Les groupes japonais pour le tournoi à 7 de Chine
Auteur:
Hinato
Publié le: 15/10/2014


1519071364-487120c1e80fe1db82c019d70725f44117ca75original.jpg
L'ailier Toshiki Kuwayama lors du récent camp d'entraînement lycéen dirigé par Eddie Jones.
A seulement 18 ans, le jeune japonais est un grand espoir de son pays en rugby à 7 et à 15.

Ce week-end se déroulera à Pékin le tournoi à 7 de rugby de Chine, dernière étape des Asian Sevens Series 2014 (pour les hommes) et des Women's Asian Sevens Series 2014 (chez les femmes). La Japan Rugby Football Union vient d'annoncer aujourd'hui les deux groupes nippons qui participeront à ce tournoi. Chez les hommes, le Japon n'ayant plus aucune chance de remporter le titre asiatique cette année, le sélectionneur Tomohiro Segawa a décider d'effectuer pas mal de changements par rapport à l'équipe qui a participé au Gold Coast Sevens la semaine passée.

Le technicien japonais donne ainsi la chance à plusieurs joueurs nippons de se montrer pour gagner une place dans l'équipe. On ne retrouve ainsi que trois joueurs ayant participé au tournoi à 7 en Australie la semaine dernière: 
Yuga Hyakutake (Panasonic Wild Knights), Kentaro Kodama (Panasonic Wild Knights) et Yuho Ashiya (Canon Eagles). Lote Tuqiri (Hokkaido Barbarians) fait son grand retour dans l'effectif ainsi que Syunya Goto (Honda Heat) et Makoto Kato (Kyuden Voltex) tandis que l'on constate les débuts en rugby à 7 de plusieurs joueurs de clubs de Top League tels que Tonisio Vaihu (Kobelco Steelers). 

Mais le joueur à suivre de très près sera Toshiki Kuwayama
 (Kagoshima Jitsugyo HS). A tout juste 18 ans, le jeune nippon (184 cm, 89 kg) a été la grosse révélation japonaise lors des jeux olympiques de la jeunesse de Nanjing, en août dernier. Certains lui prêtent déjà un futur similaire à l'international japonais Yoshikazu Fujita, qui s'était fait connaître au niveau international en rugby à 7 également. Egalement retenu dans un camp d'entraînement parmi 36 joueurs lycéens dernièrement, Toshiki Kuwayama sera très certainement à la coupe du monde U20 l'an prochain en Italie. Le jeune lycéen sera l'attraction nipponne du tournoi. Les Brave Blossoms démarreront dans la poule D avec les Philippines et le pays organisateur, la Chine

Du côté des japonaises, qui viennent de remporter récemment une très belle médaille d'argent aux jeux asiatiques d'Incheon, on note le retour de blessure de l'indispensable 
Mateitoga Bogidraumainadave (Arukas Queen Kumagaya). Les filles du sélectionneur Keiko Asami seront dans une poule difficile avec la Thaïlande, les Philippines, mais surtout la Chine

Le groupe japonais masculin:

Dai Kasagi (NTT-Docomo Red Hurricanes), Lote Tuqiri (Hokkaido Barbarians), Yuta Nakano (Kobelco Steelers), Syunya Goto (Honda Heat), Yuga Hyakutake (Panasonic Wild Knights), Makoto Kato (Kyuden Voltex), Tonisio Vaifu (Kobelco Steelers), Yuho Ashiya (Canon Eagles), Kazuki Takamori (Kubota Spears), Kentaro Kodama (Panasonic Wild Knights), Keita Sekimoto (PSI Costcuts), Toshiki Kuwayama (Kagoshima Jitsugyo HS)

Le groupe japonais féminin:

Mateitoga Bogidraumainadave (Arukas Queen Kumagaya), Aya Takeuchi (Arukas Queen Kumagaya), Ano Kuwai (Arukas Queen Kumagaya), Makiko Tomita (Setagaya Ladies), Noriko Taniguchi (Arukas Queen Kumagaya), Yuka Kanematsu (Nagoya Ladies), (c) Chiharu Nakamura (Tokyo Phoenix RC), Keiko Kato (Setagaya Ladies), Marie Yamaguchi (Rugirl-7), Rei Yamada (Totsuka Kyoritsu Medical RFC), Mio Yamanaka (Arukas Queen Kumagaya), Mifuyu Koide (Arukas Queen Kumagaya)


 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.