Le Japon prend une leçon de rugby face à la Nouvelle-Zélande
Auteur: 
Hinato
Publié le: 03/11/2018


1541238166-35.jpg
Les Brave Blossoms n'auront pas fait le poids face à cette équipe B néo-zélandaise
 
Aujourd'hui le Japon affrontait la Nouvelle-Zélande (équipe B) dans le Ajinomoto Stadium de Tokyo (50 000 places), qui sera le stade pour le match d'ouverture de la coupe du monde de rugby de 2019 au pays (Japon/Russie). Le début de match est à l'avantage des visiteurs qui profitent de l'indiscipline des locaux.

Le 1/2 d'ouverture
Richie Mo'unga ouvre le compteur sur pénalité. Les nippons répondent par leur deuxième Samuela Anise qui contre le dégagement et marque le premier essai de la partie. Les néo-zélandais poussent et sur une superbe relance depuis leur 22 mètres, le talonneur Dane Coles aplatit en coin. Derrière, l'ouvreur Richie Mo'unga passe à son tour la ligne après des plaquages manqués de Yutaka Nagare et Timothy Lafaele. Kenki Fukuoka est de très loin le meilleur 3/4 nippon dans cette première mi-temps, sauvant plusieurs fois les meubles en défense.

Mais Yu Tamura, décidément pas dans son match, dégage en plein milieu du terrain adverse et permet aux visiteurs de faire une relance assassine. La pire de centres est prise de vitesse et
Ryohei Yamanaka est trompé par le rebond, permettant au centre Ngani Laumape d'aller à l'essai. Les japonais répondent sur une belle séquence et un essai du numéro 8 Hendrik Tui. Les néo-zélandais se baladent et le 1/2 de mêlée Te Toiroa Tahuriorangi va marquer à son tour.

Ngani Laumape y va de son doublé après un plaquage manqué de Yu Tamura. Transparent, le centre Timothy Lafaele inscrit un essai en force en coin validé après TMO. A la pause, les Brave Blossoms sont logiquement menés 38 à 19. Dès le début de la seconde période, les nippons perdent un ballon en touche et les visiteurs ne se font pas prier avec une relance fatale et le premier essai pour sa première sélection du jeune phénomène George Bridge. Dans cette rencontre, les locaux répondent par une superbe diagonale de Yu Tamura pour le premier essai pour sa première sélection de l'ailier Jamie Henry.

Mais la défense nippone prend l'eau. Entré en jeu pour sa première cape, le troisième ligne
Gareth Evans (qui rejoint et jouera demain pour NTT-Docomo Red Hurricanes dans le derby d'Osaka) résiste aux plaquages de Vakauta Isileli Nakajima et Kenki Fukuoka et offre sur un magnifique offload l'essai à l'ailier Waisake Naholo. Quelques instants plus tard, Jordie Barrett tape depuis ses 22 mètres une belle diagonale pour George Bridge.

Celui-ci tape un coup de pied à suivre et prend de vitesse l'ailier
Jamie Henry et l'arrière Ryohei Yamanaka, fixe ensuite Yu Tamura et passe au centre Matt Proctor qui passe la ligne d'essai. Ryohei Yamanaka, auteur d'un match catastrophique comme la plupart des arrières nippons, concède une pénalité sur une relance ratée. Les néo-zélandais en profitent, jouent rapidement et Ngani Laumape tape un coup de pied à suivre et inscrit son hat trick.

Suite à un autre ballon perdu,
Ngani Laumape tape à nouveau coup de pied à suivre pour George Bridge qui prend de vitesse Will Tupou et va à l'essai. Le dernier mot pour l'honneur reviendra aux locaux. L'ailier Kenki Fukuoka (le meilleur 3/4 japonais de très loin aujourd'hui) prend de vitesse la défense adverse et remet intérieur sur offload à Rikiya Matsuda (auteur d'une très bonne rentrée) qui offre le doublé à Timothy Lafaele. Au final, le Japon s'incline lourdement et logiquement face à la Nouvelle-Zélande (équipe B) sur le score sans appel de 69 à 31.

Malgré tout, ce résultat reste le meilleur des nippons face à la Nouvelle-Zélande dans leur histoire après 1995 (145 à 17), 2011 (83 à 07) et 2013 (54 à 06). Dominés en conquête, les absences de Shota Horie et Koo Jiwon se seront fait sentir. Si la troisième ligne aura été à la hauteur, la deuxième ligne aura encore montré ses limites. La charnière Yutaka Nagare/Yu Tamura aura été plus que moyenne. Défensivement, le 1/2 de mêlée japonais aura été transparent alors que l'ouvreur nippon aura montré quelques beaux gestes dans une performance au final désastreuse.

Kenki Fukuoka sera sorti du lot dans cette ligne de 3/4 d'une faiblesse sans nom. Auteur d'un doublé trompeur,
Timothy Lafaele aura été hauteur d'un match désastreux avec son coéquipier en club Will Tupou. La paire de centres de Coca-Cola Red Sparks titulaire en sélection est un très grand énigme. C'est incroyable de penser que Jamie Joseph n'a pas convoqué Harumichi Tatekawa pour une excuse à deux balles. Le jeune phénomène Yusuke Kajimura aurait vraiment mérité une première sélection au centre quand on a vu les deux plots sur le terrain.

Pour sa première titularisation, l'ailier
Jamie Henry aura certes inscrit un essai mais montré ses limites, notamment en terme de vitesse et défensivement. Là-aussi, les choix du technicien néo-zélandais laissent à désirer quand on pense aux Yoshikazu Fujita, Kai Ishii et Yuki Okada... A l'arrière, Ryohei Yamanaka sera passé totalement à côté de son match. Les absences pour blessures de Kotaro Matsushima et Ryuji Noguchi font mal.

Le 1/2 de mêlée Fumiaki Tanaka et le 3/4
Rikiya Matsuda auront réalisé une bonne rentrée. Cette rencontre aura montré les lacunes défensives des japonais et la confirmation que plusieurs de ces joueurs n'ont absolument rien à faire en sélection. Prochain rendez-vous pour le Japon le 17 septembre face à l'Angleterre dans le mythique Twickenham Stadium!
 
Japon   31 - 69   Nouvelle-Zélande

Ajinomoto Stadium | 43 751 spectateurs |

Arbitre: 
Matthew Carley (RFU). Arbitres assistants: Damon Murphy (ARU) et Graham Cooper (ARU)

Pour le Japon:
 
5 essais de: Samuela Anise (04'), Hendrik Tui (33'), Timothy Lafaele (41', 70') et Jamie Henry (52')
3 transformations de: Yu Tamura (06', 34', 71')

Pour la Nouvelle-Zélande:

10 essais de: 
Dane Coles (15'), Richie Mo'unga (19'), Ngani Laumape (28', 38', 63'), Te Toiroa Tahuriorangi (35'), George Bridge (47', 67'), Waisake Naholo (57') et Matt Proctor (60')
8 transformations de: Richie Mo'unga (16', 21', 29', 36', 39', 48', 61') et Jordie Barrett (64')
Une pénalité de: Richie Mo'unga (03')
Laisser un commentaire sur cette page

  • gifufighter dit :
    5/11/2018

    Avocat du diable sans doute, mais c'est le meilleur résultat du Japon contre la NZL depuis plus de 20 ans.
    Après je suis d'accord sur le manque de joueurs locaux, mais vous ne pouvez nier les chiffres ou les résultats.

  • Pilic dit :
    3/11/2018

    Match bien difficile et décevant face à cette équipe bis NZ. Comme vous, des choix incompréhensibles de JJ. En 2ème ligne, Van der Walt, Anise c'est très limité. Makabe et Helu je préfère. 3ème ligne intéressante, même si Tui, malgré sa bonne volonté et son match correct ne me fera pas oublié Mafi... sniff. Nagare c'est moi ou il provoque la poisse? que ce soit en super rugby ou là, toujours dans des actions où il manque de chance... Dans le même registre Tanaka une bonne rentrée (a-t-il suffisamment la caisse pour tenir encore 60min?). Envie aussi de voir Shigeno. Tamura m'exaspère. C'est un un bon remplaçant mais pas plus. Au centre Tatekawa a totalement sa place dans cette équipe. Kajimura je ne l'ai pas vu joué donc ne peut pas me prononcer. Henry c'est la même incompréhension que Lemeki. Que devient Emi? Je me souviens de belles prestations en super rugby. Je n'ai pas l'occasion de suivre la top league. Yamada devrait être titulaire. Derrière Yamanaka bien décevant aussi. Sinon bonne rentrée de Matsuda qui devrait avoir sa chance comme titulaire à l'ouverture sur cette tournée. Sa rentrée avait été bonne déjà contre World XV. En tout cas Matsushima n'a pas grand chose à craindre pour sa place à l'arrière. Enfin si, il peut craindre les décisions de JJ ^^.

  • gauron666 dit :
    3/11/2018

    Whole New Zealand laughs. They only point to foreign players and they laugh at Japan, and I can not tell them anything because they are actually right. Joseph destroyed everything. Why did Japanese rugby have to finish this way, why?

  • Kenzaki dit :
    3/11/2018

    Timothy Lafaele a été nul comme toujours mais le pire c'est qu'avec ses deux essais il va être conforté par Jamie Joseph.

  • Colonel K-K dit :
    3/11/2018

    Je n'ose imaginer le massacre contre l'Angleterre avec cette ligne de trois-quarts... On n'a pas existé en conquête (pas de deuxième ligne, la première ligne dominée en mêlée). Et on a une défense en bois. 25 plaquages manqués sans déconner!!

  • Tokyro dit :
    3/11/2018

    Ce n'est plus possible de jouer avec cette paire de centres de niveau 2ème division! On dirait des vieux sur le terrain. Kenki Fukuoka a encore été bien seul derrière. Tanaka doit redevenir titulaire au poste de demi de mêlée il faut relancer Shigeno. Yu Tamura nous a encore fait un match pourri avec quelques éclairs de génie. Joseph se passe de notre meilleur ouvreur!!!

  • Thib Referee dit :
    3/11/2018

    Sérieusement, comment la fédération japonaise peut cautionner cette paire de centre et ces ailiers (Henry, Lemeki, etc...) quand de si bons joueurs locaux sont laissés sur le côté !!! Comment le public Japonais va pouvoir s’identifier à ces pantins qui repartiront dans leurs pays d’origine une fois leurs carrières terminées !!! À l’image des Sunwolves !! Jones est en délicatesse avec la Fédération Anglaise, c’est le moment de virer Joseph et de récupérer Jones !!!


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.