Hino Red Dolphins: le club ambitieux
Auteur:
 Hinato
Publié le: 27/09/2016


1518352737-911990imguniform1.jpg

Nom: Hino Red Dolphins

Nom complet: Hino Motors Red Dolphins

Couleur: rouge et bleu

Année de fondation: 1950

Affiliation ligue: Top Ligue Est A

Palmarès:

Kanto Society League 1:

titres: 2007 et 2009


Promu en Kanto Society League 1 (1960, 1980 et 1995)

Promu en Top Ligue Est (2008 et 2010)

 
1518352741-4885661336017150924062002135.jpg
Bruce Ferguson
sous le maillot du Japon
Il est l'un des clubs japonais de rugby qui montent en puissance ces derniers années. Je parle d'Hino Red Dolphins, qui n'a pourtant jusqu'ici jamais encore atteint la Top League japonaise. Mais cela ne saurait tarder. Aux origines, la société est l'héritière de plusieurs fusions historiques au début du XXème siècle siècle entre plusieurs constructeurs automobiles. Hino Motors voit officiellement le jour le 1er mai 1942.

Son nom vient tout simplement de la ville située à l'ouest de Tokyo où l'entreprise a alors établie son siège social. Dans le Japon d'après-guerre, Hino Motors va vite fonder son club de rugby, dès 1950. Les premières années, l'équipe évolue à bas échelle mais voit vite plusieurs de ses joueurs faire leur grands-pas en sélection avec les Cherry Blossoms: le 1/2 de mêlée Syozaburo Yamamoto (premier international japonais de l'histoire du club) et les deuxièmes lignes Yutaka Katakura et Seiji Tanaka.

Hino Motors connait une première montée historique en Kanto Society League 1 en 1960. Le club nippon fera plusieurs fois l'ascenseur avec deux autres remontées en 1980 et 1995. Dans les années 1990, l'équipe d'Hino est connu grâce à son fidjien d'origine, le 2ème ligne Bruce Ferguson. Ce dernier, international japonais, sera le premier joueur de l'histoire du club à participer à une coupe du monde de rugby. C'est celle de 1995 où Bruce Ferguson sera titulaire lors du célèbre désastre de Bloemfontein, contre la Nouvelle-Zélande (145 à 17).

Il faudra attendre plus de dix ans pour voir le club d'Hino monter d'une division. Champion 2007 de la Kanto Society League 1, Hino Red Dolphins (désormais nommé ainsi avec comme logo un dauphin rouge) accède à la Top Ligue Est à 11 clubs après sa victoire en barrage face à Meiji Yasuda Life Insurance Holly's (18 à 13). L'équipe signe durant l'intersaison un certain deuxième ligne fidjien du nom de Samuela Anise (22 ans, 199 cm, 121 kg). Mais la première saison des rouges et noirs est désastreuse. Une victoire (contre Akita Northern Bullets 33 à 22) et neuf défaites, l'équipe termine 10ème du championnat.
 
1518352791-16055139183809011820.jpg
Le 18 janvier 2009, Hino Red Dolphins s'incline en match de barrage contre Canon Eagles (36 à 35) et est relégué en Kanto Society League 1

Hino Red Dolphins sera vaincu en barrage par Canon (36 à 35), le 18 janvier 2009 et sera relégué en Kanto Society League 1. Le club nippon va écraser la saison 2009: 11 matchs, 11 victoires, 54 points sur 55 possibles et notamment 106 essais inscrits et une différence de goal-average de 526!  Une saison totalement dominée à l'image de ce score fleuve contre Narashino SDF (102 à 15). Les rouges et noirs remonteront en Top Ligue Est à l'issue de l'année après leur succès en barrage contre Yakult Levins (55 à 20). L'intersaison voit la signature du deuxième ligne international sud-coréen Lee Hyongwoo.

Mais Hino Red Dolphins connait une saison galère à nouveau à l'image de cette humiliation face à Canon Eagles (92 à 12) et termine bon dernier du championnat. Mais la création d'une Top Ligue Est B permet au club nippon de se maintenir. Le centre néo-zélandais Andrew Parata (Otago) vient effectuer sa première pige. Malgré une nouvelle saison difficile, un match nul contre IBM Japan Big Blue (25 à 25) et une victoire contre Yokogawa Musashino Atlastars (23 à 15) permettront au club japonais de se maintenir, une fois encore.

Durant l'été 2012, les rouges et noirs font signer le troisième ligne néo-zélandais Mitchell Crosswell (Manawatu Turbos). Mais l'effectif est encore bien trop maigre pour éviter une saison encore difficile. Hino Red Dolphins souffre à l'image de ce carton encaissé face au Kubota Spears de l'international japonais Harumichi Tatekawa (103 à zéro). 9ème de la Top Ligue Est A 2012 grâce à un succès contre IBM Japan Big Blue (34 à 05), l'équipe d'Hino assure son maintien après avoir pulvérisé en barrage Shimizu Blue Sharks (2ème de la Top Ligue Est B) sur le score de 51 à 08, le 16 décembre 2012.

 
1518352799-180270img26513.jpg
Le 8 septembre 2012, Hino Red Dolphins est pulvérisé par le Kubota Spears d'Harumichi Tatekawa (103 à zéro)

Les signatures de Tevita Metuisela (Waratahs) et Andrew Parata (Auckland) à l'été 2013 permettent aux rouges et noirs de terminer 7èmes la saison qui suit après trois succès lors des trois dernières journées face à Secom Rugguts (35 à 07), IBM Japan Big Blue (35 à 18) et Akita Northern Bullets (42 à 22). L'intersaison 2014 voit le club nippon montrer enfin des ambitions plus hautes. Le centre Daigo Yamashita (NTT Shining Arcs), l'ouvreur hongongais Kenzo Pannell (Kamaishi Seawaves) et les centres australiens Will Tupou et Brett Gillespie (Ipswich Grammar) rejoignent notamment l'effectif.
 
Hino Red Dolphins crée la sensation en terminant à une très belle 4ème place (la meilleure de son histoire). A l'été 2015, les rouges et noirs recrutent l'ouvreur Yoshio Kimishima (Ombac), ex-joueur de NTT Shining Arcs et l'international malaisien Marc Lee. Deux très belles signatures qui vont permettre au club d'Hino de confirmer.

L'équipe termine à nouveau 4ème de la 
Top Ligue Est A après avoir fait trembler le champion Mitsubishi Sagamihara Dynaboars (défaite 31 à 22) et Kamaishi Seawaves (défaite 16 à 11). Mais le club veut désormais passer un cap et met les gros moyens.
1518352836-990290teamhinol.gif
Le nouveau logo
d'Hino Red Dolphins

De nombreux gros renforts débarquent à l'intersaison 2016: l'arrière international à 7 néo-zélandais Gillies Kaka, le 3ème ligne international nippon Takamichi Sasaki (Suntory Sungoliath), le pilier international sud-coréen Kim Kwangsik (Honda Heat), le pilier Masakazu Nagano (Yamaha Jubilo), le talonneur Hikaru Kuzure (Toshiba Brave Lupus), le 2ème ligne néo-zélandais Joel Everson (Southland), le 3ème ligne Ryosuke Chifu (Kamaishi Seawaves) et le centre Sho Kataoka (Kamaishi Seawaves) mais aussi l'ouvreur Daisuke Motegi (Secom Rugguts), le jeune 3ème ligne Lee Junya (Tenri Univ.) et le jeune centre tongien Mosese Tonga (Tenri Univ.). Un recrutement de grosse qualité pour une grosse ambition!

Hino Red Dolphins a clairement annoncé qu'il visait à atteindre pour la première fois de son histoire la Top League à la fin de la saison. Au pire, si le club japonais n'atteignait pas cet objectif, il est déjà certain que les rouges et noirs devraient intégrer la Top Challenge League, la future 2ème division nationale nippone, qui verra le jour en 2017!

 
1518352843-5389756i5a865099.jpg
L'international à 7 néo-zélandais Gillies Kaka, symbole des nouvelles ambitions d'Hino Red Dolphins!
 
Liste des internationaux japonais passés par Hino Red Dolphins:
 
Syozaburo Yamamoto ( - , un cap): ancien 1/2 de mêlée d'Hino Motors. Passé par Waseda Univ., Il rejoint ensuite le club d'Hino. Convoqué par le sélectionneur Chuji Kitajima, il connaîtra une première et unique cape avec le Japon, le 25 mars 1956, lors de la défaite contre la sélection universitaire australienne (19 à 06). Syozaburo Yamamoto est connu comme le premier international japonais de l'histoire d'Hino Red Dolphins!

Yutaka Katakura ( - , 5 caps): ancien 2ème ligne d'Hino Motors dans les années 50 et 60. Convoqué pour sa première cape par le sélection Kozo Nishino, il connaîtra cinq sélections avec les Cherry Blossoms.

Seiji Tanaka ( - , 4 caps): ancien 2ème ligne d'Hino Motors dans les années 50 et 60. Convoqué pour sa première cape par le sélection Tomoo Chiba, il connaîtra quatre sélections avec les Cherry Blossoms.

Shugoro Miura ( - , un cap): ancien 1/2 de mêlée d'Hino Motors. Passé par Meiji Univ., Il rejoint ensuite le club d'Hino. Convoqué par le sélectionneur Kasai Yasujiro, il connaîtra une cape avec le Japon, le 14 avril 1963, lors de la victoire face à la Colombie-Britannique (33 à 06).

Bruce Ferguson (1969- , 17 caps): ancien 2ème ligne d'Hino Motors. Fidjien d'origine, il évolue avec le club d'Hino Motors dans les années 90. Convoqué par le sélectionneur Osamu Koyabu, il fêtera sa première cape avec le Japon le 16 octobre 1993 lors de la défaite au Pays de Galles (55 à 05).

Avec les Cherry Blossoms, Bruce Ferguson connaîtra au total 17 sélections et participera à la coupe du monde de rugby de 1995 en Afrique du sud. Il est ainsi titulaire lors du désastre de Bloemfontein face à l'équipe B de Nouvelle-Zélande (145 à 17), ce tristement célèbre 4 juin 1995. Il aura remporté le championnat d'Asie des nations en 1994.

 
JAPON RUGBY
Toute l'actualité du rugby nippon

 
     visiteurs
        Crée en 2012, Japon Rugby est le seul site francophone
à l'heure actuelle traitant de l'actualité du rugby japonais. 

Top League japonaise, Top Challenge League, Top ligues régionales, ligues universitaires, Brave Blossoms, Baby Blossoms, rugby à 7, rugby féminin...


2012-2019 Japon Rugby. La référence francophone du rugby japonais en France.