Le Japon pulvérise les Philippines
Auteur:
Hinato
Publié le: 20/04/2013


C'était le premier rendez-vous international des Brave Blossoms depuis leur succès lors de la tournée européenne de l'an dernier. Pour ce début du tournoi des 5 nations asiatique 2013, le Japon affrontait l'équipe des Philippines. Une rencontre totalement déséquilibrée et inédite (c'est une 1ère entre les deux pays) entre l'ogre du rugby asiatique et la toute jeune équipe des Philippines (crée en 2006), tout juste promu en Top 5. Pour ce premier rendez-vous, Eddie Jones ne prenait pas son adversaire à la légère (de nombreux philippins évoluent au Japon) et avait aligné la meilleure équipe possible dès le départ. 

Les japonais prenaient vite l'ascendant dans la rencontre mais manquaient de réalisme lors du dernier geste dans ce début de match à l'image de ce ballon mal capté par le capitaine Toshiaki Hirose, suite à une pénalité rapidement joué et un coup de pied à suivre d'Atsushi Hiwasa. Menant  trois à zéro grâce à une pénalité d'Ayumu Goromaru, les japonais ont toutefois du mal à développer le jeu comme ils le souhaiteraient sur cette pelouse totalement trempée du Level 5 Stadium. Les nippons commettent en effet pas mal de fautes de mains en cette première période, à l'image de cet en avant totalement improbable d'habitude du 1/2 d'ouverture Kosei Ono, digne des plus grandes heures de David Skrela

Grâce à toutes ces fautes de mains adverses, les philippins résistent bien durant les 20 premières minutes. Il faut dire aussi que les philippins, souvent en position de fautes (notamment en rentrant sur les côtés des rucks), ne sont que très peu sanctionnés. L'arbitre Dewey Rowlands réussira l'exploit de ne sortir aucun carton jaune aux philippins durant cette rencontre. Les japonais s'en remettent alors à leurs avants. Suite à une mêlée dans les 22 mètres philippins, le 2ème ligne Hitoshi Ono franchit la ligne adverse et inscrit le premier essai japonais (12'). Les philippins de leur côté ont l'occasion d'inscrire leur premier points en Top 5 mais Gareth Holgate rate la pénalité, 30 mètres en face des poteaux. Les japonais répondent aussitôt et Michael Broadhurst, autre homme fort japonais en ce début de match, franchit la ligne sur l'aile (21').

Le Japon mène 15-00 et a définitivement creusé l'écart. Les Brave Blossoms peuvent alors commencer à dérouler. Le 3ème ligne Ryu Koliniasi Holani inscrit rapidement deux essais consécutifs avant que les centres Harumichi Tatekawa et Male Sau, autres hommes forts de cette première mi-temps, y aillent de leur essai. Le centre des Yamaha Jubilo inscrit dès sa première sélection un essai avec les Brave Blossoms. A la pause, le Japon mène 43 à zéro.

En seconde période, les japonais repartent aussi fort dès le coup d'envoi  et le 2ème ligne Shinya Makabe inscrit le 7ème essai japonais du match (41'). Dans une rencontre dont le sort est connu depuis longtemps, le public voit enfin le gamin tant attendu pénétrer la pelouse du Level 5 Stadium. Je veux bien sûr parler du jeune ailier Kenki Fukuoka. Le joueur de l'université de Tsukuba, auteur d'une belle performance lors du tournoi de la Pacific Rugby Cup avec les Japan Juniors (5 essais), a marqué les esprits au Japon, dont celui du sélectionneur Eddie Jones. Il faut dire que le gamin de 20 ans est qui plus est originaire de Fukuoka (sa ville natale), d'où cette impatience des spectateurs japonais. 

Caméras japonaises braquées sur lui durant les hymnes et sur le banc, on attend tous la rentrée de l'une des futures grandes stars du rugby japonais. Elle a lieu à la 49ème minute lorsque Kenki Fukuoka, pour sa première en sélection,  remplace Hirotoki Onozawa, joueur le plus capé des Brave Blossoms (77 caps) encore en activité. Tout un symbole! Et le jeune japonais va montrer ses cannes très rapidement. Male Sau perce la défense philippine et passe le ballon à Kenki Fukuoka. La fusée nippone laisse sur place tous les arrières philippins et après une course de 60 mètres inscrit l'un des plus beaux essais du match (53'). Le large sourire bluffé d'Eddie Jones en disait d'ailleurs long sur la performance du japonais. Kenki Fukuoka remettra cela quelques instants plus tard en laissant sur place Patrice Olivier (61'). Une minute plus tard, Kenki Fukuoka, encore lui, perce la défense philippine avec une facilité déconcertante et offre sur un plateau l'essai au pilier Takuma Asahara (qui fêtait lui aussi sa 1ère sélection), qui s'en va inscrire l'essai à la manière d'un arrière entre les poteaux. De quoi faire rire les commentateurs et les spectateurs japonais dans le stade. 

Au final, et malgré 20 premières minutes difficiles dû aux conditions climatiques, le Japon déroule comme prévu face aux Philippines et s'impose sur le score de 121 à zéro. L'ailier Hirotoki Onozawa, auteur de son 54ème essai en sélection, se rapproche désormais à deux longueurs du record de sélections détenus par le célèbre centre des Kobelco Steelers, Yukio Motoki (79 caps). Masataka Mikami, Male Sau, Takuma Asahara et Kenki Fukuoka ont tous fêté leur première sélection en inscrivant au moins un essai. Place désormais au prochain match, face à Hong Kong, le 27 avril prochain.

Japon   121 - 00   Philippines

Level 5 Stadium | 2 681 spectateurs |

Arbitre: Dewey Rowlands (HK). Arbitres assistants: Warren Needham (HK), Gabriel Lee (HK) et Aso Akihisa 

Pour le Japon:

 
18 essais de: H. Ono (12', 51'), Broadhurst (21'),  Holani (28', 32'), Tatekawa (35', 71'), Sau (38', 79'),  Makabe (41'), Onozawa (46'),  Fukuoka (53', 61'), Mikami (56'), Asahara (62'), Goromaru (65'), Hatakeyama (69'), et Aoki (74')
14 transformations de: Goromaru (13', 29', 33', 36, 39, 42', 47', 57, 62', 63', 70', 72', 75', 80')
Une pénalité de: Goromaru (07')

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.