Pollard (Bulls) et l'arrière international australien Israel Folau (Waratahs). 

A côté du fric dépensé sans compter, on note aussi un recrutement très intelligent avec les signatures du pilier Yuki Kawano (Panasonic Wild Knights), de l'ailier international à 7 nippon Josefa Lilidamu (Ryutsu Keizai Univ.) et du centre Jeffrey Ierome (Kintetsu Liners). Avec les quotas existants au Japon, il n'y aura pas de la place pour tout le monde sur le terrain mais il est certain que Handré Pollard sera un titulaire indiscuable à l'ouverture après le départ qui plus est de son compatriote, RiaanViljoen vers les GriquasNTT-Docomo Red Hurricanes est une équipe qui monte et la voir atteindre les 1/4 de finale cette saison à venir ne serait finalement pas une surprise.


Ils vont jouer le maintien

 1516378647-2008-logo-liners.gif
KINTETSU LINERS

Manager: Ryusuke Maeda

Entraîneur FW: Keita Imada

Entraîneur BK: John Shane Mulvihill (Australie)


Entraîneur mêlée: Jin Abe

Capitaine: Daiki Toyoda (26 ans)

12ème de la Top Leaue japonaise la saison dernière, le mythique club d'Higashi-Osaka déçoit deplus en plus. Toujours aussi faible défensivement, Kintetsu Liners se sera une fois de plus appuyé sur le pied de son buteur Yasumasa Shigemitsu ainsi que de l'ailier néo-zélandais Andre Taylor, ce dernier disposant d'un très long coup de pied. Le très bon centre Jeffrey Ierome (taulier l'an dernier), ayant rejoint NTT-Docomo Red Hurricanes cet été, le club a fait signer l'excellent international springbok Damian De Allende (Stormers).

Son compatriote Pierre Spies (Bulls) rejoint également l'équipe mais pour une seule saison, avant de partir en Top 14. Mais au final, l'équipe ne se renforce guère tant que cela et on n'imagine mal comment Kintetsu Liners va pouvoir échapper au match de barrage cette saison. L'équipe régresse d'année en année et à ce rythme si rien ne change, le mythique club nippon retrouvera la 2ème division. Les violets et bleus s'appuieront cette saison encore sur le pied d'Andre Taylor et celui de leur très bon ouvreur Yasumasa Shigemitsu, âgé désormais de 35 ans...

 1516378680-4696602014logococacola.png
COCA-COLA RED SPARKS

Manager: Satoshi Yamaguchi

Manager-adjoint: Akihiro Usui

Entraîneur FW: Steven Tuynman (Australie)

Entraîneur BK: Shigehusa Tokuzumi


Capitaine: Kota Yamashita (25 ans)

Le club de Fukuoka aura connu une saison de plus difficile. 13ème attaque et 14ème défense du championnat, comment pouvait-il exister? Fort heureusement, les rouges et blancs auront sauvé leur peau facilement en match de barrage lors du derby de Fukuoka face à Kyuden Voltex (53 à 08). Alors que les supporters du club ont des ambitions cette année, que peut bien espérer Coca-Cola Red Sparks cette saison à venir?

La réalité est terrible: rien. L'équipe dispose d'une des pires défenses de Top League. La ligne de 3/4 est l'une des plus faibles des clubs alignés. Le pack avant est trop faible et la signature du 2ème ligne australien 
Sam Wykes (Western Force) ne changera pas grand-chose. Autant dire qu'il faudra s'accrocher sur des grosses performances de quelques joueurs: 
le centre néo-zélandais Tim Bateman,  pilier Hirotaka Hirabara, le 2ème ligne et international à 7 japonais Yusaku Kuwazuru, le 2ème ligne et capitaine Masakazu Toyota et le 3ème ligne aile néo-zélandais Solomon King.

Le vrai espoir serait de revoir l'ailier Nick Cummins retrouver son niveau. Mais l'international australien reste sur une saison blanche (zéro essai inscrit) dans le championnat nippon et une saison très difficile en Super Rugby. Qui plus est, le manager Satoshi Yamaguchi a démisionné deux semaines avant le début du championnat, remplacé poste pour poste par son adjoint Akihiro Usui. Si en plus l'atmosphère autour du club n'aide pas... Coca-Cola Red Sparks n'évitera pas le match de barrage et va devoir lutter très fort pour éviter la relégation en 2ème division japonaise.

 1516378706-logo-shuttles.gif

TOYOTA INDUSTRIES SHUTTLES

Manager: Masaya Niu

Entraîneur-chef: Masaya Niu


Entraîneur C&A: Chris Milsted (Angleterre)

Entraîneur FW: Matt Cockbain (Australie)

Entraîneur BK: Steve Kefu (Australie)


Capitaine: Tsuyoshi Matsuoka (34 ans)

Toyota Industries Shuttles, 15ème la saison dernière, a sauvé ses fesses en match de barrage face à Mitsubishi Sagamihara Dynaboars (53 à 07). Une saison catastrophique qui a coûté le poste du manager Makoto Tamura (2008-2015), père de l'international nippon Yu TamuraMasaya Niu l'a remplacé tandis que le staff a vu les arrivées de l'anglais Chris Milsted (Entraîneur C&A, Kyoto Sangyo Univ.) et de l'australien Matt Cockbain (Entraîneur des avants).

Les ciels et blancs ont vu le départ de joueurs importants comme le 3ème ligne hongkongais Mark Wright et l'arrière Takaya Ida tandis que l'ancien international nippon à 7 Sione Faamao Teaupa a été licencié après avoir agressé (ivre) un chauffeur de taxi à Nagoya en février dernier. Dans cette période animée, le club japonais a recruté les sud-africains Andries Ferreira (Lions, 2ème ligne) et JJ Engelbrecht (Bulls, centre) et l'ouvreur australien Bryce Hegarty (Rebels).

Toyota Industries Shuttles a aussi réalisé une très belle opération en faisant signer Kilryong So (Yamaha Jubilo), qui reste sur une dernière saison difficile dû aux blessures mais qui reste l'un des meilleurs ailiers en Top League japonaise sur ces dernières années. Les ciels et blancs renforcent leur effectif dans leur ligne de 3/4 et prévoient le coup. Les blessures de l'ouvreur
 Yuki Morita, de l'ailier Rikiya Asami et du centre Wataru Kawai ainsi que l'absence de l'ailier Katsusyuki Sakai (engagé avec la sélection à 7 japonaise) avaient beaucoup pesé la saison passée. 

L'équipe s'appuiera cette saison encore sur son bon pack avant emmené par les internationaux nippons Yusuke Nagae et Sione Vatuvei tandis qu'on espère une grande saison à nouveau du 3ème ligne sud-africain Ryan Kankowski, véritable baromètre de cet effectif. L'animation de l'ouvreur australien Mark Gerrard aura aussi un rôle clé de même que le pied du centre et ancien international nippon Shotaro OnishiToyota Industries Shuttles s'est bien renforcé et devrait se maintenir cette saison à venir en championnat. Mais il faudra batailler dur alors que le niveau monte d'année en année.

1516378988-2009-logo-heat.gif 

HONDA HEAT (Top Ligue Ouest A)

Entraîneur-chef: Tomoaki Fujimoto


Entraîneur-adjoint: Shane Howarth (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur-adjoint: Motoyuki Kamimura


Entraîneur FW: Matt Tink (Australie)

Entraîneur BK: Sam Harris (Nouvelle-Zélande)

Capitaine: Goki Amano (28 ans)

Champion de la Top Ligue Ouest A l'an passé, Honda Heat a enfin retrouvé la Top League japonaise, trois ans après. Mais le plus dur commence. L'écart entre le championnat élite du rugby nippon et les Top Ligues régionales A (2ème division) grandit année après année. La saison passée de Munakata Sanix Blues, relégué aussi sec après sa montée sans jamais avoir pu exister, doit servir de signal d'alarme. Malgré le départ de l'ailier néo-zélandais Hosea Gear, le club de Suzuka a recruté du lourd pour atteindre son objectif: le maintien.

Les sud-africains 
Marcell Coetzee (Sharks, 3ème ligne) et Bjorn Basson (Bulls, ailier) et le centre australien Digby Ioane (Stade Français) sont arrivés. Honda Heat pourra s'appuyer aussi sur plusieurs tauliers de l'équipe: le pilier et international sud-coréen Kim Kwangsik, le 2ème ligne australien Hugh McMeniman, le 3ème ligne fidjien Tomasi Soqeta et bien évidemment l'ailier et international japonais à 7 Lomano Lemeki.

Ce dernier va faire ses premiers pas en Top League japonaise et pourait faire de sacrés dégâts. Il a en effet des points à gagner pour pourquoi pas participer à la coupe du monde de rugby avec la sélection à XV nippone. Le club de Suzuka a les armes pour se maintenir à la vue de la qualité de certains de ses joueurs, mais ne rêvons pas. Ce sera une saison très compliquée pour les rouges et noirs.

Laisser un commentaire sur cette page


 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.