Le Japon échoue d'un rien
Auteur:
Hinato
Publié le: 17/06/2012

1518905880-006hirose.jpg
Le capitaine Hirose aura livré un gros match, tout comme l'autre ailier japonais, Onozawa.

Pour leur 3ème et dernière rencontre du tournoi, les japonais affrontaient les samoans. Ces derniers, vainqueurs des Tonga et Fidji, étaient grand favoris au titre. Les japonais allaient quant à eux essayer de remporter au moins cette rencontre pour sauver l'honneur. Une rencontre sous le signe du grand combat physique. D'entrée de jeu, les samoans obtenaient une pénalité mais Anufe, qui la tentait à plus de 50 mètres des poteaux japonais, échouait. C'était finalement les japonais, qui après un hors-jeu samoan, ouvrait le score grâce à une pénalité de plus de 45 mètres de Goromaru (07'). Vers la 10ème minute, le 3ème ligne Tui, révélation japonaise de ce tournoi, fesait une percée dans la défense adverse. Les samoans se mettaient à la faute et Goromaru rajoutait une autre pénalité des 22 mètres (11').

Le Japon menait alors six à zéro. Dans la minute qui suivait, les samoans obtenaient une nouvelle pénalité sur la ligne des 40 mètres japonais après un ballon gardé au sol par Senba mais Anife échouait de nouveau (13'). Les japonais, bons en défense, attaquaient et c'est alors que le pilier Mulipola commettait un "attentat" sur le capitaine japonais Hirose. Mulipola écopait logiquement d'un carton jaune (18'). A 15 contre 14, les japonais allaient profiter de la situation. Suite à une mêlée dans les 22 mètres adverses, Nicholas combinait avec Tatekawa qui offrait un superbe ballon à Onozawa qui était arrêté à 5 mètres de la ligne. Mais Hiwasa sortait très rapidement le ballon et le donnait au 3ème ligne Tui qui franchissait la ligne d'essai (19')! Goromaru échouait sa transformation tout en coin.

Le Japon menait 11-00. Quelques instants plus tard, le centre Senba perçait la défene samoane plein champ mais Nicholas commettait un en-avant dans les 22 mètres adverses. Une grosse occasion gâchée. Un peu plus tard, Anufe tapait directement en touche. Les japonais obtenait une touche dans les 22 mètres samoans. Sur l'action qui suivait, les japonais envoyaient du superbe jeu. Onozawa, au coeur des actions nippones, fesait la passe à Kikutani qui inscrivait le second essai nippon en coin (26'). Goromaru échouait sa pénalité en coin. Le Japon menait 16-00 après une grosse première demi-heure de jeu!

 
De nouveau à 15 et très revanchards, les samoans attaquaient et profitaient des fautes japonaises. Suite à une pénaltouche dans les 22 mètres adverses, les samoans progressaient rapidement et le demi de mêlée Fotualii franchissait la ligne d'essai (31'). Les Samoa revenaient à 16-07. En cette fin de 1ère période, les samoans se montraient de plus en plus dangereux avec notamment cette occasion Fotualii qui échouait d'inscrire son second essai à quelques mètres de la ligne d'essai japonaise.

Suite à une nouvelle pénaltouche dans les 22 mètres nippons, les samoans créaient un maule et franchissaient la ligne adverse, inscrivant le second essai par leur 2ème ligne Lemalu. A la pause, le Japon menait16-14 mais payait ses fautes de jeu de cette fin de première prériode. En seconde mi-temps, les samoans repartaient sur leur maule et obtenaient une pénalité. Anufe la passait (43'), et pour la première fois du match, les samoans passaient devant au score.

Dans les minutes qui suivaient, les deux équipes commettaient pas mal de fautes de mains et de jeu, sans doute dû à la fatigue et aux gros impacts de ce match. A l'image du centre Nicholas qui capotait deux occasions d'essai pour les Brave Blossoms suite à deux en-avants en très peu de temps. Anufe ratait encore une pénalité (50'). 

Le score était plus que serré et Eddie Jones en profitait pour faire ses premiers changements: Arita <=> Kizu, Sasaki <=> Mochizuki et Kosei Ono <=> Tatekawa. Finalement, les samoans construisaient une superbe action et le 2ème ligne ligne Lemalu marquait son 2ème essai du match (61'). Les Samoa menaient 24-16. Le sélectionneur australien faisait rentrer Yamashita à la place d'Hatakeyama en 1ère ligne, mais la mêlée japonaise était de nouveau pénalisée. Anufe la passait (65'). Ito remplaçait Hitoshi Ono en 2ème ligne. Mené 27-16, le Japon semblait cuit. Mais les japonais avaient des ressources mentales énormes et attaquaient à tout va, notamment grâce à un énorme Onozawa. Sur une superbe action, l'ailier Hirose chouait à seulement 5 mètres de la ligne adverse avant d'être projeté en touche. 
 
Les japonais récupéraient le ballon quelques instants plus tard et sur un magnifique enchaînement, envoyaient Kikutani à l'essai en coin (68')! Goromaru, remplacé par Nagatomo, c'était Nicholas qui se chargeait de tenter la transformation, mais son coup de pied était complètement raté. Des points précieux perdus au final. A 21-27, Jones remplaçait Hiwasa par Fujii pour donner de la vitesse au jeu japonais. quelques minutes plus tard, la mêlée japonaise était de nouveau sanctionnée, mais le buteur Lui voyait le ballon toucher la barre. Les japonais lançait alors une folle relance de leur 22 mètres avec encore une fois un énorme Onozawa, qui perçait à plusieurs reprises la défense adverse.

Les samoans se mettaient à la faute et les japonais obtenaient une pénaltouche dans les 22 mètres samoans! Le pilier Taulafo commettait une énorme faute et écopait d'un carton jaune (77'). A 14 contre 15, les samoans allaient subir les assauts japonais. Nicholas combinait avec Kosei Ono et sur la fin de ce superbe mouvement, le capitaine Hirose inscrivait le 4ème essai de son équipe en bout de ligne (79')! Le score était de 26-27. Si Nicholas passait la transformation, le Japon remportait le match! Malheureusement, son coup de pied passait à côté. Le Japon, au terme d'un match de grande qualité, s'inclinait 26 à 27 face aux Samoa. Trop de pénalités, de fautes de mains et de transformations ratées ont coûté chers aux japonais, qui ont inscris au final tout de même 4 essais durant la rencontre! Que de regrets pour les Brave Blossoms!

Bilan du tounoi pour les japonais
 
Au final, les hommes d'Eddie Jones n'ont remporté aucun match. Mais le bilan est loin d'être aussi mauvais. D'une, le tournoi, remporté par les Samoa, a été serré plus que jamais. Il n'y a pas eu de grands écarts de scores dans ce tournoi. Le Japon, dernier, a un goal-average de -11 après trois défaites en trois rencontres! Les Samoa ont remporté très difficilement leurs trois matchs: 20-18 contre les Tonga, 29-26 contre les Fidji et 27-26 contre le Japon.

C'est dire l'écart très serré entre ces quatres équipes. Pour le reste, on notera que le Japon est monté en puissance au fil des rencontres. Les japonais commencent à mieux se connaître et cela se ressent sur le terrain, notamment avec les combinaisons et le jeu de plus en plus rapide fourni par les japonais. Les charnières Hiwasa-Ono, Hiwasa-Tatekawa ont de l'avenir. Des joueurs comme le 3ème ligne Tui se révèle au niveau international. Avec un retour programmé du grand espoir Fujita l'an prochain et une qualité de jeu qui va s'améliorer, le Japon va monter en puissance au fil des mois à venir et nul doute que cette équipe sera encore plus redoutable l'an prochain dans la coupe des nations du Pacifique.
 
Japon   26 - 27   Samoa

Chichibunomiya Stadium | 5 386 spectateurs.

Arbitre: John Lacey (IRL). Arbitres assistants: Taizo Hirabayashi (JAP), Otsuki Fuji (JAP) et Taku (JAP).

Pour le Japon:

4 essais de: Tui (19'), Kikutani (26', 68') et Hirose (79').
2 pénalités de: Goromaru (07', 11').

Pour les Samoa:

3 essais de: Fotualii (31') et Lemalu (38', 61').
3 transformations de: Anufe (31', 39') et Lui (62').
2 pénalités de: Anufe (43', 65').
2 cartons jaunes: Mulipola (18') et Taulafo (77').

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.