Kyuden Voltex: le plus grand club historique de Fukuoka
Auteur: 
Hinato
Publié le: 05/06/2016


1518814292-578562jerseykyuden1st.gif

Nom: Kyuden Voltex

Couleur: rouge et blanc

Année de fondation: 1951

Affiliation ligue: Top Ligue Kyushu A

Palmarès:

Tournoi national des sociétés:

Un titre: 1954

Finaliste (une fois): 1957


Ligue Ouest A:

titres: 1981, 1982, 1984, 1987, 1988, 1989 et 1990

Top Ligue Kyushu A:

titres: 2005, 2006, 2010, 2011 et 2014
 
1518814316-692765img01.jpg
La première équipe historique 
de Kyushu Electric Power en 1951
Après Munakata Sanix Blues et Coca-Cola Red Sparks, il était tout naturel de parler du plus grand club historique de rugby de Fukuoka, je veux bien entendu parler de Kyuden Voltex. Comme toujours, il faut remonter à la création de l'entreprise. Kyushu Electric Power, compagnie d'électricité de Kyushu basée dans l'île du même nom, voit le jour le 1er mai 1951.

Nous sommes alors dans un 
Japon d'après guerre en pleine reconstruction où tout est à reconstruire et le pays a notamment aussi un besoin d'électricité après les gros dégâts infligés par les bombardements américains durant la seconde guerre mondiale.

 

Comme dans quasiment toutes les entreprises de cette époque, un club de rugby voit le jour, lui-aussi en 1951. L'effectif sera vite renforcé avec les arrivées du club dissous d'Haisumi Corporation, tout premier champion de rugby de l'histoire du Japon face à Kintetsu (57 à 03) en 1949. Ainsi en 1954, Kyushu Electric Power participe à la toute première finale de son histoire en 1954 et devant une foule de 30 000 spectateurs, le club de Fukuoka remporte son premier et unique titre de champion du Japon après son match nul face à Kintetsu (03 à 03), les deux équipes se partageant le titre!
 
1518814355-766207img012.jpg
Kyushu Electric Power champion du Japon en 1954 après son match nul face à Kintetsu (03 à 03)!

Le club nippon a alors dans ses rangs plusieurs internationaux japonais comme le le 1/2 de mêlée Manabu Mitoma et l'ouvreur Haruo Matsuoka. Kyushu Electric Power participera à une seconde finale en 1957 mais s'inclinera face à Kintetsu (11 à zéro). Après cela, on ne reverra plus le club de Fukuoka dans une finale du championnat japonais. Mais ce n'est pas pour autant qu'il ne participera plus au tournoi national des sociétés. Entre 1954 et 2003, Kyushu Electric Power participera ainsi 28 fois à cette compétition. En 1972, la ligue Ouest A, à laquelle est rattachée la région du Kyushu, est crée.
 
Lors de la première saison, six clubs y participent: JGSDF WestNippon Steel YawataToyo KogyoYodogawa Steel Works,Sanyo-Kokusaku Pulp et Kyushu Electric Power. Bon dernier, l'équipe a du mal à exister derrière le mythique Nippon Steel Yawata qui écrase le championnat les premières années.

Mais en 1981, le club de Fukuoka remporte enfin son premier titre de champion de la ligue Ouest A! L'équipe réitérera en 1982, 1984 et 1987. En 1988, un certain Takanori Nagata rejoint Kyushu Electric Power. Ce jeune pilier, capitaine du célèbre club universitaire de Waseda Univ. la saison auparavant avec qui il aura réussie le triplé, aura cette année-là sa première et unique cape avec le Japon.

 
1518814376-582472img013.jpg
En 1989, Kyushu Electric Power
bat Nisshin Steel et remporte
un 6ème titre de la ligue Ouest A!
 
Kyushu Electric Power remportera deux derniers titres de la ligue Ouest A en 1989 et 1990. Le club japonais va ensuite disparaître de la circulation dans sa ligue régionale dans les années 1990 au profit des Nisshin Steel, Mazda Motor Corporation et Sanix Corporation. Il faudra attendre plus d'une décennie avant de revoir Kyuden Voltex (désormais appelé ainsi) jouer les premiers rôles. Et plus précisément 2005. Cette année-là, le club recrute Adrian Thompson. L'australien  devient l'entraîneur-chef de l'équipe japonaise et va ouvrir la voie à une filière australienne chez Kyuden Voltex.

Cette saison-là, le club de Fukuoka frappe ainsi un grand coup médiatique et sportif en faisant signer le centre et international australien Nathan Grey (Waratahs). Ce dernier va désormais marquer l'histoire de sa nouvelle équipe et apporter un plus capital pour la montée dans le futur. C'est durant cet été que le logo officiel de Kyuden Voltex voit le jour.

 
 1518814420-610093img01.jpg
Nathan Grey lors de la défaite de Kyuden Voltex face à Honda Heat, le 28 janvier 2006

Kyuden Voltex remporte le premier titre de la Top Ligue Kyushu A de son histoire après notamment un succès décisif face à Coca-Cola West Japan (24 à 12). Malheureusement, la défaite face à Honda Heat (26 à 39) le 28 janvier 2006 coûte la montée à l'équipe de Fukuoka. Heureusement, à l'été 2006, l'effectif voit le renfort du puissant 2ème ligne australien Jarrod Heaney (29 ans, 198 cm, 116 kg). La saison 2006/2007 voit un second titre consécutif en Top Ligue Kyushu A.
 
1518814441-630149img02.jpg
Adrian Thompson
Et cette fois-ci, Kyuden Voltex obtient enfin sa montée historique en Top League japonaise après une victoire décisive en Top Challenge face à Kintetsu Liners (41 à 21), le 21 janvier 2007. L'intersaison 2007 voit le départ du pilier australien Rick Tyrell (2003-2007) tandis que son compatriote, le centre Tim Atkinson (international à 7 Wallabies), débarque.

L'équipe de Fukuoka réalise une première saison énormé pour un promu et termine à la 10ème place, grâce à quatre victoires dont deux décisives face à Ricoh Black Rams (20 à 17) et Fukuoka Sanix Blues (13 à 05). Les 
Voltex se maintiennent en Top League japonaise.
 

L'intersaison 2008 confirme la politique de recrutement de joueurs australiens par Adrian Thompson. Le 2ème ligne Luke Doherty (27 ans, Calvisano) et le 3ème ligne Tom McVerry (27 ans, ex-Reds) viennent rejoindre le club de FukuokaKyuden Voltex réalisera une saison moins bonne avec une pauvre 12ème place au classement. L'équipe se maintiendra sur le fil après sa victoire en match de barrage face à Mazda Blue Zoomers (31 à 10), le 14 février 2009. Durant l'intersaison 2009, la filière australienne se poursuit encore et toujours avec les signatures du talonneurJosh Mann-Rea (28 ans, Ballymore Tornadoes) et du 3/4 Nigel Staniforth (28 ans, US Bressane).

Mais les résultats ne suivent pas et 
Kyuden Voltex vit une saison catastrophique avec treize défaites en treize matchs. Bon dernier de la Top League japonaise, le club de Fukuoka est relégué en Top Ligue Kyushu A en 2010. L'intersaison voit le départ ainsi de deux joueurs emblématiques du club: le centre australien Nathan Grey et le 3ème ligne Eiji Yamamoto, dernier international japonais de l'histoire de l'équipe de Fukuoka à l'heure actuelle. Adrian Thompson est quant à lui toujours aux commandes et poursuit sa politique de recrutement de joueurs australiens avec la signature du mythique arrière international australien Chris Latham (Worcester).

Kyuden Voltex écrase son championnat (à l'image de sa victoire face à Kagoshima Bank, 128 à zéro) et gagne un 3ème titre de la Top Ligue Kyushu A. Mais l'équipe nippone réalise un Top Challenge 1 désastreux avec trois défaites face à Honda Heat (19 à 34), Canon Eagles (13 à 32) et NTT-Docomo Red Hurricanes (07 à 50).

Le club de 
Fukuoka joue alors sa montée en match de barrage face au Yamaha Jubilo d'un certain Ayumu Goromaru, le 12 février 2011. Les hommes d'Adrian Thompson s'inclineront sur le score de 12 à 10 et seront en larmes à la fin de la rencontre...


 
1518814462-128002img06.jpg
Le 12 février 2011, Kyuden Voltex s'incline
en barrage contre Yamaha Jubilo (10 à 12)

 
Le club nippon se renforce durant l'intersaison avec les arrivées du centre australien Ben Jacobs (Wasps), du centre néo-zélandais Dwayne Sweeney (Chiefs) et du centre international philippin Gareth HolgateKyuden Voltex remporte un 4ème titre de la Top Ligue Kyushu A la saison suivante. Mal embarqué en Top Challenge 1 (défaite contre Kubota Spears 28 à 13), l'équipe de Fukuoka otbient enfin sa remontée après deux succès contre Toyota Shokki Shuttles (22 à 13) et surtout Canon Eagles (68 à 17). Un match contreversé puisque ces derniers, déjà assurés de leur montée historique en Top League japonaise, avaient baissé le pied, pour la plus grande fureur de Kubota Spears.
 
1518814492-945397zane.jpg
Zane Hilton, entraîneur des avants (2011-2012) puis entraîneur-chef (2012-2013) de Kyuden Voltex
Durant l'été 2012, l'entraîneur-chef Adrian Thompson quitte son poste après sept ans de beaux et loyaux services et est remplacé par son entraîneur-adjoint, celui des avants, le néo-zélandais Zane Hilton. Le recrutement se monte solide avec les signatures du 2ème ligne néo-zélandais Chris Jackdu 3ème ligne néo-zélandais Mathew Luamanu (North Harbour), du demi de mêlée international philippin James Price (Northern Suburbs).

Malgré la pire défense du championnat, Kyuden Voltex terminera 12ème cette saison-là grâce à deux victoires contre NTT-Docomo Red Hurricanes (19 à 17) et Ricoh Black Rams (29 à 28). L'objectif du matin est acquis! Mais durant l'intersaison 2013, Kyuden Voltex va réduire son effectif en qualité en baissant ses dépenses. L'entraîneur-chef Zane Hilton quitte le club de Fukuoka de même que les James PriceGareth HolgateChris Jack et Ben Jacobs notamment...

Pour Terushi Hirata le nouveau coach de l'équipe, la saison allait s'annoncer très difficile. Et elle l'aura été. Malgré des bonnes prestations du 3ème ligne Mathew Luamanu et de l'ouvreur Genki Saito, le club de Fukuoka termine bon dernier de la Top League japonaise et est relégué en deuxième division nippone.

Les derniers joueurs étrangers (Mathew Luamanu, Tom McVerry, Dwayne Sweeney) quittent l'effectif. Avec un groupe désormais 100% japonais, Kyuden Voltex remporte un 5ème titre de la Top Ligue Kyushu A en 2014. Mais l'équipe de Kyushu ne termine que 3ème du Top Challenge 1 malgré un succès contre Kamaishi Seawaves (26 à 17) avant d'être pulvérisé par Coca-Cola Red Sparks dans le match de barrage aux odeurs de derby de Fukuoka (08 à 53).

Deuxième de la Top Ligue Kyushu A la saison suivante derrière l'armada de Munakata Sanix Blues, les joueurs de Kyuden Voltex, désormais entraînés par Takeharu Uryu, retrouveront Coca-Cola Red Sparks en barrage et réaliseront une performance héroïque (14 à 14). Mais ils n'accèderont pas à la montée, le règlement stipulant que l'équipe de la division supérieure se maintient en cas de match nul à la fin du temps réglementaire. En l'absence de budget suffisant, Kyuden Voltex se base désormais à 100% sur des joueurs japonais. La montée en Top League japonaise s'annoncera pour le club de Kyushu de plus en plus difficile au fil des années quand on voit à côté comment s'arment des équipes comme Mitsubishi Sagamihara Dynaboars, Hino Red Dolphins, Kamaishi Seawaves et NTT-Docomo Red Hurricanes.

 
1518814518-611140game2024.jpg
Le 30 janvier 2016, Kyuden Voltex fait match nul face à Coca-Cola Reds Sparks (14 à 14) en barrage.
Pas suffisant toutefois pour remonter en Top league japonaise

Liste des internationaux japonais passés par Kyuden Voltex:
 
Haruo Matsuoka ( - , 3 caps): ancien ouvreur de Kyushu Electric Power. Passé par Meiji Univ., il est convoqué par le sélectionneur Takenosuke Okumura et connaîtra trois sélections avec le Japon entre 1952 et 1956. Il aura inscrit onze points dont un essai avec les Cherry Blossoms. Il aura également porté en club le maillot de Kyushu Electric Power avec qui il aura remporté le titre de champion du Japon en 1954.

Manabu Mitoma ( - , 3 caps): ancien 1/2 de mêlée de Kyushu Electric Power. Passé par Meiji Univ., il est convoqué par le sélectionneur Takenosuke Okumura et connaîtra trois sélections avec le Japon entre 1953 et 1956. Il aura également porté en club le maillot de Kyushu Electric Power, où il aura retrouvé Haruo Matsuoka. Il aura ainsi lui-aussi remporté le titre de champion du Japon avec le club de Fukuoka en 1954.

Rikio Enomoto ( - , 4 caps): ancien ailier de Kyushu Electric Power. Passé par Meiji Univ., Il rejoint ensuite le club de Kyushu. Convoqué par le sélectionneur Kozo Nishino, il connaîtra quatre sélections avec le Japon entre 1958 et 1959. 

Tsutomu Katsuroguchi (1945- , 5 caps): ancien arrière de Kyushu Electric Power. Passé par Hosei Univ., Il rejoint le club de Fuchu en 1968. ensuite le club de Kyushu. Convoqué par le sélectionneur Tetsunosuke Onishi, il connaîtra cinq sélections avec le Japon et sera de la victoire historique face aux Junior All Blacks le 3 juin 1968 (23 à 19)!

Takeo Tsuyama ( - , 2 caps): ancien 1/2 de mêlée de Kyushu Electric Power. Convoqué par le sélectionneur Hisashi Yokoi, il aura connu deux sélections avec les Cherry Blossoms en 1976 et remporté le championnat d'Asie des nations cette année-là.

Takanobu Kondo ( - , 2 caps): ancien 2ème ligne de Kyushu Electric Power. Appelé par le sélectionneur Iwao Yamamoto, il aura connu deux sélections avec les Cherry Blossoms en 1982.

Takanori Nagata (1966- , un cap ): ancien pilier de Kyushu Electric Power. Nommé capitaine de l'équipe en 1987 de Waseda Univ., il réussit avec les rouges et noirs le fameux dernier triplé du club, avec notamment cette victoire de prestige en finale du All japan Championship face àToshiba Fuchu (22-16).

Il rejoint suite à cela le club de Kyushu Electric Power (Kyuden Voltex aujourd'hui) en 1988. C'est aussi durant cette année-là qu'il obtient son unique sélection chez les Cherry Blossoms, face à l'équipe universitaire d'Oxford. Après sa retraite de joueur, il deviendra entraîneur des avants chez Kyushu Electric Power.


Koda Tsunejiro ( - 2 caps): ancien 3ème ligne de Kyushu Electric Power. Passé par Waseda Univ., il réussit avec les rouges et noirs le fameux dernier triplé du club, avec notamment cette victoire de prestige en finale du All japan Championship face àToshiba Fuchu (22-16). On y retrouve alors Takanori Nagata et un certain Katsuyuki Kiyomiya.

Il rejoint suite à cela le club de Kyushu Electric Power (Kyuden Voltex aujourd'hui) en 1988. C'est cette année-là qu'il obtient ses deux seules sélections avec les Cherry Blossoms.

Tadashi Goda ( - , 8 caps): ancien ailier de Kyushu Electric Power. Convoqué par le mythique sélectionneur Hiroaki Shukuzawa dès le 4 mars 1990 (défaite 32 à 06 face aux Fidji), il connaîtra au total huit capes avec le Japon.

Takuo Kawasaki (1977- , 2 caps): ancien centre de Kyuden Voltex. Il rejoint le club de Kyushu au début des années 2000 et y fera l'essentiel de sa carrière. Il remportera ainsi plusieurs Top Ligue Kyushu A (2005, 2006, 2010 et 2011). Appelé par le sélectionneur Seiji Hirao, il connaîtra deux capes avec le Japon en 2000 face aux Etats-Unis et aux Tonga.

Eiji Yamamoto (1979- , 3 caps): ancien 3ème ligne de Kyuden Voltex. Passé par Keio Univ. avec qui il remporte le championnat national universitaire en 2000, il rejoint en 2002 le club de Kyushu. Il remportera plusieurs Top Ligue Kyushu A (2005, 2006 et 2010) avec cette équipe.

Appelé par le sélectionneur Shogo Mukai, il connaîtra trois capes avec le Japon entre 2001 et 2002. On retiendra qu'il aura été du XV nippon qui aura été battu par la Corée du sud (45 à 34) lors des jeux asiatiques de 2002.

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.