Les japonais bons derniers du Cape Town Sevens
Auteur:
 Hinato
Publié le: 11/12/2016


1519118182-127779620.jpg
Les japonais n'auront pas existé lors du Cape Town Sevens 2016

Aujourd'hui s'est terminé en Afrique du sud le Cape Town Sevens 2016, deuxième étape du HSBC Sevens World Series 2016/2017. Après un Dubaï Sevens 2016 désastreux pour les hommes de Damian Karauna, on ne s'attendait à guère mieux ce week-end. Dans une poule B moyenne mais hors d'atteinte pour les nippons, le Japon allait concéder trois défaites contre les Fidji (33 à 07), la France (50 à 07) et le Kenya (24 à 05).

En 1/4 de finale du Challenge Trophy, les Brave Blossoms étaient écrasés par l'Argentine (33 à 12) avant de perdre à nouveau cette saison contre l'Ouganda (21 à 17), qui ne fait même pas partie du circuit! En pleine saison de Top League et phases finales universitaires, le Japon aligne une équipe Z (joueurs de deuxième division et de faibles clubs universitaires), la sélection à 7 n'ayant toujours pas de joueurs sous contrat avec la Japan Rugby Football Union. Une situation qui voit ainsi les japonais sous l'ère
Damian Karauna aligner un bilan de dix défaites en dix matchs dans le circuit mondial de rugby à 7 cette saison.

Bon dernier avec deux points au compteur, le Japon est parti pour quitter le 
HSBC Sevens World Series l'année prochaine s'il reste sur de telles performances. Fort heureusement, le sélectionneur néo-zélandais pourra compter sur un effectif plus fort dès le Wellington Sevens 2017 (28 et 29 janvier) avec la fin de la saison de Top League et celle universitaire.

Les cadres tels que 
Kameli Soejima et Yusaku Kuwazuru (Coca-Cola Red Sparks), Lote Tuqiri et Kazuhiro Goya (Kubota Spears), Katsuyuki Sakai (Toyota Industries Shuttles), Masakatsu Hikosaka (Toyota Verblitz), Kazushi Hano (NTT Shining Arcs), Teruya Goto (NEC Green Rockets), Yoshitaka Tokunaga (Toshiba Brave Lupus) et Chihito Matsui (Doshisha Univ.) apporteront un plus négligeable à une faible sélection à 7 nipponne, même si Lomano Lemeki (Honda Heat) et Kenki Fukuoka (Panasonic Wild Knights) seront absents et devraient jouer avec les Sunwolves en Super Rugby en 2017.
Laisser un commentaire sur cette page


 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.