La Top League
 
La Top League est le championnat d'élite professionnel du rugby japonais. Le championnat voit le jour en 2003 grâce à son créateur, l'ancien sélectionneur du Japon, Hiroaki Shukuzawa (1989-1991). Très critique depuis les années 90 sur le format du championnat nippon, Hiroaki Shukuzawa parvient enfin à créer la Top League dans un seul but: améliorer le niveau des meilleurs joueurs nippons de rugby du pays en vue de la sélection. Les Cherry Blossoms sortent à cette époque de deux coupes du monde désastreuses (1995 et 1999) et d'une humiliation totale lors du célèbre désastre de Bloemfontein, lors de la coupe du monde de rugby de 1995, face à l'équipe B de la Nouvelle-Zélande (17-145).

Le championnat succède alors aux au tournoi national des sociétés, play-offs de l'époque réunissant les 16 meilleures équipes des trois ligues régionales corporatives de rugby du pays. A sa création, douze équipes corporatives composent le championnat: les mythiques Kobe Steel et Kintetsu Liners, le disparu World Fighting Bull ainsi que Toshiba Fuchu Brave Lupus, Yamaha, Suntory Sungoliath, NEC Green Rockets, Sanyo Wild Knights, Kubota Spears, Ricoh Black Rams, Secom Rugguts et Fukuoka Sanix. Les trois premières saisons, le premier du championnat est automatiquement désigné champion. Les deux derniers descendront automatiquement en Top ligues régionales A la première saison mais à partir de 2004, les deux derniers pourront jouer leur maintien en barrage face aux deux meilleurs équipes de la 2ème division nippone.

En 2006, la Top League japonaise connaît sa première réforme et passe à 14 clubs avec désormais des phases finales (1/2 et finale) pour désigner le champion. En 2013, le championnat connaît sa deuxième grand réforme. Fini la poule unique, la Top League japonaise, qui passe de 14 à 16 clubs, passe également à un système de championnat à deux phases (régulières puis play-off + play-down) en deux poules de huit clubs.

Actuellement, le championnat se joue en deux phases régulières: la première d'août à décembre (avec une pause en novembre en raison du calendrier international), avec deux poules de huit équipes. Lors de cette phase régulière, chaque club joue treize rencontres, sept contre les autres équipes de sa poule + six/huit de l'autre poule. Vient ensuite les matchs de classements avec 1/4 de finale, 1/2 finale et finale pour le titre.

A l'issue de la saison, le 16ème et donc dernier du championnat est relégué automatiquement en Top Challenge League (deuxième division). Les clubs classés quant à eux 13ème, 14ème et 15ème du championnat jouent un match de barrage unique pour le maintien respectivement face aux équipes classés 2ème, 3ème et 4ème de la Top Challenge League.

 
La Top Challenge League
 
Soucieux de faire progresser le niveau du rugby nippon, la Japan Rugby Football Union annonce en 2016 la création d'une deuxième division nationale japonaise de rugby, la Top Challenge League. Ce championnat démarre officiellement lors de la saison 2017/2018 avec huit clubs fondateurs: Honda Heat, Mitsubishi Sagamihara Dynaboars, Hino Red Dolphins, Kamaishi Seawaves, Chubu Electric Power, Kyuden Voltex, Chugoku Electric Power Red Legions et Mazda Blue Zoomers.

Le championnat se sépare en deux parties: une première composée de sept journées. A l'issu de cette phase régulière, les quatre premiers participent à des play-offs et les quatre derniers à des play-downs. 


- Le vainqueur des play-offs est déclaré champion de la Top Challenge League et est promu automatiquement en Top League. Il remplace ainsi le 16ème et dernier de la première division, relégué direct.

- Les 2ème, 3ème et 4ème des play-offs (et donc de la Top Challenge League) jouent un barrage de montée respectivement contre les 15ème, 14ème et 13ème de Top League.

- Le dernier des play-downs (et donc de la Top Challenge League) est relégué automatiquement en Top Ligues régionales A (3ème division japonaise).

-Enfin, le 7ème de la Top Challenge League joue un match de barrage face au 2ème du "Regional Challenge".
 
Les Top ligues régionales (A et B)
 
Suite à la création de la Top League en 2003, les trois ligues régionales du rugby corporatif japonais furent modifiées. La ligue Kansaï fût rebaptisée Top Ligue Ouest, la ligue Kanto, Top Ligue Est tandis que la ligue Ouest devint la Top Ligue Kyushu. Les trois ligues furent divisées chacune en deux parties: Top ligues régionales A (2ème division) et Top ligues régionales B (3ème division). Trop hétérogène, la Top Ligue Ouest allait rapidement être scindée en quatre divisions: A, A1, B et B1.

Ces championnats représentent les meilleurs clubs régionaux corporatifs du pays derrière la Top League japonaise. Mais ils ne sont pas les seuls. Ils existent ainsi d'autres championnats derrière ces Top ligues régionales. Suit ainsi après la Top Ligue Ouest B-1 (5ème division), l'Osaka League Challenge (6ème division) puis l'Osaka Challenge Tournament (7ème division). Autre exemple, après la Top Ligue Est B (3ème division) suit la Kanto League 1 (4ème division), la Kanto League 2 (5ème division) et la Kanto League 3 (6ème division), etc...

La saison régulière en Top ligues régionales a lieu de septembre à décembre. Depuis la création de la Top Challenge League, les Top Ligues Régionales A et B représentent désormais les 3èmes et 4èmes divisions japonaises. Les deux derniers des trois Top ligues régionales (A et B) jouent leur maintien dans un match de barrage face aux deux premiers de la division d'en dessous.

En ce qui concerne la montée en Top Challenge League, les clubs champions des trois Top ligues régionales A doivent passer par des play-offs appelés
"Regional Challenge". Le vainqueur du tournoi est automatiquement promu en deuxième division tandis que le 2ème joue un match de barrage face au 7ème de la Top Challenge League.
 
Le championnat national universitaire
 
Au Japon, il n'existe pas que le championnat corporatif des clubs. On retrouve aussi le championnat des clubs associatifs mais l'autre véritable championnat important est celui universitaire. Les ligues universitaires, crées en 1928 pour la plupart, font parties parmi les plus vieux championnats de rugby existants à l'heure actuelle sur l'archipel nippon. Mais il faudra pourtant attendre la saison 1964/1965 pour voir enfin apparaître les phases finales de ces ligues désignant le champion national universitaire du pays. Il existe à l'heure actuelle dix ligues universitaires gérées par les 3 fédérations régionales:
 
La Kanto Rugby Football Union (ou Japan East Rugby Football Union) gère 4 ligues:

1 - la ligue Hokkaïdo (région d'Hokkaido)
2 - la ligue Tohoku (région du Tohoku)
3 - la ligue Kanto Taikosen (région du Kanto)
4 - la ligue Kanto (région du Kanto)

La Kansaï Rugby Football Union gère 5 ligues:

5 - la ligue Hokuriku (nord de la région Chubu)
6 - la ligue Tokai (sud de la région Chubu)
7 - la ligue Kansaï (région du Kansaï, aussi appelée Kinki)
8 - la ligue Shikoku (région du Shikoku)
9 - la ligue Chugoku (région du Chugoku)

La Kyushu Rugby Football Union gère quant à elle une unique ligue:

10 - la ligue Kyushu (région du Kyushu)

Parmi ces dix ligues universitaires, quatre sortent du lot. Les voici:

Ligue Kansaï: crée en 1925, cette ligue est composé de pas moins de quatre divisions: A, B, C et D. La ligue Kansaï A est composé de huit équipes, la B et la C de dix chacunes, tandis que la D est séparée en quatre poules de cinq. Les montées et descentes s'effectuent par des matchs de barrages, les deux derniers d'une division supérieure contre les deux premiers d'une division inférieure. Seule exception pour la ligue Kansaï D où les premiers des quatre poules jouent les quatre derniers de la ligue Kansaï C en barrage. Le championnat se déroule de septembre à novembre, en match aller simplement. Les matchs de barrages ont lieu quant à eux en décembre.

Ligue Kanto Taikosen: crée en 1967 suite à sa division avec la ligue Kanto, elle regroupe les meilleures équipes universitaires de rugby de Tokyo et en général désormais du championnat national universitaire. C'est en effet la ligue la plus relevée des quatre existantes. La ligue Kanto Taikosen est composée de deux divisions, A et B. On y retrouve les plus grands équipes universitaires du rugby japonais: Waseda, Meiji, Teikyo, Keio, Nippon Sport Science University...

Le championnat se déroule de septembre décembre. Les montées et descentes entre les deux divisions s'effectuent par des matchs de barrages, en décembre. La ligue Kanto Taikosen est très suivi pour le plus célèbre match universitaire de l'année, le Someisen, qui oppose le premier dimanche du mois de décembre les deux plus grandes équipes universitaires, Waseda et Meiji

Ligue Kanto: crée en 1928, c'est la plus grande ligue universitaire de rugby historiquement. Elle était composée des toutes meilleures équipes universitaires de rugby du pays jusqu'à la division et la création de la ligue Kanto Taikosen en 1967. La ligue Kanto est composée de six divisions (1, 2, 3, 4, 5, et 6). Le championnat se déroule de septembre à novembre. Les matchs de barrages ont lieu quant à eux en décembre.

Ligue Kyushu: crée en 1928, c'est de très loin la plus faible ligue des quatres majeures. Elle est composé de trois divisions. Le championnat se déroule de septembre à novembre. Les matchs de barrages ont lieu en décembre. 

En décembre outre les matchs de barrages a lieu également le second tour du championnat national universitaire. Ce tournoi est composé des 16 meilleures équipes universitaires du pays, qualifiées de la manière suivante:

- les 5 premiers de la ligue Kansaï A

- les 5 premiers de la ligue Kanto Taikosen A

- les 5 premiers de la ligue Kanto 1

- le dernier qualifié passe par un premier tour où s'affrontent trois équipes: le champion de la ligue Kyushu 1, le vainqueur des qualifications entre les champions des ligues Hokuriku, Tokai, Shikoku et Chugoku pour la fédération du Kansaï et le vainqueur des qualifications entre les champions des ligues Hokkaido et Tohoku pour la fédération du Kanto.

 
Le tournoi est composé de quatre poules de quatre équipes chacunes. Les clubs universitaires s'affrontent entre eux durant trois journées et dont à l'issue les premiers de chaque poule sont qualifiés pour jouer le titre lors des phases finales (1/2 et finale). A noter que ces quatres équipes sont aussi qualifiées désormais pour le 1er tour du All Japan Championship. La finale, comme de nombreux sports universitaires au Japon, se déroule dans le National Stadium de Tokyo
 
Tournoi Wild Card

Crée lors de la saison 2009/2010, ce tournoi sert à donner les deux dernières places du All Japan Championship disponibles aux clubs de la Top League japonaise ayant terminé vers le milieu de tableau. Opposant à l'origine le 5ème au 10ème du championnat, il oppose depuis la saison 2013/2014 huit clubs de Top League qui ont terminé entre la 5ème et la 12ème place. Le tournoi, qui se déroule au mois de février, est très court, puisqu'il se déroule en deux tours à élimination directe.
 
All Japan Championship 

Célèbre tournoi crée en 1964, il oppose traditionnellement le champion national universitaire au championnat national corporatif japonais. C'est un tournoi très populaire à l'image de ce qu'a été le challenge Yves Du Manoir en France. Le tournoi a connu de multiples formules depuis le temps. Aujourd'hui, dix clubs se qualifient pour ce tournoi, de la manière suivante:

- les quatre 1/2 finalistes de la Top League japonaise

- les quatre 1/2 finalistes du championnat national universitaire

- les deux vainqueurs du 2ème tour du tournoi Wild Card

Au premier tour s'opposent les quatre équipes universitaires, les deux équipes arrivant du tournoi Wild Card et les deux 1/2 finalistes vaincus du championnat. Les finalistes de la Top League japonaise n'entrent en scène qu'au 3ème tour, soit les 1/2 finales. La finale a lieu quant à elle comme pour la finale universitaire dans le National Stadium de Tokyo

 
Le tournoi national lycéen
 
Le tournoi national lycéen est la plus vieille compétition de rugby existante encore au Japon. Celle-ci a démarré en effet en 1918! Depuis plus de 50 ans, ce tournoi se déroule désormais dans le mythique Hanazono Stadium d'Higashiosaka, la "Terre Sainte" du rugby nippon. Le tournoi mettait  aux prises jusqu'en 2014 les champions des ligues préfectorales. Le nombre d'équipes engagées était de 51 jusqu'en 2014, avant d'être étendu à 55 à partir de 2015.

Comme tout connaisseur du Japon, vous savez que ce pays compte 47 préfectures. Alors pourquoi cette différence? Tout simplement car plusieurs de ces préfectures sont divisées en plusieurs ligues préfectorales de rugby. Voilà tout!

 
Les huits dernières équipes restantes sont également des champions de ligues préfectorales, suite aux divisions de trois ligues préfectorales rugbystiques:

1 - la préfecture d'
Hokkaïdo est divisée en deux parties (nord et sud)

2 - la préfecture de Tokyo est divisée en deux parties (1 et 2)

3 - la préfecture de Saitama est dvisée en deux parties (1 et 2)

4 - la préfecture de Kanagawa est divisée en deux parties (1 et 2)

5 - la préfecture d'Aichi est divisée en deux parties (1 et 2)


6 - la préfecture d'Osaka est divisée en trois parties (1, 2 et 3)

7 - la préfecture de Fukuoka est divisée en deux parties (1 et 2)

Le préfecture d'Osaka est celle étant la plus représentée au tournoi. Une décision logique puisque cette préfecture, historiquement terre du rugby au Japon, compte le plus de licenciés scolaires. Le tournoi national lycéen se déroule en six tours. Au premier, 38 équipes sont engagées, les favoris étant laissés au repos pour le tour suivant. Les 19 équipes vainqueuses se qualifient pour le second tour et rejoignent les 13 qualifiés d'office. Ainsi démarre le second tour (1/16ème de finale).

Et de la même manière jusqu'à la finale. Le tournoi se déroule sur un laps de temps très court (moins de quinze jours). Les tours s'enchaînent ainsi tous les deux jours. Comme de traditions, les 1/8èmes de finales ont lieu le 1er janvier. Ce sont les seules rencontres officielles de rugby ayant lieu ce jour-là dans l'archipel nippon. Les matchs sont d'une durée d'une heure (2 X 30 minutes), en raison du jeune âge des participants (15 à 18 ans). Le tournoi est très populaire au pays et télévisé. C'est d'ailleurs dans cette compétition que les grands clubs universitaires repèrent les futurs talents avant de les faire signer. Les Michael Leitch, Yoshikazu Fujita, Kotaro Matsushima, Yusuke Kajimura et autres sont ainsi passés par là! 

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon
5
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 
Top League japonaise, Top ligues régionales, ligues universitaires,
Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin,
tout y passe! Bienvenue sur notre site!

2012-2017 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.