Le Japon largement dépassé par l'Australie
Auteur: 
Hinato
Publié le: 04/11/2017


1518979821-6253784444442.jpg
Le jeune 2ème ligne Kazuki Himeno, auteur d'un match énorme pour sa première cape,
aura inscrit son premier essai international en fin de rencontre contre les Wallabies.

Aujourd'hui le Japon affrontait l'Australie au Nissan Stadium de Yokohama, lieu de la future finale de la coupe du monde de rugby de 2019, pour un gros test match annoncé. Le début de rencontre est à sens unique total et les japonais se dépouillent en défense, à l'image du troisième ligne Shunsuke Nunomaki. Mais cette dernière craque rapidement sur un essai du centre Samu Kerevi. L'ailier Henry Speight  marque à son tour quelques minutes plus tard. Dans cette rencontre à sens unique alors, c'est le jeune deuxième ligne Kazuki Himeno qui est le premier à franchir la défense adverse.

Pénalité pour les nippons qui suit et l'ouvreur
Rikiya Matsuda ouvre le compteur pour les Brave Blossoms. Derrière, Jamie Joseph doit sortir le deuxième ligne Uwe Helu (blessé) et fait rentrer le sud-africain Wimpie van der Walt qui fête alors sa première cape avec le Japon. Il n'y a alors plus un seul deuxième ligne de métier côté nippon. L'Australie creuse l'écart suite à un superbe maul et l'essai signé du talonneur Tatafu Polota-Nau.

Rikiya Matsuda passe une nouvelle pénalité mais les japonais rendent trop de ballons de contre-attaque facile aux australiens à l'image du 1/2 de mêlée Fumiaki Tanaka (catastrophique dans cette première période). Ces derniers en profitent et se baladent dans une défense nippone mal réorganisée et marquent deux nouveaux essais par le centre Tevita Kuridrani. A la pause, les Brave Blossoms, dominés en conquête et trop fragiles défensivement, sont menés 35 à 03.

En début de seconde période, les japonais s'appuient sur leur maul pour enfin se montrer dangereux. Et à force d'assiéger la ligne d'essai adverse, le deuxième ligne
Wimpie van der Walt marque le premier essai nippon de la partie en force (validé après TMO)! Les australiens multiplient les fautes mais les hommes de Jamie Joseph préfèrent prendre les points au pied plutôt que de taper en touche. Le score est alors de 13 à 35. Les Wallabies répondent après une belle percée et Samu Kerevi marque son doublé. Derrière encore, les Brave Blossoms prennent les points au pied au lieu de taper en touche...

Quelques minutes plus tard,
Tevita Kuridrani y va de son hat trick. Derrière, Rikiya Matsuda perd un ballon sur la ligne nippone et le 1/2 de mêlée Nick Philipps inscrit un essai gag. La rentrée de Yutaka Nagare à la place d'un Fumiaki Tanaka fantomatique permet au Japon de mettre beaucoup plus de rythme et de dominer cette fin de rencontre. Les nippons s'appuient sur leur maul et le numéro 8 Amanaki Lelei Mafi, bien meilleur dans cette deuxième mi-temps, passe la ligne!

A la dernière minute, le jeune deuxième ligne nippon
Kazuki Himeno inscrit son tout premier essai pour sa première cape en sélection avec les Brave Blossoms! Largement mérité pour le meilleur joueur japonais de la rencontre! Au final, le Japon s'incline largement face à l'Australie (63 à 30). Après une première période catastrophique, les nippons auront montré un meilleur visage en seconde (27 points inscrits contre 28 australiens). Dominés en conquête, les hommes de Jamie Joseph auront surtout payé leur défense désastreuse (32 plaquages manqués).

Il faut dire que ce secteur est en chantier total, le néo-zélandais
John Plumtree nommé il y a un mois, commence à peine à montrer sa patte (une défense plus agressive qui monte plus rapidement sur les joueurs adverses). Au niveau des joueurs, le grand homme de la partie est évidemment Kazuki Himeno. A 23 ans, ce troisième ligne de métier (187 cm, 108 kg) reconverti deuxième ligne face à ce poste décimé, aura réalisé une prestation monstrueuse, que cela soit offensivement et défensivement et aura marqué son premier essai pour sa toute première sélection.

Le capitaine Michael Leitch aura été héroïque défensivement tout comme Shunsuke Nunomaki tandis qu'Amanaki Lelei Mafi aura réalisé une meilleure prestation en deuxième mi-temps. Le pilier Keita Inagaki et le centre Timothy Lafaele auront fait un gros match défensif. L'arrière Kotaro Matsushima et l'ouvreur Rikiya Matsuda auront aussi été très bons offensivement. A l'opposé, le 1/2 de mêlée Fumiaki Tanaka aura été le plus mauvais joueur japonais de la partie. Un constraste terrible avec la belle rentrée de son remplaçant Yutaka Nagare qui aura donné beaucoup de rythme en fin de rencontre.

De retour de blessure, Harumichi Tatekawa aura été presque transparent. Si Timothy Lafaele aura été parfait défensivement, il aura été à l'image d'une paire de centres inexistantes offensivement (2 mètres parcourus en tout). Enfin sur les ailes, Lomano Lemeki et
Ryuji Noguchi (arrière de métier) n'auront rien apporté, manquant clairement de vitesse face aux australiens. Les absences de Kenki Fukuoka (grippe) et Akihito Yamada (blessé) se seront fortement fait sentir. On ne comprend toujours pas pourquoi Jamie Joseph n'a pas aligné Yoshikazu Fujita, qui est l'ailier japonais le plus rapide actuel avec Kenki Fukuoka et qui restait sur un match énorme avec la sélection World XV la semaine dernière. 

Le technicien néo-zélandais réalise des mauvais choix et le temps presse, à deux ans de la coupe du monde de rugby au pays. Verra-t-on enfin Yoshikazu Fujita et l'ouvreur Takuya Yamasawa avec les Brave Blossoms  lors de la tournée en France? Qu'attend Jamie Joseph pour sélectionner le centre Shogo Nakano (Waseda Univ.) que tous les fans de rugby dans l'archipel nippon attendent? Fera-t-il enfin jouer la concurrence au poste de numéro 9 alors que Fumiaki Tanaka est sur la pente descendante? Le Japon va désormais partir pour l'Europe et aura droit à une semaine de plus pour travailler avant d'affronter les Tonga à Toulouse le 18 novembre et la France à Nanterre le 25 novembre.
 
Japon   30 - 63   Australie

Nissan Stadium | 43 621 spectateurs |

Arbitre: 
Nick Berry (ARU). Arbitres assistants: Angus Gardner (ARU) et Rohan Hoffmann (ARU)

Pour le Japon:
 
3 essais de: Wimpie van der Walt (44'), Amanaki Lelei Mafi (68') et Kazuki Himeno (80')
3 transformations de: Rikiya Matsuda (45') et Yu Tamura (69', 80')
3 pénalités de: Rikiya Matsuda (17', 48', 53')

Pour l'Australie:

9 essais de: 
Samu Kerevi (05', 50'), Henry Speight (10'), Tatafu Polota-Nau (23'), Tevita Kuridrani (32', 40', 56'), Nick Philipps (62') et Rob Simmons (65')
9 transformations de: Reece Hodge (06', 11', 24', 33', 40', 51', 57', 63', 66')
Laisser un commentaire sur cette page

  • Watanabe dit :
    4/11/2017

    Les jeunes en question sont les meilleurs à leur poste en ce moment:

    -Kenki Fukuoka à l'aile, c'est juste le meilleur joueur en Top League et je dirais même plus le meilleur japonais en Super Rugby et de l'année. On voit que le Japon sans Fukuoka ce n'est pas la même équipe. Lemeki et Noguchi c'est un cran en dessous au moins. Je ne compare même pas en terme de vitesse et d'appui, il y a trois galaxies d'écart.

    -Kazuki Himeno, on le connaissait chez Teikyo et il explose cette année avec Toyota Verblitz (en 3ème ligne aile) sous Jake White qui dit qu'il est un futur joueur de classe mondiale. Aujourd'hui c'est le meilleur joueur sur le terrain. Il a été monstrueux pour une première sélection et en plus face à l'Australie.

    -Yoshikazu Fujita, très peu jouer certes ces derniers temps mais il revient d'une longue blessure et d'une opération à l'épaule gauche. Le week-end dernier, il a rappelé qu'il fait partie des tout meilleurs ailiers japonais, qu'il est rapide et que c'est une machine à marquer des essais. Ne pas le voir contre l'Australie est une faute professionnelle de Jamie Joseph.

    -Ryuji Noguchi est un très bon joueur encore à l'université mais quand il joue à son vrai poste à l'arrière. Ce n'est pas un ailier et on l'a encore vu ce matin.

    -Rikiya Matsuda est l'un des joueurs les plus prometteurs. Il a un profil qui plait beaucoup à Joseph, très polyvalent (10, 12 et 15) et contre l'Australie il réalise une belle performance. Avec Kotaro Matsushima, c'était le seul derrière au niveau.

    -Shogo Nakano c'est le centre moderne pour le rugby japonais: puissance physique rien à envier aux joueurs étrangers (Lafaele, Tupou, Teaupa), une bonne technique, une facilité à franchir les défenses adverses et un monstre en défense. Lors du Pacific Challenge cette année, c'était le seul à faire reculer les fidjiens sur ses plaquages, il était impressionnant de puissance et de facilité. Les commentateurs fidjiens et néo-zélandais ont vite constaté son talent et en ont parlé comme d'un futur grand joueur pour le Japon.

  • gifufighter dit :
    4/11/2017

    Certains jeunes joueurs cités, aussi talentueux qu'ils soient dans le championnat, n'ont tout simplement pas le niveau international. Après quitte à prendre une branlée, pourquoi pas... On a vu pendant un moment le Japon prendre des branlées, c'est pas pour ça qu'ils ont progressé.

  • gifufighter dit :
    4/11/2017

    Tanaka est cuit. S'il ne se remet pas en question, il ne va faire que ralentir le jeu... Une bonne secouée comme Goromaru pour le remettre d'aplomb ?

  • Watanabe dit :
    4/11/2017

    J'ai adoré voir Himeno jouer. Du talent et un énorme potentiel, il avance à chaque impact, plaque avec efficacité et gratte pas mal de ballons. Ce serait un monstre s'il jouait à son poste naturel. Les choix de Joseph sont de plus en plus incompréhensibles.

    Fujita pas sur la feuille de match après la leçon qu'il a donné samedi dernier? Et Shota Emi? Il pense vraiment que c'est inférieur à Lemeki et Noguchi sur les ailes. Sans parler au centre avec l'arnaque Lafaele et Tatekawa même pas à 100%. Nakano c'est pour 2023 pas avant? Pareil pour Kajimura?

  • Redspako dit :
    4/11/2017

    Lafaele est bon pour défendre mais force est de reconnaître qu'offensivement c'est proche du néant. Joseph a l'air perdu, l'équipe est en total chantier. Inquiétant à deux ans du mondial au Japon.

  • Skyrim75 dit :
    4/11/2017

    Je ne pige pas qu'il ne fait pas appel à des deuxièmes lignes comme Kotaki. Comme pour tout le monde, Himeno m'a impressionné. Il est parti pour faire une très grande carrière. Derrière, Matsuda et Matsushima ont fait un bon match. Les cinq autres, c'était vraiment très très faible avec mention spéciale à Tanaka qui m'a gonflé tout le match jusqu'à sa sortie.

  • Kenzaki dit :
    4/11/2017

    Kazuki Himeno aura était le rayon de soleil dans ce match obscur. Ce joueur a un talent pour devenir un monstre et il le sera plus si Joseph pense à le faire jouer à son vrai poste: troisième ligne. Sur la rencontre, les japonais ont été dominés en conquête, c'était physiquement très costaud les australiens et ils les ont pris au pire moment.

    On a vu du beau jeu à partir du moment où Nagare est rentré en jeu et qu'on a arrêté ce jeu au pied stupide et systématique. Trop de ballons rendus aux australiens qui se sont terminés en essais pour eux... Tanaka faut arrêter avec lui, il est proche de la retraite, plus au niveau.

    Quand je voyais nos ailiers courir, combien de fois je me suis dit si c'était Fujita cette action pouvait aller à l'essai. Soyons clair: nos 3 meilleurs ailiers actuels sont Fukuoka, Yamada et Fujita. Je mets même Emi devant ce que j'ai vu aujourd'hui.

  • Tokyro dit :
    4/11/2017

    Pas photo entre les deux équipes. Maintenant on est obligé de critiquer plusieurs choix de Jamie Joseph. Pas un seul vrai deuxième ligne dans cette sélection, Tanaka toujours titulaire alors qu'il est cramé. Où est la concurrence comme dit Hinato? Yamasawa à l'ouverture il attend quoi? Au centre Tatekawa a une excuse mais n'aurait jamais du joué vu qu'il était blessé. Lafaele défend mais il n'apporte rien du tout en attaque. Aux ailes, c'était zéro: Noguchi est un arrière et Lemeki plus adapté au rugby à 7. Ils étaient lents comparés à ceux d'en face. Pourquoi Joseph refuse de faire jouer Fujita?

    Il est de classe mondiale comparé à ceux qu'on a vu ce matin... Il a déjà oublié le match contre World XV de la semaine dernière? Et j'en oublie tellement je pète un plomb. C'est pire que Kirwan 2011 au rythme où on va. Cette sélection va droit dans le mur si Joseph reste campé sur ses positions.


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.