J.A. de 2006: l'équipe de rugby à 7 remporte la médaille d'or
Auteur:
Hinato
Publié le: 08/08/2013


1518450935-rugby-pictogram-doha-2006-519635508794.jpg
Le logo officiel du tournoi de rugby à 7 des 15èmes jeux asiatiques de Doha en 2006

Peu connu ou voir totalement inconnu sont les Jeux asiatiques. Cette célèbre compétition multisports, organisée tous les quatre ans par le Conseil olympique d'Asie, rassemble tous les sportifs d'Asie. La plus grande compétition du continent, dont la première édition date de 1951, à New Delhi (Inde), a vu à ce jour déjà 16 villes accueillir ce grand évènement. Et tandis que la 17ème édition aura lieu l'an prochain dans la ville d'Incheon (Corée du sud), intéressons-nous aux jeux asiatiques de 2006.

Le rugby fait son apparition lors des 13èmes jeux asiatiques de Bangkok (Thaïlande) en 1998. A cette époque, seul le rugby masculin est représenté, par le 7 et le XV. La Corée du sud domine alors totalement le rugby asiatique lors des jeux asiatiques de Bangkok et ceux de Pusan (Corée du sud), quatre ans plus tard, en 2002. Les sud-coréens réalisent ainsi un carton plein avec 4 médailles d'or, au détriment notamment du Japon, vaincu lors des deux finales à XV. La discipline du rugby à XV disparaît d'ailleurs définitivement après les jeux asiatiques de Pusan. En rugby à 7, les japonais, qui avaient été vaincu en finale lors des jeux asiatiques de Bangkok (14-29), restaient sur un désastreux tournoi en 2002, avec une misérable 4ème place, battu par la Thaïlande pour le match pour la 3ème place (14-17). 

En 2006, lors des 15èmes jeux asiatiques qui ont lieu à Doha (Qatar), les japonais reviennent avec l'intention de prendre la revanche. Le tournoi rugbystique a lieu les 10 et 11 décembre et neuf équipes participent au tournoi, réparties en trois groupes: A (Corée du sud, Hong Kong, Thaïlande), B (Chine, Sri Lanka, Inde) et C (Japon, Taïwan, Qatar). Le Japon dispose alors d'une très grosse équipes dont nombres de noms vous seront familiers: Takeshi Fujiwara, Eiji Yamamoto, Yuki Okuzono, Yusaku Kuwazuru, Hiroki Yoshida, Takashi Sato, Takashi Suzuki, Yusuke Kobuki, Masahiro Tsuiki, Akihito Yamada, Hiroki Yamazaki, Yohei Shinomiya.

1518450938-akihito-yamada-15th-asian-games-doha-2006-lr1rkxvwhqfl.jpg
Akihito Yamada fait son show contre la Corée du sud

En phase de poule, le Japon atomise le pays hôte, le Qatar (58-00) avant de battre Taïwan, 24 à 07. Qualifiés pour les 1/2 finales, les japonais retrouvent Taïwan, meilleur second de poules, et s'imposent à nouveau (22-07), se qualifiant pour la finale. Le Japon fait face alors à la Corée du sud, double championne en titre et logiquement favorite. Une équipe sud-coréenne qui compte alors dans ses rangs plusieurs joueurs évoluant dans les championnats japonais: Youngnam Yu, Yang Young Hun... Mais c'est surtout par son parcours dans le tournoi que la Corée du sud fait peur. L'équipe a ainsi battu Hong Kong (21-07), écrasé la Thaïlande (42-00) avant de disposer sans forcer de la Chine (19-05).

1518450940-akihito-yamada-15th-asian-games-doha-2006-urqhghuyi88l.jpg
Akihito Yamada vient d'inscrire l'essai de la gagne face aux sud-coréens

Lors de la finale, les japonais et les sud-coréens se rendent coup pour coup. Le match est très équilibré et très tendu. La Corée du sud prend alors un avantage semble-t-il définitif à quelques secondes de la fin (26-22). Mais les japonais disposent dans leur rang d'un jeune phénomène: Akihito Yamada. Le jeune ailier nippon de 20 ans, qui évolue alors chez l'équipe universitaire de Keio, transperce la défense sud-coréenne dans les arrêts de jeux et inscrit en coin l'essai de la gagne.

27-26 pour le Japon, score final, qui remporte ainsi ce 11 décembre 2006 sa toute première médaille d'or lors des jeux asiatiques dans un tournoi de rugby. Les japonais marquent là une page de leur histoire et confirmeront quatre ans plus tard lors des 16èmes jeux asiatiques de Guangzhou (Chine) en 2010, en remportant un deuxième titre consécutif, face à Hong Kong (28-21). A noter que le rugby à 7 ayant été annoncé quelques temps auparavant comme discipline olympique, le tournoi féminin de rugby à 7 a fait son apparition lors des fameux jeux asiatiques de Guangzhou.

1518450942-the-japanes-team-pose-victoriously-with-the-gold-m-519345504136.jpg
Les japonais fêtent leur titre de champions des jeux asiatiques et leurs médailles d'or


 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.