Présentation des clubs de Top League saison 2014/2015
Auteur: 
Hinato
Publié le: 14/08/2014


Dans une semaine, la Top League japonaise reprend ses droits. Plus difficile que jamais, la compétition aura une saveur un peu plus particulière cette année à un an de la coupe du monde de rugby de 2015 en Angleterre. De nombreux joueurs souhaiteront se montrer notamment pour la sélection nipponne mais aussi celles étrangères. Qui seront les favoris pour le titre suprême cette saison? Les outsiders? Et ceux luttant pour éviter la relégation?

Pour rappel, une première phase normale a lieu à l'issue de laquelle les quatre premiers des deux poules se retrouveront dans une poule play-off, pour jouer la qualification pour les phases finales, tandis que les quatre derniers des deux poules se retrouveront dans une poule play-down, pour jouer le maintien. Voici les  poules A et B pour la première phase du championnat:


Poule A: Panasonic  Wild Knights, Toshiba Brave Lupus, Yamaha Jubilo, NEC Green Rockets, Kubota Spears, Toyota Shokki Shuttles, NTT Shining Arcs, Munakata Sanix Blues (promu)

Poule B: Suntory Sungoliath, Kobelco Steelers, Toyota Verblitz, Canon Eagles, Kintetsu Liners, Ricoh Black Rams, Coca-Cola Red Sparks, NTT-Docomo Red Hurricanes

Présentation des clubs
 

Les favoris au titre

1516378702-logo-panasonic.gif 

PANASONIC WILD KNIGHTS

Manager: Robbie Deans (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur FW: Yoshitake Mizuma

Entraîneur BK: Atsushi Tanabe

Capitaine: Shota Horie (28 ans)

Auteur d'une saison fantatstique avec un doublé historique (Top League/All Japan Championship), Panasonic Wild Knights a vu le départ de son manager Norifumi Nakajima qui est parti sur une superbe note (2011-2014). Pour le remplacer, les dirigeants ont recruté du lourd en engageant ni plus ni moins que le technicien Robbie Deans, ancien sélectionneur de l'Australie (2008-2013). Le néo-zélandais qui va s'appuyer dans son nouveau staff sur le retraité Atsushi Tanabe qui devient le nouvel entraîneur des arrières du club. L'équipe a vu le départ de plusieurs joueurs de second plan se relancer ailleurs: le 1/2 de mêlée Daiki Konishi vers Toyota Industries Shuttles et l'ouvreur Michael Hobbs vers NTT-Docomo Red Hurricanes. Pour ce dernier, il faut dire que Robbie Deans, qui n'est autre que son oncle, ne comptait pas sur lui. 

Une seule grosse perte est à noter, celle du 3ème ligne et ancien international nippon Sione Vatuvei parti rejoindre Daiki Konishi chez Toyota Industries Shuttles. Pour compenser ce départ, le club a ainsi recruté pour une pige d'une année le 3ème ligne néo-zélandais George Whitelock (Crusaders). Au final, le groupe s'est même considérablement renforcé par rapport à la saison dernière avec les arrivées notamment d'une star du rugby à XIII, Jason Wehbe et surtout du 1/2 de mêlée Keisuke Uchida (Tsukuba). L'ancienne star universitaire, numéro 3 au poste de 1/2 de mêlée en sélection japonaise, se révèle un remplaçant de luxe pour la star incontestée Fumiaki Tanaka.

Une arrivée qui a ainsi poussé Nicholas Ealey, clairement derrière Fumiaki Tanaka et Keisuke Uchida à ce poste, à tenter l'aventure en ITM Cup avec Otago cette saison avant de retrouver le club d'Ota. Un autre nouveau venu sera à suivre très particulièrement cette saison. Il s'agit du pilier Myuji Nakamatsu (Okinawa PCC HS). Cet ancien champion de lancer de poids, décrit comme ayant une force surhumaine, devrait vite crever l'écran.

Robbie Deans hérite d'une équipe qui n'a pas beaucoup bougé cet été et qui se basera sur ses fondements: une grosse défense (les frères Holani, Youngnam Yu et Daniel Heenan) et une contre-attaque rapide et efficace (Akihito Yamada et JP Pietersen), le tout emmené par une charnière de top niveau mondial (Fumiaki Tanaka/Berrick Barnes). Le technicien néo-zélandais n'a pas droit à l'erreur. Une saison sans titre serait un gros échec personnel pour lui.

 1516378645-2005-logo-suntory.gif

SUNTORY SUNGOLIATH

Manager: Naoya Okubo

Entraîneur-chef: Andy Friend (Australie)

Entraîneur FW: Mark Bakewell (NouvelleZélande)

Entraîneur BK: Peter Hewat (Australie)


Capitaine: Shinya Makabe (27 ans)

Le club de Fuchu, après un règne de plus de deux ans sur le rugby japonais, aura fini par tomber la saison dernière. Malgré le départ du 3ème ligne George Smith pour le LOU en Top 14, l'équipe s'est bien au contraire renforcée cette saison. Les 3èmes lignes Schalk Burger (Stormers) et Justin Downey (Natal Sharks) sont ainsi venus renforcer l'effectif. Mais le vrai changement n'est pas là mais dans la jeunesse. Suntory Sungoliath renouvelle grandement son effectif en misant sur les espoirs nippons.

Avec le départ notamment du mythique ailier Hirotoki Onozawa pour Canon Eagles, les jaunes et noirs ont ciblé leur recrutement sur de nombreux grands espoirs japonais: le pilier Shinnosuke Kakinaga (Waseda), l'ouvreur/centre Ryoto Nakamura (Teikyo), le centre Shota Emi (Gakushuin) et l'excellent 3/4 Kotaro Matsushima (Natal Sharks).

Le club a également recruté un international indien en la personne du 3ème ligne Hrishikesh Pendse, passé par Kobelco Steelers lors de la saison 2011/2012. Pour diriger l'équipe, le manager Naoya Okubo pourra compter sur le technicien Andy Friend. L'australien, nouvel entraîneur-chef de Suntory Sungoliath, est connu pour ses résultats exceptionnels avec le promu Canon Eagles lors des deux dernières saisons. Naoya Okubo disposera donc d'une véritable armada pour reconquérir le titre cette saison. L'équipe connaîtra quelques nouveautés avec le repositionnement en 3ème ligne du centre et ancien international japonais Ryan Nicholas et de la titularisation à l'arrière du phénomène Kotaro Matsushima.

Un poste que l'international nippon n'a plus occupé depuis la finale du tournoi national des lycées de 2011 (31-31 contre l'Higashi Fukuoka HS de Yoshikazu Fujita) lorsqu'il portait alors le maillot de Toin Gakuen HS! Malgré la longue blessure du springbok Fourie du Preez, indisponible pour quasiment toute la saison, Suntory Sungoliath pourra compter sur le remplaçant de luxe, le 1/2 de mêlée et international japonais Atsushi Hiwasa, pas moins que çà! Avec des joueurs d'expériences tels que Kensuke Hatakeyama, Shinya Makabe,Takamichi Sasaki, Hendrik Tui, Kosei OnoTusi Pisi et bien d'autres et avec les nouveaux espoirs nippons, le club de Fuchu fait parti logiquement des très grands favoris au titre cette saison à venir.

 1516378638-2004-logo-bravelupus.gif

TOSHIBA BRAVE LUPUS

Manager: Teppei Tomioka

Entraîneur FW: Joseph Barakat (Australie)

Entraîneur FW: Tomoaki Nakai


Capitaine: Yoshikazu Morita (25 ans)

Quatre ans: c'est le nombre d'années à quand remonte le dernier titre remporté par Toshiba Brave Lupus. L'autre club de Fuchu, finaliste notamment du dernier All Japan Championship, n'y arrive plus. Kenichi Wada, manager du club de 2011 à 2014, a démissionné cette année après trois ans de disettes. Pour lui succéder, les dirigeants des rouges et noirs ont continué dans la tradition du club en prenant un ancien joueur historique de l'équipe, Teppei Tomioka (37 ans).

Toshiba Brave Lupus a vu le départ cet été de joueurs emblématiques : l'ancien international nippon Nataniela Oto (retraite) et l'ouvreur néo-zélandais David Hill, parti chez Kurita Water Gush. Des joueurs secondaires sont aussi aller tenter leur chance ailleurs tels que le centre Kuniaki Takayama (Munakata Sanix Blues) et l'ailier sud-coréen Jaeyoung Chae (Mitsubishi Sagamihara Dynaboars). Pour remplacer David Hill, le club de Fuchu a frappé un grand coup en recrutant l'ouvreur springbok François Steyn (Sharks). Le sud-africain aura les clés du jeu des rouges et noirs et sera un atout de plus pour les points au pied. Toshiba Brave Lupus s'était ainsi trop reposé sur l'efficacité au pied la saison passée du jeune 1/2 de mêlée Takahiro Ogawa qui avait crevé l'écran avec les rouges et noirs.

Le 3ème ligne néo-zélandais Tanerau Latimer (Chiefs) débarque aussi. Comme la saison passée, l'équipe s'appuiera sur sa puissante mêlée avec sa célèbre première ligne (
Masataka Mikami, Hiroki Yuhara et Takuma Asahara) mais aussi sur sa défense, toujours aussi réputée. Hitoshi Ono, Michael Leitch, Steven Bates et Richard Kahui notamment joueront une fois de plus un rôle clé. Quand au jeune ouvreur/centre Yoshikazu Morita, nommé capitaine pour la saison à venir, ce sera l'occasion ou jamais pour lui pour enfin d'exploser au plus haut niveau. Enfin à l'arrière, on attendra la confirmation de Shohei Toyoshima en espérant que ce dernier puisse enfin jouer une saison entière sans blessures. Peu de mouvements comme à son habitude, Toshiba Brave Lupus jouera une fois de plus les premiers rôles.

 1516378668-2009-logo-kobe.gif

KOBELCO STEELERS

Manager général: Seiji Hirao

Entraîneur-chef: Gary Gold (Afrique du sud)

Entraîneur-adjoint: Nicholas Horten (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur-adjoint: David Williams (Angleterre)


Capitaine: Daiki Hashimoto (27 ans)

Dix ans que le plus mythique des clubs japonais de rugby n'a pas remporté un titre. L'attente se fait insupportable. Cela a ainsi eu pour conséquence de voir Yuji Sonoda, entraîneur-chef de Kobelco Steelers de 2010 à 2014, démissionner après un nouvel échec. Pour le remplacer, les dirigeants ont fait signer Gary Gold. Le technicien sud-africain s'appuiera sur un groupe qui a très peu bougé dans le sens des départs. Seul celui du joker de luxe, Josh Blackie, est à signaler. L'ouvreur Peter Grant (blessé toute la saison) et le 1/2 de mêlée Nathan Anderson, parti se relancer chez Kubota Spears, manqueront peu.

Le club de Kobe frappe un grand coup en recrutant le 1/2 de mêlée All Black Andrew Ellis (Crusaders). Si la qualité du joueur est incontestable, sa pige de seulement une saison, à la manière d'un Sonny Bill Williams autrefois, va-t-elle réellement le motiver à 100% pour la saison à venir? Deuxième belle recrue, celle du 3ème ligne néo-zélandais Matt Vant Leven. Mais la plus belle recrue pour l'avenir et à long terme est sans consteste celle du centre Vaihu Tonisio (Tenri). Cet ancien coéquipier d'Harumichi Tatekawa et Kenta Tsukamoto en universitaire et doté d'un physique impressionnant, sera le joueur à surveiller cette saison avec les rouges et blancs.

Comme la saison passée, Kobelco Steelers s'appuiera sur un jeu spectaculaire dépendant de sa star sud-africaine, Jaque Fourie. Le centre springbok, actuellement blessé, risque de peser en début de saison par son absence. L
'équipe s'appuiera aussi sur son pack d'avants et la puissance de sa première ligne internationale japonaise (Hisateru HirashimaTakeshi KizuHiroshi Yamashita), mais aussi la touche où elle règne en maître grâce au plus grand joueur du championnat, son 2ème ligne sud-africain Andries Bekker (208 cm). On attendra encore une belle saison de Kenji Shomen, si possible à l'arrière. Le japonais a parfaitement joué son rôle à ce poste la saison dernière, en l'absence d'ouvreurs opérationnels.

Revenu sur les terrains l'an dernier après deux ans de suspension pour dopage, Ryohei Yamanaka (26 ans) est très attendu cette saison pour voir enfin sa carrière décoller. La saison dernière fut difficile pour lui, pas étonnant après deux ans sans jouer. Mais ses récentes prestations le printemps dernier avec la réserve des Chiefs (partenaires de Kobelco Steelers) redonnent de l'espoir pour l'avenir. S'il retrouve son niveau de l'époque de Waseda, nul doute qu'une charnière Andrew Ellis/Ryohei Yamanaka pourrait faire de grands dégâts en Top League japonaise. Une fois de plus, le club de Kobe fera parti des quatre grands favoris au titre cette saison. 


Les outsiders au titre

 1516378650-2008-logo-yamaha.gif

YAMAHA JUBILO

Manager: Katsuyuki Kiyomiya

Entraîneur-chef: Takanobu Horikawa

Entraîneur FW: Shin Hasegawa

Entraîneur BK: Shinichi Furukawa

Capitaine: Yuhimaru Mimura (25 ans)

Serait-ce enfin la bonne saison pour Yamaha Jubilo? Aux portes des 1/2 finales de la Top League japonaise et du All Japan Championship la saison passée, le club d'Iwata compte enfin passer un cap cette année. Il faut dire que depuis sa prise en main de l'équipe en 2011, le manager Katsuyuki Kiyomiya l'a amené des places de barragistes de rélégation à une très belle 5ème place cette année. Reste aux joueurs à passer ce cap psychologique, un cap qui les empêche pour l'heure d'atteindre ce fameux carré. Car il faut dire que le technicien nippon a basé son XV de départ sur de nombreux jeunes (Koki Yamamoto, Kyosuke Horie, etc...). Le talent est en effet présent mais le manque d'expérience de ces nombreux jeunes joueurs empêche pour le moment cette équipe à franchir ce gros cap.

Au niveau des transferts, le club n'a pas vu de gros départs. Des joueurs de secondes zones tels l'international philippin Patrice Olivier (Kamaishi Seawaves) et le 3ème ligne Manase Forau (NEC Green Rockets) sont parti ailleurs pour se relancer dans leur carrière. Pour cette saison, Yamaha Jubilo comme d'autres grosses écuries du championnat, se renforce. L'ouvreur néo-zélandais Dan Bowden (Leicester) et le puissant centre tongien Rocky Havili (Canon Eagles) viennent ainsi notamment renforcer l'effectif. Une équipe qui sera dépendante de sa star Ayumu Goromaru. L'arrière et international japonais est le véritable baromètre de cette équipe. Il est certain que sans un grand Ayumu Goromaru, elle ne pourra atteindre les 1/2 finales.

Yamaha Jubilo devrait pouvoir compter aussi sur son 3ème ligne Kyosuke Horie, révélation de la dernière saison et qui a une place à gagner pour la coupe du monde de rugby de 2015 avec le Japon. A l'arrière, l'ouvreur Tatsuhiko Otao et les 3/4 Kilryong So, Male Sau, Masatoshi Miyazawa et Shota Tanaka sans oublier les jokers de luxes Mose Tuiali'i et Siale Piutau seront à suivre. Le club d'Iwata sera un outsider sérieux pour le titre cette saison à venir.

 1516378683-logo-canon.png

CANON EAGLES

Manager: Yoji Nagatomo

Entraîneur-chef: Zane Hilton (Australie)

Entraîneur FW: Christopher Hickey (Australie)

Entraîneur BK: Yuki Imamura


Capitaine: Taku Wada (26 ans)

Après seulement deux saisons en Top League japonaise, Canon Eagles a déjà atteint le Top 8 du championnat. Equipe régulière et en constant progrès, elle est emmennée à devenir l'une des grosses écuries nipponnes dans les années à venir. Rappelons que Mr Fujito Mitarai, le président de Canon, est aussi le président du comité d'organisation de la coupe du monde de rugby de 2019 au Japon et que cet homme souhaite voir son club remporter un titre prochainement. Et cela pourrait être fait dès cette saison à venir. Malgré le départ de l'excellent entraîneur-chef Andy Friend, parti vers Suntory Sungoliath et remplacé par son compatriote Zane Hilton, elle sera bien plus forte que la saison passée.

Malgré les pertes notamment du 3ème ligne Joshua Mau (Ricoh Black Rams) et de l'ailier Rocky Havili (Yamaha Jubilo), les dirigeants ont frappé fort en faisant venir deux grands joueurs historiques de la sélection japonaise, le 3ème ligne Takashi Kikutani (Toyota Verblitz) et l'ailier Hirotoki Onozawa (Suntory Sungoliath). Deux joueurs très expérimentés qui vont apporter une expérience nécessaire à nombres de jeunes joueurs de l'équipe. Le club de Machida se renforce aussi avec l'arrivée de plusieurs joueurs étrangers: le 3ème ligne néo-zélandais Karl Lowe (Hurricanes), l'ouvreur australien Dallan Murphy et le centre australien Michael Bond (North Brisbane RC).

Mais le joueur à suivre cette saison sera le jeune 2ème ligne Kazuhiko Usami (Ritsumeikan). Ce grand espoir du rugby japonais, désigné comme le successeur plus tard en sélection nipponne du mythique Hitoshi Ono, devra confirmer les attentes en lui pour gagner pourquoi pas une place dans le groupe japonais pour la coupe du monde de rugby de 2015
Avec une attaque moyenne et l'une des plus faibles défenses du championnat, l'équipe de Machida devrait s'appuyer encore avant tout sur son serial killer, son buteur Ryohei Mitomo. Les 3/4 tels que le centre Tim Bennetts, l'ailier Taku Wada et la grosse révélation à l'aile l'an dernier Tokiro Harada seront des joueurs indispensables pour une grosse saison du club. Si tous les ingrédients sont au rendez-vous, Canon Eagles peut viser les 1/2 finales cette saison à venir.
 

Les équipes du milieu de tableau

 1516378673-2290872004logospears.gif

KUBOTA SPEARS

Manager: Shunji Ishikura

Entraîneur-chef: Toutai Kefu (Australie)

Entraîneur FW: Ryoku Suzuki

Entraîneur mêlée: Satoshi Sagawa

Entraîneur BK: Andrew Scotney (Australie)

Entraîneur BK: Takashi Kurihara

Capitaine: Naomichi Tatekawa (25 ans)

Pour son retour en Top League japonaise l'an dernier, Kubota Spears a réalisé une superbe saison, terminant à la 9ème place du championnat! Le travail de l'entraîneur australien Toutai Kefu aura payé. Malgré une faible attaque, l'équipe se sera appuyée sur une formidable défense, l'une des meilleures du championnat, grâce à sa colonie de joueurs îliens tels que le centre Katoni Otukolo et le 3ème ligne tongien Elone Takitaki. Pour cette nouvelle saison, le club de Funabashi a vu le départ de Seilala Mapusua (Kamaishi Seawaves) ainsi que de joueurs n'ayant pas réussi à percer tels que Joshua Fuimaono, Kurth Morath et Sam Norton-Knight (Kamaishi Seawaves).

En sens inverse, l'effectif se renforce avec les arrivées notamment du 3ème ligne sud-africain Keegan Daniel (Sharks), du 1/2 de mêlée néo-zélandais Nathan Anderson (Kobelco Steelers), de l'ouvreur australien Peter Smith (Sydney North RFC), du centre néo-zélandais Isaia Toeava (Canon Eagles) et de l'ailier japonais Ryo Mochizuki (Yakult Levins). Avec un effectif meilleur et une défense qui devrait toujours être aussi forte, Kubota Spears s'appuiera sur sa star, l'ouvreur Harumichi Tatekawa. L'international nippon, véritable baromètre de l'équipe, est le dépositaire du jeu et et le buteur.

Une grande saison du club passera forcément par une grande saison de la star japonaise. Le néo-zélandais Kade Poki, superbe joker de luxe la saison passée, sera aussi attendu. A noter que cette saison, le talonneur Naomichi Tatekawa, frère aîné d'Harumichi Tatekawa, jouera un grand rôle puisqu'il sera le capitaine de l'équipe. Avec plus de réussites et d'expériences que la saison passée, Kubota Spears peut grandement espérer à une qualification pour le championnat play-off.

 1516378706-logo-shuttles.gif

TOYOTA INDUSTRIES SHUTTLES

Manager: Makoto Tamura

Entraîneur-chef: Masaya Niu

Entraîneur FW: Tai McIsaac

Entraîneur BK: Steve Kefu


Capitaine: Koichi Umeda (27 ans)

De retour lui-aussi en Top League japonaise l'an dernier, Toyota Shokki Shuttles a été l'une des belles révélations de la saison. Avec un jeu ultra-offensif et l'une des meilleures attaques du championnat, l'équipe de Kariya a terminé 12ème au classement, évitant ainsi les barrages. Sans une défense catastrophique (14ème du championnat), l'équipe aurait même pu viser le championnat play-off. Rebaptisé Toyota Industries Shuttles cette année, le club nippon va voir ses ambitions à la hausse cette saison. Il faut dire qu'il n'y a pas de gros départs à signaler (celui de Dane Haylett-Petty n'est pas du tout une grosse perte) et que les ciels et blancs ont effectué un recrutement de très bonne qualité encore une fois.

Le pilier et international japonais Yusuke Nagae (Ricoh Black Rams), le talonneur Shinsuke Yoshida (Kintetsu Liners), le 3ème ligne et ancien international nippon Sione Vatuvei (Panasonic Wild Knights), le 1/2 de mêlée Daiki Konishi (Panasonic Wild Knights) et l'ouvreur néo-zélandais Andrew Goodman (Leinster) ont ainsi renforcé l'effectif. Toyota Industries Shuttles renforce ainsi notamment son pack d'avants où le 3ème ligne sud-africain Ryan Kankowski, star de l'équipe, a régné en maître la saison dernière. Cette année encore, l'équipe s'appuiera sur l'international springbok mais aussi sur le centre et ancien international nippon Shotaro Onishi, indispensable pour son rôle de buteur.

A l'arrière, les ailiers Rikya Asami et Katsuyuki Sakai devraient être au rendez-vous tandis qu'on attendra enfin de voir le jeune international philippin Benjamin Saunders exploser au plus haut niveau après une première saison intéressante. Avec un jeu offensif toujours aussi très beau à voir et une meilleure défense que la saison dernière, le club de Kariya peut réellement espérer atteindre le championnat play-off cette saison à venir.

 

1516378640-2004-logo-nec.gif 


NEC GREEN ROCKETS

Entraîneur-chef: Masao Amino

Entraîneur-adjoint: Takashi Tsuji

Entraîneur-adjoint: Masako Miyao


Capitaine: Sunao Takizawa (27 ans)

8ème du championnat la saison passée, NEC Green Rockets a connu un été quelque peu mouvementé: changement d'entraîneur-chef avec la nomination de Masao Amino (ancien joueur du club) à la place de Greg Cooper (promu dans la hiérarchie) et surtout le départ à la retraite de l'ancien international nippon et emblématique capitaine de l'équipe, Ryota Asano. On note aussi le départ du pilier sud-coréen Kwangsik Kim parti se relancer chez Honda Heat en 2ème division japonaise. Dans les arrivées, on constate notamment celle du 3ème ligne Manase Forau (Yamaha Jubilo) et celle du 1/2 de mêlée international sud-coréen Jungpil Yang (Korea Army Athletics Cops).

Peu de changement vraiment important au final dans cet effectif. On attendra surtout de voir si le nouvel entraîneur-chef du club d'Abiko titularisera Nemani Nadolo à l'aile. Le joueur emblématique des NEC Green Rockets depuis 2011 sort d'une saison fantastique avec les Crusaders en Super Rugby cette année. Sa faible utlisation la saison dernière avec les verts et blancs par Greg Cooper aura coûté cher à la saison très moyenne de l'équipe. Il ne fait aucun doute qu'une bonne saison de NEC Green Rockets passera par une titularisation de l'international fidjien. Le centre et international nippon Yu Tamura, qui a pris une nouvelle dimension avec le Japon cette année, sera très attendu aussi.

On suivra aussi avec impatience les confirmations de l'ailier Shindo Kamaike, de l'ouvreur Shaun Webb et du centre Neil Brew. Le mythique Nili Latu devrait une fois de plus quant à lui nous sortir une grosse saison tandis qu'on espère revoir le jeune 3/4 Yosuke Morita revenir à son niveau après une saison 2013/2014 très compliquée. Si l'équipe tourne bien, elle pourra espérer atteindre le championnat play-off mais en aucun cas les 1/2 finales, hors de portée pour elle. 

 

 1516378642-2004-logo-toyota.gif

TOYOTA VERBLITZ

Manager: Keiji Hirose

Entraîneur-chef: 
Filo Tiatia (Nouvelle-Zélande)

Capitaine: Kojiro Yoshida (26 ans)

6ème de Top League cette saison, Toyota Verblitz a confirmé sa bonne saison précédente (2012/2013) malgré la plus mauvaise attaque du championnat. Il faut dire que Stephen Brett n'aura pas trouvé de réel successeur pour dynamiser le jeu de l'équipe. Une équipe de Toyota qui s'en sera remis à des exploits personnels dont ceux du jeune ailier Masakatsu Hikosaka, révélation des verts et blancs cette dernière saison et à une très bonne défense.

Cet été, l'effectif a vu le départ de plusieurs joueurs importants dont le mythique 3ème ligne et international nippon Takashi Kikutani parti vers Canon Eagles mais aussi ceux du 3ème ligne All Black Jerome Kaino (Blues) et du 3ème ligne international japonais Hayden Hopgood vers Kamaishi Seawaves, en 2ème division nipponnne. Après une saison noire marquée par une longue blessure, l'international philippin James Price part également sans avoir porté le maillot du club. Pour se renforcer, les dirigeants ont recruté notamment le 3ème ligne sud-africain Jean Deysel (Sharks), l'international samoan Faifili Levave (Hurricanes) et l'ouvreur néo-zélandais Derek Carpenter (Northland). Un recrutement semble-t-il quelque peu limité pour permettre au mythique club nippon d'atteindre les 1/2 finales cette saison.

Malgré une défense de fer, marque de fabrique de l'équipe, et malgré une grosse saison à prévoir encore de joueurs tels que le prodige
 Masakatsu Hikosaka, le pilier Kohei Yoshida, le 2ème ligne international japonais Toshizumi Kitagawa ou encore de l'arrière néo-zélandais Steven Yates (13 matchs, 4 essais), il est très difficile d'imaginer voir ce club faire mieux qu'atteindre le championnat play-off sans une grosse saison de Cameron McIntyre à l'ouverture. Cela en sachant que sa dernière grosse saison remonte à 2010/2011 avec le Castres Olympique à l'époque. Et à cette époque, le néo-zélandais était en grande forme et ne cummulait pas les longues blessures comme aujourd'hui...

1516378665-2009-logo-blackrams.gif 

RICOH BLACK RAMS

Manager: Hiroyuki Kamitori

Entraîneur-chef: Damien Hill (Australie)

Entraîneur FW: Liam Barry

Entraîneur FW: Masahide Okazaki

Entraîneur BK: Masatoshi Mukawa


Capitaine: Daisuke Komatsu (29 ans)

Le club de Setagaya (Tokyo) a terminé à une pauvre 11ème place cette saison. Le club aux trois titres de champion du Japon et deux d'All Japan Championship reste classé dans les profondeurs de la Top League japonaise. Intéressant dans le jeu, Ricoh Black Rams aura connu une saison (de plus) de transition. Ainsi de jeunes joueurs arrivés l'été dernier se seront imposés dans le XV type, le 1/2 de mêlée Shota Yamamoto (ex-Tenri) et le 3ème ligne Daisuke Musha (ex-Hosei). Cette saison à venir sera-t-elle donc la bonne pour Ricoh Black Rams?

Il semblerait que non encore. Le club japonais a perdu de gros éléments cet été. L'international Yusuke Nagae a ainsi rejoint Toyota Industries Shuttles. L'ouvreur et buteur Yoshimitsu Kawano, joueur important du jeu des Black Rams, est également parti. D'autres joueurs secondaires sont aussi partis (les frères jumeaux Kenichi Yokoyama et Shinichi Yokoyama et Shota Tsuda) sans oublier l'ancien international anglais Riki Flutey. Pour compenser ces départs, les dirigeants ont toutefois réussi à recruter quelques belles recrues: l'ouvreur sud-africain Louis Fouché (Sharks), le 3ème ligne néo-zélandais Joshua Mau (Canon Eagles) et le grand espoir japonais à l'aile Aki Makita (Teikyo).

Appelé par Eddie Jones dans le groupe élargi des Brave Blossoms, le gamin de 22 ans a un coup à jour pour intégrer le squad du Japon pour la coupe du monde de rugby de 2015. Le club de Setagaya tente également un pari en recrutant le 2ème ligne Hasitha Perera (Havelocks). Celui-ci devient le premier international sri lankais de l'histoire à intégrer un club japonais! Un autre changement est dans le staff avec la nomination de l'australien Damien Hill comme nouvel entraîneur-chef de l'équipe à la place du partant Leon Holden. Pour la saison à venir, l'équipe s'appuiera une fois de plus sur sa 2ème ligne tongienne (
Lotoahea Pohiva et Emosi Kauhenga) sans oublier l'international nippon Michael Broadhurst.

On attend une grosse saison de sa part puisqu'il jouera sa place de titulaire pour la coupe du monde de rugby de 2015, en concurrence avec Justin Ives (Canon Eagles) en sélection. L'arrière Shori Hoshino et le 1/2 de mêlée Shota Yamamoto (révélation la saison dernière) seront les autres joueurs à suivre. Si l'équipe tourne bien, Ricoh Black Rams peut espérer atteindre le championnat play-off. Mais cela s'annonce d'ores et déjà compliquée.

 1516378647-2008-logo-liners.gif

KINTETSU LINERS

Manager: Ryusuke Maeda

Entraîneur FW: Keita Imada

Entraîneur BK: John Shane Mulvihill (Australie)


Capitaine: Daiki Toyoda (26 ans)

Le mythique club d'HigashiOsaka, 11ème de Top League seulement la saison dernière, peut-il espérer jouer le championnat play-off la saison prochaine? Il semble malheureusement que non. Amputée des départs de Rico Gear et Tom Hockings notamment, l'équipe se sera quelque peu renforcée avec les arrivées notamment de la star samoane de rugby à XIII, Frank Winterstein (Widnes Vikings), du talonneur Yasutake Nagashita (Munakata Sanix Blues), du pilier sud-coréen Shin Dongwon (Suntory Sungoliath) et de l'arrière néo-zélandais Andre Taylor (Hurricanes).

Mais cela semble insuffisant sur le papier pour permettre au club de participer au championnat play-off cette année. Avec l'une des plus mauvaises attaques de la Top League japonaise, l'équipe s'appuiera une fois de plus sur la réussite au pied de son ouvreur et buteur Yasumasa Shigemitsu. La charnière
Kim Chul-Won/Yasumasa Shigemitsu sera à suivre. Le 3ème ligne australien Radike Samotout simplement monstrueux avec l'équipe d'HigashiOsaka la saison dernière, sera l'un des éléments clés de l'équipe. On suivra également les performances du 2ème ligne Luke Thompson. L'international nippon joue une place de titulaire avec le Japon pour la coupe du monde de rugby de 2015 en Angleterre.

Le 2ème ligne  
Isamu Matsuoka, le 3ème ligne Toetuu Taufa  et l'arrière Tadanobu Ko seront les autres joueurs à suivre tandis qu'on attendra de voir la confirmation de l'ailier international chinois Li Yang, belle surprise du club la saison passée. Il sera difficile pour Kintetsu Liners de viser le top 8 du championnat sans une meilleure attaque cette saison.


Ils vont jouer le maintien

 1516378698-logo-nttcomm.gif
NTT SHINING ARCS


Manager: Rob Penney (Nouvelle-Zélande)

Entraîneur-adjoint: Teruyuki Ohnuma

Entraîneur FW: Kazuki Ohuchi

Entraîneur BK: Hugh Reece Edwards (Afrique du sud)

Capitaine: Yuya Mizoguchi (24 ans)

Après une catastrophique 13ème place au classement, le club d'Ichikawa a vu de nombreux changements cet été. Un résultat désastreux qui a ainsi coûté la place au manager Masato Hayashi (2011-2014), parti depuis prendre le rôle d'entraîneur-chef de Tokyo Gas, en 2ème division japonaise. Pour le remplacer, les dirigeants ont choisi d'engager l'ex-entraîneur du Munster, Rob Penney. Mais le technicien néo-zélandais de 50 ans peut-il faire mieux que son prédécesseur?

Rob Penney hérite en effet d'un groupe orphelin de ses cadres importants, partis cet été: le 2ème ligne Hajime Kiso (IBM Big Blue), le centre Daigo Yamashita (Hino Red Dolphins) et l'arrière Toru Kurihara (retraite), ce dernier rentrant dans le staff du club. D'autres joueurs, qui ont peu pesé cette dernière saison, sont aussi allé voir ailleurs tels que Jason Eaton (La Rochelle) et Alesana Tuilagi (Newcastle). Mais la perte la plus importante est sans conteste celle de l'ouvreur Yoshio Kimishima. A 30 ans, l'ouvreur nippon est parti tenter l'aventure en Australie, chez Randwick DURFC et laisse ainsi une équipe orpheline de son célèbre buteur. Pour le remplacer, le club d'Ichikawa a recruté l'ouvreur Elton Jantjies (Lions).

A seulement 24 ans, il aura les clés du jeu des NTT Shining Arcs. Un pari risqué mais qui réflète la politique de rajeunissement de l'équipe avec une arrivée massive de très jeunes joueurs cet été tels que l'arrière de Chuo et international à 7 japonais, Kazushi Hano (23 ans), le centre international sud-coréen Jegal Bin (24 ans) et le 3ème ligne tongien d'Hanazono, Amanaki Lelei Mafi (23 ans). Le capitanat porté désormais par le jeune centre Yuya Mizoguchi (24 ans) est un autre signe fort pour les jaunes et bleus cette saison. Un joli recrutement mais qui risque de ne pas suffir à faire oublier les départs des montres qu'étaient des joueurs comme Kiso, Kimishima et Yamashita.

NTT Shining Arcs pourra toujours compter sur ex-son capitaine et excellent ailier Hiraku Tomoigawa pour réussir une belle saison. A l'arrière, on attendra la confirmation de l'international philippin Matt Saunders, superbe surprise des jaunes et bleus la saison dernière tandis qu'à l'avant l'international américain Todd Clever devrait être le leader et se montrer à son meilleur niveau à un an de la coupe du monde de rugby de 2015 avec les Etats-Unis.

Le 2ème ligne néo-zélandais Isaac Ross sera un autre pilier de l'équipe à suivre tandis qu'on attendra enfin de voir le centre tongien 
Richard Kaufusi Havili exploser au plus haut niveau après une prestation très prometteuse lors du barrage de descente en fin de saison dernière. Le néo-zélandais Rob Penney le sait, son équipe est en pleine reconstruction avec de nombreux cadres partis et de nombreux jeunes qui feront leur début dans ce championnat. Le manque d'expérience risque de peser cette saison à venir et NTT Shining Arcs devrait lutter fort logiquement pour le maintien cette année.

 

 1516378687-logo-docomo.gif

NTT DOCOMO RED HURRICANES

Manager: Shitaoki Masahiro

Capitaine: Hiroki Yoshioka (31 ans)

Pour sa 3ème saison consécutive en Top League, le club d'Osaka est passé encore pas loin de la relégation, se sauvant de justesse en barrage contre Honda Heat (41 à 29), le 15 février dernier. A force de frôler la descente, le club s'est fait un expert dans le maintien en championnat mais se rapproche toujours un peu plus de l'inévitable. Les départs de plusieurs jours cadres (Mils Muliaina, Sireli Bobo) tenderaient un peu plus à confirmer cette tendance.

Fort heureusement, NTT-Docomo Red Hurricanes a réalisé un très bon mercato en recrutant de nombreux bons joueurs désirant se relancer en Top League japonaise tels que le 2ème ligne international sud-coréen Soon Chai Park (Suntory Sungoliath) et l'ouvreur néo-zélandais Michael Hobbs (Panasonic Wild Knights), fils de l'ancien international All Black Jock Hobbs. Le très bon ouvreur de Kurita Water Gush , Shigeru Kohiyama débarque aussi. On note aussi l'arrivée du centre sud-africain Johann Sadie (Sharks) qui vient grossir la colonie sud-africaine du club (Wimpie Van der Valt, Heinrich Brussow, Riaan Viljoen). L'équipe d'Osaka se renforce clairement.

Mais malgré cela, elle devrait encore jouer le maintien cette saison. Il faudra encore espérer pour le club une énorme saison du mythique 3ème ligne Takuro Miuchi. L'ancien international nippon avait en effet à lui seul sauver l'équipe de la relégation par une fin de saison titanesque. On attendra aussi les confirmations de l'ouvreur Daisuke Motegi et des sud-africains Riaan Viljoen et Wimpie Van der Valt. Ne nous leurrons pas. Même avec un effectif plus riche, la saison à venir sera encore très compliquée pour NTT-Docomo Red Hurricanes.

 1516378680-4696602014logococacola.png

COCA-COLA RED SPARKS

Manager général: Shogo Mukai

Manager: Satoshi Yamaguchi

Entraîneur-chef: Akihiro Usui

Entraîneur FW: Katsunori Yamashita

Entraîneur BK: Shigehusa Tokuzumi


Capitaine: Masakazu Toyota (28 ans)

Le club de Fukuoka, qui retrouvait la Top League japonaise la saison passée, s'est maintenu grâce à sa difficile victoire en match de barrage contre Mitsubishi Sagamihara Dynaboars (22 à 17) le 8 février dernier. Cet été a été mouvementé puisque le club est désormais soutenu par la société mère de Coca-Cola au Japon, basée à Tokyo. Toutefois l'équipe reste basée à Fukuoka. De fait, le club s'appelle désormais Coca-Cola Red Sparks.

Malgré quelques départs important (Tu-Umaga Marshall) et de second plan (Thomas Vallejos), les dirigeants profitent désormais de ce budget en hausse pour viser plus haut dans le recrutement. Le club de Fukuoka s'est ainsi payé le luxe de recruter le centre néo-zélandais Tim Bateman (Hurricanes) et le centre wallabies Nick Cummins (Western Force). Les dirigeants ont aussi recruté intelligemment avec les venues du 3ème ligne néo-zélandais James Maher (Tokyo Gas) et de l'ouvreur universitaire de Yamanashi Gakuin, le jeune néo-zélandais Timothy Lafaele.

Coca-Cola Red Sparks se renforce offensivement mais cela risque de ne pas suffir pour l'une des plus mauvaises défenses du championnat la saison passée. Pour se maintenir, il faudra compter encore sur une grosse saison du centre samoan Eliota Fuimaono-Sapolu ainsi que sur celle du capitaine Masakazu Toyota ou de l'international à 7 japonais, le 2ème ligne Yusaku Kuwazuru. La confirmation des débuts prometteurs de l'international philippin Justin Coveney sera aussi à suivre.

L'effectif semble plus riche et plus fourni que la saison dernière mais il faudra des cadres au top et une défense bien plus solide pour espérer éviter le barrage de relégation, si ce n'est pire, la relégation directe en 2ème division japonaise à la fin de la saison à venir en Top League japonaise. 

 

 1516378677-3192192014logosanix.png

MUNAKATA SANIX BLUES

Manager: Yuichiro Fujii

Entraîneur FW: Masahiro Oba

Entraîneur FW: Hare Makiri

Entraîneur BK: Ryuta Onitsuka

Capitaine: Eito Tamura (32 ans)

De retour en Top League après un titre de champion de la Top Ligue Kyushu A l'an dernier, le club de Munakata compte bien se maintenir dans le championnat élite du rugby japonais. Renommé Munakata Sanix Blues après un accord conclu entre le club et la ville de Munakata, le club japonais s'appuiera sur une majorité de joueurs de la saison dernière malgré de nombreux départs (Tafai Ioasa, Daniel Abou-Sleiman, Opeti Faeamani) dont celui du capitaine et talonneur Yasutake Nagashita, parti rejoindre Kintetsu Liners. Quant au 3ème ligne Hare Makiri, l'ancien international nippon a pris sa retraite et est rentré dans le staff de Yuichiro Fujii en prenant le poste d'entraîneur des avants.

Pour se donner les chances du maintien, le millardaire 
 Shin Ichi Munemasa, PDG du groupe Sanix et propriétaire des Sanix Blues, n'a pas lésigné sur les moyens. Munakata Sanix Blues a ainsi recruté notamment le centre néo-zélandais Dwayne Sweeney (Chiefs) tandis que le centre australien de rugby à XIII, Andrew Everingham, dont l'accord est connu depuis un an, portera enfin les couleurs du club. A noter aussi la signature du centre Kuniaki Takayama (Toshiba Brave Lupus) qui vient tenter de se relancer avec l'équipe de Munakata.

Comme pour les saisons passées, les Sanix Blues compteront beaucoup sur leur centre Karne Hesketh. La star de l'équipe devrait sortir une fois encore une très grosse saison, d'autant plus qu'il sait désormais qu'il est dans le viseur d'Eddie Jones pour la coupe du monde de rugby de 2015 en Angleterre avec le Japon. L'équipe s'appuiera aussi sur sa longue liste de stars étrangères (Jacob Ellison, Ben May, Faatiga Lemalu, Jacques Potgieter). Tout juste promu, Munakata Sanix Blues devrait lutter pour le maintien mais a un effectif plus que suffisant pour se maintenir en Top League japonaise. 

Afficher la suite de cette page

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.