NEC Green Rockets: le spécialiste de l'AJC
Auteur:
Hinato
Publié le: 21/04/2014


1518722979-974586jerseynec1st.gif

Nom: NEC Green Rockets

Couleur: vert

Année de fondation: 1985

Affiliation ligue: Top League

Palmarès:

All Japan Championship:

3 titres: 2003, 2005 et 2006

Microsoft Cup:

Un titre: 2004

 
1518723014-796527binii003.png
Kunihiko Iwadare (1857-1941), fondateur de Nippon Electronic Company en 1899
Place aujourd'hui à un club de rugby japonais assez récent, NEC Green Rockets. Si ce dernier est jeune, sa compagnie mère a quant à elle un long passé déjà. Nippon Electronic Company est fondé en 1899 par Iwadare Kunihiko et l'entreprise américaine Western Electric. Elle est ainsi la première entreprise à capital mixte japonais et étranger de l'histoire.

Cette dernière produit des téléphones et des centraux téléphoniques et élargit ensuite son activité à l'électronique et aux systèmes de communication. La seconde guerre mondiale passe par là, puis à partir des années 60, la société japonaise connait une expansion mondiale et sa production s'élagit dans la télécommunication et les ordinateurs.

De fait, en 1983, le groupe change son nom pour
 NEC Corporation, les initiales devenant Nippon Electronic CorporationL'équipe de rugby de NEC est fondée en 1985, du nom de la société qui l'a crée. Comme pour toutes les équipes corporatives de rugby au départ, elle est crée pour distraire les employés de la société en dehors du travail.

Le tout premier manager de l'histoire du club est l'emblématique Tsukasa Takada. Ancien pilier et joueur de Toyota Motor Corporation, il est aussi l'un des anciens internationaux japonais les plus réputés de cette époque (18 caps). Il dirigera l'équipe de NEC durant quinze ans (1985 à 2000) et construira les fondations de ce club.
Dès sa première saison, NEC joue en ligue Kanto 4 et obtient sa montée. Le club d'Abiko évolue la saison suivante en 3ème division et est promu à nouveau. Lors de la saison 1987/1988, l'équipe nippone continue sa folle ascention et otbient sa montée en première division! NEC participe également pour la première fois au tournoi national des sociétés (40ème édition)!

En 1988, le club évolue dans la toute nouvelle
 ligue Est où il terminera 6ème. 7ème la saison suivante, NEC est relégué en ligue Kanto 1mais terminera champion en 1990 et remontera aussi sec. Lors de la coupe du monde de rugby de 1991, deux joueurs du club porteront le maillot des Cherry Blossoms: le pilier Osamu Ota et le 3ème ligne Shuji Nakashima.
1518723064-56112211b.jpg
L'équipe de NEC en 1985
1518723088-41603424b.jpg
John Kirwan sous le maillot de NEC à la fin des années 90
 
Cette même année, le club d'Abiko termine 5ème du championnat et retrouve le tournoi national des sociétés. 1992 verra l'arrivée dans le staff de l'ancien international néo-zélandais Joe Stanley. Ce dernier sera l'entraîneur-assistant de Tsukasa Takada entre 1992 et 1997. En 1994, le jeune 2ème ligne Ross Thompson (Auckland) signe chez NEC. Ce néo-zélandais évoluera un long moment chez le club d'Abiko et portera le maillot des Cherry Blossoms à six reprises en 1998. En 1997, NEC recrute deux anciennes stars All Blacks, le 3ème ligne Liam Barry (1997-2001) et l'ailier John Kirwan (1997-2000).
 
1518723112-348455201111030003spnavi2011110300002view.jpg
Osamu Ota, manager
de NEC de 2000 à 2003
Les résultats suivent et l'équipe termine les deux saisons qui suivent à une belle 3ème place, historique. Lors de la saison 1999/2000, NEC termine 2ème de la ligue Est et échoue en 1/2 finale du tournoi national des sociétés et du All Japan Championship. En 2000, Osamu Ota, ancien joueur illustre du club, remplace le mythique Tsukasa Takada et devient le nouveau manager.

L'équipe d'
Abiko terminera à nouveau 2ème de la ligue Est en 2000 et 2001 et échouera en 1/2 finale des deux compétitions majeures en 2001. Lors de la saison 2002/2003, NEC n'est que 7ème place en ligue Est mais va enfin remplir son armoire à trophée après son premier titre en All Japan Championship suite à sa victoire contre Suntory (36 à 26)!
 
Osamu Ota part sur un succès et est remplacé par Teruyoshi Takaiwa, célèbre joueur de NEC dans les années 90. Le technicien nippon va emmener l'équipe à son apogée. Il faut dire qu'à cette époque, c'est une véritable armada qui compose les NEC Green Rockets: un nombre impressionnant d'internationaux japonais (Takuro MiuchiGlen MarshTakashi TsujiGeorge KoniaMasatoshi Mukoyama,Yuichi HisadomiTakanori Kumagae, Koichiro KubotaRyota AsanoKoichi OhigashiTsuyoshi KinoshitaMasao Amino) sans oublier son mythique ouvreur Kiyonori Okano, héros du premier All Japan Championship gagné par les verts et blancs. 

D'ailleurs lors de la coupe du monde de rugby de 2003 en Australie, cinq joueurs de NEC Green Rockets porteront le maillot de la sélection japonaise: 
Masahiro AminoRyota AsanoTakashi TsujiGeorge Konia (NEC Green Rockets),et l'emblématiqueTakuro Miuchi, capitaine des Cherry Blossoms

 
1518723146-122543123306000596916403362.jpg
Teruyoshi Takaiwa, manager
de NEC Green Rockets
de 2003 à 2007

Oui car depuis depuis 2003 et l'arrivée de la toute nouvelle Top League japonaise, le club a pris le nom de NEC Green Rockets, autrement-dit "les fusées vertes", pour qualifier le jeu de l'équipe basé avant tout sur la rapidité. Lors de la première saison 2003/2004, le club d'Abiko termine 6ème du championnat mais remportera la première édition de la Microsoft Cup (compétition disparue en 2009) après sa victoire en finale contre Toshiba Fuchu Brave Lupus (24 à 19)! 
 
1518723195-5234259611.jpg
NEC Green Rockets, vainqueur du All Japan Championship en 2005 contre Toyota Verblitz!

En 2004, l'équipe L'équipe frappera fort avec l'arrivée de l'ouvreur et l'international springbok Jaco Van Der Westhuyzen, tout premier joueur sud-africain de l'histoire des verts et blancs. Ce dernier restera chez NEC Green Rockets jusqu'en 2009. Les hommes de Teruyoshi Takaiwa termineront 3èmes en championnat cette saison-là et gagneront l'All Japan Championship après la victoire en finale contre Toyota Verblitz (17-13). A l'été 2005, NEC Green Rockets recrute un certain jeune ouvreur japonais Eiji Ando (Waseda Univ.) et le centre néo-zélandais Shayne Austin (Taranaki). Le club d'Abiko refait une nouvelle grosse saison et termine 3ème en Top League japonaise et remporte son 2ème All Japan Championship consécutif après le match nul contre Toshiba Brave Lupus (06-06).
 
Une nouvelle finale par une défense héroïque des coéquipiers du légéndaire capitaine Takuro Miuchi, alors également capitaine des Brave Blossoms à cette époque. Mais l'âge d'or du club vient de passer. De nombreux joueurs partiront à la retraite ou iront voir ailleurs. Malgré l'arrivée du 2ème ligne néo-zélandais Keith Lowen (2006-2008) en 2006, la saison qui suit n'est pas satisfaisante. 

NEC Green Rockets termine 7ème du championnat. Le manager Teruyoshi Takaiwa démissionne et est remplacé alors par Nao Hosoya, ancien joueur du club entre 1987 et 1992. Durant la coupe du monde de rugby de 2007 en France, trois joueurs de l'équipe d'Abikoreprésenteront le JaponTakanori KumagaeEiji Ando et le capitaine Takuro Miuchi.

C'est durant l'été 2007 que NEC Green Rockets va recruter un joueur qui va marquer l'histoire du club: le 3ème ligne et international tongien Nili Latu (Hurricanes)! Les verts et blancs seront 6èmes de la Top League japonaise cette saison-là.

 
1518723215-433306031miutithumb.jpg
Takuro Miuchi, capitaine du Japon lors des coupes du monde de rugby de 2003 et 2007
1518723280-341895motohashi01koekao03.jpg
Nao Hosoya, manager de NEC Green Rockets de 2007 à 2009
Durant l'intersaison 2008, le 1/2 de mêlée international sud-coréen Senghyuk Ahn débarque, ainsi que notamment le centre international nippon Bryce Robins (Ricoh Black Rams). NEC Green Rockets fera mieux et terminera 5ème du championnat. Mais pas suffisant puisque le manager Nao Hosoya est licencié et remplacé par Kaname Okamura.

Mais le club ne retrouvera pas le haut du panier.
 Kiyonori Okano et Masao Amino rentrent dans le staff tandis qu'en 2010 l'emblématique Takuro Miuchi rejoint NTT-Docomo Red Hurricanes en 2ème division japonaise en 2010 et que Takashi Tsuji, retraité depuis un an, devient le nouvel entraîneur du mythique club universitaire de Waseda. Une longue page se tourne pour le club d'Abiko.

 
La saison 2011/2012 sera celle de la renaissance. Trois recrues vont remettre l'équipe au premier plan: le jeune centre Yu Tamura (Meiji), l'ouvreur néo-zélandais Cameron MCIntyre (Castres) et surtout l'ailier et international fidjien Nemani Nadolo(Bourgoin).

Ce dernier, auteur d'une saison stratosphérique et égalant le record de 
Tomoki Kitagawa (19 essais!), permettait à NEC Green Rockets de terminer 4ème du championnat de Top League et d'aller en 1/2 finale! 1/2 finaliste de Top League et du All Japan Championship cette saison-là, le club d'Abiko revenait enfin au premier plan. 

Mais pas pour longtemps. Le nouvel entraîneur-chef des verts et blancs, le néo-zélandais 
Greg Cooper, allait commettre des choix étranges notamment lors de sa deuxième saison en se passant de Nemani Nadolo, le relégant sur le banc! 
1518723304-156911n20090903142925.jpg
Kaname Okamura, manager de NEC Green Rockets de 2009 à 2012

Son successeur, ancien de la maison, Masao Amino, essayera de ramener NEC Green Rockets sur le devant de la scène la saison prochaine. Il pourra s'appuyer sur ses nouvelles recrues dont le 3ème ligne de Yamaha JubiloManase Forau et le 1/2 de mêlée international sud-coréen Jungpil Yang.
 
1518723327-897004755.jpg
L'international fidjien Nemani Nadolo est la star inconstestée de NEC Green Rockets depuis trois saisons

Liste des internationaux japonais passés par NEC Green Rockets:
 
Osamu Ota (1965- , 27 caps): ancien pilier de NEC. International nippon entre 1986 et 1995, il participera à deux coupes du monde de rugby durant sa carrière (1991 et 1995). Il est connu comme le premier international japonais de rugby de l'histoire du club. Après sa retraite, il deviendra manager de NEC de 2000 à 2003 avant de devenir sélectionneur temporaire du Japon en 2006 après le licenciement de Jean-Pierre Elissalde et en attendant l'arrivée de John Kirwan.

Shuji Nakasjima (1965- , 11 caps): ancien 3ème ligne de NECInternational nippon entre 1989 et 1991, il fêtera sa première cape le 28 mai 1989 lors de la victoire du Japon face à l'Ecosse (28 à 24), au Chichibunomiya Stadium de Tokyo. Il participera à la coupe du monde de rugby de 1991.
 
Ross Thompson (1962- , 6 caps): ancien 3ème ligne de NEC. D'origine néo-zélandaise, il rejoint NEC en 1994. Il y fera une grosse partie de sa carrière. Appelé par le sélectionneur Seiji Hirao, il connaîtra six capes avec le Japon en 1998. 
 
Takuro Miuchi (1975- , 48 caps): ancien 3ème ligne de NEC Green Rockets. Certainement le plus emblématique joueur du club à ce jour. Passé par l'université de Kanto Gakuin de 1994 à 1998, il fera une petite pige en 1999 dans la célèbre université d'Oxford. La même année, il rejoint l'équipe corporative de NEC. Avec les verts, il remporte son premier titre majeur avec l'All Japan Championship en 2003, en battant en finale Suntory (36-26). Il remportera à nouveau le titre deux fois avec l'équipe, désormais rebaptisée NEC Green Rockets, en 2005 contre Toyota Verblitz (17-13) et en 2006 contre Toshiba Brave Lupus (06-06). En championnat, il terminera à la 3ème place de Top League en 2005 et 2006 mais ne parviendra à faire mieux par la suite. Il quittera en 2010 le club après onze saisons pour rejoindre NTT-Docomo Red Hurricanes. Il montera avec l'équipe d'Osaka en Top League dès la saisons 2010/2011 pour ne plus en redescendre par la suite.

Puissant 3ème ligne, il marquera son empreinte avec les Brave Blossoms. Il fête sa première sélection le 19 mai 2002 lors de la victoire contre la Russie (59-19). Il est d'ailleurs nommé capitaine du Japon dès son premier cap. Il gardera le capitanat jusqu'en 2005, y compris pour la coupe du monde de rugby de 2003. En 2006, le sélectionneur Jean-Pierre Elissalde donne le capitanat à l'emblématique Daisuke Ohata. Takuro Miuchi profitera du forfait du mythique ailier nippon à la coupe du monde de rugby de 2007 pour reprendre la capitanat. Le 3ème ligne japonais jouera son dernier test match avec le Japon lors de la défaite contre les Samoa (31-27), le 5 juillet 2008. Avec les Brave Blossoms, Takuro Miuchi aura remporté un championnat d'Asie des nations, en 2006 et un tournoi des 5 nations asiatique, en 2008. 
 
Glen Marsh (1972- , 3 caps): ancien 3ème ligne de NEC Green Rockets. Néo-zélandais d'origine et frère jumeau de l'international français Tony Marsh, il rejoint NEC en 2001. Il participe grandement au premier All Japan Championship remporté par le club en 2003. Il gagnera deux autres All Japan Championship, en 2005 contre Toyota Verblitz (17-13) et en 2006 contre Toshiba Brave Lupus (06-06). En 2007, le nouveau sélectionneur du JaponJohn Kirwan (ancien de la maison NEC), le convoque chez les Brave Blossoms. Il fête sa première sélection contre l'Australie A le 9 juin. Pré-convoqué pour la coupe du monde de rugby de 2007, il ne participera finalement pas au tournoi. 

Masao Amino (1974- , 10 caps): ancien talonneur de NEC Green Rockets. Il remportera trois titres du 
All Japan Championship: en 2003 face à Suntory Sungoliath (36-26), en 2005 face à Toyota Verblitz (17-13) et en 2006 face à Toshiba Brave Lupus (06-06). International japonais à dix reprises, il remportera en 2000 le championnat d'Asie des nations face à la Corée du sud (29-34) et participera à la coupe du monde de rugby de 2003.

Tsuyoshi Kinoshita (1975- , 2 caps): ancien 2ème ligne de NEC Green Rockets. Il remportera trois titres du 
All Japan Championship: en 2003 face à Suntory Sungoliath (36-26), en 2005 face à Toyota Verblitz (17-13) et en 2006 face à Toshiba Brave Lupus (06-06). Il portera le maillot des Cherry Blossoms à deux reprises en 2002 dont notamment lors de la défaite historique contre la Corée du sud (34-45) lors du championnat d'Asie des nations

Takashi Tsuji (1977- , 7 caps): ancien 1/2 de mêlée de Waseda. Il rejoint l'équipe de NEC en 2000. Avec les NEC Green Rockets (nouveau nom), il remportera trois titres du All Japan Championship: en 2003 face à Suntory Sungoliath (36-26), en 2005 face à Toyota Verblitz (17-13) et en 2006 face à Toshiba Brave Lupus (06-06). Il prendra sa retraite de joueur en 2009. International japonais (7 caps), il participera à la coupe du monde de rugby de 2003. En 2010, il devient le nouvel entraîneur de Waseda et succède à Ryuji Nakatake. Mais face à la domination sans partage de Teikyo, il ne parviendra pas à remporter le championnat national universitaire, sinclinant en finale contre Teikyo (14-17). Il démissionnera en 2012.

George Konia (1969- , 6 caps): ancien centre de NEC Green Rockets. Néo-zélandais d'origine, il rejoint NEC et remportera avec les 
NEC Green Rockets deux titres du All Japan Championship: en 2003 face à Suntory Sungoliath (36-26) et en 2005 face à Toyota Verblitz (17-13). Il quittera le club à l'issu de cette saison. Convoqué pour la première fois chez les Brave Blossoms en 2003 par le sélectionneur Shogo Mukai, il fêtera son premier match international lors de la défaite humiliante du Japon aux Etats-Unis (27-69) le 17 mai 2003. Il participera à la coupe du monde de rugby cette année-là mais ne sera plus appelé par la suite.

Masatoshi Mukoyama (1975- , 6 caps): ancien centre de NEC Green Rockets. Avec les NEC Green Rockets, il remportera trois titres du All Japan Championship: en 2003 face à Suntory Sungoliath (36-26), en 2005 face à Toyota Verblitz (17-13) et en 2006 face à Toshiba Brave Lupus (06-06). Appelé chez les Brave Blossoms en 2004 par le nouveau sélectionneur Mitsutake Hagimoto, il remportera le championnat d'Asie des nations cette année-là avant de participer à la désastreuse tournée européenne de novembre où le Japon se fera humilié par l'Ecosse (08-100) et le Pays de Galles (00-98)  notamment. Suite à ses piètres prestations durant cette tournée, il ne sera plus rappelé en sélection par la suite. 

Yuichi Hisadomi (1978- , 21 caps): ancien pilier de NEC Green Rockets. Avec les NEC Green Rockets, il remportera trois titres du All Japan Championship: en 2003 face à Suntory Sungoliath (36-26), en 2005 face à Toyota Verblitz (17-13) et en 2006 face à Toshiba Brave Lupus (06-06). Appelé chez les Brave Blossoms dès 2002 par le sélectionneur Shogo Mukai, il fête sa première sélection le 19 mai lors de la large victoire contre la Russie (59-19).

Il ne sera pas pour autant sélectionné pour la coupe du monde de rugby de 2003. Appelé par la suite chez les Brave Blossoms par les successeurs de Shogo Mukai (Mitsutake Hagimoto, Jean-Pierre Elissalde), il ne sera pas appelé pour la coupe du monde de rugby de 2007 par le nouveau sélectionneur John Kirwan. Son dernier match avec le Japon sera en effet le 25 novembre 2006 lors de l'écrasante victoire contre Hong Kong (54-00). Avec les Brave Blossoms, Yuichi Hisadomi aura gagné deux championnats d'Asie des nations (2004 et 2006). 


Takanori Kumagae (1978- , 26 caps): ancien 2ème ligne de NEC Green Rockets. Passé par l'équipe universitaire d'Hosei (1997-2001), il rejoint NEC en 2001. Avec les NEC Green Rockets, il remportera trois titres du All Japan Championship: en 2003 face à Suntory Sungoliath (36-26), en 2005 face à Toyota Verblitz (17-13) et en 2006 face à Toshiba Brave Lupus (06-06). Il quittera NEC Green Rockets en 2012 après onze saisons chez les verts et blancs. Ses performances en club lui auront valu d'être appelé chez les Brave Blossoms dès 2004 par le sélectionneur de l'époque, Mitsutake Hagimoto. Il participera à la coupe du monde de rugby de 2007. Le match face à l'Australie (03-91), le 8 septembre 2007, sera d'ailleurs son dernier sous le maillot du Japon. Avec les Brave Blossoms, Takanori Kumagae aura gagné deux championnats d'Asie des nations (2004 et 2006). 

Eiji Ando (1982-, 13 caps): ancien 1/2 d'ouverture de NEC Green Rockets. Passé par le mythique club universitaire de Waseda, il remporte le championnat national universitaire en 2003 et en 2005 face à Kanto Gakuin. En 2005, il rejoint les NEC Green Rockets avec qui il gagnera l'All Japan Championship en 2006. Après sept saisons, il intègre l'équipe de Mitsubishi Sagamihara Dynaboars (2ème division japonaise) en 2012 où il retrouve son ancien entraîneur du club d'Abiko, Teruyoshi Takaiwa. International japonais (13 caps), il avait été choisi par le sélectionneur John Kirwan pour participer à la coupe du monde de rugby de 2007 mais avait dû déclaré forfait à cause d'une blessure.

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2018 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.