Le groupe japonais pour la tournée de novembre
Auteur: 
Hinato
Publié le: 19/10/2017


1518876446-286654415.jpg
Le jeune et puissant troisième ligne Kazuki Himeno (23 ans, 187 cm, 108 kg) sera des tests matchs de novembre!
 

Le sélectionneur Jamie Joseph vient de donner le groupe japonais qui participera aux tests matchs d'automne cette année face à la sélection World XV (28 octobre) à Fukuoka, l'Australie (4 novembre) à Yokohama, les Tonga (18 novembre) à Toulouse et la France (25 novembre) à Nanterre, après des tests matchs de juin dernier moyens (une victoire contre la Roumanie et deux lourdes défaites contre l'Irlande). Au total un effectif de 34 joueurs (19 avants et 15 arrières), dont six non capés.

En première ligne, le pilier gauche Masataka Mikami (Toshiba Brave Lupus) est le grand perdant tandis que le tongien Asaeli Valu (Panasonic Wild Knights), qui brille avec le club d'Ota et le sud-coréen Koo Jiwon (Honda Heat) pourrait fêter leur première cape au poste de pilier droit avec la sélection nippone. En deuxième ligne, en raison des blessures et de la faible profondeur, le technicien néo-zélandais privilégie les joueurs étrangers. On se retrouve ainsi
 le sud-africain Wimpie van der Walt (NTT-Docomo Red Hurricanes), troisième ligne de métier, appelé pour porter le maillot du Japon... 

Kotaro Yatabe (Panasonic Wild Knights) sera le seul joueur local en deuxième ligne. En troisième ligne, Hendrik Tui (Suntory Sungoliath) est le grand absent. Michael Leitch (Toshiba Brave Lupus), renommé capitaine depuis la coupe du monde de rugby de 2015 et Amanaki Lelei Mafi (NTT Shining Arcs) seront les deux tauliers tandis que le tongien Fetuani Lautaimi (Toyota Verblitz) est appelé pour la première fois. Mais le joueur à suivre est son coéquipier de club Kazuki Himeno (Toyota Verblitz).

Le jeune capitaine du club de Toyota (23 ans), ex-joueur de Teikyo Univ., est la grande révélation cette saison en Top League. C'est donc tout sauf une surprise de la voir convoqué pour les tests matchs d'automne. Il pourrait former une troisième ligne nippone de rêve avec Michael Leitch et Amanaki Lelei Mafi. Au poste de 1/2 de mêlée, on retrouve du lourd avec 
Fumiaki Tanaka (Panasonic Wild Knights), Keisuke Uchida (Panasonic Wild Knights) et Yutaka Nagare (Suntory Sungoliath), Kaito Shigeno (Toyota Verblitz) payant le fait de ne pas pouvoir jouer pour son nouveau club cette année.

A l'ouverture, les choix de Jamie Joseph sont très critiquables. Ce dernier, qui doit se priver de Kosei Ono (Suntory Sungoliath) blessé au cou, privilégie la polyvalence avec l'expérience de 
Yu Tamura (Canon Eagles) et la jeunesse de Rikiya Matsuda (Panasonic Wild Knights), capables de jouer 10 et 12. Mais tout cela au détriment du talent exceptionnel de Takuya Yamasawa (Panasonic Wild Knights) qui devra patienter encore un bon moment avant de retrouver les Brave Blossoms.

De fait avec une possibilité de moins au centre, on se retrouve avec la convocation de l'international à 7 japonais Sione Teaupa (Kubota Spears) qui pourrait ainsi faire ses grands débuts avec la sélection nippone à XV. Le sélectionneur du Japon veut ainsi apporter de la puissance physique quand un jeune phénomène nippon comme Shogo Nakano (Waseda Univ.) apporte tout autant et plus sur le plan technique. Encore un choix très critiquable.

Hormis 
Harumichi Tatekawa (Kubota Spears), les sélections à ce poste de Ryoto Nakamura (Suntory Sungoliath) et Timothy Lafaele (Coca-Cola Red Sparks) ne font guère rêver. Des joueurs comme Yasutaka Sasakura (Panasonic Wild Knights), Ryohei Yamanaka (Kobelco Steelers), Keisuke Moriya (Panasonic Wild Knights) ou la révélation Issei Shige (Kobelco Steelers) auraient mérité d'être appelés. Male Sau (Yamaha Jubilo) pourrait sauver la casse à ce sujet.

Celui-ci est rappelé en urgence après la blessure d'Harumichi Tatekawa, blessé le week-end dernier avec Kubota Spears et qui manquera les deux premiers matchs face à la sélection World XV et l'Australie. Mais on ne comprend pas la non sélection à l'aile de Shota Emi (Suntory Sungoliath) qui brille depuis un an! Pour le reste c'est du très lourd à l'aile avec 
Kenki Fukuoka (Panasonic Wild Knights), le meilleur joueur et de très loin en Top League cette saison, Akihito Yamada (Panasonic Wild Knights), meilleur marqueur d'essais actuel en championnat et  Lomano Lemeki (Honda Heat).

Enfin à l'arrière, aucun débat à avoir avec les présences des phénomènes 
Kotaro Matsushima (Suntory Sungoliath) et Ryuji Noguchi (Tokai Univ.). Ce dernier sera le seul joueur universitaire de l'effectif pour cette tournée en Europe. Le groupe convoqué par Jamie Joseph est critiquable à plus d'un titre notamment en deuxième ligne, à l'ouverture et au centre. Mais c'est avec celui-ci que les Brave Blossoms vont se lancer pour la grosse série des tests matchs d'automne à venir.

Le groupe des 34 joueurs convoqué par Jamie Joseph:

Piliers gauches: Shintaro Ishihara (Suntory Sungoliath, 6 caps), Keita Inagaki (Panasonic Wild Knights, 16 caps), Koki Yamamoto (Yamaha Jubilo, 4 caps)

Talonneurs: Atsushi Sakate (Panasonic Wild Knights, 8 caps), Takeshi Hino (Yamaha Jubilo, 4 caps), Shota Horie (Panasonic Wild Knights, 52 caps)

Piliers droits: Takuma Asahara (Toshiba Brave Lupus, 8 caps), Asaeli Valu (Panasonic Wild Knights, 0 cap),  Koo Jiwon (Honda Heat, 0 cap)

2èmes lignes: Samuela Anise (Canon Eagles, 7 caps), Uwe Helu (Yamaha Jubilo, 6 caps)Kotaro Yatabe (Panasonic Wild Knights, 15 caps), Wimpie van der Walt (NTT-Docomo Red Hurricanes, 0 cap)

3èmes lignes: Shunsuke Nunomaki (Panasonic Wild Knights, 3 caps), Kazuki Himeno (Toyota Verblitz, 0 cap), (c) Michael Leitch (Toshiba Brave Lupus, 50 caps), Shuhei Matsuhashi (Ricoh Black Rams, 8 caps), Amanaki Lelei Mafi (NTT Shining Arcs, 16 caps), Fetuani Lautaimi (Toyota Verblitz, 0 cap)

1/2 de mêlées: Fumiaki Tanaka (Panasonic Wild Knights, 61 caps), Keisuke Uchida (Panasonic Wild Knights, 22 caps), Yutaka Nagare (Suntory Sungoliath, 6 caps)

1/2 d'ouvertures: Yu Tamura (Canon Eagles, 45 caps), Rikiya Matsuda (Panasonic Wild Knights, 9 caps)

Ailiers: Kenki Fukuoka (Panasonic Wild Knights, 23 caps), Akihito Yamada (Panasonic Wild Knights, 23 caps), Male Sau (Yamaha Jubilo, 27 caps),  Lomano Lemeki (Honda Heat, 2 caps)

Centres: Harumichi Tatekawa (Kubota Spears, 51 caps), Sione Teaupa (Kubota Spears, 0 cap), Ryoto Nakamura (Suntory Sungoliath, 11 caps), Timothy Lafaele (Coca-Cola Red Sparks, 5 caps)

Arrières:  Ryuji Noguchi (Tokai Univ., 11 caps), Kotaro Matsushima (Suntory Sungoliath, 25 caps)
 
PS: Les joueurs surlignés en rouge sont ceux n'ayant toujours pas de sélections chez les Brave Blossoms
Laisser un commentaire sur cette page

  • japanbeatscots dit :
    20/10/2017

    Joseph fait une une équipe pour viser les quarts de finale en 2019, rien d'autre. Certains fermeront leur bouche après novembre.

  • Thib referee dit :
    19/10/2017

    Entièrement d’accord avec toi, derrière certains sont des impostures, notamment au centre... Les Japonais ont besoin de stars locales à qui s’identifier (Goromaru en 2015) pour que la ferveur prenne et que les enfants s’essayent au rugby !!

  • www.japonrugby.net dit :
    19/10/2017

    Il n'y a pas plus de joueurs étrangers qu'avant. Souviens toi la coupe du monde 2011 où Kirwan y va avec 1/3 de l'effectif. Par contre le fait d'en voir autant encore aujourd'hui pose problème.

    A la base, les joueurs étrangers venaient pour compenser le manque de densité physique des japonais.

    En voir autant par exemple en 2ème ligne quand tu as des Usami, Kotaki et Makabe par exemple (de même gabarit que ceux étrangers qui joue pour le Japon) n'est pas normal. En troisième ligne, seuls Leitch et Mafi sont indispensables avec Gunter et Tatafu pour le futur sachant qu'à côté une grosse génération de 3ème ligne nippon va débarquer, Kazuki Himeno étant le premier d'entre eux.

    Enfin au centre, là aussi on va sélectionner des kiwis moyens quand on a Tatekawa, Matsuda, Murata, Shige (révélation), Yamanaka et les deux phénomènes à venir bientôt Nakano et Kajimura, qui eux apporteront en plus de leur vitesse et technique, ce physique que les "joueurs étrangers" doivent emmener avec eux aujourd'hui.

    Je te rejoins sur le fait que cela posera problème sur une partie du public pour s'identifier sur cette sélection. Attention aux stades mal remplis en 2019 si ça continue. Shota Emi aurait mérité d'être sélectionné vu son année. Il ne part pas titulaire (Fukuoka et Yamada sont titulaires indiscutables aujourd'hui) mais il aurait fait un bon remplaçant à l'aile avec Lomano Lemeki.

  • Thib referee dit :
    19/10/2017

    Il va être de plus en plus pour le public Japonais de s'identifier à cette sélection qui compte de plus en plus d'étrangers... Joseph réfléchit ou les stades seront vides en 2019.
    Shota Emi vraiment déçu vu sa dernière saison en Super Rugby...il aurait amené vitesse et puissance

  • Kenzaki dit :
    19/10/2017

    Il faudra attendre la sélection de Sam Wykes en 2018 pour voir la deuxième ligne tenir la route car pour l'instant on fait pitié. L'arnaque Lafaele est toujours présent. Et Yamasawa toujours pas convoqué, j'ai vraiment envie d'insulter Joseph ces derniers temps.

  • gauron666 dit :
    19/10/2017

    A sad look, we formed a team of average foreign players at the expense of Japanese talented young players. Wimpie van der Walt, Timothy Lafaele, Sione Teaupa, Fetuani Lautaimi, this is just a joke. Male Sau, who did not participate in one of the campsites is nominated, I do not understand. Missing great players Kyosuke Horie, Shogo Nakano, Shota Emi, Ryohei Yamanaka, Takuya Yamasawa and many others.
    Again I will have to listen to the hints that this is not the Japanese national team but the United Nations team. It is virtually impossible to popularize rugby in the mainstream public when there are so many foreign players in the Japanese national team, an ordinary conservative fan will never support this. World Cup is doomed to failure, that's reality. Maybe then the Japanese officials finally wake up and say enough, but that's just a dream. I do not even want to watch these November games. This is not the team to represent the Japanese country, how much will be on the Japanese native players? Four? Laughing coach Joseph, who can not do his job properly.

  • Skyrim75 dit :
    19/10/2017

    Notre deuxième ligne fait peur de chez peur. Même pas Kotaki ni Makabe (Ono trop vieux et Usami blessé) et il nous sélectionne Wimpie van der Walt à ce poste qui est troisième ligne...

  • Tokyro dit :
    19/10/2017

    Shokei Kin pas pris avec la concurrence en troisième ligne je peux comprendre mais Jumpei Ogura non à l'ouverture? On a un seul vrai ouvreur (avec Matsuda et Tatekawa 12/10). Le sud-africain en deuxième ligne (même pas son poste) il a fumé Joseph ou quoi? La seule bonne nouvelle c'est la sélection de Kazuki Himeno. Il le mérite à 100% Kyosuke Horie toujours pas rappelé, lui il doit l'avoir sévère à force. Sans parler de Shota Emi.

  • Watanabe dit :
    19/10/2017

    Il nous fait quoi Joseph? Shinya Makabe et Kosei Ono non sélectionnés? Kensuke Hatakeyama out aussi? Daishi Murata fait une belle saison au centre et on lui préfère Teaupa et ce guignol de Lafaele? Et Shota Emi toujours pas convoqué? Trop c'est trop...


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2018 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.