Les japonais bons derniers
Auteur:
Hinato
Publié le: 01/04/2012

Ce week-end avait lieu le tournoi à 7 de Tokyo dans le cadre des HSBC Sevens World Series. Une semaine après leur très belle prestation au tournoi à 7 d'Hong Kong où ils ont raté de peu la qualification pour le circuit HSBC 2013, les hommes de Wataru Murata allaient jouer devant leur public au mythique stade Chichibunomiya StadiumVersé dans la poule A en compagnie des Fidji, de l'Angleterre et de la France, la tâche s'annonçait très difficile.

Sous les trombes d'eau
 
Malheureusement la pluie va venir vite gâcher la fête, dans les tribunes et sur le terrain, empêchant les équipes de pratiquer un jeu rapide comme à Hong Kong. Les japonais rentrent ainsi sur la pelouse sous la pluie et devant les quelques spectateurs courageux venus voir le tournoi samedi. Les anglais prennent vite l'avantage au score par un essai de Mat Turner (02').

Mais les hommes de Murata répondent quelques minutes plus tard par Takayuki Yamauchi (05'). A la pause, les japonais résistent donc aux anglais avec ce score de parité! Mais en seconde période, les anglais prennent définitivement l'avantage en inscrivant deux essais supplémentaires par Tom Powell (12') et Rob Vickerman (18'). Le Japon s'inclinait honorablement 15 à 05 face à l'une des meilleures nations du rugby à 7 du moment. 
 
Pour leur second match de poule, les nippons affrontaient l'ogre fidjien. Les fidjiens prennaient vite l'avantage au score par Naikadawa (02') et alourdaient le score par Lutumailagi (06'). Mais devant leur public, les japonais ne renonçaient pas et réduisaient le score par un essai de du joueur de Toshiba Brave Lupus, Takehisa Usuzuki (07').

A la pause, le Japon n'étaient plus menés que 12 à 07, une belle résistance! Mais en seconde période, étant donné l'état du terrain, la pluie discontinue, le jeu à la main devenait quasi impraticable pour les fidjiens qui marquèrent deux essais supplémentaires en tapant par dessus la défense à chaque fois et en prenant de vitesse les japonais (11', 15'). Une stat incroyable, c'est de voir que les fidjiens se sont fait dans la rencontre moins de 25 passes contre plus de 50 pour les japonais! Autant dire que tout s'est joué au pied côté fidjien. Des fidjiens qui s'imposaient au final 26 à 07. 
 
Le dernier match de poule opposait les nippons aux français, eux aussi vaincus lors des deux premières rencontres. Le match en première période était très équilibré et les japonais inquiétaient les français, notamment par les crochets de Yoshikazu Fujita. Mais les bleus marquaient les premiers grâce à Thibaut Zambelli (04'). Mais Shohei Toyoshima, l'arrière des Toshiba Brave Lupus, permmettait au Japon de réduire l'écart (07'). 07-05 à la pause pour les français.

En seconde période, les japonais attaquait à tout va pour reprendre l'avantage, mais sur des fautes de mains dû à la pluie ou à des turn-over gagné par les français, les nippons allaient encaisser trois essais en contre des bleus! (13', 15' et 16'). Au final, les japonais s'inclinaient lourdement 24 à 05, un score très loin de refléter la rencontre. Ainsi se terminait cette première journée du tournoi à 7 de Tokyo, sous la pluie et avec zéro victoire au compteur...

Le public répond rendez-vous
 
Pour la seconde journée du tournoi, la pluie avait laissé sa place à un beau soleil rayonnant et de fait le public répondait présent après une première journée bien triste. Le Chichunomiya Stadium accueillait ainsi 15 à 20 000 spectateurs pour cette journée décisive. Les japonais, qui avait terminé derniers de leur poule A, jouait donc les 1/4 de finales de la Bowl face au Portugal, nation maudite pour les nippons depuis le tournoi à 7 d'Hong Kong la semaine dernière. Les portugais marquaient les premiers par Foro (03') mais le Japon répondait par Toyoshima encore une fois (09'). Menés 05-07 à la pause, les japonais craquaient en seconde période, encaissant deux nouveaux essais portugais (14', 16'). Les hommes de Murata s'inclinaient 21 à 05 et étaient reversés en demi-finale de la Shield.
 
Dernier espoir pour les japonais de remporter un match devant leur public, ils affrontaient le Kenya dans cette demi-finale. Entre deux équipes rapides et aux petits gabaris, cela promettait de nombreux essais et ce fût le cas. Wataru Murata remettait Fujita titulaire après son absence en quart de finale de la Bowl face au Portugal. Et devant leur public à fond derrière eux, ce sont les japonais qui marquaient les premiers grâce à Tuqiri (05'). Les kenyans répondaient par deux fois en première période par Injera (08') et Kayange (09'), menant ainsi 12 à 07 à la mi-temps. Mais porté par leur public, les japonais donnaient tout et revenaient au score grâce à un essai d'Usuzuki (11').

Les kenyans répondaient aussitôt par Ouma (12'). Le Japon revenait encore au score grâce à un essai du centre des Shokki Shuttles, Katsuyuki Sakai (14'). Le score était de 17 partout, la tension dans le stade à son maximum. Mais les kenyans finissaient par l'emporter grâce à Kayange qui franchissait de nouveau la ligne d'essai nippone (16'). Le Japon était éliminé définitivement du tournoi. Les hommes de Murata pourront regretter de ne pas avoir réussi remporter le moindre match devant leur public lors de ce tournoi de Tokyo. En espérant qu'ils fassent bien mieux l'année prochaine!

Le tournoi a quant à lui été plutôt réussi même si la pluie a nettement gâché la première journée, empêchant du beau jeu et ayant fait fuir de nombreux spectateurs du stade samedi. Au classement HSBC, le Japon perd une place au profit du Portugal (15ème, 12 pts) et est 16ème avec 10 pts.

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.