Le groupe japonais NDS pour la tournée en Nouvelle-Zélande
Auteur: 
Hinato
Publié le: 08/04/2018


1523183248-image.jpg
Les deux stars nippones aux ailes Yoshikazu Fujita et Kenki Fukuoka seront du groupe japonais NDS en Nouvelle-Zélande!
 

La Japan Rugby Football Union vient d'officialiser la (nuvelle) composition du groupe japonais NDS (National Development Squad), autrement dit un projet de développement des meilleurs joueurs locaux, qui participeront dès la semaine prochaine à la tournée en Nouvelle-Zélande le mois prochain où ils affronteront les Highlanders A (14 avril), les Blues A (20 avril) et les Hurricanes A (26 avril).
 
Au total un groupe de 30 joueurs (16 avants et 14 arrières) dont 13 des Sunwolves. Plusieurs changements sont effectués par rapport au premier groupe annoncé quelques jour auparavant. 
Koki Yamamoto (Yamaha Jubilo) remplace Shintaro Ishihara (Sunwolves) au poste de pilier gauche. Le talonneur Yusuke Niwai (Sunwolves) rejoint l'effectif alors que le pilier droit Takuma Asahara (Sunwolves) fait le chemin opposé. 

Uwe Helu (Sunwolves) remplace le jeune Eishin Kuwano (Yamaha Jubilo) en deuxième ligne tandis que Shinya Makabe (Sunwolves) sera le capitaine de l'équipe pour cette tournée. A l'ouverture, Harumichi Tatekawa (Sunwolves) sort de l'effectif et devrait rejouer avec la franchise nippone tandis que le néo-zélandais Robbie Robinson (Sunwolves), dont Jamie Joseph souhaite le sélectionner plus tard avec le Japon, prend sa place. 

Yoshikazu Fujita (Panasonic Wild Knights) est repositionné à l'aile. Un poste d'ailier qui sera fortement renforcé avec l'arrivée de la fusée Kenki Fukuoka (Sunwolves) alors que Tomokazu Kira (Yamaha Jubilo) et Hideto Kondo (Kubota Spears) sortent de l'effectif, tout comme le centre Hitoshi Matsumoto (Toyota Industries Shuttles). Enfin à l'arrière, ce sera du très lourd aussi avec le grand espoir japonais Seiya Ozaki (Suntory Sungoliath) et le phénomène Ryuji Noguchi (Sunwolves).

Le groupe sera dirigé par Takanobu Horikawa, l'entraîneur-chef de Yamaha Jubilo. Cette tournée en Nouvelle-Zélande de cette "sélection NDS" sera l'occasion pour tous ces joueurs de se montrer et de gagner leur place aux yeux de Jamie Joseph dans l'effectif des Brave Blossoms pour les tests matchs de juin face à l'Italie et la Géorgie.

Le groupe japonais:

Piliers gauches: 
Masataka  Mikami (Toshiba Brave Lupus, 33 caps), Koki Yamamoto (Yamaha Jubilo, 5 caps)

Talonneurs: Atsushi Sakate (Sunwolves, 10 caps), Yusuke Niwai (Sunwolves, 3 caps), Takeshi Hino (Sunwolves, 4 caps)

Piliers droits: Shinnosuke Kakinaga (Suntory Sungoliath, 9 caps), Genki Sudo (Suntory Sungoliath, 2 caps)

2èmes lignes: Samuela Anise (Canon Eagles, 7 caps), Uwe Helu (Sunwolves, 3 caps), (c) Shinya Makabe (Sunwolves, 36 caps)

3èmes lignes: Yuya Odo (Yamaha Jubilo, 3 caps), Tevita Tatafu (Tokai Univ., 3 caps), Masakatsu Nishikawa (Suntory Sungoliath, 0 cap)Shunsuke Nunomaki (Sunwolves, 5 caps), Faulua Makisi (Tenri Univ., 2 caps),  Fetuani Lautaimi (Toyota Verblitz, 3 caps)

1/2 de mêlées:  Koki Arai (Canon Eagles, 0 cap), Keisuke Uchida (Sunwolves, 22 caps), Naoto Saito (Waseda Univ., 0 cap)

1/2 d'ouvertures: Rikiya Matsuda (Panasonic Wild Knights, 10 caps), Robbie Robinson (Sunwolves, 0 cap)

Ailiers: Kai Ishii (NTT Shining Arcs, 0 cap), Kenki Fukuoka (Sunwolves, 26 caps), Yoshikazu Fujita (Panasonic Wild Knights, 31 caps)Akihito Yamada (Sunwolves, 23 caps)

Centres: Kanta Shikao (Tokai Univ., 2 caps), Sione Teaupa (Sunwolves, 3 caps), Daishi Murata (Sunwolves, 2 caps)

Arrière: Seiya Ozaki (Suntory Sungoliath, 3 caps), Ryuji Noguchi (Sunwolves, 12 caps)

Laisser un commentaire sur cette page

  • www.japonrugby.net dit :
    8/4/2018

    Tout le monde est d'accord pour dire que la politique de Jamie Joseph est une catastrophe. Il reprend la "voie kirwanienne" qui consiste à baser son effectif sur une majorité de joueurs étrangers alors que le Japon dispose d'un très bon réservoir (surtout derrière).

    A la limite en 2ème ligne (chantier) et 3ème ligne on peut comprendre mais pas derrière. Le cas le plus représentatif qui montre que Jamie Joseph est à la rue est celui d'ouvreur.

    Faire appel à Robbie Robinson (une cata avec les Sunwolves) alors que le meilleur 10 japonais actuel qui n'a rien à lui envier, Takuya Yamasawa, n'est même pas dans les plans à l'heure d'aujourd'hui du technicien néo-zélandais en est malheureusement le symbole.

  • gauron666 dit :
    8/4/2018

    Why had they previously nominated Eshin Kuwano when it was clear he was going to throw him out because he was Japanese and the Japanese could not play under the national team under Joseph. And I wanted to see him so much in action. But old Anise, of course, remained in the team. Yes, I forgot he is a stranger and they are all better than the Japanese by the Joseph WTF comedy to continue. Japanese rugby is simply a tragedy and nominating Robinson into the national team? That's why Joseph should get his fist in his face. I did not believe I would write it, but the golden Eddie Jones at least watched the young Japanese players. But this clown Joseph rather nominates old players from New Zealand. I'm tired of it all the time. I would call this period of Japanese rugby a dark age. JRFU absolutely lost control.

  • Kenzaki dit :
    8/4/2018

    Ce serait bien que le petit Saito soit lancé. Il me plaît beaucoup ce jeune joueur.

  • Skyrim75 dit :
    8/4/2018

    Passer de Lemeki et Masirewa à Fukuoka, Fujita, Yamada et Ishii c'est violent. Je ne pige pas comment c'est possible qu'on en arrive à envoyer nos meilleurs joueurs dans ce camp NDS pendant qu'on a des nuls avec les Sunwolves.

  • Tokyro dit :
    8/4/2018

    Ce groupe est plus fort que l'équipe des Sunwolves alignée hier. ;)


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.