Mazda Blue Zoomers: le grand club de la préfecture d'Hiroshima
Auteur: 
Hinato
Publié le: 28/09/2016


1518553727-46494644444.jpg

Nom: Mazda Blue Zoomers

Couleur: bleu et noir

Année de fondation: 1961

Affiliation ligue: Top Ligue Kyushu A

Palmarès:

Ligue Ouest A:

titres: 1972, 1983, 1987, 1991, 1993, 1995, 1996 et 1998

Top Ligue Kyushu A:

titres: 2007, 2008 et 2009
 
1518553735-200009119519938909874043283286891618551619289561n.png
Le logo de
Mazda Blue Zoomers
Dans les régions qui n'ont aucun club présent en Top League japonaise à l'heure actuelle, nous avons Hokkaido, le Tohoku, le Shikoku et le Chugoku. La dernière région nommée a pourtant un joli passé rugbystique avec Chugoku Electric Power et surtout Mazda Blue Zoomers. L'histoire débute en 1961, quand Toyo Kogyo, entreprise automobile, crée son club de rugby et le base à Fuchu, bourg situé dans la préfecture d'Hiroshima et où siège la société.

Il faudra attendre 1963 pour voir cette équipe faire ses premiers pas officiels. En 1972, Toyo Kogyo devient champion de la ligue Ouest A (première édition) en compagnie de 
JGSDF West et du mythique club de Nippon Steel Yawata. L'effectif tient à l'époque dans ses rangs un certain Fumiharu Shimazaki, centre et tout premier international japonais de l'histoire du club. Après son second titre de la ligue Ouest A en 1983, l'équipe prend officiellement le nom de Mazda Motor Corporation.

Viendra ensuite un troisième titre en 1987. Mais les grandes pages à venir sont devant. Dans les années 90, le club de Fuchu remporte cinq nouveaux titres de champion de la ligue Ouest A (1991, 1993, 1995, 1996 et 1998). Au niveau national, durant trois années de suite (1993, 1994 et 1995), l'équipe arrive jusqu'en 1/4 de finale. C'est les heures de gloire de Mazda Motor Corporation. Une prédiore où l'effectif a commencé à accueillir des joueurs étrangers tels que le néo-zélandais Stephen Miln, qui finira par porter le maillot des Cherry Blossoms en 1998.

Mais l'explosion de la bulle spéculative au Japon finit par avoir de grosses conséquences sur le club nippon qui doit diminuer ses dépenses. Il est alors question de rétrograder administrativement Mazda Motor Corporation en ligue Ouest B. Heureusement, cela n'arrivera pas. Le club ne joue plus les premiers rôles et passent désormais derrière les Sanix Corporation, Kyushu Electric Power et Coca-Cola West Japan. C'est en 2006 que l'équipe de Fuchu revient sur le devant de la scène.

 
1518553741-240998dsc3589.jpg
Le 3 octobre 2004, Mazda Motor Corporation est écrasé en championnat par Kyushu Electric Power (54 à 07)

Cette année-là, profitant des montées les saisons passées en Top League de Fukuoka Sanix Blues et Coca-Cola West Red Sparks, Mazda Motor Corporation termine deuxième de la Top Ligue Kyushu A derrière le champion Kyuden Voltex et se qualifie pour le Top Challenge. Malgré les présences dans l'effectif du numéro 8 international tongien Manako Tonga, du centre international fidjien Daniele Baleinadogo (au club depuis 2004) et du jeune deuxième ligne tongien Sione Timani, les bleus et noirs se font écraser par Tokyo Gas (78 à 12) et Honda Heat (74 à 10).

Avec la montée de Kyuden Voltex, Mazda Blue Zoomers (désormais appelé ainsi) n'a plus de rival en Top Ligue Kyushu A et remporte trois titres de champion consécutif (2007, 2008 et 2009). Mais pour ce qui est de la montée, les bleus et noirs vont échouer à trois reprises. Le 9 mars 2008, l'équipe est pulvérisée en barrage par Fukuoka Sanix Blues (79 à 10) malgré la signature de l'ailier fidjien Duane Luki. La saison suivante, malgré la signature du centre tongien Lomani Tongo TongoMazda Blue Zoomers échoue à nouveau en match de barrage face à Kyuden Voltex (31 à 12), le 14 février 2009.

Enfin, lors de la troisième saison consécutive, le club de Fuchu est vaincu en barrage par Ricoh Black Rams (59 à 12), le 13 février 2010. La saison suivante, Mazda Blue Zoomers recrute le centre néo-zélandais Rena Schuster et termine 2ème de la Top Ligue Kyushu A, Kyuden Voltex (relégué de Top League), remportant le titre de champion.

L'équipe se qualifie toutefois pour le Top Challenge 2 mais n'arrivera pas à se qualifier pour le Top Challenge 1, vaincu par Honda Heat (52 à 27) et Tokyo Gas (53 à 22). Lors de la saison 2011/2012, Mazda Blue Zoomers passe à côté et n'est que 3ème de la Top Ligue Kyushu A, derrière la surprenante équipe de JR Kyushu Thunders (2ème).

 
1518553739-279780dsc8180.jpg
Lomano Lemeki sous le maillot de Mazda Blue Zoomers en 2011

On notera que cette saison-là, un jeune joueur du nom de Lomano Lemeki, en provenance de Canon Eagles, rejoignait l'effectif! En 2012, le club de Fuchu est 2ème derrière Coca-Cola Red Sparks et se qualifie à nouveau pour le Top Challenge 2. Mais une fois encore, les bleus et noirs ne passeront pas ce tour, écrasés par Honda Heat (33 à 07) et Mitsubishi Sagamihara Dynaboars (81 à 07). En 2013, Mazda Blue Zoomers signe les tongiens Havelu Paulofa Finau (3ème ligne) et Lelea Fafine (centre). Le club est encore 2ème de la Top Ligue Kyushu A derrière le champion Fukuoka Sanix Blues.

Malgré son succès contre Yokogawa Musashino Atlastars (41 à 24), l'équipe n'atteindra pas le Top Challenge 1 après son revers contre Chubu Electric Power (39 à 27). A l'intersaison 2014, Mazda Blue Zoomers voit le départ de sa star, l'international japonais à 7 Lomano Lemeki, vers Honda Heat.

Les résultats ne suivent plus et les deux saisons qui suivront, l'équipe terminera troisième de la Top Ligue Kyushu A malgré les arrivées en 2015 du centre néo-zélandais Joe Kamana (Melbourne Rising), frère cadet de l'arrière James Kamana (Kamaishi Seawaves) et du 3ème ligne Nam Jong Seong (Meiji Univ.), devenu depuis international sud-coréen.

Emmené par son manager Hideaki Sakamoto, Mazda Blue Zoomers a désormais pour objectif de terminer dans les deux meilleures équipes de la Top Ligue Kyushu A et ainsi intégrer la Top Challenge League en 2017, la nouvelle 2ème division nationale japonaise de rugby et ainsi écrire de nouvelles grandes pages de son histoire!

 
1518553743-301575006.jpg
Le 12 décembre 2013, Mazda Blue Zoomers s'incline à la surprise générale contre Chubu Electric Power (39 à 27)
et dit au revoir à ses chances de qualification pour le Top Challenge 1
 
Liste des internationaux japonais passés par Mazda Blue Zoomers:
 
Fumiharu Shimazaki (1945- , 10 caps): ancien centre de Toyo Kogyo. Passé par Hosei Univ., il remporte notamment deux titres du championnat national universitaire en 1965 et 1968. Il gagne la première édition de la ligue Ouest A en 1972.

International japonais à dix reprises, il aura été du match légendaire face à l'Angleterre (défaite 06 à 03), le 28 septembre 1971. Avec les Cherry Blossoms, il aura remporté le championnat d'Asie des nations en 1970 et en 1972. Après sa retraite de joueur, il entraînera Mazda Motor Corporation et Hosei Univ. (à partir de 1985). Son fils, Daichi Shimazaki (lui-aussi centre), aura remporté le championnat national universitaire en 1993 avec Hosei Univ. après avoir battu Waseda Univ. (30 à 27).


Kojiro Yoshinaga (1961- , 6 caps): ancien centre de Mazda Motor Corporation. Passé par Nippon Sport Science Univ., il est convoqué par le sélectionneur Hitoshi Oka et fête sa première cape avec le Japon lors de la défaite contre la Corée du sud (24 à 22), le 29 novembre 1986. Il est à l'heure actuelle le seul joueur de l'histoire de Mazda Blue Zoomers à avoir participé à une coupe du monde rugby. C'était lors de la première édition, en 1987.

Stephen Miln (1967- , 5 caps): ancien arrière de Mazda Motor Corporation. Convoqué par le sélectionneur Seiji Hirao, il aura connu cinq sélections avec le Japon en 1998 et inscrit 34 points durant sa carrière internationale.

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2018 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.