Le Japon coule face à l'Irlande
Auteur: Hinato
Publié le: 17/06/2017


1518905156-9746352826.jpg
L'arrière Ryuji Noguchi (inscrivant ici son essai) aura été l'un des très rares joueurs nippons à la hauteur lors du naufrage du jour
 

Le Japon affrontait aujourd'hui l'Irlande dans le Ecopa Stadium de Fukuroi (50 889 places) pour démarrer une série de deux tests matchs face au XV du Trèfle. Après une victoire en demi-teinte face à la Roumanie le week-end dernier (33 à 21), les Brave Blossoms s'attendaient à un très gros défi. Et il a eu lieu. Les visiteurs mettent vite un rythme d'enfer et les nippons à la faute. L'ouvreur Paddy Jackson passe une pénalité avant que la mêlée japonaise, sous pression, perd le ballon et l'ailier Keith Earls marque en coin. Yu Tamura réduit l'écart sur pénalité mais mis à part notamment le jeune arrière Ryuji Noguchi, encore énorme, la majorité des Brave Blossoms passent totalement à côté de leur rencontre.

Comme face à la Roumanie, le pilier droit Heiichiro Ito est sanctionné à nouveau d'un carton jaune pour faute d'anti-jeu. En infériorité numérique, la défense nippone, déjà transpercée de partout, encaisse trois nouveaux essais, un doublé du troisième ligne
Dan Leavy et un essai du numéro 8 Jack Conan. Le score est de 31 à 03 au tableau d'affichage au bout d'une 1/2 heure de jeu, le match est d'ores et déjà plié. C'est également le score à la pause. En début de seconde période, le troisième ligne Hendrik Tui, rentré sur la pelouse, perd un ballon et Jack Conan y va de son doublé.

Coupable d'une cravate sur Kenki Fukuoka, l'ailier
Andrew Conway écope d'un carton jaune. Juste derrière, l'essai du deuxième ligne Uwe Helu est refusé pour un écran du centre Will Tupou. Il faudra attendre l'entrée en jeu du 1/2 de mêlée Yutaka Nagare et de l'ouvreur Rikiya Matsuda pour donner de la vitesse au jeu nippon. L'ex-charnière de Teikyo Univ. permet de mettre beaucoup plus de rythme et c'est l'arrière Ryuji Noguchi, meilleur joueur nippon de la rencontre, qui passe la ligne sur un exploit personnel!  Les visiteurs répondent aussi sec en marquant deux nouveaux essais derrière par le centre Garry Ringrose et l'ailier Keith Earls (doublé). La fin de match est toutefois à l'avantage des locaux qui utilisent beaucoup moins le jeu au pied, trop stérile durant la partie.

Kenki Fukuoka, un des rares au niveau aujourd'hui, fait parler ses jambes et inscrit son essai avant que sur une bonne passe de Michael Leitch, l'ailier nippon n'accélère à nouveau, fixe et offre l'essai au 1/2 de mêlée Yutaka Nagare. Au final, le Japon sauve quelque peu les apparences mais subit une défaite cinglante face à l'Irlande (50 à 22). Le match de ce matin aura été un copié/collé de la défaite des Brave Blossoms face aux Maori All Blacks il y a trois ans. Si les irlandais ont réalisé un gros match, c'est aussi en grande partie à la performance désastreusesdes hommes de Jamie Joseph.

Plusieurs points négatifs à retenir à commencer par la défense. Avec 29% de plaquages manqués (31/106), impossible d'exister. De nombreux joueurs auront été fantomatiques dans ce secteur, à commencer par la charnière Fumiaki Tanaka/Yu Tamura (7 plaquages manqués au total), le deuxième ligne Kotaro Yatabe, le troisième ligne Michael Leitch et l'ailier Kenki Fukuoka (3 chacun). Autre point inquiétant, la mêlée, qui n'a pas existé et a été pulvérisée par celle visiteuse. L'héritage de Marc Dal Maso n'existe plus. Les joueurs japonais utlisent aussi trop souvent le jeu au pied, bien trop stérile.

Ce n'est pas dans leur culture et ça se voit. Ils ont ainsi rendu un ballon de relance incalculable aux irlandais qui se sont fait un plaisir fou pour percer la défense nippone. Jamie Joseph va devoir constater que les moments où ses hommes se sont montrés le plus dangereux étaient quand ils n'utilisaient plus ce jeu au pied inutile et enchaînaient les phases de jeu. Dernier point noir, les cadres. Aucun aujourd'hui n'a été au niveau: Shota Horie, Michael Leitch, Amanaki Lelei Mafi
Fumiaki Tanaka, Yu Tamura et Kotaro Matsushima, tous ces joueurs qui sont censés être des piliers de l'équipe n'ont pas été à la hauteur.

Ils vont devoir vite arrêter de penser qu'ils sont titulaires indiscutables pour la coupe du monde de rugby de 2019 au pays et vite se remettre à bosser. Leur prestations ce matin étaient indignes du niveau international. Malgré ce naufrage, on notera quelques points positifs avec la grosse performance encore du jeune Ryuji Noguchi qui s'installe de plus en plus au poste d'arrière. Vision du jeu, relance, jeu au pied, défense, il affiche une maturité incroyable pour son âge (21 ans)! L'ailier Kenki Fukuoka aura aussi fait un gros match, offensif en tout cas (un essai, 145 mètres parcourus, un franchissement, 4 défenseurs battus). Le troisième ligne Yoshitaka Tokunaga, qui a souvent progressé ballon en main et aura été le meilleur plaqueur de la rencontre (10 réussis), aura été parmi les rares bons joueurs nippons aujourd'hui. Le 1/2 de mêlée 
Yutaka Nagare et l'ouvreur Rikiya Matsuda auront réussi une belle rentrée et amener du rythme à une équipe alors en perdition.

Au centre, Derek Carpenter (qui a remplacé à la dernière minute Timothy Lafaele) et Will Tupou (première sélection) auront été solide défensivement mais n'auront rien apporté offensivement, surtout le joueur de Suntory Sungoliath, qui n'aura réussi aucun franchissement et battu aucun défenseur et fait seulement deux mètres ballons en main durant la rencontre... Le retour du capitaine Harumichi Tatekawa la semaine prochaine sera indispensable. Après ce non match total, les Brave Blossoms affronteront à nouveau le XV du Trèfle samedi prochain au Ajinomoto Stadium de Tokyo (50 000 places), stade du match d'ouverture de la coupe du monde de rugby de 2019. Les chances de prendre une revanche sont quasi-nulles et le chantier du sélectionneur Jamie Joseph s'annonce énorme pour les deux années à venir.

Japon   22 - 50   Irlande
 
Ecopa Stadium | 27 381 spectateurs |

Arbitre: 
Mathieu Raynal (FFR). Arbitres assistants: JP Doyle (RFU) et Alexandre Ruiz (FFR) et Glenn Newman (NZRU)

Pour le Japon:
 
3 essais de: Ryuji Noguchi (59'), Kenki Fukuoka (76') et Yutaka Nagare (78')
2 transformations de: Rikiya Matsuda (60', 79')
Une pénalité de: Yu Tamura (14')

Carton jaune: Heiichiro Ito (24')
 
Pour l'Irlande:
 
7 essais de: Keith Earls (11', 72'), Dan Leavy (24', 28'), Jack Conan (31', 45') et Garry Ringrose (65')
6 transformations de: Paddy Jackson (12', 25', 29', 32', 46') et Rory Scannell (66')
Une pénalité de: Paddy Jackson (06')

Carton jaune:
Andrew Conway (51')
Laisser un commentaire sur cette page

  • Watanabe dit :
    18/6/2017

    Le Japon de hier est encore très très loin d'une place en quart de finale de coupe du monde.

  • Tokyro dit :
    17/6/2017

    Ce match est une parfaite illustration de tout ce qu'il ne faut pas faire. Noguchi était un rayon de soleil dans ce vide cosmique auquel on a assisté. On ne fera pas pire samedi prochain.

  • Kenzaki dit :
    17/6/2017

    Hinato le dit dans l'article mais c'est vrai que ce match fait penser à celui contre les Maoris. Il n'y a pas grand chose à sauver de cette défaite. L'impression de régresser.

  • Skyrim75 dit :
    17/6/2017

    Le meilleur japonais du match est un universitaire. Je serais les autres joueurs j'aurai honte je me cacherai après une prestation aussi minable!Ils ont intérêt à montrer un autre visage samedi prochain!


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.