Le Japon domine la Corée du sud
Auteur:
Hinato
Publié le: 04/05/2013


Après la victoire à Hong Kong en demi-teinte (38-00), on attendait les japonais au tournant face à la Corée du sud aujourd'hui. Pour cette rencontre, Eddie Jones avait effectué plusieurs changements dont la titularisation des deux piles électriques de l'équipe, les ailiers Kenki Fukuoka et Yoshikazu Fujita. Les deux jeunes stars du rugby japonais étaient attendues par tous pour cette première qui les voyait jouer ensemble. Et les deux phénomènes n'allaient pas décevoir. Très vite, sous l'impulsion d'une 3ème ligne tonitruante (Kikutani, Broadhurst), le Japon met le rythme et le 1/2 d'ouverture Kosei Ono franchit la ligne (01'). C'est ensuite au tour de Kenki Fukuoka de s'illustrer en inscrivant deux essais en l'espace de trois minutes. Le jeune japonais fait parler sa vitesse (06', 09'). En moins de dix minutes, le Japon mène 21 à zéro. Le match est déjà plié.

Les sud-coréens doivent qui plus est faire face à la blessure de leur 1/2 de mêlée Park Wan Yong (KEPCO) dès la 6ème minute. Ce dernier est remplacé définitivement par Yang Young Hun, le 1/2 de mêlée du club japonais des Honda Heat. Mais les sud-coréens ne se découragent pas et montrent de belles séquences avec notamment cette belle charnière Yang Young Hun/ Oh Youn Hyung et une ligne de 3/4 qui a belle gueule. Devant, les avants sud-coréens, dont la très grosse majorité joue au Japon, posent des soucis aux Brave Blossoms en mêlée et sur les rucks. Mais ce Japon là est bien plus fort que la semaine dernière. A l'image de sa 3ème ligne (Kikutani/Broadhurst/Holani). Le capitaine Takashi Kikutani livre un énorme match et est récompensé par deux essais en cette première période (23', 34'). De plus, les pépins sud-coréens continuent. Le 2ème Lee Kwangmoon (Toshiba Brave Lupus), blessé, doit céder sa place à Kim Jeong Min (KEPCO), à la 24ème minute.

Mais ceux qui font le spectacle surtout côté japonais, ce sont les deux jeunes pépites sur les ailes. Kenki Fukuoka, sur un ballon récupéré seul dans un ruck, est à deux doigts d'inscrire un triplé après une course de 60 mètres. C'est finalement son compère Yoshikazu Fujita, qui en fin de première mi-temps, laisse sur place les 3/4 sud-coréens et part inscrire son seul essai du match, son 8ème en trois sélections sous le maillot des Brave Blossoms. A la pause, le Japon mène largement 40-00.

Eddie Jones décide de faire tourner largement son effectif en seconde période. Le match est plus haché. Les japonais et les sud-coréens commettent plus de fautes. Les sud-coréens sont de plus en plus pénalisés et sur une énième faute, l'arbitre hongkongais Tobi Lothian sort le carton jaune au 1/2 d'ouverture sud-coréen Oh Youn Hyung. La Corée du sud est à 14. Mais il faut attendre la 51ème minute pour voir le Japon, par l'intermédiaire du 3ème ligne Hendrik Tui, suite à une mêlée sur la ligne des cinq mètres sud-coréens, inscrire le 7ème essai du match. Les sud-coréens ne baissent pas les bras et continuent d'envoyer du joli jeu. Ils sont d'ailleurs à deux doigts d'inscrire leur premier essai, sauvé in-extremis par Kenki Fukuoka. Le Japon répond aussi sec et à la 69ème minute, sur une énième mêlée sur la ligne des cinq mètres sud-coréens, l'arbitre Tobi Lothian pénalise la Corée du sud et accord un essai de pénalité. Le Japon mène alors 54 à zéro.

Quelques instants plus tard, le Japon aggrave le score par un essai de l'arrière Ayumu Goromaru (72'). Les sud-coréens vont alors finir par être récompensés de leurs efforts. Le 1/2 d'ouverture Oh Youn Hyung passe en revue la défense japonaise et part inscrire l'unique essai sud-coréen du match (77'), se rachetant ainsi de son carton jaune. Le Japon terminera le match par une bonne note en inscrivant un 10ème et dernier essai par le centre Male Sau dans les ultimes secondes de la rencontre (79'). Au final, le Japon s'impose 64-05 face à la Corée du sud.

Le bilan est bon et largement meilleur que celui de la semaine passée, même si les japonais ont commis pas mal de fautes en seconde période. La fatigue semble d'ailleurs avoir touché les joueurs japonais en 2ème mi-temps selon Eddie JonesTakashi Kikutani, Michael Broadhurst, Harumichi Tatekawa et Ayumu Goromaru sont à mettre en avant durant cette rencontre. On n'oublie évidemment pas Kenki Fukuoka et Yoshikazu Fujita. Mais ces deux phénomènes sont clairement sur une autre planète. Ce sont les deux meilleurs ailiers japonais existants à l'heure actuelle pour les Brave Blossoms. Notons également la belle prestation de la Corée du sud. Même si les partenaires du capitaine Soon Chai Park (Suntory Sungoliath) ont connu une large défaite, on a pu constater leur progrès, notamment sur les phases offensives. Ils seront d'ailleurs favoris pour la seconde place du tournoi lors du choc à venir face à Hong Kong. Avec 18pts au compteur, le Japon remporte son 6ème titre consécutif du tournoi des 5 nations asiatique, avant même d'aller jouer les Emirats arabes unis, à Dubaï, la semaine prochaine.

Japon   64 - 05   Corée du sud

Chichibunomiya Stadium | 7 408 spectateurs |

Arbitre: Tobi Lothian (HK). Arbitres assistants: Warren Needham (HK), Aaron Littlewood (SIN) et Matsuoka Tatsuya

Pour le Japon:

 
10 essais de: K. Ono (01'), Fukuoka (06', 09'), Kikutani (23', 34'), Fujita (36'), Tui (51'), de pénalité (69'), Goromaru (72') et Sau (79')
7 transformations de: Goromaru (02', 06', 10', 35', 37', 51', 69')

Pour la Corée du sud:

Un essai de: Oh Youn Hyung (77')

Carton jaune: Oh Youn Hyung (49')

 

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.