Le Japon n'a pas existé face aux Pumas
Auteur: 
Hinato
Publié le: 05/11/2016


1518979900-1.jpg
Dure journée pour les Brave Blossoms dont treize joueurs fêtaient leur première cape internationale

Le Japon affrontait aujourd'hui l'Argentine au mythique Chichibunomiya Stadium de Tokyo. Une première depuis onze ans et la tournée sud-américaine désastreuse de 2005. Jamie Joseph devant faire face à un nombre de cadres absents importants de la coupe du monde de rugby de 2015 (une quinzaine) entre les blessures, les retraités et ceux préférant se reposer durant le mois de novembre, le technicien néo-zélandais alignait une équipe très jeune et inexpérimentée (13 nouveaux joueurs dont 7 titulaires) face à une grosse sélection argentine.

On ne s'attendait pas à un miracle et on savait que la rencontre allait s'avérer très compliquée pour les coéquipiers de Shota Horie et Harumichi Tatekawa. Les nippons dominaient les cinq premières minutes de la rencontre et étaient récompensés par une pénalité de leur ouvreur Yu Tamura. Mais derrière, les Pumas mettaient le rythme et imposaient leur jeu. Dominateurs en mêlée, le pilier 
Satoshi Nakatani (35 ans) a souffert pour sa première sélection, et profitant du manque d'automatismes criant de leurs adversaires du jour, les argentins cassaient la ligne à de multiples reprises notamment par leur charnière, le 1/2 de mêlée Martin Landajo et leur ouvreur Nicolas Sanchez, énorme tout simplement.

Deux essais de l'ailier
Matias Moroni et de l'ouvreur Nicolas Sanchez, permettent aux Pumas de mener 21 à 06 à la pause, sans contestation aucune. Sans un grand Kotaro Matsushima à l'arrière, ils auraient pu déjà mener par 40 points d'écart. Jamie Joseph fait tourner son effectif en seconde période et les argentins déroulent. Matias MoroniNicolas Sanchez et Santiago Cordero y vont de leur doublé tandis que Tomas Cubelli inscrit le dernier essai des siens.

Côté japonais, le numéro 8 Amanaki Lelei Mafi (en force) et l'ailier Lomano Lemeki, en toute fin de rencontre, inscriront les deux essais nippons de l'honneur. Au final, les Brave Blossoms s'inclinent lourdement mais logiquement face à l'Argentine (54 à 20). Le manque d'automatismes et l'inexpérience de l'équipe n'auront jamais permis de faire face à cette belle équipe des Pumas. Malgré le score lourd, le match aura servi de leçon au technicien néo-zélandais.

Kotaro Matsushima confirme et devient clairement le 15 titulaire du Japon. Ayumu Goromaru, qui fera ses débuts demain en Top 14 avec Toulon, a perdu sa place. Star japonaise à 7, Lomano Lemeki a été pas mal du tout pour sa première. A l'opposé, de nombreux joueurs ont perdu des points pour leur première: le pilier gauche
Satoshi Nakatani, le 2ème ligne Samuela Anise, les 3èmes lignes Uwe Helu et Yuhimaru Mimura ou encore le centre Amanaki Lotoahea.

Plusieurs cadres habituels n'ont pas non plus été au rendez-vous: le talonneur et capitaine Shota Horie, la charnière Fumiaki Tanaka/Yu Tamura ou encore l'ailier Akihito Yamada, coupable sur le premier essai argentin. La semaine prochaine, le Japon aura fort à faire à Tbilissi face à la Géorgie et son gros pack. Jamie Joseph, qui profite des tests matchs de novembre pour tester des nouveaux joueurs, devrait faire tourner. On pourrait ainsi notamment voir les débuts de l'ouvreur Jumpei Ogura (NTT Shining Arcs), qui a une carte à jouer après la performance très moyenne de Yu Tamura aujourd'hui.
 
Japon   20 - 54   Argentine

Chichibunomiya Stadium | 18 397 spectateurs |

Arbitre: Romain Poite (FFR)Craig Maxwell Keys (RFU) et Tim Baker (HKRU)

Arbitre TMO: Simon McDowell (IRFU)
 
Pour le Japon:

2 essais de: Amanaki Lelei Mafi (52') et Lomano Lemeki (80')
2 transformations de: Yu Tamura (53', 80')
2 pénalités de: Yu Tamura (06', 23')

Pour l'Argentine:

7 essais de: Matias Moroni (12', 48'), Nicolas Sanchez (35', 62'), Santiago Cordero (42', 65') et Tomas Cubelli (75')
5 transformations de:
Nicolas Sanchez (36', 43', 50', 66', 76')
3 pénalités de: 
Nicolas Sanchez (19', 31', 40')
Laisser un commentaire sur cette page

  • Skyrim75 dit :
    5/11/2016

    L'équipe est en totale reconstruction. La patience sera de mise.

  • gauron666 dit :
    5/11/2016

    Bad luck big score, the defense is the foundation. I hope that Joseph will not make premature conclusions after the first unsuccessful match. Only tough matches teach new players how it looks real rugby.

  • Kenzaki dit :
    5/11/2016

    La défense était désastreuse mais avec zéro automatisme vu l'équipe alignée, je vois mal comment on aurait pu faire mieux contre les argentins. Les tests matchs de ce mois vont servir à Joseph pour faire le tri à l'image d'Eddie Jones en 2012 et 2013.

    On est encore loin de l'équipe type (très loin même) de celle qu'on aura en 2019.

  • Redspako dit :
    5/11/2016

    Il y a beaucoup travail à faire mais ce n'est que la première de Jamie Joseph, avec 13 joueurs qui ont débuté aujourd'hui. Rien d'inquiétant.

  • Watanabe dit :
    5/11/2016

    Un Japon avec treize joueurs qui faisaient leur débuts internationaux face à une Argentine expérimentée et qui vient de terminer le Rugby Championship, il n'y avait pas d'espoir à avoir. Kotaro Matsushima a encore sorti un grand match. Il va éjecter Goromaru, c'est acté.

  • Seikyo dit :
    5/11/2016

    Le Japon n'a pas existé, le titre est bien trouvé.


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.