Le calendrier de la Top League va changer
Auteur: 
Hinato
Publié le: 18/10/2017


1518855076-634890339891c2ha2xviaeg1xv.jpg
Le changement du calendrier de la Top League va avoir des répercussiosn à tout les échelons du rugby japonais

C'est un évènement majeur qui vient d'être annoncé aujourd"hui dans le rugby japonais. Le président de la Top League japonaise, Osamu Ota, vient en effet de déclarer que le calendrier du championnat nippon allait changer de période dans l'année. L'objectif est de donner aux Sunwolves le même temps de préparation que les autres équipes en Super Rugby et d'offrir assez de temps de repos aux internationaux nippons en leur faisant jouer moins de 30 matchs dans une année.

L'ancien international japonais (27 caps) et sélectionneur intérimaire des Brave Blossoms en 2006 a précisé que la saison 2018/2019 de Top League serait raccourcie à dix semaines et débutera le 18 septembre (sept journées de phases régulières + trois de phases finales), comme lors de la saison 2015/2016, pour donner du temps aux Sunwolves et offrir la meilleure préparation possible aux internationaux japonais en vue de la coupe du monde de rugby de 2019 au pays.

Le changement majeur et durable aura lieu l'année suivante. En effet, la saison 2019/2020 de Top League démarrera le 20 janvier 2020 (toujours 16 équipes) et durera jusqu'en mai 2020. Autrement dix, il y aura un an d'écart entre la fin de la saison précédente et le début de la suivante. La pré-saison de 2019 s'annonce extrêmement longue pour les joueurs. Le championnat japonais gardera ainsi à partir de 2020 ce calendrier pour les années futures.

Les conséquences seront très nombreuses sur le rugby nippon:

- les Sunwolves auront enfin leur trois mois de préparation comme les autres équipes de Super Rugby.

- les internationaux nippons, qui évolueront avec les Sunwolves, ne joueront plus en Top League et devraient signer un contrat avec la Japan Rugby Football Union. Moins de 30 matchs dans l'année (franchise nippone + tests matchs) pour les Brave Blossoms qui seront ainsi plus compétitifs en Super Rugby et au niveau international.

- un calendrier vide en été et en automne qui donnera un argument de poids supplémentaire pour voir le Japon intégrer le Rugby Championship dans les années qui suivront.

- le calendrier des autres championnats corporatifs (Top Challenge League, Top Ligue Ouest, Top Ligue Est, Top Ligue Kyushu) risque d'être bouleversé pour s'aligner sur celui de la Top League.

- les stars étrangères (hormis les pré-retraités) ne pourront plus venir en Top League, en raison du calendrier aligné sur celui du Super Rugby. Les dirigeants nippons pourraient ainsi en profiter pour lancer les jeunes universitaires dans le monde du rugby pro plus tôt et offrir un plus grand réservoir de jeunes joueurs prêts à évoluer avec la sélection japonaise.

C'est également en projet mais dès 2020 une nouvelle ligue pourrait remplacer la Top League actuelle:

- Chaque équipe aurait enfin un stade à domicile où jouer et serait étroitement lié à la ville en question

- le championnat serait joué sur un modèle de matchs à domiciles et extérieurs

- certaines rencontres pourraient être délocalisées dans d'autres pays asiatiques

- volonté de professionaliser à 100% les équipes de cette nouvelle ligue
Laisser un commentaire sur cette page

  • japanbeatscots dit :
    20/10/2017

    Trop tard. Le super rugby va disparaitre. Le rugby championship pourrait rapidement suivre.

  • Watanabe dit :
    18/10/2017

    Le calendrier deviendra cohérent, depuis le temps qu'on le demande. A terme, le Japon pourra postuler à intégrer le Rugby Championship.

  • Kenzaki dit :
    18/10/2017

    Il était temps mais si la Top League ne veut pas mourir avec le départ des stars étrangères, elle va devoir se réformer pour de bons: des stades à domicile, des clubs qui représentent une ville et une diminution du nombre d'équipes à 12.

    La Top Challenge League passerait ainsi à 12 clubs aussi et on aurait enfin des championnats cohérents. L'après coupe du monde sera important à plus d'un titre.

  • Tokyro dit :
    18/10/2017

    C'est une excellente nouvelle pour le rugby japonais. Les Sunwolves auront enfin une vrai préparation et on va pouvoir lancer plus de jeunes en Top League avec tout ces joueurs étrangers qui resteront en Super Rugby.

  • gauron666 dit :
    18/10/2017

    It sounds like good news. But the problem with Japan is that it's still changing what's pay today does not have to pay tomorrow. Another problem will be the interest in the Top League when played together with Super Rugby. High-quality foreign players from the Top League will disappear and Japanese players will play with Sunwolves. The interest in the Top League will go down, the traffic is below average. Professional Top League with home stadiums will probably never be.
    In addition, the Japanese would have to run the second team of Super Rugby over time, this must be a priority. But the rights to Super Rugby end in 2020. Nobody knows then. Perhaps Super Rugby is extinguished because South Africans will move to Europe. There is a lot of questions, in any case, it is good that the Japanese have finally come to terms with the time. Positives predominate, so far.


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.