Le 2ème titre de champion du Japon des Wild Knights
Auteur:
Hinato
Publié le: 16/10/2012


1518985768-mr2.jpg
Tony Brown plaqué par Yasunori Nagatomo

Le 30 janvier 2011 a lieu au Chichibunomiya Stadium la finale de la 8ème saison de Top League qui voit s'opposer les Suntory Sungoliath aux Sanyo Wild Knights. Les Suntory Sungoliath d'Eddie Jones, qui ont terminé 4èmes de la saison régulière (et donc derniers qualifiés pour les play-offs) , sont venus à bout de leur ennemi de toujours en demi-finale, les Toshiba Brave Lupus (17-12). Une grosse surprise d'autant que ces derniers, leaders du championnat, restaient sur deux titres consécutifs de Top League (2009, 2010). En face, les Sanyo Wild Knights de Norifumi Nakajima ont écrasé la grande équipe de Toyota Verblitz de l'époque (William Ryders, Dustin Cooper, Sekove Leaware, Daniel Quate, ..) sur le score sans appel de 32 à 10.

Cette finale s'annonce plus qu'indécise entre deux équipes qui disposent de très grands joueurs, que ce soit côté Suntory (Clever, Pisi, Gregan, Onozawa, Taira, Aruga, etc...) et côté Sanyo (Brown, Tanaka, Yu, Yamada, Horie, etc...). La courte victoire de Suntory Sungoliath contre Sanyo Wild Knights (17-15) , le 11 décembre 2010, lors de la 10ème journée de championnat, tend d'ailleurs à le prouver. Pour le jeune 1/2 de mêlée Atsushi Hiwasa (23 ans à l'époque), arrivé tout droit de l'université d'Hosei, cette finale est une première. Mais le jeune japonais n'est une surprise pour personne.

Il sera par ailleurs désigné révélation de l'année à la fin de la saison. Grand espoir japonais, il affronte ce jour là son mentor en sélection, Fumiaki Tanaka, n°1 incontesté au poste de 1/2 de mêlée chez les Brave Blossoms. Tanaka est, pour cette finale, associé une fois de plus à la charnière à son coéquipier néo-zélandais Tony Brown, qu'il retrouvera un an plus tard (ce dernier en tant qu'entraîneur) chez la province d'Otago, en ITM Cup. Tony Brown, qui joue là, tout comme l'ancien international australien George Gregan, sa dernière rencontre de Top league, après six ans passés au club (2005-2011).


La finale est arbitrée par Mr Shinji Aida. Sur une pelouse en très mauvais état, et dans une température glaciale, la rencontre peine à s'emballer. C'est le sud-coréen Youngnam Yu, qui va la décanter, en seconde période. Tout d'abord sur son essai personnel (47'), puis sur le coup de pied à suivre de l'international sud-coréen, l'ailier Akihito Yamada laisse sur place son vis à vis Yasunori Nagatomo, récupère le ballon et franchit la ligne inscrire l'essai (50').

Les rouges et noirs, sur un groupé pénétrant dix minutes plus tard, enfoncent la ligne adverse et le 3ème ligne Tadasuke Nishihara inscrit le 3ème essai du match de son équipe (61'). Menés 28 à 11, les Suntory Sungoliath sont au bord du gouffre. 

1518985771-p1250160.jpg
George Gregan a sonné la révolte lors de sa rentrée en fin de match. Mais cela n'aura pas été suffisant

Eddie Jones décide alors de faire rentrer George Gregan pour renverser la situation. Sous l'impulsion de ce dernier, les Suntory reprennent possession du ballon et inscrivent deux essais sur une pénalité rapidement jouée par Gregan (73') et le second essai du match de Nagatomo (79'). Peter Hewat passe la transformation (80'), mais il est trop tard, la sirène sonne et l'arbitre Shinji Aida siffle la fin de la rencontre. Les Sanyo Wild Knights remportent ainsi le premier titre de Top league de leur histoire. Mais les Suntory Sungoliath prendront leur revanche quelques semaines plus tard en remportant la 48ème édition du All-Japan Championship, en battant en finale ces mêmes Sanyo Wild Knights sur le score de 37 à 20. 

La finale est arbitrée par Mr Shinji Aida. Sur une pelouse en très mauvais état, et dans une température glaciale, la rencontre peine à s'emballer. C'est le sud-coréen Youngnam Yu, qui va la décanter, en seconde période. Tout d'abord sur son essai personnel (47'), puis sur le coup de pied à suivre de l'international sud-coréen, l'ailier Akihito Yamada laisse sur place son vis à vis Yasunori Nagatomo, récupère le ballon et franchit la ligne inscrire l'essai (50').

Les rouges et noirs, sur un groupé pénétrant dix minutes plus tard, enfoncent la ligne adverse et le 3ème ligne Tadasuke Nishihara inscrit le 3ème essai du match de son équipe (61'). Menés 28 à 11, les Suntory Sungoliath sont au bord du gouffre. Eddie Jones décide alors de faire rentrer George Gregan pour renverser la situation. Sous l'impulsion de ce dernier, les Suntory reprennent possession du ballon et inscrivent deux essais sur une pénalité rapidement jouée par Gregan (73') et le second essai du match de Nagatomo (79'). 
 
Peter Hewat passe la transformation (80'), mais il est trop tard, la sirène sonne et l'arbitre Shinji Aida siffle la fin de la rencontre. Les Sanyo Wild Knights remportent ainsi le premier titre de Top league et 2ème de champions du Japon de leur histoire. Mais les Suntory Sungoliath prendront leur revanche quelques semaines plus tard en remportant la 48ème édition du All-Japan Championship, en battant en finale ces mêmes Sanyo Wild Knights sur le score de 37 à 20. 

Cette même année 2011, Sanyo étant définitivement racheté par Panasonic, le club de rugby change de nom et se renomme Panasonic Wild Knights. En plus du nom, les couleurs de l'équipe changent également. Les rouges et noirs deviennent dès lors les bleus et noirs. Une nouvelle histoire pour le club...
 
1518985766-a0143100-17234659.jpg
Les joueurs de Sanyo Wild Knights fêtent leur titre!
 
Suntory Sungoliath   23 - 28   Sanyo Wild Knights

Chichibunomiya Stadium | 14 390 spectateurs |

Arbitre: Shinji Aida. Arbitres assistants: Daiki Shimomura, Kyosuke Toda et Taizo Hirabayashi

Pour Suntory Sungoliath:

3 essais de: Nagatomo (33', 79') et Gregan (73')
Une transformation de: Hewat (80')
2 pénalités de: Nicholas (08', 19')

Pour Sanyo Wild Knights:

3 essais de: Yu (47'), Yamada (50') et Nishihara (61')
2 transformations de: Tanabe (49', 63')
3 pénalités de: Tanabe (10', 30', 58')

La compostition des équipes:


Suntory Sungoliath: 
 
1-Tateo Kanai 2-Yusuke Aoki 3-Kensuke Hatakeyama 4-Koji Shinozuka 5-Shinya Makabe 6-Todd Clever 7-Takamichi Sasaki 8-(c) Juntaro Takemoto 9-Atsushi Hiwasa 10-Tusi Pisi 11-Hirotoki Onozawa 12-Ryan Nicholas 13-Koji Taira 14-Yasunori Nagatomo 15-Go Aruga

Remplaçants: 16-Takashi Yamaoka 17-Yosuke Ikegaya 18-Taichi Tahara 19-Shinki Gen 20-George Gregan 21-Peter Hewat 22-Satoshi Oshima

Sanyo Wild Knights:


1-Jungo Kikawa 2-Shota Horie 3-Tomokazu Soma 4-Daniel Heenan 5-Yuji Kitagawa 6-Youngnam Yu 7-Daishi Wakamatsu 8-Ryukoliniasi Holani 9-Fumiaki Tanaka 10-Tony Brown 11-Akihito Yamada 12-Sam Norton-Knight 13-(c) Seiichi Shimomura 14-Tomoki Kitagawa 15-Atsushi Tanabe

Remplaçants: 16-Mitsugu Yamamoto 17-Naoki Kawamata 18-Justin Ives 19-Tadasuke Nishihara 20-Atsushi Takayasu 21-Masakazu Irie 22-Takashi Yoshida

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.