NTT Shining Arcs: le jeune club d'Ichikawa
Auteur:
 Hinato
Publié le: 30/12/2014


1518724976-195964jerseycom1st.gif

Nom: NTT Shining Arcs

Nom Complet: NTT Communications Shining Arcs


Couleur: jaune et noir

Année de fondation: 1976

Affiliation ligue: Top League

Palmarès:

Top Ligue Est A:

Un titre: 2009

Promu en Top League (2010)
 
Présent en Top League japonaise depuis 2010, NTT Communications Shining Arcs, plus communément appelé NTT Shining Arcs, voit le jour en 1976. A l'époque, l'opérateur de téléphonie public, Nippon Telegraph and Telephone Corporation de Tokyo, crée son club de rugby, Nippon Telegraph and Telephone Rugby League. La firme étant privatisée en 1985 afin de favoriser le développement de la concurrence sur le marché des télécoms, l'équipe change de nom et devient NTT Rugby League. En 1998, le club est rebaptisé NTT Kanto NTT Kanagawa. En 1999, après nouvelle restructuration, l'équipe est appelée dès lors NTT East. En 2003, le club nippon est intégré dans la nouvelle Top Ligue Est A (2ème division japonaise).
 
1518724994-541735ntt.jpg
L'entraîneur Akizo Mukai, en conférence
de presse après la large défaite en barrage contre World Fighting Bull (50 à 08)
Cette saison-là, NTT East termine 4ème derrière Kamaishi Seawaves et rate les éliminatoires. Mais avec des joueurs tels que le 3ème ligne australien Darren Murphy, le centre australien Glassy Thai, le 3ème ligne Adam Parker et le pilier emblématique Kazushige YamamotoNTT East termine 3ème du championnat lors de la saison 2004/2005 mais est éliminé dans les éliminatoires par Akita Northern Bullets. La saison qui suit (2005/2006), NTT East termine à nouveau 3ème du championnat mais passe cette fois-ci les éliminatoires.

Malheureusement en 
Top Challenge, le club nippon est vaincu successivement par Honda Heat (64 à 31) le 15 janvier 2006 et Kyuden Voltex (31 à 15), le 21 janvier 2006. NTT East aura une dernière de passer en match de barrage mais se fera pulvérisé par World Fighting Bull (50 à 08), le 11 février 2006. 
A l'été 2006, Akizo Mukai, l'entraîneur de NTT East est licencié et remplacé alors par Kazushige Yamamoto, joueur du club qui vient tout juste de prendre sa retraite. Mais l'arrivée du nouveau manager japonais ne change pour l'instant rien à la donne et ce malgré l'arrivée du 3/4 australien Tim LeNevez.

Lors de la saison 2006/2007, l'équipe termine à nouveau 3ème mais est sorti dès les éliminatoires par Tokyo Gas. Mais le club garde toujours pour objectif une montée historique en Top League japonaise. Le 1er juillet 2007, il change officiellement de nom et se nomme dès lors NTT Communications. L'équipe se renforce avec l'arrivée du pilier néo-zélandais Simon Livingstone mais réalise toutefois la même saison que la dernière: 3ème du championnat et éliminé dès les éliminatoires par Secom Rugguts (16 à 09), le 6 janvier 2008.
 
1518725024-246079yamamoto.jpg
Kazushige Yamamoto, manager
de NTT East/Communications
de 2006 à 2010
1518725060-714524topics5img.gif
 
Le logo de NTT Shining Arcs,
officialisé à partir du 9 mai 2008
Mais malgré les larmes, les dirigeants vont recruter du lourd pour parvenir à leur objectif. Pour épauler Kazushige Yamamoto, le club fait signer l'entraîneur-adjoint des WaratahsShannon Fraser. Le technicien australien devient entraîneur-chef de NTT Shining Arcs. Au niveau des joueurs, l'arrière et ancien international japonais Toru Kurihara (ex-Suntory Sungoliath), le 3ème ligne All Black Bradley Mika (Hurricanes) et le centre sud-africain JP Nel (Bulls) viennent renforcer l'effectif!

Le 9 mai 2008, le logo et le surnom officiel du club sont officiellement validés. 
NTT Communications sera désormais appelé NTT Communications Shining Arcs, plus communément NTT Shining Arcs.

1518725112-912103photo05l.jpg
Le 25 janvier 2009, NTT Shining Arcs échoue à la montée après sa défaite contre Toyota Shokki Shuttles (41 à 33)
 
2ème de la Top Ligue Est A derrière le champion Ricoh Black Rams, l'équipe d'Ichikawa accède au Top Challenge. Large vainqueur de MHI Nagasaki (124 à zéro) le 17 janvier 2009, NTT Shining Arcs manque sa montée après sa défaite lors du match décisif contre Toyota Shokki Shuttles (défaite 41 à 33), le 25 janvier 2009.

Alors que le club nippon semble maudit à jamais, la saison 2009-2010 sera enfin la bonne! Les hommes de 
Kazushige Yamamoto deviennent enfin champions de la Top Ligue Est A, après avoir été invaincus toute la saison! 

En 
Top Challenge 1NTT Shining Arcs écrase Mazda Blue Zoomers (43 à zéro) le 16 janvier 2010 et prend sa revanche sur Toyota Shokki Shuttles (victoire 38 à 35) le 30 janvier 2010! C'est fait! Les jaunes et noirs accèdent enfin pour la première fois de l'histoire du club en Top League japonaise! Un moment historique!

 
1518725134-3586257507.jpg
Shannon Fraser, entraîneur-chef
de NTT Shining Arcs
de 2008 à 2011

1518725169-373999photo01l.jpg
Le 30 janvier 2010, NTT Shining Arcs bat Toyota Shokki Shuttles (38 à 35) et accède à la Top League japonaise!

NTT Shining Arcs participe grâce à cela pour la première fois de son histoire au All Japan Championship. Au 1er tour, l'équipe bat très difficilement la grosse équipe universitaire de Tokai de l'époque (avec notamment l'international japonais Michael Leitch, Masataka Mikami et Ryota Tsuruda), 11 à 07, le 7 février 2010. Mais le club nippon tombera au second tour après sa large défaite contre Toyota Verblitz (50 à 17), le 14 février 2010.
 
1518725192-277136001.jpg
Le 7 février 2010, NTT Shining Arcs s'impose difficilement au premier tour du All Japan Championship
face à l'équipe universitaire de Tokai (11 à 07) où évolue alors l'international japonais Michael Leitch!

 
Le plus dur commence alors pour le club d'Ichikawa: se maintenir à l'échelon supérieur. L'ancien international nippon Hajime Kiso (ex-Yamaha Jubilo), le centre Daigo Yamashita (ex-Suntory Sungoliath), l'ex-international à XIII australien Craig Wing etMark Gerrard (Brumbies) viennent renforcer l'effectif. Au niveau du staff, Kazushige Yamamoto laisse sa place de manager àTeruyuki Ohnuma, un autre ancien joueur du club.

Comme attendu, la saison 2010/2011 est très galère pour les jaunes et noirs: quatre victoires et neuf défaites. Toutefois l'équipe ne prend pas réellement de branlées et résistent bien, faisant honneur de maillot. La victoire de prestige contre 
Toyota Verblitz (13 à 10), le 9 octobre 2010, rentre d'ailleurs dans l'histoire du club!
 
1518725243-493290photo22l.jpg
Le 9 octobre 2010, NTT Shining Arcs remporte une victoire de prestige contre Toyota Verblitz (13 à 10)!

12ème du championnat, NTT Shining Arcs joue alors son maintien en match de barrage face à Canon Eagles, le 12 février 2011. Les jaunes et noirs obtiendront un succès large (31 à 19), continuant ainsi l'aventure en Top League japonaise.

Durant l'intersaison qui suit, Shannon Fraser s'en va. Masato Hayashi, ancien coach de Tokyo Gas notamment, devient le nouvel entraîneur-chef de l'équipe. L'équipe d'Ichikawa se rencforce avec les arrivées du 2ème ligne néo-zélandais Isaac Ross (Chiefs), du 3ème ligne samoan Fotu Auelua (Toulon) et du jeune 1/2 de mêlée Ryo Tsuruda (Tokai), que le club japonais a rencontré en All Japan Championship un an plus tôt.

 
Avec 5 victoires, un nul et 7 défaites et une révélation de Ryo Tsuruda en 9, NTT Shinig Arcs réalise alors jusqu'ici sa meilleure saison en Top League japonaise et termine à une très belle 9ème place! Durant l'été 2012, le club d'Ichikawa perd de nombreux éléments. Les départs de JP NelFotu Auelua et Craig Wing affaiblissent l'effectif.

Toutefois, les dirigeants recrutent pour remplacer leurs éléments. L'international américain Todd Clever (ex-Suntory Sungoliath), 
centre australien Brackin Karauria-Henry (ex-Waratahs), l'ailier international samoan Alesana Tuilagi (ex-Leicester) et les frères et internationaux philippines Oliver et Matt Saunders débarquent chez les jaunes et noirs! Masato Hayashi, promu manager de l'équipe avec le départ deTeruyuki Ohnuma, n'arrive pas à faire tourner la mayonnaise.

Plus mauvaise équipe du championnat avec seulement 23 essais inscrits, NTT Shining Arcs s'en remet à son emblématique ouvreur Yoshio Kimishima (3ème meilleur de points cette saison-là) pour terminer une fois encore à la 9ème place.
1518725281-221131140227hayashi2.jpg
Masato Hayashi, entraîneur-chef
puis manager de NTT Shining Arcs
de 2011 à 2014
Le technicien nippon n'arrive plus à faire progresser cette équipe. L'arrivée durant l'intersaison du 2ème ligne néo-zélandais Jason Eaton (Hurricanes) ne changera rien. Durant la saison 2013/2014, qui voit un championnat désormais à deux phases et avec 16 clubs, NTT Shining Arcs termine 5ème des play-downs (13ème du championnat) et donc barragiste...

Le 22 février 2014, l'équipe d
'Ichikawa assurera son maintien en une mi-temps contre Yokogawa Musashino Atlastars (59 à 07). Mais le mal est fait. Masato Hayashi, après trois saisons au club (2011-2014), est licencié et part retourner entraîner Tokyo Gas. Pour le remplacer, les dirigeants recrutent le néo-zélandais Rob Penney, alors entraîneur du Munster

Cet été 2014 voit un chagement de visage de l'équipe. De nombreux éléments émblématiques du club nippon sont en effet sur le départ: Toru Kurihara, Hajime Kiso, Yoshio Kimishima, Daigo Yamashita, Darren Murphy, etc... En sens opposée, NTT Shining Arcs rajeunit son effectif avec l'arrivée de nombreux jeunes joueurs: l'ouvreur sud-africain Elton Jantjies (Lions), l'arrière Kazushi Hano (Chuo), le centre international sud-coréen Jegal Bin et le 3ème ligne tongien Amanaki Lelei Mafi (Hanazono). Ce dernier, qui évoluait jusqu'ici en 2ème division universitaire, va exploser au grand jour et réaliser une première partie de saison qui va permettre à NTT Shining Arcs d'accéder pour la première fois de son histoire au championnat play-off de la Top League japonaise (depuis sa création en 2013)!

Une performance qui le verra vite convoité par les sélections du
 Japon et des Tonga. Le 3ème ligne jaune et noir choisir finalement les Brave Blossoms, en raison du coeur. Ce dernier est en effet en couple depuis deux ans avec une japonaise. Amanaki Lelei Mafi a depuis brillé avec le Japon.

Gravement blessé en novembre dernier, son absence a lourdement pesé sur son équipe, qui est très dépendante du jeune phénomène. Malgré tout, 
NTT Shining Arcs terminera au pire 8ème du championnat cette saison, une performance historique qui peut ne voir que des jours encore meilleurs dans le futur pour le club d'Ichikawa!

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.