Présentation des clubs de Top League saison 2013/2014
Auteur:
Hinato
Publié le: 21/07/2013


Nouvelle saison et nouvelle formule pour le championnat d'élite du rugby japonais. La Top League passe pour cette saison 2013/2014, de 14 à 16 clubs, et d'une poule unique à un championnat de deux poules de huit en deux phases. Une première phase normale à l'issue de laquelle les quatre premiers des deux poules se retrouveront dans une poule play-off, pour jouer la qualification pour les phases finales, tandis que les quatre derniers des deux poules se retrouveront dans une poule play-down, pour jouer le maintien. Voici les  poules A et B pour la première phase du championnat:


Poule A: Suntory Sungoliath, Kobelco Steelers, Toyota Verblitz, NEC Green Rockets, NTT Shining Arcs, Kyuden Voltex, NTT-Docomo Red Hurricanes, Toyota Shokki Shuttles (promu)

Poule B: Toshiba Brave Lupus, Panasonic Wild Knights, Yamaha Jubilo, Kintetsu Liners, Ricoh Black Rams, Canon Eagles, Coca-Cola West Red Sparks (promu), Kubota Spears (promu)

 

Présentation des clubs
 

Les favoris au titre
 

1516378645-2005-logo-suntory.gif 

SUNTORY SUNGOLIATH

Manager: Naoya Okubo

Capitaine: Shinya Makabe (26 ans)

Le club de Fuchu, qui a réalisé le doublé la saison passée (Top League, AJC), reste sur une une série impressionnante de 23 victoires consécutives, toutes compétitions confondues. La dernière défaite remonte en effet au 22 janvier 2012, lors du derby de Fuchu, en championnat, face à Toshiba Brave Lupus (18-21). Les jaunes et noirs ont eu très peu de départs cet intersaison. Le 2ème ligne sud-africain Danie Rossouw, très peu utilisé, est parti à Toulon. Dans les départs importants, on notera ceux du 3ème ligne Shinki Gen et du 1/2 d'ouverture australien Peter Hewat, qui viennent de prendre leur retraite de joueurs et d'intégrer le staff des Suntory Sungoliath en tant qu'entraîneurs-adjoints. 

Pour compenser ces départs, le club de Fuchu (Tokyo) a recruté le 3ème ligne international japonais Hendrik Tui (Panasonic Wild Knights), le pilier sud-coréen Shin Dongwon (Fukuoka Sanix Blues) et plusieurs jeunes dont l'espoir japonais à l'aile, Takaaki Nakazuru (Waseda). Les hommes de Naoya Okubo seront évidemment cette saison encore les grands favoris au titre. Suntory Sungoliath dispose en effet d'une véritable armada: le 3ème ligne australien George Smith, le 1/2 de mêlée sud-africain Fourie du Preez, le 1/2 d'ouverture samoan Tusi Pisi sans oublier ses internationaux japonais: Kensuke Hatakeyama, Yusuke Aoki, Shinya Makabe, Atsushi Hiwasa, Kosei Ono, Hirotoki Onozawa, etc...
 

 1516378638-2004-logo-bravelupus.gif

TOSHIBA BRAVE LUPUS

Manager: Kenichi Wada

Capitaine: Michael Leitch (24 ans)

L'autre club de Fuchu, éternel rival de Suntory Sungoliath, a échoué en finale de Top League face à son ennemi juré (03-19) et reste sur une défaite amère en 1/2 finale du All Japan Championship face à Kobelco Steelers (29-31), le 16 février dernier. Le club aux huit titres de champion du Japon et de six d'AJC reste sur trois saisons consécutives vierges. Un constat déplorable notamment dû à la domination sans partage de Suntory Sungoliath sur le rugby japonais depuis trois saisons.

Les dirigeants du club ont donc décidé de recruter lourd et en masse cet été pour rivaliser avec le club rival de Fuchu. Le centre néo-zélandais Richard Kahui (Chiefs) et l'ailier australien Cooper Vuna (Melbourne Rebels) ont ainsi rejoint l'équipe. Le 2ème ligne sud-coréen Kwangmoon Lee (Toyota Verblitz) a également rejoint les Brave Lupus, de même qu'un grand espoir japonais, le 1/2 de mêlée Takahiro Ogawa (Nihon). Le club a aussi recruté de nombreux autres jeunes joueurs dont le 3ème ligne Ren Murayama (Tokai) et l'ailier fidjien Epeli Nakolinivalu (Dohto). A noter également le retour de l'arrière sud-coréen Jaeyoung Chae (Samsung Heavy Industries), qui avait déjà porté les couleurs du club lors de la saison 2010/2011.

En sens opposé, Toshiba Brave Lupus a vu le départ à la retraite de son arrière emblématique, l'ancien international japonais Tsutomu Matsuda (43 caps). Celui-ci, âgé de 43 ans,  n'avait pas foulé une pelouse une seule fois lors de sa dernière saison. L'arrière néo-zélandais Neil Brew (34 ans) a quitté également le club de Fuchu et évoluera la saison prochaine chez les NEC Green Rockets, après son passage en Super Rugby chez les Highlanders.

D'autres joueurs ont aussi quitté les rouges et noirs, à l'image du 2ème ligne sud-coréen Kyul Kim (arrivé en 2012 de Coca-Cola West Red Sparks). Au final sept départs, mais aucun d'importants à signaler. L'équipe se renforce donc clairement cet intersaison et fera parti une fois de plus des grands favoris au titre pour la saison à venir en Top League. Toshiba Brave Lupus s'appuie qui plus est sur de nombreux internationaux japonais (Takuma Asahara, Masataka Mikami, Hitoshi Ono, Michael Leitch, Toshiaki Hirose) mais aussi sur ses fidèles néo-zélandais, Steven Bates (3ème ligne) et David Hill (1/2 d'ouverture).

 

1516378702-logo-panasonic.gif 

PANASONIC WILD KNIGHTS

Manager: Norifumi Nakajima

Capitaine: Shota Horie (27 ans)

Le club d'Ota ressort d'une saison 2012/2013 moyenne. 1/2 finaliste de Top League et du All Japan Championship, cette saison a laissé un goût amer. Il faut dire que l'All Black Sonny Bill Williams, qui aura coûté plus d'un million d'euros au club pour une seule saison, n'aura pas été à la hauteur escomptée. Et pour cette nouvelle saison à venir, Panasonic Wild Knights connaît de nombreux bouleversements. Le 1/2 d'ouverture néo-zélandais Mike Delany (Clermont)) et le centre australien Sam Norton-Knight (Western Force) ont quitté le club. Ainsi que deux internationaux japonais: le 2ème ligne Justin Ives (Canon Eagles) et le 3ème ligne Hendrik Tui (Suntory Sungoliath). Sonny Bill Williams a rejoint quant à lui le championnat de rugby à XIII (Sydney Roosters). Pour le reste, des départs de seconde zone à l'image du 1/2 de mêlée Daisuke Motegi, parti se relancer chez les NTT-Docomo Red Hurricanes. Pour compenser ces pertes, les dirigeants du club d'Ota ont notamment recruté plusieurs stars étrangères: l'international 1/2 d'ouverture australien Berrick Barnes (Waratahs), le centre international springboks JP Pietersen (Sharks) et le 1/2 d'ouverture néo-zélandais Michael Hobbs.

Panasonic Wild Knights a également recruté plusieurs jeunes dont le 2ème ligne espoir japonais, Takumi Mikami (Tokai). Mais par rapport à la saison dernière, l'équipe d'Ota pourra s'appuyer sur le talonneur Shota Horie. Ce dernier, nommé capitaine pour la saison à venir, sera présent, ne participant pas à l'ITM Cup 2013. Au contraire de l'autre international japonais, le 1/2 de mêlée Fumiaki Tanaka. Ce dernier va rempiler en effet une saison de plus avec Otago en ITM Cup, après sa saison de Super Rugby avec les Highlanders. Véritable chef d'orchestre et homme fort de cette équipe, il a le talent à lui seul de faire basculer n'importe quelle rencontre. Son absence va coûter cher une fois de plus pour l'équipe bleu et noir.

C'est là une grosse perte pour le club d'Ota, qui perd un pion essentiel. Mais Panasonic Wild Knights pourra s'appuyer toutefois sur les présences du 2ème ligne australien Daniel Heenan, du 3ème ligne international sud-coréen Yougnam Yu, des internationaux japonais Ryu Koliniasi Holani (3ème ligne) et Seiichi Shimomura (centre). Le 1/2 de mêlée néo-zélandais Nicholas Ealey, qui s'était révélé la saison dernière en l'absence de Fumiaki Tanaka, aura donc encore la charge du jeu des bleus et noirs. Enfin, l'ailier Akihito Yamada, recordman d'essais la saison dernière en Top League (20 inscrits), sera un atout de poid pour les bleus et noirs. Panasonic Wild Knights, malgré un effectif quelque peu affaibli, devrait cette saison encore faire parti des favoris au titre et être au minimum présents dans les 1/2 finales.

1516378668-2009-logo-kobe.gif 


KOBELCO STEELERS

Manager général: Seiji Hirao

Entraîneur-chef: Yuji Sonoda


Capitaine: Daiki Hashimoto (26 ans)

1/2 finaliste de Top League et finaliste du All Japan Championship, le club de Kobe, aux dix titres de champion du Japon et neuf d'AJC, a confirmé son retour au tout premier plan du rugby japonais. Prétendant au titre cette saison à venir, Kobelco Steelers n'a pas connu de départs importants et s'est renforcé chez les avants. Le talonneur et ancien international japonais Naonori Mizuyama (NTT-Docomo Red Hurricanes) rejoint ainsi l'équipe. Autre renfort de poids, le 2ème ligne et international springboks Andries Bekker (Stormers). Mais la grande nouvelle de l'année, c'est le retour de la star internationale japonaise, Ryohei Yamanaka. Suspendu deux ans pour dopage, l'ancien joueur de Waseda va enfin pouvoir faire ses grands débuts avec l'équipe de Kobe depuis son arrivée dans le club. Kobelco Steelers fera parti des quatre grands favoris cette saison au titre.

Car outre le 3ème ligne néo-zélandais Josh Blackie, les tongiens Pasuka Mapakaitolo (3ème ligne) et Fraser Anderson (centre), les sud-africains Peter Grant (1/2 d'ouverture) et Jaque Fourie (centre), les rouges et blancs disposent d'un noyau important de joueurs internationaux japonais: Hiroshi Yamashita, Takeshi Kizu, Shoji Ito, Ryuta YasuiCraig Wing et Yuta Imamura. L'entraîneur Yuji Sonoda pourra également s'appuyer sur des joueurs confirmés (Hisateru Hirashima, Daiki Hashimoto, Shohei Maekawa, Satoru Sawatari, Yoshikazu Ohashi et Kenji Shomen).


Les outsiders au titre

1516378642-2004-logo-toyota.gif
 
TOYOTA VERBLITZ

Manager: Keiji Hirose

Entraîneur-chef: 
Filo Tiatia (Nouvelle-Zélande)

Capitaine: Ryota Ueno (27 ans)

5ème de Top League cette saison, Toyota Verblitz a retrouvé le haut du tableau après une saison 2011/2012 très difficile (10ème). Le club aux cinq titres de champion du Japon et trois du All Japan Championship a notamment bénéficié d'une saison hors-norme de son 1/2 d'ouverture et buteur, le néo-zélandais Stephen Brett (10 matchs, 126 points, 9 essais). Mais ce dernier a depuis quitté le club de Toyota et s'est engagé avec Bayonne, en Top 14. Les verts et blancs ont également vu le départ du 2ème ligne international sud-coréen Kwangmoon Lee vers Toshiba Brave Lupus. Le 3ème ligne international fidjien Api Naikatini, transparent avec son club (à l'opposé de ses performances en sélection), est également parti, de même que de nombreux autres joueurs, mais qui ne jouaient quasiment pas avec l'équipe 1. 


Pour compenser ces départs, les dirigeants du club ont recruté sept universitaires dont les frères Yoshikatsu Hikosaka (talonneur) et Masakatsu Hikosaka (1/2 d'ouverture) de Tsukuba. Deux anciens internationaux U20 japonais et deux espoirs actuels du rugby japonais qui seront à suivre cette saison à venir.

Mais les verts et blancs signent surtout une nouvelle charnière, avec les arrivées du 1/2 de mêlée philippin James Price (Kyuden Voltex) et du 1/2 d'ouverture néo-zélandais Cameron McIntyre (NEC Green Rockets). Le premier sort d'une très grosse saison avec le club de Fukuoka tandis que le second reste sur une saison très compliquée chez le club d'Abiko, n'ayant pas été épargné pas les blessures. Cameron McIntyre, qui vient pour remplacer Stephen Brett, pourrait former l'une des meilleures charnières du championnat avec James Price, s'il a d'ici là réglé ses pépins physiques. Toyota Verblitz devrait cette saison encore jouer le haut du tableau et n'être pas loin de fleurter avec la 4ème place, synonyme de 1/2 finale pour le club.

L'équipe s'appuie sur son célèbre international japonais, le 3ème ligne 
Takashi Kikutani, mais aussi d'autres nippons comme le pilier Kohei Yoshida (révélation de l'année), le talonneur et capitaine Ryuta Ueno, le 1/2 de mêlée Ippei Asada les ailiers Kosuke Endo et Dai Ozawa notamment sans oublier ses stars étrangères (Hayden HopgoodJérôme KainoTaumoepeau SilivenusiSteven Yates).

1516378650-2008-logo-yamaha.gif

 
YAMAHA JUBILO

Manager: Katsuyuki Kiyomiya

Capitaine: Yuhimaru Mimura (24 ans)

6ème de Top League cette saison, le club d'Iwata reste sur une jolie performance et confirme ses progrès vu déjà lors de la saison 2011/2012 (8ème). Et les bleus pourraient grandement progresser cette saison à venir. Yamaha Jubilo n'a subi qu'un seul gros départ en effet cet été, celui de l'ancien All Black Jerry Collins. Le 3ème ligne néo-zélandais part sur un échec cette saison (2 matchs, une titularisation) et aura notamment quelques semaines plus tard fait la une des gros titres avec la fameuse affaire du "gang brésilien". En sens opposé, les dirigeants de Yamaha Jubilo on recruté le 3ème ligne international Springboks Dewald Potgieter (Bulls), l'international malaisien Dineshwaran Krishnan (Cobra) maus aussi et surtout des jeunes japonais à l'image de deux grands espoirs: le pilier Koki Yamamoto (Kinki) et le 3ème ligne Kyosuke Horie (Meiji). Le club d'Iwata se renforce nettement et fera parti des gros outsiders pouvant espérer obtenir la 4ème place.

Yamaha Jubilo dispose en effet d'une belle équipe à commencer par ses internationaux, l'arrière Ayumu Goromaru et le centre Male Sau. Le premier, grande star de l'équipe, est le meilleur buteur du championnat de Top League depuis deux ans tandis que le second a explosé sous le maillot des Brave Blossoms cette année. L'ailier d'origine sud-coréenne Kilryong So, pas loin d'intégrer la sélection japonaise, est également une valeur sûre de l'équipe. D'autres joueurs japonais sont à mettre en avant (le 2ème ligne Yuta Kasahara, le 1/2 d'ouverture Tatsuhiko Otao et le centre Masatoshi Miyazawa) mais aussi les stars étrangères (Deryck ThomasMose Tuiali'iSiale Piutau et Patrice Olivier).
 

Les équipes du milieu de tableau

 1516378647-2008-logo-liners.gif

KINTETSU LINERS

Manager: Ryusuke Maeda

Capitaine: Haruki Ota (26 ans)

Le club d'HigashiOsaka, 7ème de Top League, a connu une intersaison difficile avec la disparition tragique du 3ème ligne Taiki Nakai. Le jeune nippon de 24 ans est décédé en mai dernier d'un cancer de l'estomac. La mort de celui qui s'était révélé comme l'un des grands espoirs japonais, pour sa 2ème saison chez les Liners, a évidemment grandement marqué le club et tous ses coéquipiers. Pour remplacer le joueur disparu, les dirigeants ont ainsi recruté le 3ème ligne australien Radike Samo (Queensland Reds). L'international Wallabies de 37 ans apportera toute son expérience. Il faut dire que ce n'est pas une première pour celui qui a déjà évolué en Top League, en 2008/2009, avec Yokogawa Musashino Atlastars. Kintetsu Liners a également recruté des jeunes japonais dont trois anciens internationaux U20: le 2ème ligne Kohei Yamaguchi (Osaka UHSS), le 3ème ligne Naoyuki Tsuji (Ryutsu Keizai) et l'arrière Kazuma Miyata (Tokai).

Dans le sens des départs, le club d'HigashiOsaka a vu la perte de son centre et buteur, Shotaro Onishi. L'ancien international japonais de 34 ans a quitté ses partenaires après quatre saisons dans l'équipe (2009-2013) et a rejoint les Toyota Shokki Shuttles. Une grosse perte pour le club japonais tant Shotaro Onishi est une référence au niveau des buteurs de Top League, avec Ayumu Goromaru (Yamaha Jubilo) et Yoshio Kimishima (NTT Shining Arcs). Kintetsu Liners devrait cette saison jouer au mieux la 5ème place, synonyme du tournoi Wild Card. L'équipe s'appuiera comme d'habitude sur des joueurs sûrs: le pilier Angduk Sung, le talonneur et capitaine Haruki Ota, le 2ème ligne international japonais Luke Thompson, le 3ème ligne Toetuu Taufa, le 1/2 de mêlée et ancien international nippon Kim Chulwon, le 1/2 d'ouverture Yasumasa Shigemitsu, le centre Jeffffrey ierome, l'arrière Ko Tadanobu, sans oublier l'ancien All Black Rico Gear.

 1516378640-2004-logo-nec.gif

NEC GREEN ROCKETS

Entraîneur-chef: Greg Cooper (Australie)

Capitaine: Ryota Asano (33 ans)

Le club d'Abiko, qui avait réussi l'exploit il y a un an d'atteindre les demi-finales, est rentré dans les rangs la saison dernière, terminant à la 8ème place. NEC Green Rockets, malgré une très bonne attaque, notamment dû à son ailier fidjien Nemani Nadolo (17 essais), avait une défense trop faible (51 essais encaissés) pour espérer terminer dans le Top 4 du championnat. Et le club japonais a connu des départs importants cet été dont ceux de deux néo-zélandais: le centre Anthony Tuitavake (Montpellier) et le 1/2 d'ouverture Cameron McIntyre (Toyota Verblitz). Le premier, auteur d'une dernière grosse saison, est une grosse perte, tandis que le second est parti se relancer ailleurs après une dernière saison entâchée de plusieurs longues blessures. Autre départ à noter, celui du pilier sud-coréen Sungku Park, qui est parti se relancer chez un autre club japonais de la préfecture de Chiba, en l'occurrence l'équipe promue de la ville de Funabashi, Kubota Spears.

Le club nippon a bien évidemment recruté pour remplacer ces départs. Ainsi les verts et blancs voient les signatures du 1/2 d'ouverture et ancien international japonais Shaun Webb (Coca-Cola West Red Sparks). Le 3ème ligne gallois Gareth Delve (Melbourne Rebels) rejoint également l'équipe ainsi que le centre néo-zélandais Neil Brew (Toshiba Brave Lupus). A 34 ans, ce dernier vient tenter un dernier challenge chez les NEC Green Rockets. L'entraîneur australien Greg Cooper s'appuiera aussi sur sa star Nemani Nadolo. L'ailier fidjien est l'un des tout meilleurs marqueurs d'essais depuis deux saisons en Top League.

Le jeune 1/2 d'ouverture Yosuke Morita, grand espoir japonais, qui s'est révélé la saison passée, devrait confirmer cette saison et passer un nouveau cap. Le centre et international japonais Yu Tamura est quant à lui une valeur sûre de l'équipe, tout comme le 2ème ligne et capitaine Ryota Asano, le 3ème ligne emblématique tongien Nili Latu ou le pilier et international sud-coréen Kwangsik Kim. Si les partenaires de Yu Tamura règlent leurs problèmes de défenses, ils pourraient bien créer une belle surprise cette saison et se qualifier pour les 1/2 finales de Top League. Mais une qualification pour le tournoi Wild Card semble beaucoup plus envisageable pour les hommes de Greg Cooper.

 1516378698-logo-nttcomm.gif
NTT SHINING ARCS

Manager: Masato Hayashi

Capitaine: Hiraku Tomoigawa (28 ans)

9ème pour sa 3ème saison consécutive en Top League, le club d'Ichikawa n'a pas été à la hauteur des attentes. Ambitieux pour terminer au minimum dans le Top 6, NTT Shining Arcs n'a pu atteindre cet objectif. La faute notamment à la plus mauvaise attaque du championnat japonais (seulement 23 essais inscrits en 13 rencontres). Cet intersaison, les jaunes et noirs ont vu le départ de plusieurs joueurs dont notamment le 1/2 d'ouverture Oliver Saunders.

L'international philippin, pas épargné par les blessures, n'a pas été conservé logiquement par son staff, au contraire de son jeune frère Matt Saunders, qui a montré de belles choses. Souhaitant se renforcer, le club d'Ichikawa a recruté le 2ème ligne et ancien international All Black Jason Eaton (Hurricanes). Le 1/2 d'ouverture tongien Kaufusi Richard, en provenance du club amateur de Rokko Fighting Bull, rejoint également l'équipe. NTT Shining Arcs voit aussi l'arrivée de plusieurs joueurs universitaires dont deux grands espoirs japonais en provenance de Waseda: le pilier et ex-capitaine Ryutaro Ueda et le 1/2 de mêlée Hayato Nishibashi. Deux joueurs qui seront à suivre de près cette saison chez les jaunes et noirs.

Masato Hayashi, l'entraîneur des NTT Shining Arcs, pourra s'appuyer une fois de plus sur le 1/2 d'ouverture Yoshio Kimishima. Le buteur japonais, l'un des tout meilleurs de Top League, aura tenu à lui seul son équipe par ses nombreux points au pied cette saison (140 pts). L'ailier et capitaine Hiraku Tomoigawa (7 essais), meilleur marqueur d'essai de son club cette saison,  est l'autre grande star japonaise de l'équipe. NTT Shining Arcs, avec notamment le 2ème ligne néo-zélandais Isaac Ross, le 3ème ligne international américain Todd Clever ou encore le centre international samoan Alesana Tuilagi, a les armes pour jouer une qualification au tournoi Wild Card. Cela passera par une meilleure attaque inévitablement. On suivra aussi les confirmations (à venir?) du 1/2 de mêlée japonais Ryo Tsuruda et de l'international philippin Matt Saunders notamment. 

 

1516378665-2009-logo-blackrams.gif 

RICOH BLACK RAMS

Manager: Hiroyuki Kamitori

Entraîneur-chef: Leon Holden (Nouvelle-Zélande)


Capitaine: Daisuke Komatsu (27 ans)

 

Le club de Setagaya (Tokyo) a terminé à une pauvre 10ème place cette saison. Le club aux trois titres de champion du Japon et deux d'All Japan Championship, qui avait réalisé deux belles saisons auparavant (7ème), n'aura pas trouvé le successeur de Ma'a Nonu cette saison. L'international anglais Riki Flutey n'aura pas réussi à faire oublier l'international All Black. C'est d'ailleurs pour cela que le club japonais fait revenir le centre Tamati Ellison. L'international All Black, qui a déjà évolué chez Ricoh Black Rams (2010/2012), est pour l'heure la grosse arrivée. Mais les Black Rams ont malheureusement connu de nombreux départs cet intersaison dont plusieurs importants: le centre sud-africain Wynand Olivier est reparti chez les Bulls avant de s'engager avec Montpellier en Top 14. Autres grosses pertes, les départs du pilier Yuta Ito et du 2ème ligne Kenta Yamamoto, qui ont tous les deux rejoint Mitsubishi Sagamihara Dynaboars (ligue Est A) cet été. Quant à l'international phillipin Justin Coveney, peu utilisé, il est parti tenter sa chance chez Coca-Cola West Red Sparks

Ricoh Black Rams a vu son effectif nettement diminué cet intersaison et devrait jouer au mieux une place pour le tournoi Wild Card, mais ne devrait en aucun cas jouer le maintien en tout cas. Leon Holden, l'entraîneur néo-zélandais, devrait faire confiance une fois de plus à ses cadres habituels: les internationaux japonais Yusuke Nagae (pilier) et Michael Broadhurst (3ème ligne), le 1/2 de mêlée Wataru Ikeda ou encore l'ailier et capitaine Daisuke Komatsu. Sans oublier ses stars étrangères: les tongiens Emosi Kauhenga (2ème ligne) et Roy Kinikinilau (ailier), les néo-zélandais Colin Bourke (3ème ligne) et Daniel Peters (arrière) et l'ancien international anglais, le centre Riki Flutey


 1516378683-logo-canon.png


CANON EAGLES

Manager: Yoji Nagatomo

Entraîneur-chef: Andy Friend (Australie)


Capitaine: Taku Wada (24 ans)

Pour sa première saison historique en Top League, le club de Machida (Tokyo), champion deux fois de la ligue Est A (2010 et 2011), a réalisé un joli parcours, terminant à la 11ème place. Cet intersaison, l'équipe japonaise a connu pas moins de 19 départs! Parmi ceux-ci, trois départs importants: le 2ème ligne sud-africain Alber Van Der Berg (retraite), le 3ème ligne fidjien Tomasi Soqeta (Honda Heat) et l'ailier japonais Hiroki Oi (Toyota Shokki Shuttles). Ce dernier, auteur d'une très belle saison, est sans aucun doute la plus grosse perte du club cet été. Pour remédier à cela, le président de Canon EaglesMr Fujito Mitarai (président de la coupe du monde 2019 également), dont on sait qu'il veut faire de son équipe l'une des meilleures de l'archipel dans les années à venir, a évidemment sorti le chéquier.

La jeune star pakistanaise de NRL (rugby à XII), l'arrière Omar Slaimankhel (Warriors), a ainsi été recrutée. Les rouges et noirs ont aussi fait signer le 3ème ligne All Black Adam Thomson, libre de tout contrat. L'autre grosse recrue est le 3ème ligne international japonais Justin Ives (Panasonic Wild Knights). Ce dernier, en manque de temps de jeu chez le club d'Ota, est venu se relancer chez Canon Eagles. Pour le reste, les dirigeants ont recruté des jeunes universitaires. L'entraîneur de l'équipe, l'australien Andy Friend, voit son effectif se renouveler et voir même devenir quelque peu meilleur. Les rouges et noirs devraient jouer le milieu de tableau cette saison, voir même une place pour le tournoi Wild Card

Les Canon Eagles comptent en effet de très bons joueurs dans leur rang tels que le 2ème ligne international samoan Kane Thompson, le centre australien Tim Bennets, le centre tongien Rocky Havili, les japonais Akira Jo (pilier), Takeru Fukui (1/2 de mêlée), Taku Wada (ailier et capitaine) et Kosuke Hashino (arrière). Et sans oublier pour finir la très forte colonie néo-zélandaise dans l'équipe (outre Adam Thomson): Joshua Mau (talonneur), Taka Crawford Aston (3ème ligne), Murphy Leilua (3ème ligne), Callum Bruce (1/2 d'ouverture) et Isaia Toeava (centre).



Ils vont jouer le maintien
 

 1518793582-logo-voltex.gif

KYUDEN VOLTEX

Manager: Terushi Hirata

Capitaine: Makoto Matsumoto (28 ans)

Pour son retour en Top League la saison dernière, le club de Fukuoka a souffert mais a réussi sa mission: se maintenir. Il faut dire que l'équipe championne du Japon (en 1954), a été la pire défense du championnat (80 essais encaissés en 13 rencontres!). Kyuden Voltex a part ailleurs connu une intersaison des plus mouvementées avec plusieurs départs très importants. Le 1/2 de mêlée international philippin James Price, révélation de la saison dans l'équipe, très convoité, s'est engagé avec Toyota Verblitz. Un autre international philippin, le centre Gareth Holgate, en manque de temps de jeu, tente sa chance ailleurs. Le 2ème ligne australien Chris Jack, joker de luxe pour son unique saison (2012-2013), a également quitté le club, de même que le centre néo-zélandais Ben Jacobs, auteur quant à lui d'une saison moyenne. L'entraîneur Zane Hilton n'est plus et est remplacé par un ancien joueur du club, Terushi Hirata.

Pour compenser ces départs, les dirigeants du club de Fukuoka ont recruté plusieurs espoirs japonais, à l'image du 2ème ligne de Tsukuba, Yoshihiro Sononaka, ancien international U20 japonais. A un mois de la reprise du championnat, Kyuden Voltex voit son effectif régresser et jouera plus que jamais le maintien la saison à venir. A moins d'un miracle, le club de Fukuoka devrait jouer au mieux le maintien en barrage en début d'année prochaine.
 

 1516378687-logo-docomo.gif


NTT DOCOMO RED HURRICANES

Entraîneur-chef: Shitaoki Masahiro

Capitaine: Hiroki Yoshioka (30 ans)

 

Pour sa deuxième saison consécutive en Top League, le club d'Osaka est passé pas loin de la relégation, se sauvant de justesse en barrage face à Mitsubishi Sagamihara Dynaboars à la dernière minute (24-21), le 9 février dernier. Logique, le club ayant terminé 12ème attaque (30 essais inscrits) et 13ème défense du championnat (73 essais encaissés). Etant donné la saison désastreuse, l'entraîneur Kazunari Takano a été éjecté de son poste et remplacé par un nouveau venu, Shitaoki Masahiro. Les rouges et blancs ont vu de nombreux départs cet été: le talonneur et ancien international japonais, Naonori Mizuyama, convoité par Kobelco Steelers, a ainsi rejoint le club de Kobe.

Plusieurs autres joueurs importants ont quitté également l'équipe: le 3ème ligne australien Mitchell Chapman (Waratahs), le centre néo-zélandais Hamish Gard (Montpellier) et le centre Suipeli Lokotui (Mitsubishi Sagamihara Dynaboars). Des joueurs de seconde zone ont également quitté le club d'Osaka à l'image de l'ailier Kunimitsu Numata, qui a rejoint Kamaishi Sea Waves, en ligue Est A (2ème division japonaise). A noter enfin le départ à la retraite du 1/2 d'ouverture et ancien international nippon, Hiroaki Ito. Un départ plus symbolique qu'autre chose. Le joueur ne jouait plus avec l'équipe 1 depuis un bon moment déjà.


Pour compenser cette marée de départs, les dirigeants du club ont sorti le gros chéquier. Ainsi, pas moins de trois sud-africains notamment rejoignent NTT-Docomo Red Hurricanes: les 3èmes lignes Wimpie Van der Walt (Kings) et Heinrich Brussow (Cheetahs) et l'arrière Riaan Viljoen (Sharks). Les rouges et blancs ont également fait signer l'ailier Sireli Bobo (Racing-Métro). L'international fidjien, en grande forme lors de la dernière coupe des nations du Pacifique, est un renfort de poid lui-aussi. Le club d'Osaka a aussi recruté le 1/2 de mêlée Daisuke Motegi (Panasonic Wild Knights).

Ce dernier, en manque de temps de jeu chez l'équipe d'Ota, vient tenter de se relancer chez les Red Hurricanes. Pour le reste, le club d'Osaka recrute des espoirs japonais à l'image du talonneur Hiro Izumi (Teikyo). Champion en titre universitaire, le japonais est un grand espoir du rugby nippon. Un joueur à suivre de près cette saison. L'entraîneur Shitaoki Masahiro pourra s'appuyer qui plus est sur les titulaires habituels: les néo-zélandais Steven Setephano (3ème ligne) et Mils Muliaina (arrière) et les japonais Youngdae Kim (3ème ligne) et Ryo Kanazawa (centre) notamment. NTT-Docomo Red Hurricanes devrait cette saison encore batailler jusqu'à la fin de la saison pour le maintien.

 

1518794148-2006-logo-ccwr.gif

COCA-COLA WEST RED SPARKS

Manager: Satoshi Yamaguchi

Capitaine: Masakazu Toyota (27 ans)

Le club de Fukuoka, relégué en 2ème division l'an passé, n'aura mis qu'une saison pour retrouver la Top League. Il faut dire que les rouges et blancs ont notamment totalement écrasé le championnat de la ligue Kyushu A (exemple: 153-05 contre Yamagataya le 22 septembre 2012) et terminé premiers du Top Challenge 1, étant promus directement à l'étage supérieur. Cet intersaison, le club de Fukuoka a connu deux départs importants: le 1/2 d'ouverture et ancien international Shaun Webb (NEC Green Rockets) et le 2ème ligne samoan Jonathon Fa'amatuainu (Toyota Shokki Shuttles). Pour le reste, des départs de seconde zone à l'image du 1/2 d'ouverture australien Peter Smith, qui n'a jamais su s'imposer chez les rouges et blancs.

En sens opposé, les dirigeants du club ont effectué un gros recrutement pour la Top League. Le 2ème ligne Thomas Vallejos Cinalli (Pampas XV) rejoint ainsi l'équipe. L'international argentin devient le premier représentant de son pays à évoluer en Top League. Le 3ème ligne et ancien international néo-zélandais à 7 Solomon King (North Harbour) signe également chez les Red Sparks. Le centre et international philippin Justin Coveney (Ricoh Black Rams), en manque de temps de jeu avec le club de Setagaya (Tokyo), vient se relancer chez les rouges et blancs.

Pour terminer, le club de Fukuoka a aussi recruté des universitaires. Coca-Cola West Red Sparks, en tant que promu, aura pour premier objectif de se maintenir. L'entraîneur Satoshi Yamaguchi dispose de très bons joueurs pour réaliser cet objectif, à l'image de ses deux gros centres: le néo-zélandais Tu Umaga-Marshall et surtout l'international samoan Fuimaono-Sapolu. Une paire de centres qui devrait faire de gros dégâts cette saison à venir logiquement en Top League

 1516378673-2290872004logospears.gif
KUBOTA SPEARS

Manager: Shunji Ishikura

Entraîneur-chef: Toutai Kefu (Australie)

Capitaine: Tatsurou Konno (26 ans)

Champion 2012 de la ligue Est A, le club de Funabashi retrouve enfin la Top League après deux saisons passés en ligues régionales. Une chose logique pour l'un des clubs historiques de Top League (depuis sa création en 2003). Une magnifique saison réalisée grâce notamment au 1/2 d'ouverture/centre Harumichi Tatekawa. L'international japonais, arrivé tout droit de l'université de Tenri en 2012, a explosé cette saison avec son club et en sélection avec les Brave Blossoms.

Courtisé par les grands clubs nippons et étrangers (Super Rugby), le jeune joueur va finalement rester une saison de plus chez le promu. Sans doute la dernière avant d'aller voir ailleurs en 2014 pour progresser. Kubota Spears a par ailleurs connu deux départs seulement cet intersaison. Le plus important étant celui du 2ème ligne sud-coréen Kim Young Nam (2011-2013).

En sens opposé, le club de Funabashi se renforce avec plusieurs grosses arrivées: le centre néo-zélandais Kade Poki (Highlanders), le centre australien Sam Norton-Knight (Western Force) et le pilier sud-coréen Sungku Park (NEC Green Rockets). Pour le reste, les recrues sont des universitaires. Promu, Kubota Spears a les armes pour se maintenir en Top League. L'entraîneur australien Toutai Kefu dispose outre ses nouvelles recrues de très bons joueurs déjà: le 1/2 de mêlée sud-coréen Lee Myung-Geun, le centre international samoan Seilala Mapusua, les 3èmes lignes néo-zélandais Hoani Matenga et Joshua Fuimaono et la très grosse colonie tongienne (Alando Soakai, Filipe Finau, Elone Takitaki et Kurth Morath).

1516378706-logo-shuttles.gif 

TOYOTA SHOKKI SHUTTLES

Manager: Makoto Tamura

Entraîneur-chef: Niu Masaya

Capitaine: Takayuki Kamitani (27 ans)

Après deux saison consécutives en ligues régionales, le club de Kariya retrouve pour la 2ème fois de son histoire le championnat de Top League. Double champion en titre de la ligue Ouest A (2011 et 2012), Toyota Shokki Shuttles a obtenu sa montée lors d'un match énorme en barrage, contre Fukuoka Sanix Blues (34-28), le 3 février dernier. Les transferts ont été mouvementés cet été chez les bleus et blancs. Le pilier Ofa Topeni prend sa retraite.

Autre départ, celui de l'ouvreur australien James Stannard. Le 1/2 d'ouverture hongkongais Kenzo Pannell et l'ailier Taufa Tafiaibahayu (arrivé de Kintetsu Liners l'an dernier), en manque de temps de jeu, ont quant à eux rejoint Kamaishi Sea Waves, en ligue Est A. Le pilier Eiji Okuda, arrivé en 2012 des Kintetsu Liners pour se relancer, quitte également le club de Kariya. Autre départ, celui du pilier sud-coréen Kim Young Gen, arrivé des Honda Heat l'été dernier et qui prend sa retraite. 

Pour pouvoir se maintenir en Top League, les dirigeants du club ont bien évidemment effectué un gros recrutement. L'arrière australien Dane Haylett-Petty (Western Force) rejoint ainsi l'équipe. Le club a aussi recruté expérimenté avec la venue du centre et ancien international japonais Shotaro Onishi (Kintetsu Liners). Le talentueux ailier Hiroki Oi (Canon Eagles) rejoint l'équipe, de même que le 2ème ligne samoan Jonathon Fa'amatuainu (Coca-Cola West Red Sparks).

Autre belle recrue avec l'arrivée du 1/2 d'ouverture et international philippin Benjamin Saunders, petit frère de Matt Saunders (NTT-Shining Arcs). L'entraîneur Makoto Tamura dispose qui plus est d'autres très bons joueurs: le 3ème ligne sud-africain Ryan Kankowski, le 1/2 d'ouverture australien Mark Gerrard, le centre international tongien Joseph Vaka, les internationaux à 7 japonais Sione Faamao Teaupa et Katsuyuki Sakai, etc... Toyota Shokki Shuttles est armé pour se maintenir en Top League, mais ne devrait toutefois pas échapper aux barrages en fin de saison.

 
Afficher la suite de cette page

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.