Le Japon s'impose face à l'Italie
Auteur: Hinato
Publié le: 09/06/2018


1528615247-300.jpg
L'ailier Kenki Fukuoka aura été le grand homme du match lors de la belle victoire du Japon face à l'Italie!
 

Le Japon affrontait aujourd'hui l'Italie dans le Oita Bank Dome d'Oita pour démarrer les tests matchs de juin. 11èmes au classement World Rugby contre 14èmes pour les italiens, les Brave Blossoms partent favoris de la rencontre, eux qui restent sur un succès historique face à leur adversaires du jour en 2014 (26 à 23).

Le début de match est assez équilibré mais c'est bien l'Italie qui ouvre le compteur suite à un coup de pied à suivre, le pilier
Tiziano Pasquali est plus rapide que le deuxième ligne Wimpie van der Walt et aplatit dans l'en but... Fort heureusement, les locaux vont répondre rapidement et de quelle manière! Suite à une belle combinaison entre Kenki Fukuoka, Michael Leitch et Amanaki Lelei Mafi, ce dernier inscrit le premier essai des siens!

L'ailier japonais est en feu et va laisser sur place les 3/4 italiens pour marquer un essai de 60 mètres! Le Japon mène 14 à 07 puis 17 à 07 après une pénalité de
Yu Tamura. Juste avant, les nippons rataient le troisième essai suite à un coup de pied à suivre de Timothy Lafaele pour Timothy Lafaele mais ce dernier faisait un en avant dans l'en but. Mais la défense nippone a des trous d'airs, notamment sur son côté droit et derrière le numéro 8 Abraham Jurgens Steyn inscrit un essai en force après un plaquage manqué du pilier Keita Inagaki. A la pause, les Brave Blossoms mènent 17 à 14.

Le début de seconde période est à l'avantage des italiens qui tombent toutefois sur une solide défense et doivent s'en remettre à leur ouvreur
Tommaso Allan pour égaliser sur pénalité. Les nippons répondent et reprennent l'avantage par une pénalité de Yu Tamura. Ce dernier va alors se montrer décisif à partir de l'heure de jeu et faire craquer pour de bon les visiteurs.

Tout d'abord sur une exceptionnelle diagonale pour le talonneur
Shota Horie qui remet intérieur à Lomano Lemeki qui s'en va en terres promises. Puis sur un coup de pied à suivre à ras de terre millimétré pour l'arrière Kotaro Matsushima qui s'en va aplatir tranquillement. Le match est plié. Yu Tamura manquera derrière une pénalité, son seul échec au pied de la partie. Au final, le Japon s'impose face à l'Italie sur le score de 34 à 17.

Un succès logique et mérité pour des Brave Blossoms qui auront été dominateurs dans tous les compartiments du jeu. Le gros point noir toutefois aura été la défense, encore en chantier, avec pas moins de 38 plaquages manqués (soit 77% de réussis). Un nombre beaucoup trop élevé qui se serait payé cash face à une plus grande équipe en face. Malgré cela, il y a beaucoup de positifs à retenir de cette rencontre à commencer par le mental des nippons qui auront su tuer le suspens à partir de l'heure de jeu. Mais aussi le combat dans les rucks à l'image d'une troisième ligne Himeno/Mafi/Leitch monstrueuse.

A l'ouverture,
Yu Tamura aura réalisé une belle performance en animant parfaitement le jeu des siens, en étant précis au pied (6/7) et en se montrant décisif sur les deux derniers essais japonais. Mais le grand homme du match est clairement Kenki Fukuoka. L'ailier nippon aura fait très mal aux italiens par sa vitesse et ses appuis de feu. Il se sera montré également très bon en défense, un domaine dans lequel il a beaucoup progressé depuis cinq ans.

On peut aussi citer les bonnes performances du pilier Keita Inagaki et du talonneur Shota Horie et celui défensif du centre
Will Tupou. Défensivement, l'arrière Kotaro Matsushima et l'ailier Lomano Lemeki  restent sur leur mauvaises prestations en Super Rugby et vont devoir s'améliorer dans ce secteur. Les Brave Blossoms restent désormais sur deux victoires successives face à l'Italie (26 à 23 en 2014 et 34 à 17 aujourd'hui) et tenteront d'enchaîner avec un troisième samedi prochain à Kobe.

PS: triste journée pour le rugby italien qui vient d'apprendre aujourd'hui le décès de l'ancien international Sergio Barilari (3 sélections entre 1948 et 1953), décédé à l'âge de 93 ans. Toutes nos pensées à sa famille et ses amis proches.

Japon   34 - 17   Italie
 
Oita Bank Dome | 25 824 spectateurs |

Arbitre: 
Nic Berry (ARU). Arbitres assistants: Nigel Owens (WRU), Nick Briant (NZRU) et Rowan Kitt (RFU)

Pour le Japon:
 
4 essais de: Amanaki Lelei Mafi (18'), Kenki Fukuoka (28'), Lomano Lemeki (61') et Kotaro Matsushima (66')
4 transformations de: Yu Tamura (20', 30', 63', 68')
2 pénalités de: Yu Tamura (34', 58')
 
Pour l'Italie:
 
2 essais de: Tiziano Pasquali (15') et Abraham Jurgens Steyn (36')
2 transformations de: Tommaso Allan (17', 38')
Une pénalité de: Tommaso Allan (52')
Laisser un commentaire sur cette page

  • gifufighter dit :
    12/6/2018

    Je rejoins Hinato sur son analyse mais je pointe quand même le faible niveau de l'équipe italienne où seul Howard le 23 était vraiment au niveau ainsi que le 8 plus un ou 2 remplaçants devant.
    En 2nde ligne Wimpie manque de puissance, j'ai préféré son remplaçant. Ce manque est le gros point faible de l'équipe en général même si sur les déplacements ils ont été au-dessus des italiens. Contre des équipes rapides et puissantes ce sera plus compliqué. A voir si les japonais arrivent à monter leur niveau de jeu.

  • Kenzaki dit :
    9/6/2018

    Cette équipe sera encore plus forte avec le retour de Tatekawa au centre (qui combine les yeux fermés avec Tamura) et j'espère Fujita enfin titulaire à l'aile droite qui apporte plus de danger, de vitesse et une meilleure défense que Lemeki.

  • Redspako dit :
    9/6/2018

    Fukuoka va rejoindre les Sakata et Ohata au rang des plus grands ailiers japonais de l'histoire. Il s'est amusé avec les joueurs italiens à un point ou c'était devenu limite humiliant pour ces derniers par moment. Les japonais ont été très bons en conquête, la troisième ligne est énorme et Tamura a tué pour de bon toute concurrence au poste d'ouvreur pour la coupe du monde.

  • Watanabe dit :
    9/6/2018

    Tout n'est pas parfait comme l'a dit Hinato (la défense) mais les japonais sont une classe d'écart au-dessus des pauvres italiens. S'ils sont plus appliqués à Kobe, le Japon pourrait infliger une claque historique à l'Italie.

  • Tokyro dit :
    9/6/2018

    Le Japon a donné une leçon de rugby à l'Italie. La troisième ligne japonaise est en train de devenir l'une des toutes meilleures au monde. Tamura est en train de s'imposer comme l'ouvreur titulaire pour 2019. Joseph a trouvé son pilier droit avec Koo. Fukuoka est quant à lui un joueur exceptionnel. Ce serait tellement beau de retrouver Fujita à l'aile droit car Lemeki ne me rassure toujours pas.

  • Skyrim75 dit :
    9/6/2018

    Une très belle victoire pour démarrer ces tests matchs de juin et confirmer que le Japon est passé pour de bon devant l'Italie dans la hiérarchie du rugby mondial. Kenki Fukuoka est un phénomène et pour moi l'un des meilleurs ailiers au monde désormais!


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2018 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.