Katsuyuki Kiyomiya: le grand entraîneur japonais
Auteur:
Hinato
Publié le: 09/08/2013


Acutel entraîneur de Yamaha Jubilo, Katsuyuki Kiyomiya est un homme extrêmement respecté dans le monde du rugby japonais et nombreux sont ceux qui le voient déjà comme le successeur annoncé d'Eddie Jones à la tête des Brave Blossoms. Retour sur un magnifique parcours...

Katsuyuki Kiyomiya naît le 17 juillet 1967 dans la préfecture d'Osaka. Beigné dans la délinquance durant son adolescence, le jeune japonais est invité par un de ses enseignants au lycée à pratiquer le rugby, pour enfin donner un sens à sa vie. Et le jeune lycéen s'y prête vite volontier. Il évolue alors au Matta High School d'Osaka en tant que 3ème ligne et participe avec son équipe au célèbre tournoi national des lycées, devenant au passage capitaine de son équipe lors de sa 3ème et dernière année. Il rejoint ensuite en 1986 la prestigieuse université de Waseda.

Là, lors de sa première saison, il perd en finale du championnat national universitaire (10-12) contre Daito Bunka. Il finit par remporter le titre l'année suivante avec Waseda, en 1988, face à Doshisha (19 à 10). Cette même année, le célèbre club rouge et noir réalise le 4ème grand doublé de son histoire (championnat national universitaire + All Japan Championship), après ceux de 1966, 1971 et 1972, en battant en finale Toshiba Fuchu, 22 à 06!
 

Le jeune nippon remportera un dernier titre national universitaire lors de sa dernière année, en 1990, lors de la victoire de Waseda 45 à 14 contre Nippon Sport Science University. Il quitte le club après une lourde défaite en All Japan Championship contre la grosse équipe de Kobe Steel de l'époque (04-58). Il rejoint alors Suntory. Cette même année, il est sélectionné avec les U23 japonais et participe à la victoire contre les Etats-Unis. De 1992 à 1994, il est le capitaine des Suntory

En 1996, il participe à sa première finale du tournoi national des sociétés et remporte son premier titre avec Suntory, lors du match nul 27-27 contre Sanyo. En effet, au Japon, si lors d'une finale de rugby, les deux équipes sont à égalité à la fin du match, elles sont toutes les deux déclarées vainqueuses. Il réalise cette année là le doublé lors de la magnifique victoire en finale du All Japan Championship de Suntory (49-24) contre Meiji

En 1998 et 1999, le club de Fuchu perd deux finales consécutives lors du tournoi national des sociétés, respectivement contre Toshiba Fuchu (06-14) et Toyota (27-28). Lors de sa dernière saison 2000/2001, Suntory fait match nul 27 à 27 contre Kobe Steel lors de la finale du All Japan Championship. Katsuyuki Kiyomiya finit sa carrière de joueurs sur un dernier titre et après 11 ans chez Suntory, prend sa retraite de joueur en 2001. 


Cette même année, il repart dans son club de coeur, Waseda et en devient le nouvel entraîneur. La mythique équipe rouge et noir est alors au plus mal, ne jouant plus les premiers rôles depuis des années. Katsuyuki Kiyomiya apporte avec lui ses nouvelles méthodes de travail, plus modernes. Et très vite les résultats vont se faire sentir avec dès la première année, un titre de champion de la ligue Kanto Taikosen, en 2001.

Mais l'objectif principal reste de reconquérir le titre de champion national universitaire du 
Japon. Mais les rouges et noirs échouent en finale, en 2002, contre Kanto Gakuin (16-21). Ce n'est alors que partie remise... La saison suivante, en janvier 2003, Waseda prend sa revanche en finale contre Kanto Gakuin et remporte son 11ème titre national universitaire en battant Kanto Gakuin, 27 à 22. Waseda remporte là son nouveau titre après 13 ans d'absence!

Le dernier titre remontant en effet à la finale de 1990, lors du dernier titre de
Katsuyuki Kiyomiya en tant que joueur avec les rouges et noirs! L'ironie du sort. Waseda est alors en pleine renaissance grâce à son sauveur. Et le club rouge et noir est alors en plein duel avec son grand adversaire de l'époque, Kanto Gakuin. Waseda perd la finale suivante (07-33) face à cette équipe mais remporte les deux suivantes, en 2005 et 2006, toujours face à Kanto Gakuin (31-19 et 41-05).
 

Waseda est alors en plein apogée et règne sur le rugby universitaire. Et le 12 février 2006, les hommes de Katsuyuki Kiyomiya réalisent l'exploit de vaincre Toyota Verblitz 28 à 24! Pour la première fois dans l'histoire du rugby japonais, un club universitaire vient de battre une équipe professionnelle de la Top League. Courtisé par les plus grands clubs de l'archipel à la vue de ses résultats, il devient en 2006 le nouvel entraîneur de Suntory Sungoliath et succède à Ryuji Nakatake. Non sans laisser un joli palmarès derrière lui. En l'espace de cinq ans, Waseda a ainsi remporté cinq titres de la ligue Kanto Taikosen et remporter trois titres nationaux universitaires!

Suntory Sungoliath vise alors le titre de Top League. Pour avoir une équipe suffisamment compétitite, Katsuyuki Kiyomiya recrute deux de ses anciens joueurs de Waseda: le talonneur Yusuke Aoki et le 3ème ligne Takamichi Sasaki mais aussi l'arrière et capitaine emblématique de l'équipe universitaire de Kanto Gakuin, Go Aruga. Mais lors de cette 1ère saison, Suntory Sungoliath s'incline par deux fois contre son ennemi juré Toshiba Brave Lupus, en phase régulière (10-12) et lors de la finale de Microsoft Cup (13-14). Une finale perdu dans les arrêts de jeu suite à un essai du 2ème ligne international japonais Luatangi Samurai Vatuvei.

Une finale restée dans les annales de la courte histoire de la Top League japonaise, notamment dû par l'affluence pour cette rencontre de choc (23 000 spectateurs). La saison suivante sera la bonne. Le 26 octobre 2007, en match d'ouverture (coupe du monde oblige), Suntory Sungoliath prend sa revanche contre Toshiba Brave Lupus et s'impose 10 à 03. Le club de Fuchu remporte cette saison là son 1er titre de Top League et de Microsoft Cup, en venant à bout de Sanyo Wild Knights (14 à 10). Mais les jaunes et noirs ne réaliseront pas le doublé, les coéquipiers de Tony Brown prenant leur revanche lors de la finale d'AJC (40-18).
1518808262-796042vol7103.jpg
Katsuyuki Kiyomiya,
alors entraîneur des
Suntory Sungoliath
  En 2009, Suntory Sungoliath échoue en 1/2 finale de Top League (22-32) contre Sanyo Wild Knights et est défait en finale du All Japan Championship (16-24) par cette même équipe. Les résultats commencent à ne plus suivre. Lors de la saison 2009/2010, les jaunes et noirs sont vaincus en 1/2 finale de Top League (24-35) par l'ennemi juré Toshiba Brave Lupus. La saison termine en désastre. Suntory Sungoliath est éliminé au 1er tour du All Japan Championship 2010, après tirage au sort, après avoir fait match nul 10-10 contre les NEC Green Rockets. Katsuyuki Kiyomiya en assume les conséquences et donne sa démission. Il prend alors une année de repos après deux dernières saisons très difficiles.
1518808260-219250-pcl.jpg
Katsuyuki Kiyomiya,
actuel entraîneur de Yamaha Jubilo
Mais le japonais est revanchard et en février 2011, il est nommé entraîneur de Yahama Jubilo. Le club d'Iwata, qui a un palmarès bien maigre (1 titre de la ligue Ouest A en 2002), est un club moyen qui reste alors sur une dernière saison au combien compliquée. 11ème au terme de la phase régulière, Yamaha Jubilo avait en effet échappé de peu à la relégation, en match de barrage, contre Kyuden Voltex (12-10).

Katsuyuki Kiyomiya remobilise alors ce groupe totalement au point mort et décide de s'appuyer sur un ancien joueur qu'il a bien connu à Waseda: l'arrière Ayumu Goromaru. Grâce notamment à ce buteur hors-pair du championnat, Yamaha Jubilo réalise une saison 2011/2012 bien meilleure (8ème) avant de confirmer la saison d'après, en terminant à la 6ème place.
Et les travaux réalisés par l'entraîneur nippon dans ce club sont tels, que cette saison à venir, Yamaha Jubilo est un gros outsider à la qualification pour les 1/2 finales de Top League. Si Katsuyuki Kiyomiya réalise cet exploit, nul doute qu'il marquera des points en vu de la sélection japonaise. Car au pays du soleil levant, de plus en plus de personnes espèrent qu'il sera le successeur dans l'avenir de l'australien Eddie Jones, pour prendre la tête en tant que sélectionneur des Brave Blossoms.


En tant que joueur: 

Waseda:


Vainqueur du All Japan Championship (1988)
Vainqueur du championnat national universitaire (1988 et 1990)
Vainqueur de la ligue Kanto (1987)
Finaliste du All Japan Championship (1990)
Finaliste du championnat national universitaire (1987)

Suntory Sungoliath:

Vainqueur du All Japan Championship (1996 et 2001)
Champion du tournoi national des sociétés (1996)
Finaliste du tournoi national des sociétés (1998 et 1999)

En tant qu'entraîneur:


Waseda:

Vainqueur du championnat national universitaire (2003, 2005 et 2006)
Vainqueur de la ligue Kanto Taikosen (2001, 2002, 2003, 2004 et 2005)
Finaliste du championnat national universitaire (2002 et 2004)

Suntory Sungoliath:

Vainqueur de Top League (2008)
Vainqueur de la Microsoft Cup
 (2008)
Finaliste du All Japan Championship (2008 et 2009)
Finaliste de Top League (2007)

 

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.