Le XV Japonais face à la Nouvelle-Zélande
Auteur: 
Hinato
Publié le: 01/11/2018


1541053742-23.jpg
Le Japon pourra compter sur le retour de son troisième ligne et star nippone Kazuki Himeno

Samedi, le Japon affrontera en test match la Nouvelle-Zélande (équipe B) dans le Ajinomoto Stadium de Tokyo (50 000 places), stade qui accueillera le match d'ouverture de la coupe du monde de rugby de 2019 au pays, à savoir Japon/Russie. Le sélectionneur Jamie Joseph vient ainsi de dévoiler son équipe. Le technicien néo-zélandais effectue trois changements par rapport à l'équipe qui s'est inclinée face à la sélection World XV (31 à 28) la semaine dernière.

En première ligne, le talonneur 
Atsushi Sakate (Panasonic Wild Knights) remplace Yusuke Niwai (Canon Eagles). L'expérimenté Hiroshi Yamashita (Kobelco Steelers) est bien titulaire au poste de pilier droit avec Koo Jiwon (Honda Heat) blessé. La seconde ligne reste toujours aussi faible malgré le courage sur le terrain de Wimpie van der Walt (NTT-Docomo Red Hurricanes).

La troisième ligne voit enfin le grand retour du phénomène 
Kazuki Himeno (Toyota Verblitz). Celle-ci sera à la hauteur avec aussi le capitaine Michael Leitch (Toshiba Brave Lupus) et Hendrik Tui (Suntory Sungoliath) au poste de numéro 8. La charnière reste la même Yutaka Nagare (Suntory Sungoliath)/Yu Tamura (Canon Eagles) malgré une performance très moyenne de l'ouvreur nippon vendredi dernier. Et pendant ce temps le talentueux ouvreur Takuya Yamasawa (Panasonic Wild Knights), le meilleur 10 japonais actuel, reste à la maison car le technicien néo-zélandais ne veut pas le lancer et préfère l'espérience de  Yu Tamura alors que son coach en club Robbie Deans dit qu'il est un ouvreur de classe mondiale...

La paire de centres reste une horreur absolue avec celle de Coca-Cola Red Sparks, Timothy Lafaele
/Will Tupou... La jeune star japonaise Yusuke Kajimura (Suntory Sungoliath) n'aura donc pas droit à son baptême du feu. Et dire qu'en plus de cela Jamie Joseph se passe de son meilleur centre, Harumichi Tatekawa (Kubota Spears), pour ces tests matchs de novembre. On nage plus que jamais en plein délire dans cette équipe...

Aux ailes, on retrouve à gauche l'excellent 
Kenki Fukuoka (Panasonic Wild Knights) et à droite Jamie Henry (Toyota Verblitz). Ce dernier, auteur d'un match catastrophique à l'arrière la semaine dernière, est donc repositionné avec la blessure de Lomano Lemeki (Honda Heat) et fêtera sa première sélection. Et là encore des choix plus que douteux avec les absences de Akihito Yamada (Panasonic Wild Knights) et du jeune talent Kai Ishii (NTT Shining Arcs). Sans compter la star nippone Yoshikazu Fujita (Panasonic Wild Knights) même pas convoqué pour cette tournée...

Avec les forfaits pour blessures pour ces tests matchs de novembre de 
Kotaro Matsushima (Suntory Sungoliath) et de Ryuji Noguchi (Panasonic Wild Knights) et la contre-performance de Jamie Henry, Jamie Joseph semble enfin avoir compris que l'on doit mettre un vrai 15 derrière. Ryohei Yamanaka (Kobelco Steelers), auteur de très bonnes performances à ce poste avec le club de Kobe en Top League cette saison, est (enfin) logiquement titularisé à l'arrière.

Sur le banc, on retrouve de l'expérience tandis que le troisième ligne d'origine tongienne 
Vakauta Isileli Nakajima (Kobelco Steelers) devrait fêter sa première cape. Un joueur connu dans le championnat nippon pour ses nombreux plaquages dangereux. Le technicien néo-zélandais aligne une équipe du Japon assez moyenne, la troisième ligne semblant bien au-dessus de lot. Même face à une équipe B néo-zélandaise et extrêmement rajeunie (8 caps sur le banc des remplaçants), les Brave Blossoms ne partent pas favoris. La rencontre aura lieu ce samedi 3 novembre à 15 heures locale (soit 7h du matin heure française)!
 
Le XV de départ japonais:
 

1-Keita Inagaki (Panasonic Wild Knights, 22 caps) 2-Atsushi Sakate (Panasonic Wild Knights, 10 caps) 3-Hiroshi Yamashita (Kobelco Steelers, 49 caps) 4-Wimpie van der Walt (NTT-Docomo Red Hurricanes, 6 caps) 5-Samuela Anise (Canon Eagles, 10 caps) 6-(c) Michael Leitch (Toshiba Brave Lupus, 56 caps) 7-Kazuki Himeno (Toyota Verblitz, 6 caps) 8-Hendrik Tui (Suntory Sungoliath, 40 caps) 9-Yutaka Nagare (Suntory Sungoliath, 12 caps) 10-Yu Tamura (Canon Eagles, 51 caps) 11-Kenki Fukuoka (Panasonic Wild Knights, 27 caps) 12-Timothy Lafaele (Coca-Cola Red Sparks, 11 caps) 13-Will Tupou (Coca-Cola Red Sparks, 3 caps) 14-Jamie Henry (Toyota Verblitz, 0 cap) 15-Ryohei Yamanaka (Kobelco Steelers, 11 caps)

Remplaçants:

16-Yusuke Niwai (Canon Eagles, 6 caps) 17-Masataka Mikami (Toshiba Brave Lupus, 33 caps) 18-Asaeli Valu (Panasonic Wild Knights, 3 caps) 19-Uwe Helu (Yamaha Jubilo, 9 caps) 20-Vakauta Isileli Nakajima (Kobelco Steelers, 0 cap) 21-Fumiaki Tanaka (Panasonic Wild Knights, 67 caps) 22-Rikiya Matsuda (Panasonic Wild Knights, 13 caps) 23-Ryoto Nakamura (Suntory Sungoliath, 13 caps)

Le XV de départ néo-zélandais:
 

1-Ofa Tuungafasi (Blues, 22 caps) 2-Dane Coles (Hurricanes, 6 caps) 3-Angus Ta'avao (Chiefs, un cap) 4-Patrick Tuipulotu (Blues, 19 caps) 5-Jackson Hemopo (Highlanders, 2 caps) 6-Vaea Fifita (Hurricanes, 7 caps) 7-Dalton Papalii (Blues, 0 cap) 8-(c) Luke Whitelock (Highlanders, 6 caps) 9-Te Toiroa Tahuriorangi (Chiefs, un cap) 10-Richie Mo'unga (Crusaders, 5 caps) 11-Waisake Naholo (Highlanders, 24 caps) 12-Ngani Laumape (Hurricanes, 8 caps) 13-Matt Proctor (Hurricanes, 0 cap) 14-Nehe Milner-Skudder (Hurricanes, 12 caps) 15-Jordie Barrett (Hurricanes, 7 caps)

Remplaçants:

16-Liam Coltman (Highlanders, 3 caps) 17-Tim Perry (Crusaders, 5 caps) 18-Tyrel Lomax (Highlanders, 0 cap) 19-Dillon Hunt (Highlanders, 0 cap) 20-Gareth Evans (Hurricanes, 0 cap) 21-Mitchell Drummond (Crusaders, 0 cap) 22-Brett Cameron (Crusaders, 0 cap) 23-George Bridge (Crusaders, 0 cap)

Laisser un commentaire sur cette page

  • Terrykun270 dit :
    1/11/2018

    Hâte de voir henry en 14. Il pourra remplacer un lemeki naze en defense

  • Kenzaki dit :
    1/11/2018

    Le Japon n'a pas de deuxième ligne et cette paire de centres encore une fois.. Quand je pense que Jamie Joseph n'a pas pris Tatekawa pour une raison à deux balles... Cette équipe B néo-zélandaise risque de nous donner une leçon de rugby avec ses trois-quarts.

  • Watanabe dit :
    1/11/2018

    Henry va avoir sa première sélection. Vous vous souvenez quand Joseph disait que Yamasawa (déjà capé) n'avait pas l'expérience pour le niveau international! Je ne comprends plus ce sélectionneur.

  • Tokyro dit :
    1/11/2018

    Toujours ces deux centres qui ne valent rien.. Le retour de Himeno devant va faire beaucoup de bien.


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.