Katsuyuki Kiyomiya annonce la création d'une nouvelle ligue professionnelle!
Auteur: 
Hinato
Publié le: 28/07/2019


1564326877-cdm-rugby-2019-villes-japon.jpg
Carte des 12 villes où seraient basés les douze clubs fondateurs de cette ligue professionnelle fermée

A moins de deux mois de la coupe du monde de rugby a eu lieu aujourd'hui l'évènement le plus important et capital pour le futur du rugby japonais, bien plus que la compétition mondiale de rugby à XV! Katsuyuki Kiyomiya, nommé vice-président de la JRFU le mois dernier et en charge des réformes nationales, a annoncé la création d'une nouvelle ligue professionnelle de rugby! Celle-ci, séparée de la Top League et composée de 12 clubs, démarrerait en septembre 2021.

L'ancien manager de 
Waseda Univ. (2001-2006), Suntory Sungoliath (2006-2009) et Yamaha Jubilo (2011-2019) a précisé que les 12 équipes serait basées dans les douze villes hôtes de la coupe du monde de rugby de 2019, à savoir: Sapporo (Hokkaido), Kamaishi (Iwate), Kumagaya (Saitama), Tokyo (Tokyo), Yokohama (Kanagawa), Shizuoka (Shizuoka), Toyota (Aichi), Osaka/Higashi-Osaka (Osaka), Kobe (Hyogo), Fukuoka (Fukuoka), Oita (Oita) et Kumamoto (Kumamoto).

La nouvelle ligue sera un championnat fermé de 12 clubs, avec enfin un vrai stade pour les matchs à domicile et se déroulerait avec un calendrier aller/retour entre septembre et janvier/février, ne chevauchant pas de fait avec le Super Rugby. Six à huit clubs de Top League (championnat corpo) se sont montrés très favorables à ce projet. On peut notamment pensé à Panasonic Wild Knights, qui déménage d'Ota et va désormais évoluer dans le Kumagaya Stadium.

Les Sunwolves pourraient par ailleurs intégrer cette ligue en représentant Tokyo. Kamaishi Seawaves, qui évolue en Top Challenge League (2ème division), semble bien parti quant à lui pour représenter Kamaishi. La Top League cesserait d'exister après la saison 2021 et laisserait place à l'échelon national supérieur des clubs corporatifs où joueraient essentiellement des joueurs nippons. Plus de détails à venir sur ce projet capital en novembre après la coupe du monde de rugby.
Laisser un commentaire sur cette page

  • gifufighter dit :
    31/7/2019

    Vu dans le journal hier. Ils expliquaient vouloir prendre le modèle du baseball, soit des franchises ancrées dans différentes régions plutôt que des clubs corpo sans âme (sauf rares exceptions). Les clubs corpos resteront dans leur propre compétition.
    L'idée est vraiment de populariser le rugby qui reste marginal - avec en dépit d'une meilleure formation des joueurs, une chute vertigineuse de pratiquants.
    D'où logiquement leur retrait du Super Rugby pour mettre en place cette nouvelle compétition nationale. Je verrai bien à l'avenir le vainqueur rejoindre le Super Rugby ou une sélection des meilleurs joueurs de la saison.

  • www.japonrugby.net dit :
    29/7/2019

    GoReyBoy dit :
    28/7/2019
    Je ne comprends pas bien les enjeux et les bénéfices de cette nouvelle ligue.
    Ça serait la fin des clubs corporatifs?
    Pourquoi elle ne chevauche pas la Super Rugby. La JRFU ambitionne de réintégrer les sunwolves ?

    => Ligue 100% professionnelle donc on augmente le niveau des joueurs nippons et communautaire donc les clubs représentent enfin une ville et attireront un vrai public fidèle.
    Certains clubs corpos vont passer à ce mode de fonctionnement mais beaucoup resteront dans le leur (comme on en trouve encore pas mal dans le foot japonais, JFA par exemple).

    Kiyomiya a annoncé qu'il ai prévu d'intégrer les Sunwolves dans cette ligue puisque la franchise quittera le Super Rugby après 2020 et a un public à Tokyo.

  • Watanabe dit :
    29/7/2019

    Les changements à la tête de la fédération japonaise de rugby ont été décisifs. Enfin!

  • Tokyro dit :
    29/7/2019

    Une très grande nouvelle pour le rugby japonais!

  • Kajimura dit :
    28/7/2019

    Enfin du changement, la nomination de Kiyomiya est un grand bol d'air frais pour le rugby nippon qui en avait grand besoin. Pour les Sunwolves, ils sont devenu bonne une marque et ils ont plutôt réalisés de bonnes foules malgré les défaites, ce serait évidemment judicieux de les intégrer à cette nouvelle Ligue.

  • GoReyBoy dit :
    28/7/2019

    Je ne comprends pas bien les enjeux et les bénéfices de cette nouvelle ligue.
    Ça serait la fin des clubs corporatifs?
    Pourquoi elle ne chevauche pas la Super Rugby. La JRFU ambitionne de réintégrer les sunwolves ?


  •  
    JAPON RUGBY
    Toute l'actualité du rugby nippon

     
         visiteurs
            Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
    à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

    Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


    2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.