Le Japon écrase la Corée du Sud
Auteur: 
Hinato
Publié le: 12/05/2012

1518906341-fgt23.jpg
Les joueurs de Suntory Sungoliath ont été très actifs aujourd'hui face à la Corée du Sud.
Ci-dessus, de gauche à droite: Nagatomo, Ono (Kousei), Hiwasa, Sasaki, Onozawa et Makabe.

Les japonais, qui restaient sur deux larges succès face au Kazakhstan (87-00) et aux Emirats Arabes Unis, se rendaient à Séoul pour y affronter une équipe de Corée du Sud, tout juste promu de la Division 1 et qui avait crée la surprise la semaine dernière en s'imposant à Hong Kong (21-19). Face à une Corée du Sud qui revenait donc au devant de la scène du rugby asiatique, Eddie Jones ne s'attendait pas à une partie de plaisir, notamment en première période et avait donc mis la grosse équipe nippone sur le papier.
 
Seo Chu Oh, le sélectionneur coréen, avait parfaitement étudié le jeu japonais et savait que celui-ci s'inspirait énormément de l'équipe des Suntory Sungoliath (entraîné alors par Eddie Jones). Pour contrer le jeu nippon, le sélectionneur coréen avait décidé de s'inspirer des Toshiba Brave Lupus, qui lors du derby de Fuchu face à Suntory Sungoliath (22 janvier dernier), avaient mis en place une défense très agressive qui avait empêché la libération rapide du ballon et l'enchaînement des phases de jeu des adversaires, et avait permis aux rouges et noirs ce jour-là de battre leur ennemi juré (21-18). Ainsi durant la première moitié de la 1ère mi-temps, les japonais allaient se briser devant la défense héroïque sud-coréenne.
 
Mais au bout d'une ultime phase de jeu, le vétéran de la sélection, Onozawa (Suntory), franchissait la ligne d'essai (21') et permettait aux siens de prendre le score (00-07). Les japonais continuaient d'attaquer et six minutes plus tard, le 2ème ligne Makabe (Suntory) marquait le second essai des Brave Blossoms (27'). Une minute plus tard, les coréens subissent une grosse perte avec la blessure de leur puissant centre Kim Nam Wook (28'), l'une des grosses révélations coréennes du tournoi. Goromaru (Yamaha) ratait un peu avant la mi-temps une pénalité (34').

A la pause, les japonais, surpris par la défense coréenne, ne menait que 14 à zéro. Eddie Jones souhaitait que son équipe accélère le jeu. Aussi, il faisait remplacer le demi de mêlée Fujii (Toshiba) par le revenant Hiwasa (Suntory), de retour du Stade Français.
 
Les coréens démarraient bien le début de seconde mi-temps et étaient récompensés par la pénalité réussie par leur buteur Park Hong Sik (44'). La Corée du Sud revenait à 14-03. Les japonais réagissaient aussitôt et inscrivaient en peu de temps deux essais par le 3ème ligne Mochizuki (Toshiba) à la 47' et le 2ème essai du match signé de l'ailier Onozawa (51').
 
La Corée du Sud ne lâchait rien et était récompensé par l'essai de l'arrière Jang Sung Min (55'). Park Hong Sik ratait la transformation. La Corée du Sud revenait à 08-26. Mais les coréens, semi-amateurs, allaient définitivement payer les efforts  employés notamment en première période. Onozawa profitait de la fatigue des coréens et y allait de son 3ème essai du match (57'). A la 65ème minute, le 3ème ligne coréen Shin Woo-Sik écopait d'un carton jaune.

Les coréens, alors à 14 pendant dix minutes, allaient encaisser trois essais supplémentaires. Le capitaine Hirose (Toshiba) y allait aussi de son essai dans la partie (67'). Le 3ème ligne Sasaki (Suntory) se permettait d'inscrire un doublé (74', 76') dont Tamura (NEC Green), rentrée en cours de jeu, se chargeait de passer les transformations à la place de Goromaru sorti, remplacé par Nagatomo (Suntory).
 
Au final, le Japon continue son rythme infernal dans le tournoi et s'impose donc à Séoul face à la Corée du Sud 52 à 08, en ayant inscrit huit essais! Les coréens, ont longtemps résisté face à l'armada japonaise mais ont fini par craquer physiquement en seconde période. Les coréens (dont de nombreux joueurs jouent en Top League), qui montrent qu'ils sont de nouveaux sur le devant de la scène asiatique, loin derrière toutefois encore les Brave Blossoms. Les japonais qui dominent sans partage depuis dix ans le rugby asiatique.
  
Les dernière défaites nippones face à une équipe asiatique remonte en effet à 2002 et c'était à l'époque alors face à la Corée du Sud: défaite 34-45 le 13 octobre 2002 et 20-22 le 23 novembre 2002. Depuis la Top League notamment a été crée et le rugby japonais a pris encore plus d'avance sur ses voisins. Dernière étape du tournoi pour les japonais la semaine prochaine face à Hong Kong, au Chichibunomiya Stadium, où ils fêteront sans surprise leur 5ème titre du tournoi des 5 nations asiatique, depuis sa création en 2008. Un long règne sans partage pour le Japon sur le rugby asiatique.
 
Corée du sud   08 - 52   Japon

Stade de Seongnam | 3 000 spectateurs.

Arbitre: Toby Lothian (HK). Arbitres assistants: Wee Rouranzu (HK) et Warren Nihamu (HK).

Pour le Japon: 

8 essais de: Onozawa (21', 51', 57'), Makabe (27'), Mochizuki (47'), Hirose (67') et Sasaki (74', 76').
6 transformations de: Goromaru (21', 27', 47', 57') et Tamura (74', 76').

Pour la Corée du Sud:

Un essai de: Jang Sung Min (55').
Une pénalité de: Park Hong Sik (44').

 



Créer un site
Créer un site