Les japonais toujours aussi désastreux
Auteur:
Hinato
Publié le: 04/05/2014


Derniers de leur poule après une première journée désastreuse, les homme de Tomohiro Segawa affrontaient en 1/4 de finale Bowl l'Argentine. Mais comme la veille, les japonais, malgré une volonté de jeu, offraient trop de cadeaux à l'adversaire (plaquages manqués, fautes, en avants) à l'image de ce carton jaune totalement stupide pris par Josefa Lilidamu (Ryutsu Keizai) suite à sa rentrée sur le côté du ruck, le tout à 50 centimètres des yeux de l'arbitre...

Le Japon s'inclinait logiquement 07 à 35 contre l'Argentine, Masaki Watanabe (Ricoh Black Rams) sauvant l'honneur des nippons. En 1/2 finale shield, le Japon rencontrait les Etats-Unis, un adversaire aussi maladroit que le pays du soleil levant. Les japonais profitaient d'une infériorité numérique adverse (carton jaune de Garret Bender) pour mener à la pause 07-00, grâce à un nouvel essai de Masaki Watanabe. En début de seconde période, toujours à sept contre six, les nippons se faisaient contrer et Ryan Matias allait à l'essai. Les américains, de nouveau à sept contre sept, profitait d'une faute de Katsuyuki Sakai pour jouer rapidement sur la ligne des cinq mètres japonais et inscrirent leur second essai.

Mené 14 à 07, le Japon allait égaliser en toute fin de rencontre grâce à un exploit personnel de Kosuke Hashino (Canon Eagles), suite à un nouveau carton jaune côté américain (Brett Thompson). Heureux de ne pas voir les américains marquaient l'essai de la victoire dans l'extra-time, ce sont les nippons qui allaient l'inscrire par 
Dai Ozawa (Toyota Verblitz), qui était resté jusqu'ici dans ce tournoi très peu inspiré et au niveau. Véritables miraculés, les japonais se qualifiaient pour la finale Shield. Mais en finale, les nippons, toujours dans leurs travers, allaient s'incliner très logiquement face au Pays de Galles (12-29), malgré deux essais de Katsuyuki Sakai et Kosuke Hashino, les deux seuls japonais au niveau ce week-end.

Le Japon termine au final 14ème du tournoi à 7 de Glasgow, malgré de très mauvaises perfomances (hormis contre l'Angleterre hier). Les absences de Lomano Lemeki, Jamie Henry, Yoshikazu Fujita et Kenki Fukuoka expliquent en partie le faible niveau de l'équipe comparée aux tournois à 7 de Tokyo et d'Hong Kong le mois dernier, mais il n'explique pas tout. Les japonais, à l'image de Lote Tuqiri, Josefa Lilidamu, Dai Ozawa, Yoshiya Hosoda et bien d'autres, ont failli individuellement, collectivement, techniquement et psychologiquement. Nous avons avons eu droit à une équipe en plein naufrage. Tomohiro Segawa a désormais quelques jours pour remobiliser ses troupes avant le dernier tounoir à 7 de la saison, celui de Londres

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.