Munakata Sanix Blues: petit jeune sur la scène japonaise
Auteur:
Hinato
Publié le: 02/01/2015


1518556925-885949gdggdg.jpg


Nom: Munakata Sanix Blues

Couleur: Bleu marine

Année de fondation: 1994

Affiliation ligue: Top League

Palmarès:

Top Ligue Kyushu A:

titres:  2004 et 2013

Ligue Ouest A:

titres: 1999, 2000, 2001 et 2002

Promu en ligue Ouest B (1994)

Promu en ligue Ouest A (1996)

Promu en Top League (2005 et 2014)

 
1518556945-219132showthumbimage.jpg
Schinichi Munemasa, le milliardaire japonais et PDG de Sanix Corporation
Petit tour aujourd'hui sur le plus jeune club japonais présent en Top League japonaise. Je veux bien sûr parler de Munakata Sanix Blues. Remontons pour bien comprendre l'histoire de ce club aux origines de l'entreprise. Sanix, société basée sur le recyclage des déchets, voit le jour en avril 1975, à Sasebo, dans la préfecture de Nagasaki. En novembre 1981, l'entreprise déménage définitivement son siège social dans la ville de Fukuoka, dans la préfecture du même nom.

C'est en mars 1987 que la société nipponne prendra son nom tel que nous le connaissons: Sanix Corporation. Dans les années 90, Schinichi Munemasa le PDG du groupe japonais et riche milliardaire, fait construire à Munakata (ville au nord de Fukuoka), le "Sanix Sports Promotion Foundation", un centre sportif complet, dans le but de contribuer à la culture sportive locale.

Dans ce centre sera ainsi basée la future équipe de rugby de Sanix Corporation. Le 
Sanix World Rugby Youth Tournament, tournoi crée en 2000 par le milliardaire nippon, s'y déroulera dès lors. Mais pas seulement. D'autres tournois comme la Sanix Cup International Youth Soccer Tournament (crée en 2003) s'y dérouleront. 
Grand passionné de rugby, Schinichi Munemasa crée l'équipe de rugby de Sanix Corporation en 1994. Le club japonais vient de naître. L'équipe évolue pour ses tout débuts en ligue C, dans la préfecture de Fukuoka. Elle recrute d'entrée le 3/4 australien Mark Finley (1994-1998) et remporte dès sa première saison le titre et est ainsi promu en ligue Ouest B.

Alors en 2ème division japonaise, le club frappe un énorme coup en recrutant en 1995 le 1/2 de mêlée All Black 
Graeme Bachop (1995-2002) et le 3ème ligne All Black à la retraite, Jamie Joseph (1995-2002)! Pour sa première saison en 2ème division japonaise, le club termine 3ème.
1518556949-591003finre.jpg
Mark Finley
1518556992-244437126612851517516215988img8666.jpg
Graeme Bachop et Jamie Joseph
sous le maillot japonais en 1999
Mais Sanix Corporation a des très grosses ambitions pour son si jeune âge et effectue encoe un joli recrutement en 1996. Le jeune 3ème ligne néo-zélandais Richard Norton (1996-2002), en provenance de l'équipe universitaire de Yamanashi Gakuin et fils de l'ancien All Black Tane Norton, rejoint l'équipe.

Lors de la saison 1996/1997, le club de 
Munakata remporte le titre de champion et bat en barrage MHI Nagasaki et accède ainsi à la ligue Ouest ASanix Corporation continue son ascension fulgurante. L'équipe termine 5ème de la ligue Ouest A en 1997. L'ouvreur Koji Orii (1998-2001), passé autrefois par Nisshin Steel et le championnat néo-zélandais, débarque. Sanix Corporation termine 4ème en 1998.
 
En 1999, les deux anciens All Blacks Graeme Bachop et Jamie Joseph deviennent les premiers joueurs de l'histoire du club nippon à porter le maillot des Cherry Blossoms! Les deux joueurs participeront d'ailleurs à la coupe du monde de rugby de 1999 avec le Japon! Cette même année, Mark Finley prend les commandes pour une saison en tant qu'entraîneur-chef.

Le club marque un grand coup médiatique avec la venue du centre international écossais 
John Leslie (1999-2000). Ce néo-zélandais d'origine ne restera qu'une saison mais donnera une autre dimension à Sanix Corporation.

Le 3/4 japonais 
Yuichiro Fujii (1999-2001) vient lui aussi intégrer l'équipe nipponne. Avec cet effectif très riche, l'équipe remporte son premier titre de champion de la ligue Ouest A en 1999! Ce titre lui permet ainsi d'accéder lors de la saison 1999/2000 à son premier tournoi national des sociétés, où il sera éliminé dès le premier tour. 
1518556994-509978logosanix.gif
Le logo de Fukuoka Sanix Bomuzu
en 2003

 
1518557058-568284290973.jpg
Reuben Parkinson face aux Fidji,
le 23 octobre 2003
Sanix Corporation poursuit sa domination en ligue Ouest A et remporte trois autres titres de champion consécutif (2000, 2001 et 2002). Mais à chaque fois, il voit son chemin s'arrêter au premier tour dans le tournoi national des sociétés. Son titre de 2002 lui permet au passage d'intégrer la toute nouvelle Top League japonaise, qui va faire ses grands débuts en 2003. Pour cela, le club change de nom et se fait dès lors renommer Fukuoka Sanix Bomuzu ou plus communément Fukuoka Sanix Bombs.

A cette époque, les premières stars étrangères historiques du club sont parties et ont été remplacées par une nouvelle vague: les internationaux à 7 néo-zélandais 
Damian Karauna et Matua Parkinson et le 3ème ligne néo-zélandais Deon Muir (2003-2009).

Quant au centre 
Reuben Parkinson, frère de Matua Parkinson et lui aussi dans le club, il sera sélectionné en 2003 par le technicien nippon Shogo Mukai et participera à la coupe du monde de rugby de 2003 en Australie. Un autre néo-zélandais débarque aussi: le 2ème/3ème ligne Hare Makiri.
Les débuts de Fukuoka Sanix Bomuzu en Top League japonaise sont prometteurs avec une victoire dès la 1ère journée contre Kubota Spears le 14 septembre 2003. Mais l'équipe de Munakata va enchaîner ensuite une longue série de défaites.

Elle perd lors de la dernière journée un match décisif contre 
Kintetsu Liners (45 à 42), le 25 janvier 2004, suite à une pénalité de Yasumasa Shigemitsu à la 83ème minute qui l'envoie en 2ème division japonaise.

L'équipe est ainsi reléguée en 
Top Ligue Kyushu A. Renforcée par l'arrivée de l'ouvreur et international japonais Hiroaki Ito (ex-Aquila), ancien joueur emblématique de Suntory qui revient tout droit d'une pige en ItalieFukuoka Sanix Bomuzu pulvérise et remporte son championnat.
1518557068-219807sa03307.jpg
Vaincu par Kintetsu Liners,
Fukuoka Sanix Bomuzu est relégué
en 2ème division japonaise
1518557105-5688232005logoblues.gifLe logo de Fukuoka Sanix Blues en 2005 L'équipe gagne ensuite ses deux rencontres en Top Challenge contre Secom Rugguts (34 à zéro) le 16 janvier 2005 et Toyota Industries Corporation (41 à 36) le 23 anvier 2005 et retrouve ainsi la Top League japonaise un an après!

Durant l'intersaison, la sélection japonaise part en tournée en Amérique du sud. Hare Makiri fait ses grands débuts avec le Japon lors du désastre en Uruguay (défaite 24 à 18), le 16 aril 2005).

L'été 2005 voit le départ de nombreux cadres (les frères 
ParkinsonDamian Karauna et Hiroaki Ito). Le 2ème ligne sud-africain Jacques Deen, en provenance de Castres, débarque pour une pige d'une saison (2005-2006).

Fukuoka Sanix Blues poursuit son recrutement à l'étranger avec la venue de l'ouvreur Martin Kafka. L'international tchèque arrive tout droit alors du Racing-Métro 92 et s'engage une saison avec le club de Munakata (2005-2006).
 
Yuichiro Fujii, ancien joueur du club, en devient le nouveau manager (toujours en poste aujourd'hui encore en 2015). Le club quant à lui change de nom et se fait désormais appeler Fukuoka Sanix Blues, en hommage notamment à l'océan et le ciel visible depuis Fukuoka. Mais la nouvelle saison du club en Top League japonaise va s'avérer être un pur cauchemar.

Onze défaites en onze rencontres, humiliation sur humiliation avec dont celle du 1er octobre 2005 contre Toyota Verblitz (défaite 82 à 21). Fukuoka Sanix Blues termine bon dernier du championnat avec un goal-average de - 409 et deux petits points au compteur! Fort heureusement, l'équipe gagnera son maintien après son succès en barrage contre Kintetsu Liners (46 à 20), le 11 février 2006, prenant au passage sa revanche de 2004.

 
1518557125-836446kafka.jpg
Martin Kafka
1518557148-2400961681.jpg
Le jeune ouvreur Kosei Ono lors de la défaite 
face à Suntory Sungoliath (55 à 26),
le 5 janvier 2008
Durant l'été 2006, l'équipe de Munakata se renforce avec du très lourd pour ne pas revivre pareille saison. Deux internationaux tongiens du Top 14 rejoignent le club: le 3ème ligne du Stade Toulousain, Isitolo Maka (2006-2009) et le 3/4 de BayonnePila Fifita (2006-2011).

L'international à 7 fidjien 
Amasio Valence arrive aussi. Le tongien Fale Simitaitoko (Tokuyama) rejoindra aussi le club (2006-2008) avant ensuite de se lancer dans la carrière de lutteur professionnel. Avec un tel effectif, les résultats sont au rendez-vous et Fukuoka Sanix Blues termine à une très belle 9ème place lors de la saison 2006/2007. Sa meilleure historiquement en Top League japonaise! Durant l'intersaison 2007, le club de Munakata recrute le jeune ouvreur Kosei Ono (Christchruch Boys HS).

A tout juste 20 ans, il a passé toute sa jeunesse en 
Nouvelle-Zélande et offre un profil atypique. Il est alors un grand espoir du rugby nippon malgré son petit gabarit à l'ouverture. Il sera sélectionné avec le Japon par le technicien néo-zélandais John Kirwan lors de la coupe du monde de rugby de 2007.

En Top League japonaise, la saison 2007/2008 est un calvaire pour le club nippon qui retombe au fond du gouffre, malgré le derby remporté contre Coca-Cola West Red Sparks (17 à 13), lors de la première journée. Fukuoka Sanix Blues prend plusieurs branlées: 72 à 05 contre Sanyo Wild Knights, 45 à zéro contre NEC Green Rockets et 55 à 26 contre Suntory Sungoliath. Heureusement pour le club cette saison-là, d'autres équipes auront été bien plus faibles (Ricoh Black Rams et surtout Mitsubishi Sagamihara Dynaboars).

Les hommes de Yuichiro Fujii terminent 12èmes du championnat et sauveront leur maintien lors de leur large succès en barrage contre Mazda Blue Zoomers (79 à 10), le 9 mars 2008. A l'intersaison 2008, l'effectif est renforcé avec l'arrivée de l'international à 7 néo-zélandais Tafai Ioasa (2008-2013).

 
1518557183-667392ss125216680031616212859img0816.jpg
Le 5 septembre 2009, Fukuoka Sanix Blues remporte le derby de Fukuoka
face à Kyuden Voltex (25 à 15) au Level-5 Stadium, devant plus de 6 000 spectateurs!

Lors de la saison 2008-2009, Fukuoka Sanix Blues ne fait guère mieux (11ème) et sauve sa place en Top League japonaise en barrage contre Toyota Shokki Shuttles (38 à 22), le 14 février 2009. A l'été 2009, le 3ème ligne néo-zélandais Deon Muir quitte le club après six saisons. En sens opposé, Fukuoka Sanix Blues profite de la relégation d'IBM Japan Big Blue et de ses problèmes d'endettements pour recruter deux de ses joueurs: le 2ème/3ème ligne Jake Paringatai (2009-2013) et le 3ème ligne tongien Tuvi Mahe (2009-2013).

La saison 2009/2010 montre un autre visage de l'équipe qui terminera à une exceptionnelle 7ème place au classement! Le premier derby de Fukuoka de la saison, joué le 5 septembre 2009, aura été remporté par Fukuoka Sanix Blues face à Kyuden Voltex (25 à 15), devant plus de 6 000 spectateurs!

 
1518557222-535534img0.jpg
Le 2ème ligne All Black Brad Thorn sous le maillot de Fukuoka Sanix Blues

A l'été 2010, le club de Munakata recrute deux joueurs néo-zélandais: les 3/4 Siliva Ahio (Rissho) et Karne Hesketh (Otago). Fukuoka Sanix Blues termine 8ème de la Top League japonaise lors de la saison 2010/2011 en prenant notamment sa revanche dans le derby de Fukuoka contre Coca-Cola West Red Sparks (22 à 17), le 4 septembre 2010. En 2011, le club frappe un nouveau grand coup médiatique avec le recrutement du 2ème ligne All Black champion du monde Brad Thorn (2011-2013)! Mais malgré cette arrivée, les Sanix Blues réalisent une très mauvaise saison. 11ème au final du championnat, il se sauveront en barrage (une fois de plus) avec leur victoire contre Toyota Shokki Shuttles (39 à 17), le 3 mars 2012.
 
1518557253-8511372013251228475yl0y.jpg
Le 3 février 2013, le Springbok Ryan Kankowski et Toyota Shokki Shuttles envoient Fukuoka Sanix Blues en 2ème division japonaise

Le départ du club de l'international nippon Kosei Ono vers Suntory Sungoliath à l'été 2012 est une pure catastrophe pour l'équipe de Munakata qui perd son cadre essentiel. Et ce qui suit n'est que pure logique. Fukuoka Sanix Blues réalise l'une des pires saisons de son histoire: une seule victoire lors du derby de Fukuoka contre Kyuden Voltex (31 à 13) le 1er septembre 2012 puis onze défaites consécutives derrière!

Dernier du championnat, le club japonais peut encore sauver sa place dans une Top League japonaise qui va bientôt passer à 16 clubs. Mais le 3 février 2013, Fukuoka Sanix Blues est battu à la surprise générale par Toyota Shokki Shuttles (34 à 28)! Le club de Munakata est alors relégué en Top Ligue Kyushu A.

 

Le 26 janvier 2014, Fukuoka Sanix Blues bat Honda Heat (30 à 16) et remonte en Top League japonaise!

L'intersaison 2013 voit le départ d'une marée de joueurs (Brad ThornJake Paringatai, Tuvi Mahe, etc...). Fukuoka Sanix Blues renouvelle totalement son effectif: les piliers néo-zélandais Ben May et Jacob Ellison, le 2ème ligne sudafricain Jacques Potgieter, l'international samoan Faatiga Lemalu, l'ancien international nippon Bryce Robins (ex-Honda Heat) et bien d'autres viennent renforcer l'équipe de Munakata.

Comme attendu, les hommes de Yuichiro Fujii écrasent leur championnat et remportent le 6ème titre de la Top Ligue Kyushu A (ex-ligue Ouest A) du club nippon! Qualifié pour le Top Challenge 1, Fukuoka Sanix Blues va battre successivement Mitsubishi Sagamihara Dynaboars (34 à 20), Yokogawa Musashino Atlastars (113 à 07) et Honda Heat (30 à 16), gagnant ainsi son ticket pour la remontée en Top League japonaise!

 
1518557310-701265photo01.jpg
La cérémonie de la signature de l'accord conclue
entre le club nippon et la ville de Munakata, le 29 avril 2014
A peine promu, le club de Munakata (Fukuoka) va connaître un bouleversement majeur. Fukuoka Sanix Blues est en effet renommé Munakata Sanix Blues suite à l'accord de coopération entre le club japonais, dont le siège se situe à Munakata et la ville nippone. La cérémonie de la signature, qui conclut cet accord, a lieu le 29 avril 2014 dans la ville de Munakata

De nombreux personnages importants participent à cette cérémonie: le président de la Japan Rugby Football Union,Yoshiro Mori, le gouverneur de FukuokaHiroshi Ogawa, le maire de MunakataHiromi Tanii, le millardaire et président de Sanix CorporationShinichi Munemasa et le manager de Fukuoka Sanix BluesYuichiro Fujii.
De retour en Top League japonaise dans un championnat avec une nouvelle formule depuis 2013, Munakata Sanix Blues connait une saison bien galère malgré l'arrivée du centre néo-zélandais Dwayne Sweeney (Chiefs).

Bon dernier des play-downs (cinq défaites en cinq rencontres) à deux journées de la fin, le club de 
Munakata semble se diriger tout droit vers une relégation en 2ème division japonaise...
1518557335-7252003192192014logosanix.png
Le logo de Munakata Sanix Blues depuis 2014

Personnages importants:

Schinichi Munemasa: milliardaire et PDG de Sanix Corporation, ce dernier n'est pas un fan à l'origine de rugby. Mais tout va changer quand son fils, délinquant, va transformer totalement sa mentalité et devenir enfin quelqu'un de bien en intégrant un club de rugby. Schinichi Munemasa va dès lors voir le rugby comme un sport à part et avec des valeurs et investir grandement dans ce sport. Outre son club de rugby, il créera ainsi en 2000 le
Sanix World Rugby Youth Tournament.

Liste des internationaux japonais passés par Munakata Sanix Blues:

Graeme Bachop (1967- , 8 caps): ancien 1/2 de mêlée de Sanix Corporation. Ancien international All Black (1992-1995), il intègre le club japonais en 1996. Avec l'équipe de Munakata, il remportera troisfois la ligue Ouest A (1999, 2000 et 2001). International nippon à huit reprises, il sera appelé par la sélectionneur Seiji Hirao et fêtera sa première cape avec le Japon lors de la victoire contre le Canada (23 à 21), le 1er mai 1999. Il participera à la coupe du monde de rugby avec les Cherry Blossoms cette année-là. Bien plus tard, alors manager des Highlanders, il fera venir l'international nippon Fumiaki Tanaka dans son équipe, dès le Super Rugby 2013. Un moment historique pour le rugby japonais.

Jamie Joseph (1969- , 9 caps): 
ancien 3ème ligne de Sanix Corporation. Mythique international All Black (1989-1995), il intègre le club japonais après la coupe du monde de rugby de 1995. Avec l'équipe de Munakata, il remportera trois fois la ligue Ouest A (1999, 2000 et 2001). International nippon à huit reprises, il sera appelé par la sélectionneur Seiji Hirao et fêtera sa première cape avec le Japon lors de la victoire contre le Canada (23 à 21), le 1er mai 1999. Il participera à la coupe du monde de rugby avec les Cherry Blossoms cette année-là.

Reuben Parkinson (1973- , 10 caps): ancien centre de Fukuoka Sanix Bomuzu. Frère de l'international All Black à 7 Matua Parkinson, il évoluera sous le maillot du club nippon au début des années 2000. International japonais de 2003 à 2005, il aura participé à la coupe du monde de rugby de 2003 en Australie.

Hiroaki Ito (1975 , 2 caps): ancien 1/2 de mêlée de Fukuoka Sanix Bomuzu. Joueur de Suntory dans les années 90, il réalise une pige en Italie lors de la saison 2003/2004 à Aquila avant de rentrer au pays et de jouer la saison 2004/2005 avec le club de Munakata. Il remportera le titre de la Top Ligue Kyushu A (2004), participant ainsi à la remontée de l'équipe en Top League japonaise. International nippon à deux reprises en 2004, il aura gagné le championnat d'Asie des nations de 2004.


Hare Makiri (1978 , 26 caps): ancien 2ème/3ème ligne de Fukuoka Sanix Blues. Néo-zélandais d'origine, il rejoint le club nippon en 2003. Joueur emblématique de l'équipe de Munakata, il remportera deux titres de la Top Ligue Kyushu A (2004 et 2013). Il prendra sa retraite sportive en 2014. International nippon à 26 reprises entre 2005 et 2008, il participera avec le Japon à la coupe du monde de rugby de 2007 en France

Kosei Ono (1987 , 24 caps): ancien 1/2 d'ouverture de Fukuoka Sanix Blues. Japonais ayant passé son enfance en Nouvelle-Zélande, il rejoint le club de Munakata en 2007, à l'âge de 20 ans. Joueur habile, il se montrera vite comme un cadre indispensable de l'équipe. Ambitieux, il rejoindra Suntory Sungoliath en 2012 avec qui il réalisera le doublé Top League japonaise/All Japan Championship lors de la saison 2012/2013.

International nippon dès 2007, il participera à la coupe du monde de rugby avec le Japon cette année-là. Plus utilisé sous John Kirwan ensuite, il sera finalement relancé en sélection avec les Brave Blossoms à partir de 2012 avec le nouveau sélectionneur Eddie Jones. Très apprécié du technicien australien, Kosei Ono a de très grandes chances de participer à la coupe du monde de rugby de 2015 en Angleterre avec le Japon.

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2018 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.