Les Sunwolves n'ont pas existé face aux Cheetahs
Auteur: 
Hinato
Publié le: 27/05/2017


1519132749-409335300.jpg
Pas de miracle pour YU Tamura et ses coéquipiers face aux Cheetahs aujourd'hui

Aujourd'hui se déroulait dans le mythique Chichibunomiya Stadium de Tokyo le douzième match en Super Rugby cette saison des Sunwolves, face aux Cheetahs. Après une défaite face aux Sharls (38 à 17) la semaine passée, les hommes de Filo Tiatia voulaient remporter un deuxième succès cette année pour leur retour devant leur public.

Les visiteurs prennent rapidement possession du ballon et occupent le camp nippon. Et après plusieurs sauvetages héroïques, les japonais craquent sur un essai en force du troisième ligne 
Uzair Cassiem. Les Sunwolves rendent trop souvent le ballon à leur adversaire en utilisant trop souvent le jeu au pied. De fait, les sud-africains marquent un second essai juste avant la mi-temps par leur troisième ligne rentrant Niell Jordan. A la pause, les Sunwolves sont déjà mennés 14 à zéro.

Dès l'entame de la seconde période, les Cheetahs profitent d'un ballon perdu par les locaux et contre-attaquent et l'ouvreur
Niel Marais va à l'essai. Mais les hommes de Filo Tiatia n'abdiquent pas et sur un nouveau temps fort, le deuxième ligne Sam Wykes passe la ligne! Les nippons continuent d'attaquer et percent à nouveau la défense sud-africaine grâce à une très belle combinaison Harumichi Tatekawa/Yu Tamura, ce dernier addressant une longue passe à l'ailier Shota Emi qui aplatit!

Mais l'arbitre australien du jour
Will Houston refuse l'essai pour un en avant inexistant sans faire appel au TMO. A la 67ème minute, le troisième ligne Uzair Cassiem franchit à nouveau la ligne d'essai nippone et y va de son doublé. La rencontre est pliée. Derrière, les Sunwolves essayent de marquer à nouveau mais craquent physiquement et mentalement et encaissent trois autres essais dans les dix dernières minutes de la partie.

Au final les Sunwolves s'inclinent sur le score lourd de 47 à 07 face aux Cheetahs. Les japonais auront manqué d'explosivité derrière, Takaaki Nakazuru n'est pas du niveau de Kenki Fukuoka à l'aile, et les absences de deux tauliers importants devant, Ed Quirk et Willie Britz, auront beaucoup pesé sur une équipe qui commence à payer ses longs déplacements et la tournée néo-zélandaise. On notera malgré la déception les bonnes performances de Sam Wykes, de la charnière Fumiaki Tanaka/Yu Tamura, de Keita Inagaki et du capitaine Harumichi Tatekawa, qui revient en grande forme. Dans les déceptions, on est obligé de noter une fois encore le match très moyen voir mauvais de Takaaki Nakazuru à l'aile.

Ce dernier ne marque pas de points face à ses concurrents en sélection que sont Lomano Lemeki, Yoshikazu Fujita et Akihito Yamada, en plus de Kenki Fukuoka. Derek Carpenter (au centre) aura aussi été assez transparent. Les Sunwolves vont désormais faire une pause avec les tests matchs de novembre. On saura à priori le groupe japonais pour affronter la Roumanie et l'Irlande ce lundi 29 mai. Un effectif dans lequel contrairement à l'an dernier où l'on retrouvera c'est certain une très forte majorité des joueurs de la franchise nippone. Shota Emi devrait être l'un des grands gagnants du Super Rugby cette année à intégrer et faire ses débuts avec les Brave Blossoms dans quelques semaines.
 
Sunwolves   07 - 47   Cheetahs


Chichibunomiya Stadium | 12 898 spectateurs |

Arbitre: Will Houston (ARU). Arbitres assistants: Shuhei KuboAkihisa Aso et Minoru Fuji
 

Pour les Sunwolves:

Un essai de: Sam Wykes (48')
Une transformation de: Yu Tamura (48')

Pour les Cheetahs:

7 essais de: Uzair Cassiem (17', 67'), Niell Jordan (40'), Niel Marais (42'), Torsten van Jaarsveld (71'), Tian Meyer (76') et Sergeal Pietersen (80')
6 transformations de: Niel Marais (17', 40', 67', 71', 76') et François Uys (80')

Laisser un commentaire sur cette page

  • gifufighter dit :
    5/6/2017

    Le pb de garder le ballon en main c'est qu'il faut avancer... et là comme dit Hinato il manque trop de puissance.
    Se déplacer beaucoup comme faisait le Japon à la RWC2015 n'est pas je pense une option viable sur une saison complète de plusieurs mois. Il faut des joueurs toujours au top, d'un niveau égal quelque soit le bonhomme sur le terrain, bref quasi impossible avec le réservoir de joueurs nippons.
    Le pied ce n'est pas "mauvais" mais il faut derrière plaquer et mettre la pression. Et là on voit que les joueurs japonais ont du mal car en Université ou au lycée ils n'ont jamais connu ce style de jeu. On le voit en top league, mis à part Verblitz qui s'est reposé sur un gros jeu d'avant et un 10 classique avec un ligne de 3/4 assez rugueuse.

  • Watanabe dit :
    27/5/2017

    Moins humiliant que l'an dernier mais c'est un sacré contre-coup après les dernières belles performances.

  • Kenzaki dit :
    27/5/2017

    Il y avait un coup à faire et les Sunwolves sont passés à côté. Emi je le trouve moins flamboyant à l'aile (meilleur en 15) et Nakazuru, c'est le maillot faible de l'équipe. Hinato le dit dans l'article mais il est très loin du niveau des Fujita, Lemeki, Yamada et j'en passe.

  • Tokyro dit :
    27/5/2017

    Hinato le dit et il a raison. On utlise trop le jeu au pied. Les Sunwolves n'ont pas vu le ballon ce matin. C'est inquiétant car c'est les mêmes consignes en sélection.


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.