Le Japon facilement vaincu par la sélection World XV
Auteur: 
Hinato
Publié le: 28/10/2017


1518979458-2583994110.jpg
L'essai de l'espoir de Ryuji Noguchi en fin de première période n'aura pas suffi. Les Brave Blossoms auront craqué en seconde période

Aujourd'hui le Japon affrontait la sélection World XV au Level-5 Stadium de Fukuoka, en préparation pour le gros test match à venir samedi prochain à Yokohama face aux Wallabies. Le sélectionneur Jamie Joseph profitait de cette rencontre pour tester de nouveaux joueurs, avec aucun vrai deuxième ligne au coup d'envoi. Très vite les verts et noirs dominaient et sur une magnifique action envoyaient l'ailier japonais Yoshikazu Fujita à l'essai.

Les Brave Blossoms étaient maudits par les blessures avec les sorties en l'espace de quatre minutes du 1/2 de mêlée Fumiaki Tanaka et de l'ailier Akihito Yamada, deux tauliers de l'équipe. Rentré en jeu, le jeune Rikiya Matsuda, connu pour sa polyvalence (ouvreur, centre et arrière), jouer pour la première fois de sa carrière à l'aile. Au 1/4 d'heure de jeu, les nippons ouvrent le score par une pénalité de leur ouvreur Yu Tamura.

Mais l'ailier néo-zélandais
Vince Aso marque quelques minutes plus tard un essai sur un exploit personnel de 70 mètres. Yu Tamura est le joueur nippon de cette fin de première mi-temps. Après une nouvelle pénalité inscrite, il prend l'intervalle et envoie le jeune arrière Ryuji Noguchi à l'essai! A la pause, les nippons sont menés 14 à 13 malgré le fait d'être totalement dominés en conquête, notamment en touche où ils ne récupèrent quasiment pas un ballon.

Le tournant du match se déroule en début de seconde période. Coupable d'une faute volontaire qui annihile une action d'essai adverse,
Ryuji Noguchi écope d'un carton jaune. Déjà souffrante, la défense japonaise explose en infériorité numérique. Le deuxième ligne australien rentrant Sam Wykes et le talonneur sud-africain Adriaan Strauss passent la ligne. Quelques minutes plus tard, sur une belle remise intérieur de Berrick Barnes, Yoshikazu Fujita transperce la défense nippone et inscrit un essai de classe mondiale, bien resservi entre-temps par son compère à l'autre aile Vince Aso.

Les Brave Blossoms n'y sont plus et encaissent un nouvel essai signé du troisième ligne italien rentrant
Simone Favaro après une magnifique passe sautée de Berrick Barnes pour Yoshikazu Fujita qui aura laissé sur place les 3/4 nippons. Après le carton jaune du pilier sud-africain Jean-Pierre Smith, les japonais profitent de leur supériorité numérique pour marquer deux essais en fin de match par le centre Sione Teaupa et le deuxième ligne rentrant Uwe Helu.

Au final, la sélection World XV s'impose facilement face aux Brave Blossoms 47 à 27. Dominés dans tout les compartiments du jeu et coupables d'une défense très faible, les hommes de Jamie Joseph n'auront jamais pu rivaliser. Même s'il manquait de nombreux cadres (Shota Horie, Amanaki Lelei Mafi, Kenki Fukuoka, Kotaro Matsushima) et que l'équipe aura joué avec un seul vrai ailier sur le terrain, Lomano Lemeki (un des rares bons nippons aujourd'hui), la situation est inquiétante avant d'affronter l'Australie dans une semaine à Yokohama et avec les blessures de Fumiaki Tanaka et Akihito Yamada.

Le technicien néo-zélandais paye aussi plusieurs choix des plus douteux à commencer par la non-sélection de Yoshikazu Fujita, qui aura prouvé aujourd'hui qu'il fait partie des tout meilleurs ailiers nippons actuels. On peut citer aussi celle de Shota Emi (énorme lors du dernier Super Rugby), de Takuya Yamasawa, auteur d'une belle rentrée avec la sélection World XV et qui est certainement le meilleur ouvreur japonais désormais. Que dire de la non-convocation du "Sonny Bill Williams nippon", Shogo Nakano (Waseda Univ.), qui n'a absolument rien à envier aux Nakamura, Lafaele et Teaupa?

Jamie Joseph est dans une grande période de doute actuellement et semble partie pour s'en remettre à une masse de joueurs étrangers comme John Kirwan l'avait fait par le passé. On connait le désastre qui s'en était suivi après lors de la coupe du monde de rugby de 2011 en Nouvelle-Zélande... S'il a des excuses logiques en deuxième ligne (décimée par les blessures), il n'en a pas par contre sur les autres postes. S'il ne rectifie pas vite la ligne, le test match face aux Wallabies pourrait devenir un carnage et envoyer un très mauvais signal à deux ans de la coupe du monde de rugby au pays.
 
Japon   27 - 47   World XV

Level-5 Stadium | 10 303 spectateurs |

Arbitre: 
Nick Berry (ARU). Arbitres assistants: Angus Gardner (ARU) et Rohan Hoffmann (ARU)

Pour le Japon:
 
3 essais de: Ryuji Noguchi (33'), Sione Teaupa (74') et Uwe Helu (80')
3 transformations de: Yu Tamura (34') et Rikiya Matsuda (75', 80')
2 pénalités de: Yu Tamura (15', 28')

Carton jaune: Ryuji Noguchi (42')

Pour World XV:

7 essais de: 
Yoshikazu Fujita (06', 56'), Vince Aso (21'), Sam Wykes (44'), Adriaan Strauss (51'), Simone Favaro (63') et Richard Buckman (78')
6 transformations de: Ayumu Goromaru (07', 23', 52', 58', 64') et Takuya Yamasawa (80')

Carton jaune: Jean-Pierre Smith (72')
Laisser un commentaire sur cette page

  • Watanabe dit :
    28/10/2017

    Joseph nous dit qu'il fait confiance à la jeunesse mais préfère nous prendre des joueurs étrangers moyens que les Nakano, Kajimura, Ozaki. Beau foutage de gueule de sa part. Il attend quoi pour Nakano? Qu'il ait 25 ans pour le lancer?

  • Kenzaki dit :
    28/10/2017

    Si Joseph ne convoque pas Fujita après son match d'aujourd'hui, je ne le comprends plus.

  • seikyo dit :
    28/10/2017

    Plus on avance et plus le jeu du Japon est de pire en pire avec Joseph. Je ne parle même plus de la défense...

  • Skyrim75 dit :
    28/10/2017

    Mêlée zéro, touche zéro, ruck zéro, une horreur. Il n'y a même plus les bases dans cette équipe. A quoi joue Jamie Joseph? Entre faire jouer Himeno et le sud-africain en deuxième ligne alors que ce n'est pas leur poste, ne pas convoquer les Fujita, Yamasawa et autres, prendre un sud-coréen et un tongien au poste de pilier droit, il va nous faire une Kirwan numéro 2.

  • Tokyro dit :
    28/10/2017

    A se demander si les coachs de la défense travaillent vraiment avec les joueurs...
    Joseph j'ai été gentil assez longtemps avec lui mais on va droit dans le mur j'ai bien peur.

  • Kenzaki dit :
    28/10/2017

    Le meilleur japonais jouait en face et il s'appelait Fujita.


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.