Le XV Japonais face à la sélection World XV
Auteur: 
Hinato
Publié le: 26/10/2017


1518996426-22936944444.jpg
Le pilier droit sud-coréen Koo Jiwon (ici sous le maillot des Sunwolves en Super Rugby cette année),
fils de l'international sud-coréen Donjun, sera titulaire avec le Japon samedi

Samedi, le Japon affrontera la sélection World XV au Level-5 de Fukuroi (22 563 places) en préparation du gros test match face à l'Australie le week-end prochain au Nissan Stadium de Yokohama (72 000 places). Le sélectionneur Jamie Joseph vient ainsi de dévoiler son équipe. Et c'est un XV de départ très expérimental et inédit que nous dévoile le technicien néo-zélandais. En première ligne, Keita Inagaki (Panasonic Wild Knights) amènera l'expérience au poste de pilier gauche tandis que le sud-coréen Koo Jiwon (Honda Heat) démarrera à droite, avec Atsushi Sakate (Panasonic Wild Knights) talonneur.

En raison d'une deuxième ligne très affaiblie, Jamie Joseph profite de ce match de préparation pour tester deux joueurs sans cap, l'excellent 
Kazuki Himeno (Toyota Verblitz) et le sud-africain Wimpie van der Walt (NTT-Docomo Red Hurricanes), qui sont des troisièmes lignes de métier mais peuvent dépanner à ce poste. La troisième ligne sera assez solide avec Yoshitaka Tokunaga (Toshiba Brave Lupus) et Shunsuke Nunomaki (Panasonic Wild Knights) sur les iles et surtout le capitaine Michael Leitch (Toshiba Brave Lupus) au poste de numéro 8.

On retrouve en revanche une charnière très expérimentée 
Fumiaki Tanaka (Panasonic Wild Knights)/Yu Tamura (Canon Eagles). Akihito Yamada (Panasonic Wild Knights) et Lomano Lemeki (Honda Heat) démarreront sur les ailes. Harumichi Tatekawa (Kubota Spears) blessé et Rikiya Matsuda (Panasonic Wild Knights) sur le banc, le technicien néo-zélandais teste une paire de centres inédites avec Ryoto Nakamura (Suntory Sungoliath) et l'international à 7 japonais Sione Teaupa(Kubota Spears). Enfin, le jeune Ryuji Noguchi (Tokai Univ.) sera titulaie à l'arrière.

Sur le banc (élargi) des remplaçants, on aura les tongiens 
Asaeli Valu (Panasonic Wild Knights) et Fetuani Lautaimi (Toyota Verblitz) qui pourraient jouer leur premier match pour les Brave Blossoms tandis qu'on retrouve les deuxièmes lignes Kotaro Yatabe (Panasonic Wild Knights) et Uwe Helu (Yamaha Jubilo). Yutaka Nagare (Suntory Sungoliath) et Rikiya Matsuda (Panasonic Wild Knights) formeront quant à eux la charnière remplaçante.

C'est un XV nippon très expérimental que nous aurons samedi. Clairement, Jamie Joseph teste de nouvelles solutions (notamment dans une deuxième ligne qui connaît une hécatombe) et en profite pour laisser de nombreux cadres au repos: 
Shota Horie (Panasonic Wild Knights), Amanaki Lelei Mafi (NTT Shining Arcs), Kenki Fukuoka (Panasonic Wild Knights), Timothy Lafaele (Coca-Cola Red Sparks) et Kotaro Matsushima (Suntory Sungoliath), en plus d'Harumichi Tatekawa (Kubota Spears), indisponible pour les deux rencontres à suivre.

En face, la sélection World XV comptera trois internationaux japonais dont deux titulaires: l'ailier "try machine" 
Yoshikazu Fujita (Panasonic Wild Knights) et l'arrière Ayumu Goromaru (Yamaha Jubilo). L'ouvreur pépite Takuya Yamasawa (Panasonic Wild Knights), non retenu pour les tests matchs de novembre des Brave Blossoms, sera sur le banc des remplaçants et aura à coeur de montrer son talent face au Japon.

Dix joueurs étrangers évoluant en Top League ou Top Challenge League (2ème division) dot huit titulaires: le pilier droit sud-africain 
Ruan Smith (Toyota Verblitz), les deuxièmes lignes Geoff Parling (Munakata Sanix Blues) et RG Snyman (Honda Heat), les troisièmes lignes Ed Quirk (Canon Eagles) et Will Britz (NTT Shining Arcs), la charnière Andrew Ellis (Kobelco Steelers)/Berrick Barnes (Panasonic Wild Knights) et le centre néo-zélandais Richard Buckman (Panasonic Wild Knights). Les australiens de Panasonic Wild Knights, Sam Wykes (2ème ligne) et Digby Ioane (centre) seront remplaçants. La rencontre aura lieu ce samedi 26 octobre à 15 heures locale (soit 8 h du matin heure française)!
 
Le XV de départ japonais:

1-Keita Inagaki (Panasonic Wild Knights, 16 caps) 2-Atsushi Sakate (Panasonic Wild Knights, 8 caps) 3-Koo Jiwon (Honda Heat, 0 cap) 4-Kazuki Himeno (Toyota Verblitz, 0 cap) 5-Wimpie van der Walt (NTT-Docomo Red Hurricanes, 0 cap) 6-Yoshitaka Tokunaga (Toshiba Brave Lupus, 7 caps) 7-Shunsuke Nunomaki (Panasonic Wild Knights, 3 caps) 8-(c) Michael Leitch (Toshiba Brave Lupus, 50 caps) 9-Fumiaki Tanaka (Panasonic Wild Knights, 61 caps) 10-Yu Tamura (Canon Eagles, 45 caps) 11-Akihito Yamada (Panasonic Wild Knights, 23 caps) 12-Ryoto Nakamura (Suntory Sungoliath, 11 caps) 13-Sione Teaupa (Kubota Spears, 0 cap) 14-Lomano Lemeki (Honda Heat, 2 caps) 15-Ryuji Noguchi (Tokai Univ., 11 caps)

Remplaçants:

16-Takeshi Hino (Yamaha Jubilo, 4 caps) 17-Shintaro Ishihara (Suntory Sungoliath, 6 caps) 18-Asaeli Valu (Panasonic Wild Knights, 0 cap) 19-Kotaro Yatabe (Panasonic Wild Knights, 15 caps) 20-Uwe Helu (Yamaha Jubilo, 6 caps) 21-Fetuani Lautaimi (Toyota Verblitz, 0 cap) 22-Shuhei Matsuhashi (Ricoh Black Rams, 8 caps) 23-Yutaka Nagare (Suntory Sungoliath, 6 caps) 24-Rikiya Matsuda (Panasonic Wild Knights, 9 caps) 25-Ryohei Yamanaka (Kobelco Steelers, 11 caps)

Le XV de départ World XV:

1-Jacques van Rooyen (Xerox Golden Lions) 2-Adriaan Strauss (Bulls) 3-Ruan Smith (Toyota Verblitz) 4-Geoff Parling (Munakata Sanix Blues) 5-RG Snyman (Honda Heat) 6-Kwagga Smith (Xerox Golden Lions) 7-Ed Quirk (Canon Eagles) 8-Will Britz (NTT Shining Arcs) 9-(c) Andrew Ellis (Kobelco Steelers) 10-Berrick Barnes (Panasonic Wild Knights) 11-Vince Aso (Auckland) 12-Harold Voster (Xerox Golden Lions) 13-Richard Buckman (Panasonic Wild Knights) 14-Yoshikazu Fujita (Panasonic Wild Knights) 15-Ayumu Goromaru (Yamaha Jubilo)

Remplaçants:

16-Corey Flynn (West Coast) 17-Greg Plesants-Tate (Auckland) 18-Facundo Gigena (Jaguares) 19-Sam Wykes (Panasonic Wild Knights) 20-Simone Favaro (Fiamme Oro Roma) 21-Nick Stirzaker (Melbourne Rising) 22-Takuya Yamasawa (Panasonic Wild Knights) 23-Digby Ioane (Panasonic Wild Knights) 24-Jean-Pierre Smith (Stormers)

Laisser un commentaire sur cette page

  • Thib referee dit :
    26/10/2017

    Je partage entièrement l'avis de "seikyo"...quel gâchis !!! Je ne préfère même pas commenter le choix des piliers droits...Joseph se trompe de direction pour 2019 !!!

  • gauron666 dit :
    26/10/2017

    A classic lock is missing. In the second row, we have two flankers to alternate Helu, which is also originally the third row of Yatabe's only classic lock. Joseph is a comedian. I do not understand why she ignores Makabe, Kajikawa. Otherwise this is a B team. Against Australia, Joseph will be playing favorites by Timothy Lafaele and others, unfortunately. An unreal number of utterly unnecessary foreign players on positions where we have excellent Japanese players. If I were a Japanese, I would absolutely ignore these matches, why watch those matches go look at the 8 foreign average players in the basic set? Waste of time. I'd rather go to the volleyball. And do they want to have a successful World Cup 2019? Impossible.

  • seikyo dit :
    26/10/2017

    C'est du gâchis de voir Fujita et Yamasawa dans l'équipe d'en face. A quoi joues-tu Joseph? Et il n'est pas foutu de nous sélectionner un pilier droit japonais (Hatakeyama, Kakinaga, Watanabe et j'en passe)?

  • Skyrim75 dit :
    26/10/2017

    Hitoshi Ono est disponible pour dépanner mais Joseph préfère mettre des 3èmes lignes en deuxième ligne. ça me dépasse à force...

  • Kenzaki dit :
    26/10/2017

    Ce sera pour Himeno de briller et s'imposer. Les Fujita et Yamanaka ont une occasion unique pour prouver à Joseph qu'il a fait une erreur en ne les sélectionnant pas.

  • Tokyro dit :
    26/10/2017

    Jamie Joseph va utiliser ce match comme laboratoire pour l'Australie. Kazuki Himeno peut dépanner en deuxième ligne, je m'inquiète plus de van der walt. Au poste de pilier droit pour ce match on a un sud-coréen et un tongien... Hatakeyama a disparu de la circulation, Kakinaga aussi. Et que devient Watanabe? Il donne du temps de jeu après à Lemeki. Ce n'est pas ses matchs en Top Challenge League qui lui permettent de revenir au top. Comme cela, Fukuoka est laissé au repos mais aucune inquiétude, il sera là contre les australiens tout comme Mafi et Matsushima. Teaupa à découvrir même si l'on connait déjà ses qualités au côté de Tatekawa chez Kubota Spears. Si c'est une solution pour dégager Lafaele, pourquoi pas.


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.