Kubota Spears: le jeune club de Funabashi
Auteur:
 Hinato
Publié le: 17/07/2015


1518813116-482459jerseykubota1st.gif

Nom: Kubota Spears

Couleur: bleu et orange

Année de fondation: 1978

Affiliation ligue: Top League

Palmarès:

Top Ligue Est A:

Un titre: 2012

Promu en ligue Kanto 3 (1985)

Promu en ligue Kanto 2 (1991)

Promu en ligue Kanto 1 (1995)


Promu en ligue Est (1998)

Promu en Top League (2013)
 
1518813132-723590ueber1.jpg
Gonshiro Kubota
Place aujourd'hui à l'histoire d'un clubs récents nippons évoluant en Top League japonaise, Kubota Spears. Commençons tout d'abord par les origines de l'entreprise mère. Cette dernière voit le jour en 1890 à Osaka, par un certain Gonshiro Kubota. La boîte, nommée Oide Chuzo-jo, est alors une fonderie spécialisée dans la production de pièces en métal coulées destinées aux équipements de pesage.

Renommée 
Kubota Tekko-Jo en 1897, l'entreprise sera officiellement renommée Kubota Corporationen 1960. Cette dernière a alors depuis bien changé et produit depuis notamment des tracteurs et des engins de génie civil notamment. Kubota grossit et devient un énorme groupe dans l'espace industriel nippon.


L'équipe de rugby voit quant à elle finalement le jour en 1978, grâce à des bénévoles du siège de Tokyo et est basée à Funabashi, dans la préfecture de Chiba. Le club démarre tout en bas, en ligue Kanto 4 et va monter peu à peu les étapes: montée en ligue Kanto 3 (1985), en ligue Kanto 2 (1991) et en ligue Kanto 1 (1995). 
 
Au milieu des années 90, le 1/2 de mêlée Hideki Nishida et le 2ème ligne Takashi Akatsuka seront les premiers joueurs de l'histoire du club à porter le maillot de la sélection nationale. Takashi Akatsuka participera quant à la lui à la coupe du monde de rugby de 1995 en Afrique du sud et jouera lors du célèbre désastre de Bloemfontein contre la Nouvelle-Zélande. Champion deux années successives de la ligue Kanto 1 (1996 et 1997), Kubota accède enfin à la ligue Est lors de la saison 1997/1998 après un succès contre Tokyo Gas (dernier de la ligue Est) en match de barrage.

En 1999, l'ouvreur/arrière Hideyuki Yoshida (Teikyo Univ.) et le 3ème ligne australien Viliami Ofahengaue (Waratahs) débarquent et vont devenir des éléments majeurs de l'équipe. Sixième du championnat les deux premières saisons, le club de Funabashi réalise de belles performances avec une 3ème place lors des saisons 2000 et 2001. De quoi participer lors de la saison 2001/2002 au premier All Japan Championship de son histoire! Cela encourage évidemment à faire un gros recrutement. En 2002, le club nippon signe le centre néo-zélandais Jason O'Halloran (Hurricanes).

 
Kubota terminera 4ème de la ligue Est et gagne alors sa place pour la Top League japonaise, le nouveau championnat d'élite du rugby nippon qui voit le jour en 2003. Le club est renommé Kubota Spears, autrement dit la "lance" pour percer la défense adverse. La licorne devient la nouvelle mascotte de l'équipe et apparaît sur le logo de l'équipe. Des joueurs comme le centre tongien Loni Manako et le 3ème ligne australien Cameron Murray Pither composent l'effectif. 

Kubota Spears, entraîné parTakashi Yamagami, remportera son premier mach historique dans ce championnat le 9 novembre 2003 contre Ricoh Black Rams (46 à 28) et terminera 8ème au classement. A l'été 2004, l'international australien Toutai Kefu (Queensland Reds) est la grosse recrue du club de Funabashi qui terminera à une très belle sixième place.
1518813149-528634logospears.gif
Le logo de Kubota Spears en 2003
1518813171-473288holani.jpg
Ryu Sioapelatu Holani signe chez Kubota Spears en 2006
Durant l'intersaison 2005, l'ancien international japonais Hiroaki Ito et l'ancien international australien Joe Roff intègrent notamment l'effectif du club de Kubota Spears. Le club nippon retournera de nouveau en bas de tableau avec une maigre 8ème place en championnat.

A l'été 2006, on note les arrivées dans l'équipe de deux jeunes joueurs de 
Saitama Institute of Technology Univ: le pilier Ryu Sioapelatu Holani (frère de l'international nippon actuel Ryu Koliniasi Holani) et du centreKatoni Otukolo.

Le 2ème ligne néo-zélandais 
Marty Veale (North Harbour) signe également. Malgré ces jolies arrivées, Kubota Spears termine une fois encore 8ème du championnat dans une Top League japonaise désormais à 14 clubs. Une performance moyenne que réalisera à nouveau le club de Funabashi lors de la saison 2007/2008.
A l'été 2008, les oranges et bleus se tournent vers la Premiership anglaise et plus précisément, Worcester Warriors, pour recruter deux stars étrangères: l'ouvreur Shane Drahm et le 3ème ligne australien Drew Hickey. Ces deux recrues vont s'imposer dans l'équipe de Funabashi et lui permettre de retrouver une 6ème place en championnat, quatre ans après!

2009 voit les départs des anciens internationaux japonais 
Hiroaki Ito et Takatoyo YamaguchiJun Sano, entraîneur des arrières, est également promu entraîneur-chef tandis que Takashi Yamagami reste le manager du club. On note également l'arrivée d'un certain 3ème ligne néo-zélandais Michael Broadhurst, futur international nippon.


 
1518813192-832732kubotasano.jpg
Jun Sano entraîneur-chef
puis manager du club
de 2009 à 2012
1518813215-3718387405.jpg
Le 27 novembre 201, Kubota Spears
est écrasé par Sanyo Wild Knights (44 à 06)
Kubota Spears renouvelle la performance de la saison passée et termine à nouveau 6ème. Mais les départs durant l'intersaison de Michael Broadhurst pour Ricoh Black Rams, et de Toutai Kefu (retraite) sont un coup dur. La 3ème ligne, point fort de l'équipe, est totalement affaiblie.

Pendant ce temps, 
Kubota Spears signe l'ouvreur australien Scott Daruda (Agen) et le 3ème ligne néo-zélandais Joshua FuimaonoJun Sano est promu quant à lui manager à la place de Takashi Yamagami. Comme on le craignait, la saison 2010/2011 du club de Funabashi est une catastrophe.

Une seule victoire, un nul et surtout onze défaites au compteur à l'image de celle contre 
Sanyo Wild Knights (44 à 06), le 27 novembre 2010. 13ème de la Top League japonaise,Kubota Spears quitte l'élite du rugby nippon après huit saisons et est relégué en Top Ligue Est A (2ème division japonaise).

Le club compte remonter rapidement et s'arme avec les arrivées de l'international samoan Seilala Mapusua, du 3ème ligne néo-zélandais Alando Soakai et du 1/2 de mêlée néo-zélandais James Rodley. Se trouvant dans un championnat assez relevé, l'équipe pense avoir fait le plus dur après ses victoires contre Kamaishi Seawaves (13 à 08) et Mitsubishi Sagamihara Dynaboars (20 à 09) mais tombe contre Canon Eagles (31 à 15), le 11 décembre 2011. 
 
1518813245-1327514906.jpg
Le 11 décembre 2011, Kubota Spears s'incline contre Canon Eagles (31 à 15), futur champion de la Top Ligue Est A cette année-là

2ème du championnat l'équipe passe par le Top Challenge 1 et écrase JR Kyushu Thunders (99 à 21) et Chubu Electric Power (71 à 19) et se qualifie pour le Top Challenge 1. Après deux succès contre Kyuden Voltex (28 à 15) et Toyota Industries Shuttles (58 à 24) et une défaite contre Canon Eagles (37 à 24), Kubota Spears doit passer par les barrages mais manque sa remontée après sa défaite contre NTT-Docomo Red Hurricanes (29 à 27), le 3 mars 2012.

Shunji Ishikura est nommé nouveau manager et Toutai Kefu (ancien joueur du club) entraîneur-chef. Le club japonais recrute du lourd avec les arrivées du 2ème/3ème ligne néo-zélandais Hoani Matenga (Mont-De-Marsan), du 3ème ligne tongien Elone Takitaki (Coca-Cola West Red Sparks) et de l'ouvreur international tongien Kurt Morath (Eastern Suburbs). L'autre grosse recrue est évidemment le jeune ouvreur/centre Harumichi Tatekawa (Tenri Univ.), finaliste du dernier championnat national universitaire et tout juste convoqué en sélection par Eddie Jones! Nouveau staff, gros recrutement, les résultats suivent.

Kubota Spears écrase le championnat et remporte le titre de champion 2012 de la Top Ligue Est A. Qualifié pour le Top Challenge 1, le club démarre par une défaite contre Coca-Cola West Red Sparks (37 à 31) mais enchaîne avec deux succès contre Toyota Indsutries Shuttles (32 à 30) et Mitsubishi Sagamihara Dynaboars (40 à 17) et retrouve donc la Top League japonaise, deux ans après. Depuis 2013, l'équipe de Funabashi évolue à nouveau dans le championnat d'élite du rugby nippon et joue comme autrefois le milieu de tableau, en espérant écrire de meilleures pages dans le futur.
 
1518813284-4384245603.jpg
Le 20 janvier 2013, Harumichi Tatekawa et ses coéquipiers écrasent Mitsubishi Sagamihara Dynaboars 40 à 17
et permettent à Kubota Spears de retrouver la Top League japonaise!
 
Liste des internationaux japonais passés par Kubota Spears:

Hideki Nishida (1972- , un cap): ancien 1/2 de mêlée de Kubota. Il participe à la montée du club de Funabashi en ligue Kanto 1 en 1998. Il évoluera en Top league japonaise à partir de 2003. Appelé par le sélectionneur Osamu Koyabu, il connaîtra une cape avec le Japon le 8 mai 1994 lors de la victoire face aux Fidji (24 à 18).
 
Takashi Akatsuka (1973- , 7 caps): ancien 2ème ligne de Kubota. Il participe à la montée du club de Funabashi en ligue Kanto 1 en 1998. Il évoluera en Top league japonaise à partir de 2003. International japonais, il participera à la coupe du monde de rugby de 1995 lors du fameux désastre de Bloemfontein face aux All Blacks (145 à 17). Après un vide de neuf ans, il reviendra en sélection, rappelé par Jean-Pierre Elissalde en 2005. Avec le Japon, Takashi Akatsuka aura remporté le championnat d'Asie des nations en 2006.

Hideyuki Yoshida (1977- , 16 caps): ancien ouvreur/arrière de Kubota Spears. Passé par l'équipe universitaire de Teikyo (1995-1999), il rejoint Kubota où il fera l'essentiel de sa carrière (1999-2012). Il évolue depuis chez le club des Lion Fangs.

International nippon à 16 reprises entre 2001 et 2006, il ne participera pourtant à aucune coupe du monde de rugby. Il aura participé à la désastreuse tournée européenne de novembre 2004 et aura remporté le championnat d'Asie des nations en 2006.


Hiroaki Ito (1975- , 2 caps): ancien ouvreur de Kubota Spears. Passé par le mythique club universitaire de Meiji avec qui il remporte le championnat national universitaire à deux reprises (1996 et 1997), il rejoint par la suite Suntory avec qui il gagnera un titre de champion du Japon (2002) et deux titres du All Japan Championship (2001 et 2002). Il rejoint ensuite en 2003 Aquila et évolue dans le Super 10 italien.

Il retourne au Japon en 2004 et signe chez Fukuoka Sanix Bomuzu avant de rejoindre ensuite en 2005 Kubota Spears, puis NTT-Docomo Red Hurricanes en 2009 avant de prendre sa retraite en 2013. Appelé par le sélectionneur Mitsutake Hagimoto, il connaîtra deux capes avec le Japon en 2004.


Takatoyo Yamaguchi (1977- , 3 caps): ancien 2ème ligne de Kubota Spears. Il rejoint Kubota en 2000 et y restera jusqu'en 2009. Convoqué par le sélectionneur Mitsutake Hagimoto, il participera à la désastreuse tournée européenne de novembre 2004 avec les Brave Blossoms.

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2018 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.