Les Sunwolves pulvérisés par les Chiefs
Auteur: 
Hinato
Publié le: 24/03/2018


1521978686-0.jpg
Michael Leitch et ses coéquipiers n'auront jamais fait le poids face aux Chiefs
 
Aujourd'hui se déroulait dans le mythique Chichibunomiya Stadium de Tokyo le cinquième match de la saison 2018 en Super Rugby des Sunwolves. Après un bon point de bonus défenif ramené de la défaite chez les Lions (40 à 38), on espérait voir ce niveau dans la continuité. Mais les visiteurs vont vite nous faire comprendre l'écart qu'il y a entre les deux équipes. Les néo-zélandais déroulent et l'ailier Solomon Alaimalo plaqué par Michael Leitch, fixe Fumiaki Tanaka et remet intérieur au deuxième ligne Tyler Ardron qui franchit la ligne d'essai malgré le retour de Shota Horie.

Quelques minutes plus tard, les Sunwolves sont démolis en mêlée. Les Chiefs jouent la pénalité rapidement la mêlée et le deuxième ligne
Brodie Retallick marque un essai en force. Derrière les néo-zélandais réalisent une belle combinaion en touche laissant sur place Hosea Saumaki et envoyant le talonneur Nathan Harris derrière la ligne. Quelques instants plus tard, l'ouvreur Damian McKenzie va se balader dans la défense nippone et l'action va voir au bout l'ailier Solomon Alaimalo incrire un essai entre le poteaux. 28 à zéro au bout de vingt minutes de jeu catastrophiques...

Les locaux essaient de réagir mais manquent de réalisme à l'image de cet essai en force d'
Hosea Saumaki refusé après TMO. Les hommes de Jamie Joseph vont finalement ouvrir le compteur après un joli offlaod de Michael Leitch pour envoyer à l'essai l'ailier Semisi Masirewa malgré un en avant très flagrant au passage. Le score est de 28 à 05 à la pause. Dès la reprise, l'ailier Hosea Saumaki réalise un exploit personnel en inscrivant un essai de 60 mètres, profitant de sa puissance physique.

Derrière, les Sunwolves vont exploser face à un très grand
Damian McKenzie à la baguette et encaisser cinq nouveaux essais. Au final, la franchise japonaise s'incline très lourdement face aux Chiefs sur le score sans appel de 61 à 10. Dominés en conquête, en technique, en vitese et en intelligence de jeu, les hommes de Jamie Joseph n'auront pas vu le jour dans cette rencontre. La charnière expérimentée Fumiaki Tanaka/Yu Tamura aura été en dessous de tout.

Shota Horie aura été catastrophique en lancer en touche. Mais alors que dire de la ligne des 3/4!
Hosea SaumakiMichael LittleTimothy Lafaele, Semisi Masirewa et Lomano Lemeki, ils auront été tous catastrophiques en défense montrant clairement leur lenteur et à certains moment même du moins d'efforts possibles pour essayer de défendre! Une honte absolue pour des joueurs professionnels! Beaucoup de joueurs dans cette équipe n'ont strictement rien à y faire et ne méritent pas non plus leur place (encore à obtenir pour certains) chez les Brave Blossoms.

Cinq défaites en cinq matchs malgré un renfort de contingents étrangers (quatre joueur nippons sur le terrain à la fin du match) qui voient aussi le public japonais du Chichibunomiya Stadium y adhérer de moins en moins, les Sunwolves pourraient bien  quitter le Super Rugby et disparaître en 2020 à ce rythme. Les hommes de Jamie Joseph vont pouvoir travailler désormais car la franchise nippone ne jouera pas la semaine prochaine avant d'accueillir les Waratahs le 7 avril prochain.

 
Sunwolves   10 - 61   Chiefs


Chichuibunomiya Stadium | 13 464 spectateurs |

Arbitre: William Houston (ARU). Arbitres assistants: Akihisa Aso, Tasuku Kawahara et Minoru Fuji
 

Pour les Sunwolves:

2 essais de: Semisi Masirewa (36') et Hosea Saumaki (42')

Pour les Chiefs:

9 essais de: Tyler Ardron (04'), Brodie Retallick (12'), Nathan Harris (17'), Solomon Alaimalo (20', 53'), Damian McKenzie (45', 65'), Liam Polwart (74') et Sean Wainui (78')
8 transformations de: Damian McKenzie (04' 12', 17', 20', 53', 65', 74', 78')

Laisser un commentaire sur cette page

  • Skyrim75 dit :
    24/3/2018

    La défense de Little et Lafaele en particulier c'était niveau Top Challenge League. Derrière on a de sérieux problème de qualités de joueurs. Ils sont où les Yamasawa, Fujita, Matsuda, Emi et compagnies? Espérons les retours rapides de Tatekawa, Matsushima, Yamada et surtout Fukuoka.

  • Tokyro dit :
    24/3/2018

    Mais même l'équipe des Sunwolves de la première saison faisait des matchs moins ridicules!

  • Watanabe dit :
    24/3/2018

    Je rejoins gauron666. J'ai de plus en plus ce sentiment qu'il va falloir sacrifier la coupe du monde 2019 et supprimer les Sunwolves pour que le rugby japonais reparte de bon pied. Comme l'a écrit Hinato les Sunwolves se sont fait pulvériser en terminant le match avec quatre joueurs japonais. Tout cela ne rime plus à rien...

  • gauron666 dit :
    24/3/2018

    We do not have to be angry. This ridiculous project has nothing to do with Japanese rugby. All matches are lost, nor do spectators go to the stadium and that's good. No one is curious about the United Nations team. It's sad, but we have to endure it. My hope is that after 2020, Joseph and his beloved mercenaries will finally blow up. Then a normal coach comes in and starts to give a chance to young Japanese players. I'm talking about the national team, the Sunwolves will be gone. Unfortunately, we have to sacrifice the World Cup 2019 and it's sad, instead of the Japanese rugby resurrected, so the fools kill him and the Japanese rugby disappear from the consciousness of ordinary people. God, I wish I could change it, but I'm nothing, and no one will listen to me.


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.