Le groupe japonais féminin pour la coupe du monde de rugby
Auteur: 
Hinato
Publié le: 30/07/2017


1518856935-786895japanwomen.jpg
Les Sakura XV visent le Top 8 à la coupe du monde de rugby le mois prochain!
 

Goshi Arimizu, le sélectionneur de l'équipe de rugby féminine à XV du Japon, vient de dévoiler le groupe qui partircipera à la coupe du monde de rugby à XV féminine en Irlande en août prochain. Celui-ci est composé de 28 joueuses (16 avants et 12 arrières). On retrouve bien évidemment la talonneuse et capitaine Seina Saito (PEARLS). La troisième ligne s'annonce solide avec la puissante Mateitoga Bogidraumainadave (Arukas Queen Kumagaya) et les Yuki Sue (Arukas Queen Kumagaya), Sayaka Suzuki (RKU Rugby Ryugasaki Grace) et Maki Takano (Nippon Sport Science Univ.) notamment.

A la charnière, le poste de numéro 9 aura deux joueuses talentueuses avec 
Yumeno Noda (Arukas Queen Kumagaya) et la pépite Moe Tsukui (The Second HS, Tokyo University of Agriculture). Cette dernière, plus jeune joueuse de l'effectif (17 ans), symbole de cette équipe très juvénile, avait fait des débuts monstrueux avec les Sakura XV l'an dernier lors des qualifications océano-asiatiques pour la coupe du monde de rugby en décembre dernier à seulement 16 ans!

Grosse révélation lors du
Women's Asia Rugby Championship 2017Wasana Fukushima (Otemon Gakuin Univ.) a gagné sa place dans le groupe. Il y aura du très lourd dans la ligne de 3/4 avec les ailières Honoka Tsutsumi (Nippon Sport Science Univ.) et Eriko Hirano (Yokohama TKM), la centre Riho Kurogi (Arukas Queen Kumagaya), l'arrière Ai Tasaka (Arukas Queen Kumagaya) et la fusée Mayu Shimizu (Nippon Sport Science Univ.).

L'ailière 
Akari Kato (KARADA Factory Rugbil-7) et la talonneuse Chihiro Kobayashi (RKU Rugby Ryugasaki Grace) sont les deux grandes perdantes mais restent toutefois en réserve en cas de blessure d'une joueuse du groupe des 28. Le Japon est à l'heure actuelle l'une des équipes féminine à XV les plus jeunes et qui connait une progression fulgurante sur ces dernières années.

Nombre de ces joueuses n'avaient ainsi même pas cinq ans lors de la dernière participation des Sakura XV à une coupe du monde de rugby! C'était en 2002 en Espagne. Les japonaises de l'époque avaient terminé 14èmes (sur 16), battant seulement au passage les Pays-Bas (37 à 03). Car depuis le Japon était rentré dans le rang, le Kazakhstan étant la seule nation asiatique à se qualifier lors des éditions de 2006, 2010 et 2014. Avec celle de cette année, c'est la quatrième participation de l'histoire des nippones à une coupe du monde de rugby après 1991, 1994 et 2002.

Mais contrairement à autrefois, les filles de
Goshi Arimizu auront des ambitions tout autre. Actuelles 14èmes au classement World Rugby, les Sakura XV restent sur trois victoires écrasantes face au Pays de Galles (52 à 10) et Hong Kong (58 à zéro et 60 à 19) lors de l'Asia Rugby Women's Championship 2017Les nippones ont l'effectif pour devenir l'une des grosses sensations du mondial à l'image des hommes il y a deux ans en AngleterreLe Japon aura à faire dans la poule C à la France (4ème) le 9 août, l'Irlande(5ème) le 13 août et l'Australie (6ème) le 17 août. 

Le groupe japonais féminin pour la coupe du monde de rugby en Irlande:

Avants: Makoto Ebuchi (Tokyo Phoenix RC, 2 caps), Maiko Fujimoto (Yokohama TKM, 2 caps), Saki Minami (Nippon Sport Science Univ., 5 caps), (c) Seina Saito (PEARLS, 9 caps),Mizuho Kataoka (Yokohama TKM, 4 caps), Aoi Mimura (Yokohama TKM, 4 caps), Aya Nakajima (Arukas Queen Kumagaya, 3 caps), Ayano Sakurai (Nippon Sport Science Univ., 6 caps), Ai Hyugaji (Tokyo Phoenix RC, 4 caps), Mateitoga Bogidraumainadave (Arukas Queen Kumagaya, 7 caps), Yui Shiozaki (Tokyo Phoenix RC, un cap), Ayaka Suzuki (Arukas Queen Kumagaya, 4 caps), Misaki Suzuki (Tokyo Phoenix RC, 11 caps), Sayaka Suzuki (RKU Rugby Ryugasaki Grace, 2 caps), Yuki Sue (Arukas Queen Kumagaya, 6 caps), Maki Takano (Nippon Sport Science Univ., 2 caps)

Arrières: Yumeno Noda (Arukas Queen Kumagaya, 5 caps), Moe Tsukui (The Second HS, Tokyo University of Agriculture, 4 caps), Minori Yamamoto (Nippon Sport Science Univ., 4 caps), Wasana Fukushima (Otemon Gakuin Univ., 2 caps), Keiko Kato (Setagaya Ladies, 5 caps), Makiko Tomita (Setagaya Ladies, 2 caps), Riho Kurogi (Arukas Queen Kumagaya, 6 caps), Iroha Nagata (Arukas Queen Kumagaya, 2 caps), Honoka Tsutsumi (Nippon Sport Science Univ., 5 caps), Eriko Hirano (Yokohama TKM, 4 caps), Ai Tasaka (Arukas Queen Kumagaya, 5 caps), Mayu Shimizu (Nippon Sport Science Univ., 4 caps)  
Laisser un commentaire sur cette page

  • Skyrim75 dit :
    30/7/2017

    Ce serait tellement beau de les voir battre la France d'entrée mais ce sera dur.

  • Tokyro dit :
    30/7/2017

    Bonne coupe du monde les filles!!


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.