Les "enfants cardiaques" enfin sur le devant de la scène?
Auteur: 
Hinato
Publié le: 30/09/2016


1519069317-38926920127114111wqd2q.jpg
L'ouvreur et capitaine des "enfants cardiaques" Jumpei Ogura,
lors de la finale du Junior World Rugby Trophy Japon/Etats-Unis en 2012

 
Nous sommes le 30 juin 2012, lors de la finale du Junior World Rugby Trophy à Salt Lake City. Pourtant largement dominateurs, les Baby Blossoms s'inclinent face aux U20 américains sur le fil 37 à 33. Une grosse déception qui ne verra pas les U20 nippons participer au Junior World Rugby Championship 2013 en France.

Malgré les regrets, nous venous d'assister à une très belle génération nippone, les "enfants cardiaques". Un surnom donné par la presse car ces jeunes joueurs japonais avaient fait stresser à chaque rencontre leur supporters, s'imposant à chaque fois à la dernière seconde: face au Zimbabwe (39 à 36), au Canada (38 à 35) et à la Géorgie (36 à 29). Une génération dorée qui aurait mérité de remporter le titre et la montée cette année-là.

Depuis, les enfants cardiaques ont grandi et la grande majorité des joueurs évoluent dans des clubs de Top League. Les anciens Baby Blossoms ont passé un cap et nous sommes désormais proches de voir les "enfants cardiaques" s'imposer dans la sélection nippone en vue de la coupe du monde de rugby de 2019 au Japon. Petit tour d'horizon donc de ces gros espoirs.

Les internationaux japonais


Rikiya Matsuda

Plusieurs ont déjà porté le maillot des Brave Blossoms, à commencer par l'ouvreur/arrière Rikiya Matsuda. Plus jeune des "enfants cardiaques" en 2014, ce jeune nippon plein de talents est déjà un taulier. Il participera à trois Junior World Rugby Trophy consécutif et remportera le titre en 2014, permettant la remontée des Baby Blossoms en Junior World Rugby Championship.

Ecrasant tout au niveau universitaire avec 
Teikyo Univ., il est annoncé pour rejoindre Panasonic Wild Knights en 2017. A seulement 22 ans, Rikiya Matsuda (181 cm, 92 kg) compte déjà trois capes avec le Japon dont deux tests matchs (un titulaire) contre l'Ecosse en juin dernier. Un joueur très prometteur qui peut s'imposer et prendre la place d'Ayumu Goromaru en 2019. 

Kazuhiko Usami

Autre joueur déjà international, le 2ème ligne Kazuhiko Usami (Canon Eagles). Plus grand seconde ligne nippon actuel et éternel espoir, le jeune joueur (197 cm, 112 kg) débarque chez le club de Machida en 2014 en provenance de Ritsumeikan Univ.. Il s'impose immédiatement comme un titulaire indiscutable. International japonais depuis 2015, il fait partie du groupe des Sunwolves en Super Rugby en 2016 mais ne jouera aucune minute. Annoncé comme le successeur du légendaire Hitoshi Ono, il lui reste un cap à franchir pour s'imposer en sélection.

Atsushi Sakate

Atsushi Sakate (Panasonic Wild Knights) a lui-aussi atteint la sélection. Ce jeune talonneur (23 ans,, 180 cm, 104 kg) était de l'aventure des "enfants cardiaques" en 2012. Passé également par Teikyo Univ., il avait crevé l'écran à seulement 19 ans lors d'un match d'All Japan Championship face à son futur club, Panasonic Wild Knights, en 2013.

Depuis cette saison, il évolue avec le club d'
Ota et partage son temps de jeu avec Shota Horie, titulaire indiscutable à l'heure d'aujourd'hui au poste de talonneur avec le Japon. Mais Atsushi Sakate, qui a fait ses grands débuts lors de l'Asia Rugby Championship 2016, monte en puissance avant de prendre la relève dans le futur.

Kanta Higashionna

Lui-aussi ancien joueur de Teikyo Univ.Kanta Higashionna (23 ans, 178 cm, 116 kg) a passé un cap et évolue désormais chez Canon Eagles depuis 2015 où il s'est imposé définitivement comme un titulaire indscutable. Déjà trois sélections au compteur, le puissant pilier nippon est un joueur très prometteur pour le futur.

Même s'il compte trois capes grâce à l'
Asia Rugby Championship 2016, le pilier Kengo Kitagawa (Kubota Spears), ex-joueur de Doshisha Univ., ne semble pas pouvoir lui s'imposer en sélection japonaise sur le long terme.

Ils sont proches des Brave Blossoms

Jumpei Ogura

A côté de cela, quatre anciens "enfants cardiaques" réalisent de grosses performances en Top league japonaise et sont tout proches d'atteindre la sélection. A commencer par l'ex-capitaine de cette fameuse équipe en 2012, à savoir Jumpei Ogura (NTT Shining Arcs). Excellent dans l'animation du jeu et buteur redoutable, l'ouvreur nippon, après des années difficiles dans une faible équipe de Waseda Univ., passe un cap chez NTT Shining Arcs depuis 2015 où il est coaché par le célèbre néo-zélandais Rob Penney.

Après une première saison moyenne mais prometteuse, 
Jumpei Ogura confirme et marque de gros points pour rejoindre les Brave Blossoms. Il faut dire que le Japon n'a pas de buteur de son rang en dehors de lui capable de mettre des drops de 60 mètres! Il a le talent pour s'imposer et éjecter la star Ayumu Goromaru du XV titulaire nippon.

Yutaka Nagare

Quand on parle de Jumpei Ogura, on est obligé de son coéquipier à la charnière à l'époque: Yutaka Nagare. Petit gabarit (165 cm, 74 kg) à l'image du célèbre Fumiaki Tanaka, le jeune 1/2 de mêlée japonais est excellent pour sa vivacité et la précision de ses passes. Passé également par Teikyo Univ. avec qui il a tout gagné au niveau universitaire, il a rejoint Suntory Sungoliath en 2015 et a connu une première saison moyenne, il faut dire barré par Fourie du Preez et Atsushi Hiwasa.

Excusez du peu! Mais le nouveau manager des jeunes et noirs, Keisuke Sawaki, a décidé d'en faire un titulaire et le capitaine de l'équipe cette saison. Et le jeune nippon dévoile enfin son grand talent et y est pour beaucoup dans la très belle saison du club de Fuchu. A désormais 24 ans, Yutaka Nagare convoite une place en sélection. Mais la lutte sera rude entre le vétéran Fumiaki Tanaka et les autres jeunes talents, déjà internationaux, Keisuke Uchida et Kaito Shigeno.


Yoshitaka Tokunaga

Grosse révélation en 2012 avec les Baby BlossomsYoshitaka Tokunaga a passé un cap. Ce puissant 3ème ligne, arrivé de Kwansei Gakuin Univ. à l'été 2015, aura été très prometteur dès ses débuts chez Toshiba Brave Lupus. Mais les six matchs de suspension après avoir mordu le 3ème ligne sud-coréen Yu Youngnam, lors d'un Toshiba Brave Lupus/Panasonic Wild Knights, était venu gâcher sa saison.

Il était alors parti vers la sélection à 7 nippone, convoqué par Tomohiro Segawa et allait passer un cap et participer aux Jeux Olympiques de Rio en août dernier où le Japon a terminé à une superbe 4ème place.


Ce passage au sevens a transformé Yoshitaka Tokunaga qui est revenu plus complet dans le jeu (notamment défensivement). Son gros début de saison en Top League japonaise avec Toshiba Brave Lupus pourrait voir le jeune 3ème ligne nippon de 24 ans être convoqué par Jamie Joseph pour la tournée européenne en novembre prochain.

Shunsuke Nunomaki

Enfin dernier joueur à suivre de près, le 3ème ligne Shunsuke Nunomaki (Panasonic Wild Knights). Centre à l'origine (il évoluait à ce poste en 2012), le jeune joueur nippon, passé par Waseda Univ., a débarqué chez le club d'Ota en 2015. Reconverti troisième ligne aile, il aura connu une première saison difficile, comme pour beaucoup de joueurs universitaires débarquant dans le championnat, marqué par des rentrées en cours de jeu.

Mais cette saison 2016/2017,
 Shunsuke Nunomaki aura pris la place de l'international japonais Tadasuke Nishihara et sera devenu un titulaire indiscutable. Ses grosses performances n'auront pas échappé à l'oeil d'aigle de Jamie Joseph qui pourrait le convoquer dans le futur
Laisser un commentaire sur cette page


 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2018 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.