Le groupe japonais pour la Pacific Nations Cup 2019
Auteur: 
Hinato
Publié le: 17/07/2019


1563343097-25.jpg
Lourde responsabilitée pour le jeune pilier Yusuke KIzu (23 ans) qui fera son baptême du feu dans un poste de pilier droit très affaibli
 

Le sélectionneur Jamie Joseph vient de donner sa liste des 31 joueurs japonais retenus pour participer à la Pacific Nations Cup 2019. Onze joueurs sortent de la précédente liste. Un effectif qui compte pas moins de trois joueurs sans sélection avec les Brave Blossoms. En première ligne, les piliers gauches Vakauta Isileli Nakajima (Kobelco Steelers), Masataka Mikami (Toshiba Brave Lupus) et Koki Yamamoto (Yamaha Jubilo) ne sont pas présents.

Le jeune et prometteur Shogo Miura (Toyota Verblitz) est le grand gagnant. Hémorragie au poste de pilier droit avec les absences de Hiroshi Yamashita (Kobelco Steelers) et Koo Jiwon (Honda Heat). Yusuke Kizu (Toyota Verblitz) sera quant à lui lancé dans le grand bain. Au talonnage, les trois grands favoris sont présents. Ce n'est pas le cas par contre de Takuya Kitade (Suntory Sungoliath) qui est éliminé du groupe.

En deuxième ligne, le sud-africain Grant Hattingh (Kobelco Steelers), blessé, est forfait pour le tournoi et la coupe du monde de rugby
Samuela Anise (Canon Eagles) n'est pas gardé non plus alors que le vétéran Luke Thompson (Kintetsu Liners) participera à la compétition et est en course pour une quatrième coupe du monde de rugby consécutive. James Moore (Munakata Sanix Blues) devrait fêter ses premiers pas internationaux avec le Japon.

En troisième ligne, Rahboni Warren-Vosayaco (NTT Shining Arcs), non éligible n'est pas présent au contraire de son partenaire de club 
Amanaki Lelei Mafi (NTT Shining Arcs), dont le jugement pour agression sur un ex-coéquipier des Rebels a été reporté pour 2020 sous demande de la JRFU. Le sud-africain Lappies Labuschagné devrait connaître ses débuts en sélection même si la troisième ligne titulaire restera bien Michael Leitch/Amanaki Lelei Mafi/Kazuki Himeno.

Pas de surprise dans la charnière. Au centre, la pépite 
Yusuke Kajimura (Suntory Sungoliath) sort du groupe. Pour le reste, c'est très faible à ce poste hormis la présence de Ryoto Nakamura (Suntory Sungoliath). Aux ailes, le Japon pourra compter au moins sur sa star et fusée Kenki Fukuoka (Panasonic Wild Knights). Ataata Moeakiola (Kobelco Steelers), qui a perdu plus de dix kilos (trop lent défensivement) est toujours de l'efffectif au contraire de Jamie Henry (Toyota Verblitz).

Kotaro Matsushima (Suntory Sungoliath) est toujours là quant à lui. Enfin à l'arrière, pas de Ryuji Noguchi (Panasonic Wild Knights) mais Ryohei Yamanaka (Kobelco Steelers) qui a gagné sa place en jouant pas mal en Super Rugby avec les Sunwolves cette année. Au final, Jamie Joseph part avec un groupe nippon très affaibli aux postes de pilier droit et de centre. Les Brave Blossoms feront face aux Fidji (27 juillet), les Tonga (3 août) et les Etats-Unis (10 août).

Le groupe des 31 joueurs convoqués par Jamie Joseph:
 
Piliers gauches: Keita Inagaki (Panasonic Wild Knights, 25 caps), Shogo Miura (Toyota Verblitz, 5 caps)

Talonneurs: Shota Horie (Panasonic Wild Knights, 58 caps), Atsushi Sakate (Panasonic Wild Knights, 13 caps), Kosuke Horikoshi (Suntory Sungoliath, 2 caps)

Piliers droits: Asaeli Valu (Panasonic Wild Knights, 5 caps), Yusuke Kizu (Toyota Verblitz, 0 cap)

2èmes lignes: Luke Thompson (Kintetsu Liners, 64 caps), Wimpie van der Walt (NTT-Docomo Red Hurricanes 9 caps), Uwe Helu (Yamaha Jubilo, 11 caps), James Moore (Munakata Sanix Blues, 0 cap)

3èmes lignes: Hendrik Tui (Suntory Sungoliath, 43 caps), Yoshitaka Tokunaga (Toshiba Brave Lupus, 10 caps) Shunsuke Nunomaki (Panasonic Wild Knights, 7 caps), (c) Michael Leitch (Toshiba Brave Lupus, 59 caps), Lappies Labuschagné (Kubota Spears, 0 cap)Kazuki Himeno (Toyota Verblitz, 9 caps), Amanaki Lelei Mafi (NTT Shining Arcs, 22 caps)

1/2 de mêlées: Fumiaki Tanaka (Canon Eagles, 69 caps), Yutaka Nagare (Suntory Sungoliath, 15 caps), Kaito Shigeno (Toyota Verblitz, 7 caps)

1/2 d'ouvertures: Yu Tamura (Canon Eagles, 54 caps), Rikiya Matsuda (Panasonic Wild Knights, 16 caps)

Ailiers: Kenki Fukuoka (Panasonic Wild Knights, 30 caps), Ataata Moeakiola (Kobelco Steelers, 3 caps), Lomano Lemeki (Honda Heat, 8 caps), Kotaro Matsushima (Suntory Sungoliath, 30 caps)

Centres: Will Tupou (Coca-Cola Red Sparks, 6 caps), Ryoto Nakamura (Suntory Sungoliath, 16 caps), Timothy Lafaele (Kobelco Steelers, 14 caps)

Arrières:  Ryohei Yamanaka (Kobelco Steelers, 12 caps)
 
PS: Les joueurs surlignés en rouge sont ceux n'ayant toujours pas de sélections chez les Brave Blossoms
Laisser un commentaire sur cette page

  • gifufighter dit :
    18/7/2019

    Pour être au pays et lire les journaux en langue locale, le 3 ème stage sui vientt de se terminer était centré sur le physique et la polyvalence des joueurs.
    Surtout sur certains postes avec Matshushima à l'aile, Nakajima en 8 ou Himeno en 2nde ligne. Tanaka a réalisé ses meilleures perf physique et tous les joueurs s'accordent à dire que c'est la plus dure des préparations avant CdM. Seuls les plus performants et une dose d'expérience nécessaire ont été retenus pour la PNC mais rien n'est définitif (article d'aujourd'hui).

  • Watanabe dit :
    17/7/2019

    Dans les articles, Joseph ne parle que du physique des joueurs. On va se retrouver juste avec des gros gabarits. Il est au courant que le rugby est un sport de contact et d'évitation? Les fidjiens vont nous donner une leçon de rugby.

  • Tokyro dit :
    17/7/2019

    On est mal partis avec un poste de pilier droit décimé... Je ne comprends pas Jamie Joseph. Takuya Yamasawa en double à l'ouverture et Rikiya Matsuda au centre et l'équipe serait bien mieux derrière. Et comment se passer de Yusuke Kajimura...


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.