Le XV Japonais face à la France
Auteur: 
Hinato
Publié le: 23/11/2017


1518996007-1862503000.jpg
L'ailier japonais Kenki Fukuoka sera l'arme numéro un des Brave Blossoms samedi soir!

Samedi, le Japon affrontera la France à la U-Arena de Nanterre (32 000 places) en clôture de sa tournée européenne. Le sélectionneur Jamie Joseph effectue un seul changement dans son XV de départ par rapport à l'équipe qui a écrasé les Tonga (équipe amputée de pas mal de cadres) 39 à 06 le week-end dernier au stade Ernest-Wallon de Toulouse.

On retrouve une solide première ligne avec l'inévitable talonneur 
Shota Horie (Panasonic Wild Knights) entouré du pilier gauche Keita Inagaki (Panasonic Wild Knights) et du pilier droit Koo Jiwon (Honda Heat). Pour sa première cape face aux Tonga, le fils de l'ancien international sud-coréen Koo Donjun avait réalisé une grande performance notamment en mêlée! En deuxième ligne, le technicien néo-zélandais remet le duo Wimpie van der Walt (NTT-Docomo Red Hurricanes) et Shinya Makabe (Suntory Sungoliath). Le sud-africain d'origine avait été monstrueux en défense tandis que le nippon est comme vous le savez le seul "vrai deuxième ligne" disponible pour cette dernière rencontre.

En troisième ligne, les Brave Blossoms n'auront absolument rien à envier avec le trio 
Kazuki Himeno (Toyota Verblitz)/Michael Leitch (Toshiba Brave Lupus)/Amanaki Lelei Mafi (NTT Shining Arcs). Le premier cité, révélation 2017 en Top League et avec la sélection nippone, sera le joueur à découvrir samedi soir. A la charnière, on assiste au seul changement avec la titularisation du 1/2 de mêlée Yutaka Nagare (Suntory Sungoliath). Le Japon a l'intention d'envoyer du gros volume de jeu et de la vitesse pour épuiser les gros gabarits français. Il formera le duo avec l'ouvreur expérimenté Yu Tamura (Canon Eagles), qui aura la responsabilité du jeu nippon et est le buteur de l'équipe depuis le départ d'Ayumu Goromaru de la sélection.

Aux ailes, la fusée 
Kenki Fukuoka (Panasonic Wild Knights) sera le principal danger des bleus et va donner du fil à retordre au jeune Gabriel Lacroix (Stade Rochelais) qui fêtera sa première cape en face. A l'autre extrémité, Lomano Lemeki (Honda Heat) auteur de deux essais face aux tongiens, est conservé et devra mieux faire défensivement que ce que l'on a vu lors de ses deux dernières prestations. Au centre, on retrouve le discret mais indispensable et expérimenté Harumichi Tatekawa (Kubota Spears) et Timothy Lafaele (Coca-Cola Red Sparks). Enfin à l'arrière, on attendra beaucoup plus du phénomène Kotaro Matsushima (Suntory Sungoliath), auteur d'un match assez moyen la semaine dernière.

Sur le banc des remplaçants, il y a du costaud avec notamment la présence du troisième ligne 
Yoshitaka Tokunaga (Toshiba Brave Lupus), qui est sur la feuille de match suite à la blessure de Shunsuke Nunomaki (Panasonic Wild Knights). Le 1/2 de mêlée Fumiaki Tanaka (Panasonic Wild Knights) rentrera en cours de jeu et amènera sa longue expérience qui pourrait faire la différence. Le jeune centre Sione Teaupa (Kubota Spears) est aussi présent ainsi que "Try Machine". 

Yoshikazu Fujita (Panasonic Wild Knights), qui revient de long mois après une opération à l'épaule gauche, pourra rentrer aux postes d'ailier ou d'arrière. Ses quelques minutes face aux tongiens à Toulouse avaient montré à tous que la star nippone a retrouvé son meilleur niveau et sera un très grand danger pour les français en fin de rencontre. Avec huit défaites en huits matchs face à la France entre 1973 et 2011, le Japon ne part pas favori mais les Brave Blossoms ont beaucoup progressé (et notamment au niveau mentalité) ces dernières années et défieront les hommes de Guy Novès pour remporter un succès historique. La rencontre aura lieu à 20h45 heure française.
 
Le XV de départ japonais:

1-Keita Inagaki (Panasonic Wild Knights, 18 caps) 2-Shota Horie (Panasonic Wild Knights, 54 caps) 3-Koo Jiwon (Honda Heat, un cap) 4-Wimpie van der Walt (NTT-Docomo Red Hurricanes, 2 caps) 5-Shinya Makabe (Suntory Sungoliath, 35 caps) 6-Kazuki Himeno (Toyota Verblitz, 2 caps) 7-(c) Michael Leitch (Toshiba Brave Lupus, 52 caps) 8-Amanaki Lelei Mafi (NTT Shining Arcs, 17 caps) 9-Yutaka Nagare (Suntory Sungoliath, 8 caps) 10-Yu Tamura (Canon Eagles, 47 caps) 11-Kenki Fukuoka (Panasonic Wild Knights, 24 caps) 12-Harumichi Tatekawa (Kubota Spears, 53 caps) 13-Timothy Lafaele (Coca-Cola Red Sparks, 7 caps) 14-Lomano Lemeki (Honda Heat, 4 caps) 15-Kotaro Matsushima (Suntory Sungoliath, 27 caps)

Remplaçants:

16-Atsushi Sakate (Panasonic Wild Knights, 10 caps) 17-Shintaro Ishihara (Suntory Sungoliath, 7 caps) 18-Asaeli Valu (Panasonic Wild Knights, 2 caps) 19-Yoshitaka Tokunaga (Toshiba Brave Lupus, 7 caps) 20-Fetuani Lautaimi (Toyota Verblitz, 2 caps) 21-Fumiaki Tanaka (Panasonic Wild Knights, 63 caps) 22-Sione Teaupa (Kubota Spears, 2 caps) 23-Yoshikazu Fujita (Panasonic Wild Knights, 30 caps)

Le XV de départ français:

1-Jefferson Poirot (UBB, 13 caps) 2-(c) Guilhem Guirado (RC Toulon, 55 caps) 3-Rabah Slimani (ASM Clermont Auvergne, 40 caps) 4-Romain Taofifenua (RC Toulon 23 caps) 5-Sébastien Vahaamahina (ASM Clermont Auvergne, 10 caps) 6-Judicael Cancoriet (ASM Clermont Auvergne, 2 caps) 7-Sekou Makalou (Stade Français Paris, 0 cap) 8-Louis Picamoles (Montpellier Herault Rugby, 67 caps) 9-Baptiste Serin (UBB, 15 caps) 10-François Trinh-Duc (RC Toulon, 62 caps) 11-Gabriel Lacroix (Stade Rochelais, 0 cap) 12-Henry Chavancy (Racing 92, 2 caps) 13-Damian Penaud (ASM Clermont Auvergne, 4 caps) 14-Teddy Thomas (Racing 92, 7 caps) 15-Scott Spedding (ASM Clermont Auvergne, 22 caps)

Remplaçants:

16-Camille Chat (Racing 92, 9 caps) 17-Sébastien Tafofifenua (UBB, 0 cap) 18-Daniel Kotze (Castres Olympique, 3 caps) 19-Paul Jedrasiak (ASM Clermont Auvergne, 9 caps) 20-Fabien Sanconnie (CA Brive Corrèze, 2 caps) 21-Antoine Dupont (Stade Toulousain, 5 caps) 22-Mathieu Bastareaud (RC Toulon, 41 caps) 23-Hugo Bonneval (RC Toulon, 8 caps)

Laisser un commentaire sur cette page

  • www.japonrugby.net dit :
    25/11/2017

    L'avantage des français sera surtout en mêlée. Dans les rucks, les japonais vont donner du fil à retordre avec les Himeno (il est juste monstrueux), wan der Walt, Mafi, Leitch et Inagaki.Les nippons ont travaillé le jeu au pied durant ces 4 semaines et il s'est amélioré (lire la dernière interview de Tony Brown).

    En défense, ils travaillent depuis quelques semaines seulement avec John Plumtree (l'ex-adjoint des Hurricanes) et on commence clairement à voir les changements. Des joueurs qui montent beaucoup plus rapidement sur le porteur de ballon. A voir ce que cela donnera ce soir. Je crains surtout la défense de Lemeki côté droit qui est trop lent pour un ailier pour moi (en-dessous d'un Yamada ou Fujita).

    Quant à l'attaque, il y a de quoi faire du sale avec derrière Fukuoka et Matsushima. Les japonais vont mettre du gros volume de jeu d'entrée de rencontre c'est annoncé. Ils ont travaillé durant près de 2 semaines sur une pelouse synthétique à Toulouse pour préparer ce match. Le Japon peut gagner (je ne dis pas qu'il le fera), il a un banc solide pour la fin de match. Maintenant que le meilleur gagne.

  • gifufighter dit :
    24/11/2017

    Je suis d'accord avec Deub Japon. Sur les phases statiques, ils vont avoir du mal. C'est le point où je pense la France au-dessus, avec le jeu au pied, sur ce match. En défense et en attaque, je pense que le Japon peut, un peu du moins, rivaliser S'ILS ONT DES BALLONS.

    La performance de Nagare dépendra du pack, et pour le coup, du 5 de devant.

  • japanbeatscots dit :
    24/11/2017

    A voir comment Tamura et Tatekawa vont dynamiser la ligne de trois quarts. Ce match peut partir en live avec un 51-47 score final. Dommage que le Japon ne puisse pas profiter de la présence de Trinh-Duc en défense...

  • Watanabe dit :
    24/11/2017

    Je plains par avance le pauvre Makabe sur les blagues de Lartot. Tamura aura les clés du jeu japonais, à lui de faire le match qui fera un titulaire définitif pour la coupe du monde dans deux ans.

  • Kenzaki dit :
    24/11/2017

    Deub tu oublies que les japonais vont mettre de la vitesse d'entame de match avec Nagare. Les français risquent d'être vite cramés. Ce sera plus serré qu'on le pense.

  • Deub Nippon dit :
    24/11/2017

    le Japon a tres peu de chance de rivaliser, surtout dans la conquete. La melee et la touche, qui etaient solides durant RWC ,sont maintenant tres en dessous du niveau des nations du tiers 1. Apres si les arrieres ont quelques ballons, on peut avoir un peu de spectacle a la U-Arena

  • Colonel K-K dit :
    23/11/2017

    Le Japon aligne la meilleure équipe possible. Le combat sera rude mais on peut le faire. Le duel entre les troisièmes lignes japonais et français sera titanesques.

  • Skyrim75 dit :
    23/11/2017

    Un sacré duel en perspective! Première fois que le Japon a vraiment sa chance de gagner!!

  • Tokyro dit :
    23/11/2017

    La compo de l'équipe a de la gueule et le banc tient la route. Ils peuvent le faire.


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.