L'effectif 2017 des Sunwolves dévoilé!
Auteur: 
Hinato
Publié le: 12/12/2016


1518850318-894212czc6tnvusaa49y8.jpg
Ci-dessus de gauche à droite avec le nouveau maillot des Sunwolves:
Ed Quirk, Yuhimaru Mimura, Shota Horie, Yu Tamura, Kotaro Matsushima et Harumichi Tatekawa

Aujourd'hui en conférence de presse, le nouvel entraîneur-chef des Sunwolves, Filo Tiatia, successeur de Mark Hammett, parti rejoindre les Highlanders, a dévoilé l'effectif de la franchise nippone qui participera au Super Rugby 2017. Après un an de retard, celui-ci est enfin axé sur les Brave Blossoms (comme le souhaitait le sélectionneur Jamie Joseph) avec pas moins de 27 internationaux japonais sur le groupe de 36 joueurs dévoilés devant la presse nippone aujourd'hui!

En première ligne, pas de grosses pertes et du renfort avec les avants de Yamaha Jubilo, le pilier Heiichiro Ito et le prometteur talonneur Takeshi Hino. La deuxième ligne ne bouge pas beaucoup mis à part le départ de Timothy Bond vers Bay of Plenty. A bientôt 39 ans et désireux d'atteindre les 100 caps en sélection et de participer à une dernière coupe du monde de rugby, celle de 2019 au Japon, le mythique Hitoshi Ono (Toshiba Brave Lupus) sera de la partie! Son coéquipier en club, l'international nippon Kyosuke Kajikawa (Toshiba Brave Lupus), vient renforcer ce poste.

C'est en troisième ligne que l'effectif est grandement chamboulé. Le 3ème ligne aile Andrew Durutalo a quitté l'effectif pour se concentrer sur le rugby à 7 avec la sélection américaine. Meilleur joueur des Sunwolves la saison dernière, l'australien
Ed Quirk sera présent. Un élément indispensable! Malgré les signatures dans les franchises sudistes de Michael Leitch (Chiefs), Hendrik Tui (Reds) et Amanaki Lelei Mafi (Rebels), l'équipe nippone a recruté de nombreux internationaux japonais (inexpérimentés en Super Rugby): Yuhimaru Mimura et Uwe Helu (Yamaha Jubilo), Shuhei Matsuhashi (Ricoh Black Rams, 0 cap)Malgene Ilaua (Toshiba Brave Lupus) et Yoshitaka Tokunaga (Toshiba Brave Lupus).

Le sud-africain Willie Britz (NTT Shining Arcs) rejoint aussi la franchise de Tokyo et viendra apporter son expérience en Super Rugby. A la charnière, on note la non-présence du 1/2 de mêlée Atsushi Hiwasa (Suntory Sungoliath), ce qui met fin à son avenir en sélection. Car le poste de 9 des Sunwolves l'an prochain va s'annoncer relevé: outre les prolongations de l'excellent Kaito Shigeno (NEC Green Rockets) et de Yuki Yatomi (Yamaha Jubilo), l'équipe se renforce avec les signatures de la star Fumiaki Tanaka (Panasonic Wild Knights), premier joueur japonais à avoir évoluer en Super Rugby et qui amènera toute son expérience. Mais aussi les très prometteurs Keisuke Uchida (Panasonic Wild Knights) et Takahiro Ogawa (Toshiba Brave Lupus)!

Au poste de 10, la perte de l'international samoan Tusi Pisi (parti rejoindre Bristol en Angleterre) a été remplacée. L'international japonais Yu Tamura (NEC Green Rockets) prolonge et devrait être son successeur désigné. Son jeune frère, Hikaru Tamura (Toshiba Brave Lupus), rejoint les Sunwolves tout comme l'ouvreur néo-zélandais Hayden Cripps (Tokyo Gas), qui évolue en deuxième division nippone. La grosse surprise de ce groupe. On espère toutefois voir les signatures des talentueux Takuya Yamasawa (Panasonic Wild Knights) et Jumpei Ogura (NTT Shining Arcs) d'ici février pour renforcer ce poste.

Pour le reste, la ligne de 3/4 est changée, le centre 
Derek Carpenter (Suntory Sungoliath) et les arrières Riaan Viljoen (NTT-Docomo Red Hurricanes) et Yasutaka Sasakura (Panasonic Wild Knights) étant les seuls rescapés. L'ailier et international japonais Akihito Yamada n'a pas encore prolongé, réfléchissant encore entre le Super Rugby ou partir jouer aux Etats-Unis dans le championnat pro-américain (choix familial, son épouse est américaine). Les Sunwolves se renforcent toutefois avec les signatures de la fusée Kenki Fukuoka (Panasonic Wild Knights) et de l'excellent international à 7 japonais Teruya Goto (NEC GReen Rockets), qui avait inscrit l'essai de la victoire face à la France lors des Jeux Olympiques de Rio 2016.

Au centre, on voit l'arrivée de l'international nippon Timothy Lafaele (Coca-Cola Red Sparks) tandis que l'arrière Kotaro Matsushima (Suntory Sungoliath) débarque aussi. Révélation à l'arrière avec le Japon lors de la dernière tournée en Europe, le jeune international japonais semble parti pour piquer définitivement la place de titulaire à la star nippone Ayumu Goromaru chez les Brave Blossoms en vue de la coupe du monde de rugby de 2019 au pays!

Filo Tiatia le nouvel entraîneur-chef des Sunwolves a ainsi dévoilé un effectif plus fort et plus cohérent (27 internationaux nippons sur les 36 joueurs) que celui de la saison dernière et qui correspond parfaitement aux souhaits du sélectionneur Jamie Joseph, à l'image de l'arrivée dans le staff du néo-zélandais Ben Herring, qui est aussi devenu le nouvel entraîneur de la défense du Japon! D'autres joueurs vont signer d'ici février et renforcer une équipe dont on attend du mieux la saison prochaine malgré le fait de jouer face aux franchises néo-zélandaises cette fois-ci, avec dès le match d'ouverture au mythique Chichibunomiya Stadium de Tokyo, un énorme défi face aux champions en titre du Super Rugby, les Hurricanes!


L'effecif des Sunwolves pour le Super Rugby 2017:

Avants: Masataka Mikami (Toshiba Brave Lupus, 14 caps), Keita Inagaki (Panasonic Wild Knights, 10 caps), Koki Yamamoto (Yamaha Jubilo, un cap), Heiichiro Ito (Yamaha Jubilo, 0 cap), Koo Jiwon (Takushoku Univ., 4 caps), Takuma Asahara (Toshiba Brave Lupus, 14 caps), Koki Yamamoto (Yamaha Jubilo, 8 caps), Shota Horie (Panasonic Wild Knights, 12 caps), Takeshi Kizu (Kobelco Steelers, 12 caps), Takeshi Hino (Yamaha Jubilo, 0 cap)Hitoshi Ono (Toshiba Brave Lupus, 12 caps), Shinya Makabe (Suntory Sungoliath, 6 caps), Liaki Moli (Auckland, 38 caps), Kyosuke Kajikawa (Toshiba Brave Lupus, 0 cap)Eddie Quirk (?, 53 caps), Yuhimaru Mimura (Yamaha Jubilo, 0 cap), Shuhei Matsuhashi (Ricoh Black Rams, 0 cap), Uwe Helu (Yamaha Jubilo, 0 cap), Malgene Ilaua (Toshiba Brave Lupus, 0 cap), Yoshitaka Tokunaga (Toshiba Brave Lupus, 0 cap), Willie Britz (NTT Shining Arcs, 24 caps)

Arrières: Fumiaki Tanaka (Panasonic Wild Knights, 43 caps), Kaito Shigeno (NEC Green Rockets, 11 caps), Yuki Yatomi (Yamaha Jubilo, 10 caps), Keisuke Uchida (Panasonic Wild Knights, 0 cap), Takahiro Ogawa (Toshiba Brave Lupus, 0 cap)Harumichi Tatekawa (Kubota Spears, 13 caps), Yu Tamura (NEC Green Rockets, 15 caps), Hikaru Tamura (Toshiba Brave Lupus, 0 cap),  Hayden Cripps (Tokyo Gas, 0 cap), Derek Carpenter (Suntory Sungoliath, 12 caps), Timothy Lafaele (Coca-Cola Red Sparks, 0 cap), Kenki Fukuoka (Panasonic Wild Knights, 0 cap), Teruya Goto (NEC Green Rockets, 0 cap),  Riaan Viljoen (NTT-Docomo Red Hurricanes, 64 caps), Kotaro Matsushima (Suntory Sungoliath, 4 caps), Yasutaka Sasakura (Panasonic Wild Knights, 9 caps)

Rappel du calendrier Super Rugby 2017 des Sunwolves:

- 25 février 2017: Sunwolves/Hurricanes (Tokyo, Chichibunomiya Stadium)

- 4 mars 2017: Sunwolves/Kings
 (Singapour, Singapore National Stadium)

- 11 mars 2017: Cheetahs/Sunwolves (Bloemfontein, Free Stadium)

- 17 mars 2017: Bulls/Sunwolves (Pretoria, Lotfus Versfeld Stadium)

- 25 mars 2017: Sunwolves/Stormers (Singapour, Singapore National Stadium)

- Repos

- 8 avril 2017: 
Sunwolves/Bulls (Tokyo, Chichibunomiya Stadium)

- 14 avril 2017: Crusaders/
Sunwolves (Christchurch, AMI Stadium)

- 22 avril 2017: Highlanders/Sunwolves (Dunedin, Forsyth Barr Stadium)

- 29 avril 2017: Chief
s/Sunwolves (Hamilton, Waikato Stadium)

- 6 mai 2017: 
Jaguares/Sunwolves (Buenos Aires, Velez Sarfield)

- Repos

- 20 mai 2017: 
Sunwolves/Sharks (Singapour, Singapore National Stadium)

- 27 mai 2017: 
Sunwolves/Cheetahs (Tokyo, Chichibunomiya Stadium)

- 1 juillet 2017: Lions/Sunwolves (Johannesburg, Ellis Park Stadium)

- 8 juillet 2017: Stormers/Sunwolves (Cape Town, Newlands Stadium)

- 15 juillet 2017: 
Sunwolves/Blues (Tokyo, Chichibunomiya Stadium)

Laisser un commentaire sur cette page

  • gifufighter dit :
    13/12/2016

    Je suis allé au stade voir - seconde fois après 2008 je crois - un match de Top League entre Toyota Verblitz et Sanix Blues et je me demande pourquoi ils n'ont pas pris le jeune ouvreur de Sanix, Fukuzaki, tout simplement excellent à la vue des 10 en stock.

  • Seikyo dit :
    12/12/2016

    Il manque du banc derrière mais avec l'effectif officialisé, les dernières signatures vont vit arriver selon moi. La JRFU marche enfin dans le bon sens!

  • Redspako dit :
    12/12/2016

    L'effectif de la saison prochaine a belle gueule et ressemble beaucoup plus à la sélection japonaise. Les Sunwolves 2017 vont me plaire! Et je suis ravi de voir Lafaele avoir signé avec l'équipe, hâte de le voir jouer!

  • www.japonrugby.net dit :
    12/12/2016

    PS: je rappelle que d'autres joueurs vont signer encore d'ici février.

  • Skyrim75 dit :
    12/12/2016

    Le vrai problème l'an dernier, c'était la faible préparation et le faible réservoir de l'équipe. C'est bien mieux là. On peut espérer au moins 2 victoires la saison prochaine (face aux Kings + une autre franchise).

  • DeubNippon dit :
    12/12/2016

    Le vrai pb des Sunwolves la saison passee,c'etait le 5 de devant. J'ai pas l'impression que cette nouvelle equipe est plus forte dans ce domaine.Contre les NZ ca risque d'etre tres moche...

  • Watanabe dit :
    12/12/2016

    L'équipe est bien plus forte que celle de 2016. Tanaka, Fukuoka, Matsushima dans la franchise en attendant d'autres grosses recrues. J'ai hâte de les voir jouer!

  • www.japonrugby.net dit :
    12/12/2016

    Akihito Yamada donnera sa réponse à la fin de l'année. Il hésite actuellement entre les Sunwolves (choix sportif) et le Pro Rugby USA (vie familiale pour y vivre avec son épouse américaine et y élever leur jumeaux nés récemment).

  • DeubNippon dit :
    12/12/2016

    Pas de Yamada?


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2018 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.