Les Sunwolves prennent une grosse branlée
Auteur: 
Hinato
Publié le: 15/04/2016


1519141129-1.jpg
L'ailier Sergeal Petersen aura inscrit un hat trick face aux Sunwolves

Aujourd'hui se déroulait dans le  Free State Stadium de Bloemfontein le septième match en Super Rugby des Sunwolves, la nouvelle franchise japonaise, face aux Cheetahs. Cette rencontre devait marquer la fin de la tournée sud-africaine des nippons. Avec les absences du 2ème ligne Timothy Bond (suspendu 4 semaines), ainsi que du 2ème ligne Shinya Makabe (Suntory Sungoliath) et de l'ailier Akihito Yamada (Panasonic Wild Knights) et un XV de départ encore pas mal modifié (surtout la ligne de 3/4) avec beaucoup de joueurs épuisés par ces longs trajets, on s'attendait à un match difficile.

On fera court. Le match aura été à sens unique. Les Sunwolves auront été à côté de la plaque: une défense porte ouverte (25 plaquages manqués sur 59 tentés, près d'un sur deux!), des essais offerts (Tusi Pisi, Tomas Leonardi, Yu Tamura), une mêlée pulvérisée, etc... 14 essais à deux et un match plié à la pause (45 à 03). Les japonais paient une tournée sud-africaine longue et des voyages à répétition, une infirmerie pleine et un banc qui ne répond absolument pas au niveau. Au final, les Sunwolves auront été pulvérises sur le score sans appel de 92 à 17, le plus score du Super Rugby cette année, mais pas le record absolu, les Reds et les Waratahs ayant fait pire dans le passé.

Ironie de l'histoire, la franchise japonaise prend sa plus grosse branlée dans le même stade de Bloemfontein dans lequel en 1995, le Japon avait encaissé sa plus grande défaite en coupe du monde face à la Nouvelle-Zélande (équipe B All Black alignée) sur le score de 145 à 17. Le désastre d'aujourd'hui va porter un coup terrible à l'équipe et aux supporters qui pourraient bien déserter le Chichibunomiya Stadium de Tokyo la semaine prochaine alors que les Sunwolves tenteront de remporter leur premier succès historique face aux Jaguares. Cela pourrait aussi accélérer l'arrivée des cadres internationaux nippons dans la franchise l'an prochain à la vue du faible niveau de plusieurs joueurs, notamment étrangers (exemple de Tomas Leonardi).
 
Cheetahs   92 - 17   Sunwolves


Free State Stadium |  spectateurs |

Arbitre: Nick Berry (ARU). Arbitres assistants: Angus Gardner (ARU), Lourens van der Merwe (SARU) et Marius Jonker (SARU)
 

Pour les Cheetahs:

14 essais de: Torsten van Jaarsveld (06'), François Venter (08'), Uzair Cassiem (14'), Raymond Rhule (17'), Sergeal Petersen (20', 32', 74'), Shaun Venter (25'), Hilton Lobberts (42'), Clayton Blommetjies (45'), Paul Schoeman (63', 77', 79') et Jacques du Toit (69')
11 transformations de: Niel Marais (07', 09', 15', 18', 33', 43', 46', 64') et Fred Zeilinga (75', 78', 80')

Pour les Sunwolves:

2 essais de: Derek Carpenter (47') et Mifiposeti Paea (59')
2 transformations de: Tusi Pisi (48', 61')
Une pénalité de: Tusi Pisi
 (03')

Laisser un commentaire sur cette page

  • www.japonrugby.net dit :
    16/4/2016

    Il est vrai que le trop grand nombre de joueurs étrangers (9 titulaires hier!) est en train d'handicaper cette équipe des Sunwolves. Les Durutalo, Bond, Pisi, Viljoen sont bons mais à côté on se tape des Paea, Leonardi et autres qui ne sont pas au niveau et détruisent le peu de cohésion et de communication dans l'équipe. Hier Tatekawa était perdu alors que je le trouvais largement meilleur dans une ligne de 3/4 japonaise pas des plus exceptionnelles mais solide et cohérente. Les meilleures performances des Sunwolves ont été à chaque fois avec une majorité de japonais titulaires. L'avenir nous confirmera (ou non) si cela a un lien.

  • gauron666 dit :
    16/4/2016

    I've said it, too foreign players in the Japanese team simply can not work. Why not play Yamanaka, Usami, Murata, Ando, Yamashita, Sasakura it just never know. Leonardi is a joke, Kyosuke Horie onset. A E.Jones he gives his advice, only to deride. We must endure this year, but what if they fail to sign next season's Japanese national team players, then what? World Cup 2019 will expire then rugby someone else interested in Japan? Sunwolves survive? Without winning the future is uncertain.

  • www.japonrugby.net dit :
    15/4/2016

    Je ne l'ai pas mentionné dans l'article, mais Shota Horie a parlé après-match du tremblement de terre meurtrier au pays. Il semble que cela a pas mal affecté plusieurs joueurs de l'équipe. Surtout qu'un nouveau gros tremblement de terre s'était déclaré et une alerte au tsunami déclenchée juste avant le début de la rencontre... Ambiance...

  • Skyrim75 dit :
    15/4/2016

    Les répercussions de cette humiliation peuvent aussi néfastes que le carton historique de 1995 contre la Nouvelle-Zélande. On aura vite la réponse la semaine prochaine au Chichibunomiya Stadium lors du match face aux argentins.

  • Kenzaki dit :
    15/4/2016

    Comment c'est possible de manquer toujours autant de plaquages?

  • Tokyro dit :
    15/4/2016

    Quand tu encaisse un carton pareil contre une équipe que tu as failli battre il y a à peine un mois, c'est que la tournée sud-africaine a laissé des traces (et pas que physiques).

  • gauron666 dit :
    15/4/2016

    It hurts, now to show the real fans. Victory is now probably unrealistic, 16 losses is a sad certainty. But, for the players not to lose faith in himself. Unfortunately Hammett is a dilettante, while ignoring the good japanese players and builds foreign waste.


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.